Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 00:13

Les personnels de l'AFPA organisent une journée d'action le 7 décembre, à l'occasion de la tenue du bureau de cette association qui fêtait l'an dernier son 60ème anniversaire et dont la qualité des formations fait l'unanimité.
Mais le gouvernement en a décidé le démantèlement, la vente par appartement, en décentralisant aux conseils régionaux la responsabilité de la formation des demandeurs d'emploi, en transférant à Pôle Emploi le service d'orientation, sans parler du patrimoine : le gouvernement a tellement bien préparé les choses que la commission européenne s'est opposé au transfert de ce patrimoine de l'Etat à l'AFPA, comme prévu dans la loi de novembre 2009 sur la formation professionnelle.
Sous des formes diverses, les conseils régionaux ont mis en place des mécanismes permettant de contrecarrer ce démantèlement ; en Champagne Ardenne, cela est passé par la création du Réseau Public Régional de Formation Professionnelle.
Cette résistance ne doit pas convenir à ceux qui veulent la mort de cette association pour pouvoir développer des organismes de formation mercantiles et c'est maintenant un véritable sabotage de l'intérieur, par une direction générale mise en place par les représentants de l'Etat et du patronat au bureau de l'AFPA, lesquels ont imposé le non remplacement systématique des départs des salariés de l'association et un plan de réorganisation qui s'apparente plutôt à une désorganisation généralisée. En particulier, aucune mesure sérieuse n'a été prise pour l'accueil des stagiaires antérieurement fait par les psychologues transférés à Pôle Emploi.
Les salariés de l'AFPA, à tous les niveaux de responsabilité, sont malades de la casse de cet outil qui faisait leur fierté et je tiens à leur apporter mon soutien pour leur journée d'action.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 14:29

L'Etat met en concurrence les structures d'orientation, là où il devrait les coordonner et fait payer par les autres, tout en passant sous silence le service d'orientation de l'Education Nationale. Est ce pour le laisser mourir d'inanition ?
Voilà, très rapidement résumée, mon analyse du décret d'application de la loi de novembre 2010 sur l'orientation et la formation professionnelle portant création du label national pour la mise en œuvre du Service public de l’orientation tout au long de la vie, qui doit être présenté au Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie mercredi 8 décembre.

En cliquant ici, vous trouverez un document, certes un peu trop long, mais les questions sont complexes, expliquant les positions que je défendrai lors du Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie du mercredi 8 décembre et au cours de l'élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles.
Les personnels du service d'orientation de l'Éducation Nationale organisent une journée d'action ce même mercredi prochain.

Je leur apporte mon soutien, car la casse orchestrée du service d'orientation à l'Education Nationale va dans le sens des terribles transformations idéologiques imposées à l'école : préparer à un emploi au service du capital et non préparer à la vie, éduquer, apprendre à travailler dans une visée émancipatrice.

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 14:25

sandrierLe titre de mon article, c'est une citation de Gandhi, qu je viens de trouver dans une intervention de Jean Claude Sandrier, député communiste du Cher à l'Assemblée Nationale jeudi dernier, présentant le rapport de la commission des finances de l'économie générale et du contrôle budgétaire sur une proposition de loi des députés communistes en faveur d'une fiscalité juste et efficace.

Cette proposition de loi mérite que je revienne dessus car elle est véritablement porteuse d'avenir pour réduire les inégalités fiscales et sociales afin de permettre à l’État de retrouver des marges de manœuvre, de réduire les déficits publics et sociaux et d’exercer pleinement le rôle qui doit être le sien en termes de financement de l’action publique et de correction des inégalités économiques et sociales. L’autre priorité est d’orienter l’argent vers l’investissement productif, l’emploi et les salaires plutôt que vers la rémunération du capital, dont une grande partie est responsable de la spéculation. Vous pouvez trouver le texte de cette proposition de loi en cliquant ici.

Comme l'a indiqué J.C. Sandrier dans son intervention," la proposition de loi (...) ne constitue pas à elle seule la solution à la crise pour une bonne et simple raison, c’est que cette crise a des dimensions non seulement économiques, mais aussi sociales, environnementales, institutionnelles et même morales.
Mais ce que nous vous proposons, en tirant les enseignements des causes de la crise, constitue une réponse à l’urgence et l’amorce d’un autre choix de société. Choix de société, expression qui fait peur à certains et qui n’est en fait pas autre chose que le passage d’une société où le monde financier fait de l’argent avec de l’argent à une société dans laquelle le travail est reconnu, valorisé, rémunéré, et dont les résultats bénéficient équitablement à tous."

Cette proposition de loi propose de supprimer le bouclier fiscal, de refondre complètement le barème de l’impôt sur le revenu avec une plus grande progressivité de l’impôt - et en  relevant le taux historiquement bas de l’imposition de la plus haute tranche en le portant à  54,8 % - , de transformer l’impôt sur les sociétés en ntroduisant un mécanisme de modulation de l’imposition selon que les entreprises privilégient la distribution des dividendes ou l’investissement productif, l’emploi, la formation professionnelle et les salaires. L'article 4 propose la création d’une taxe additionnelle à l’impôt sur les sociétés au taux de 15 % en direction des établissements bancaires.

