Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 17:01

L’excès de colère de certains manifestants a débouché, à l’occasion de la manifestation du 28 octobre, sur le saccage de la permanence UMP de l’avenue Charles de Gaulle à Charleville-Mézières. Au lieu de s’interroger sur ce qui a conduit quelques incontrôlés à sombrer dans la violence (la remise en cause des retraites), le parti de Nicolas Sarkozy veut sa vengeance. Dans la nuit du vendredi 29 octobre, des individus s’en sont pris au siège du PCF ardennais en salissant la façade. Outre l’absence de courage des agresseurs qui agissent la nuit, cela démontre bien quelle conception se fait la droite du dialogue social. A l’image de ce député UMP qui prône le rapprochement de son parti avec l’extrême droite.
Certes, les élus et militants communistes sont très présents dans la bataille contre la réforme des retraites mais à aucun moment nous n’avons franchi le cadre démocratique républicain. Les menaces et les agressions ne nous empêcheront pas de continuer notre engagement pour la justice sociale, notamment le retrait du texte gouvernemental et une retraite dés 60 ans à taux plein. Que les dirigeants UMP se le disent.
Enfin, comme il le fait pour la droite en déployant ses forces de police, Le PCF des Ardennes demande au Préfet des Ardennes d’assurer la sécurité des partis d’opposition.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 20:42

manif2810La manifestation d'hier à Charleville Mézières a confirmé la détermination des Ardennais contre cette réforme des retraites qui n'a comme seul but que de satisfaire les intérêts patronaux ! Certains n'étaient pas là, vacances scolaires obligent ou difficultés à renouveler les journées de grève, mais d'autres au contraire participaient pour la première fois à une manifestation !

Déterminés à se faire entendre : après s'être délectés à envahir une fois de plus la voie rapide, le but était d'aller faire encore plus de bruit en face de la permanence de l'UMP, puisqu'ils sont sourds !



Les policiers ont perdu leur sang froid et s'impatientant sans doute, n'ont plus  supporté la proximité des manifestants et lâché leurs gaz lacrymogènes, provoquant quelques réactions burtales déplorables, mais bien compréhensibles : les parents  voyaient leurs enfants pleurer et l'exaspération de la population ardennaise est de plus en plus forte, du fait de l'aggravation des conditions de vie, de travail, du chômage. Ce même jeudi le tribunal de commerce liquidait Seroma à Bogny sur Meuse - 19 enplois supprimés - et autorisait la reprise d'Oxame à Revin mais avec 15 licenciements à la clé.

Même si le vote de la loi par le parlement est un tournant dans le mouvement, la détermination reste intacte et devrait livrer quelques surprises dans les semaines à venir ... Les infirmiers anesthésistes ont suspendu leur mouvement, en attendant le remaniement ministériel ...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 02:27

lyceerevin.jpgParmi les sujets à l'ordre du jour du conseil régional ce lundi, la fixation du prix des repas dans les lycées. Je voudrais vous faire connaître l'intervention de Jean Claude Dammerey, conseiller régional communiste de Haute Marne et président de la commission lycées, apprentissage, culture, patrimoine, car je la partage totalement. La voici :

Le Groupe communiste se réjouit que la région assume ses responsabilités dans ses domaines de compétence contrairement à ce qui ce passe dans certainsdes conseils généraux de notre Région qui ont déjà par exemple supprimé la gratuité des transport scolaires.

La région a augmenté sa participation dans la carte lycéo. Nous nous en félicitons. Dans la délibération qui nous intéresse, nous proposons de poursuivre l'aide à la restauration scolaire en fonction des revenus des familles, car les lycéens ne sont pas les responsables des difficultés financières des collectivités et nous nous sommes engagés lors de notre campagne électorale de 2010 à accompagner les familles touchées par cette crise dont ils ne sont pas responsables .