Je vais arrêter là mon énumération des mesures proposées : allez donc voir le texte et l'exposé des motifs. C'est véritablement l'amorce d'un autre choix de société, avec des mesures pour financer les retraites, mais aussi pour favoriser l'investissement productif et l'emploi en créant un Pôle bancaire public national du crédit.

Sur le site de l'assemblée nationale, il y a même une vidéo du débat sur cette proposition de loi : allez voir ! Les différentes interventions des députés communistes sont captivantes, mais cela vaut le coup aussi d'écouter le vide des interventions comme celle de F. Baroin. Je ne sais par contre vous indiquer de lien plus précis que celui que vous trouverez en cliquant ici : cherchez ensuite la première séance du jeudi 2 décembre.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 14:14

logohuma.gifJe ne résiste pas à l'envie de vous faire connaître ce communiqué de Jacky Henin, député communiste au parlement européen

Quand le parlement s’amuse…


Ce matin ai assisté à la réunion de ma commission parlementaire.  La commission Industrie
Celle-ci avait l’objectif de discuter d’un rapport visant à (lisez bien) stimuler l’innovation dans l’économie… Je vous passe les interventions qui demandent de consacrer de l’argent aux innovations sociales, environnementales et technologiques… Bref, social, environnement, emploi étaient les mots les plus utilisés…
Bref, j’avais parfois l’impression que nous étions ailleurs qu’en Europe. Dans un lieu qui avait plus à voir avec un Walt Disney après la phrase de fin : « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » où tout le monde sait que tout va bien se passer pour le prince et la princesse que dans le monde réel.…
Car oui, il y a un monde réel. Et ce monde c’est l’Europe.
Cette même Europe qui innove beaucoup en ce moment. Au Portugal, en Espagne, en Irlande, en Grèce, et en France les innovations ne manquent pas pour réduire de manière drastiques les acquis sociaux qui repoussent les limites des départs en retraites qui baissent les salaires, et tous les systèmes sociaux au nom de la crise financière… Car ces mêmes députés, ont voté ces plans d’ « innovations de régressions sociales »
Plus sérieusement, je n’ai  évidemment rien contre les innovations et suis un partisan du développement de la recherche pour aider notamment le progrès social et l’industrie de notre pays qui en a tant besoin… Mais j’alerte à chaque fois que des débats visent à masquer des réalités…
Une situation qu’hélas je rencontre trop souvent au parlement européen…
Et si la vraie innovation était l’intrusion des citoyens dans les débats et les décisions prises à Bruxelles et à Paris… Là oui, je crois que les choses changeraient..
C’est en tous cas le sens de mon action… 

L'intrusion des citoyens dans les débats, l'Humanité nous en donne une possibilité très concrète  en publiant un appel car l’avenir de l’Europe doit devenir l’affaire des peuples européens et non des spéculateurs. Cet appel, vous pourrez le retrouver en cliquant ici. Allez donc le signer.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 21:23



Castor et Homme en Ardenne est un DVD de plus d'une heure de vie sauvage dans ce beau département des Ardennes.
Madeleine et Jean-Pol nous proposent ici 12 minutes extraites de ce documentaire.
Il est désormais en vente au prix de 15 euros à Charleville-Mézières: ( fédération du PCF et librairie Rimbaud), à la Maison de la presse/ journaux de BrauxChâteau Regnault, Monthermé, Fumay, Sedan, Carignan, au tabac presse rue Robert Sorbon à Rethel, au 8 à 8 du Chesne, à Le Brazza à Revin et au bureau de poste d'Haybes.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 13:25

Rencontre citoyenne

carte region reunions publiques 30112010Mardi 30 novembre à 19 h 30

à l'hôtel de ville de Mézières

 

Entre le débat d'orientation budgétaire (voir mon article sur ce sujet dans ce blog en cliquant ici) et la session plénière, consacrée au budget, des 20 et 21 décembre, l'exécutif du conseil régional a souhaité pouvoir mettre en débat avec les citoyens ses propositions. C'est ce qui sera fait mardi dans les Ardennes et dans les jours qui suivront dans les autres départements de la région.

Décentralisation mal compensée, suppression de la taxe professionnelle ..., les budgets des collectivités sont cadenassés par un gouvernement aux ordres des amis du Fouquet's et des actionnaires du CAC40. Réduire le budget de l'Etat ne leur suffit plus, il faut aussi réduire celui des collectivités ... pour augmenter leurs profits et développer le règne du chacun pour soi, avec moins d'équipements collectifs (routes par exemple ou pour rester dans les compétences régionales, des freins sur les investissements dans les lycées), avec moins de services publics, alors qu'il nous faudrait en inventer de nouveaux, comme un service public de la petite enfance.

Comment le conseil régional peut se sortir de ce piège ? Mais aussi quel rôle du conseil régional face à la casse de l'industrie dans notre département ? Quelle politique dans les lycées ?

Voilà quelques questions (et d'autres) qui mériteraient d'être débattues merdi soir : venez nombreux !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 12:00

Dimage90écembre 1920 - Décembre 2010, quatre vingt dix ans d'existence du Parti Communiste Français, quatre ving dix ans de recherche, d'erreurs ou de réussites, mais toujours de beaucoup de courage pour aller vers une société permettant l'émancipation de chacune et chacun.

90 ans de luttes contre cette société de classes où l'argent permet d'opprimer

90 ans de fraternité

90 ans d'existence : cela se célèbre!amis

Dans les Ardennes, le choix a été fait d'organiser à cette occasion, avec la société des amis de l'Humanité, une conférence sur un précurseur du communisme, un précurseur ardennais, l'abbé Meslier et vous pourrez d'ailleurs retrouver l'intervention que Sylvain Dalla Rosa avait fait à son sujet en cliquant ici.

Venez nombreux à cette conférence

Vendredi 3 décembre à 20 H

Médiathèque

Place Jacques Félix (ancienne place de l'agriculture)

Le curé Meslier

1664 - 1729

Son athéisme, sa pensée révolutionnaire

avec la participation de Serge Deruette

universitaire belge

auteur du livre "Lire Jean Meslier"

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 10:01

Les élus communistes de Bogny sur Meuse ont secoué les fatalismes en proposant un voeu au conseil municipal : c'est tout le conseil municipal qui s'est exprimé sur la fermeture de Raguet au travers d'un texte que vous trouverez en cliquant ici.

Il y a des urgences : la mutuelle par exemple : les anciens salariés de Raguet ont été avertis que celle-ci serait prélevée sur leur solde de tout compte, l'amputant pour certains de près d'un tiers de la somme !

Il faut rapidement des négociations : pour les Lenoir et Mernier, le Conseil Général avait fait un geste dans ce domaine : le social, c'est sa compétence !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 12:30

p6090013.jpgDemain, Anita Bogovic va présenter au nom des élus communistes et républicains un voeu au conseil municipal de Bogny sur Meuse : le voici :

Le conseil municipal de Bogny sur Meuse, réuni le 26 novembre 2010 apporte tout son soutien aux salariés licenciés par Forgex, repreneur de l'entreprise Raguet, dans des conditions inadmissibles, puisque Forgex réembauche avec des salaires diminués.

Il demande au préfet d'organiser une table ronde en préfecture, comme le demande l'association des salariés licenciés, avec les différentes collectivités concernées et les partenaires sociaux, pour que toutes les diffcultés auquelles se heurtent les licenciés puissent être réglées comme par exemple la prise en charge de leur mutuelle jusqu'à ce qu'il soient réembauchés en CDI et qu'il y ait une véritable mobilisation pour les aider à retrouver un emploi.

J'ai aussi écrit au mandataire judiciaire pour lui demander de bien vouloir hâter le rendu des soldes de tout compte, car à juste titre, les ex salariés s'impatientent : cela aide à tourner la page d'avoir réglé toutes les formalités administratives, mais cette notion essentielle d'humanité n'est semble-t-il pas généralisée !!!

Je reviendrai d'ailleurs ici sur l'imbroglio des salariés licenciés par Oxame sans être licenciés : là aussi, que de souffrances morales qui pourraient être évitées.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 09:55

Tous à Donchery mardi 23 novembre à 10 h

Mairie

Manif-retraites-et-Delphi-le-06.11.2010-016Contre l'avis de son peuple, le président Sarkozy a promulgué la réforme des retraites : la mobilisation citoyenne s'ancre dans la durée. Le lien entre recul de l'âge de la retraite et chômage est évident (et je vous invite d'ailleurs à aller voir le clip vidéo réalisé par la CGT en cliquant ici).

Les salariés travailleront plus longtemps ... s'ils ont un emploi et la décision des organisations syndicales ardennaises d'organiser la journée d'action nationale du 23 novembre à Donchery est particulièrement symbolique : le cortège des manifestants ira de la mairie au site de l'entreprise DELPHI qui vient d'annoncer sa fermeture pour 2012 et serait susceptible de faite sa première vague de licenciements dès décembre.

Les chômeurs, le gouvernement s'en fiche ! Il vient de reconnaître implicitement que le fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) n'a pas tant d'excédents que cela puisqu'il reporte la moitié de la ponction prévue par la loi de finances 2011 (voir mon article sur le sujet en cliquant ici) à après la collecte des fonds des OPCA !

Pour mémoire, les formations dans le cadre du contrat de transition professionnelle sont maintenant financées par ce fond.

Pour en savoir plus sur ce sujet, allez donc lire le communiqué de la CGT en cliquant ici.

Mardi on est tous à Donchery pour montrer que nous ne nous résignons pas !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article