Le prix des repas a augmenté de 0,15€. Cela semble nécessaire pour maintenir la qualité des repas. Mais il nous aurait paru plus judicieux que cette augmentation ne soit pas imputée aux lycéens des familles les plus modestes et que l'aide régionale puisse être portée dès maintenant à 0,55€. Dans le cadre des orientations budgétaires, nous ferons donc des propositions en ce sens. Cela représenterait une dépense de l'ordre de 230 000€, tout à fait acceptable au regard de l'importance de l'enjeu, d'autant plus que la situation des lycéens et de leur famille s'est aggravée.

Pour le groupe communiste la réflexion doit se poursuivre pour aller rapidement vers une réduction significative du prix pour les familles les plus modestes, car l'aide actuelle n'est pas suffisante pour le retour à la restauration scolaire des jeunes les plus démunis qui, soit amènent un sandwich de chez eux soit se débrouillent. Pour constituer une véritable incitation, nécessaire à leur santé, il faut aller vers une aide de l'ordre de 50%, soit 1€50 au moins. Cela pourrait passer en partiepar une réaffectation des fonds alloués au fond social régional lycéen car nous ne maitrisons pas la distribution et  nous n’avons aucune lisibilité sur l'utilisation de ce fond, très inégale selon les établissements. Ces fonds servant souvent pour la restauration, les voyages scolaires ... et évidemment l’aide d'urgence dans le cas de changement de situation familiale.

Nous devons passer d'une politique d'aide à une politique de droit à la Restauration Scolaire pour tous.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 01:35

photo crLe conseil régional était réuni ce matin en session plénière pour débattre d'une décision budgétaire modificative, de la TIPP (devenu quasiment le seul impôt restant à la main de la région), des budgets des lycées (j'y reviendrais dans un autre article) et de quelques rapports "sans incidence financière" dont celui sur la formation dont je me suis fait l'écho dans mon précédent billet.

La session a été interrompue dès le début pour recevoir des représentants de l'intersyndicale de Chalons en Champagne : la majorité régionale a rappelé son soutien au mouvement de protestation contre la réforme des retraites, qui s'était d'ailleurs déjà manifestée par un voeu voté lors de la session de juin.

Je vous passerai les débats stériles avec la droite, qui en gros, voudrait que l'on diminue tous les budgets de la région, sauf les aides directes aux entreprises !

Je voudrais vous faire part plutôt de mon étonnement sur des questions à haut retentissement environnemental : Pierre Mathieu a présenté un voeu au nom du groupe communiste, demandant à l'Etat de généraliser le versement transport à l'ensemble du territoire français.

De quoi s'agit il ? Le versement transport est une contribution payée par les entreprises de plus de 9 salariés en Ile de France et dans les autres régions aux autorités organisatrices de transport urbain. Pour exemple, dans les Ardennes, actuellement les entreprises situées sur le territoire de la communauté d'agglomération de Charleville Mézières paient cette taxe (qui contribue largement au financement des TAC), tandis que les autres entreprises du département ne la paient pas.

 

L’institution d’un Versement Transport régional devrait permettre à l’ensemble des régions de disposer d’une ressource propre et pérenne participant à l’équilibre du budget transport. Cette ressource complémentaire aux dotations actuelles permettrait d’atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement avec un développement significatif des transports en commun.

Ce serait donc une mesure à haut intérêt environnemental.

La droite a refusée, évidemment, sa parole étant portée par JL Warsmann, qui préfère sans doute privilégier les entreprises de Douzy par rapport à celle de Charleville !

Plus étonnant : les élus d'Europe Ecologie se sont abstenus, au prétexte qu'ils n'avaient pas eu assez de temps pour discuter de ce voeu.

Peut être est ce une mesure trop concrète pour ces idéologues de l'environnement ?

A moins que ce ne soit parce que l'on venait de proposer de remettre à la prochaine session leur voeu sur les OGM pour le retravailler. Mais tel quel, il relevait plutôt de l'obscurantisme en mettant dans le même sac les intérêts privés effectivement fort dangereux dans ce domaine et la légitime recherche publique ! Et cela ne donne aucune légitimité au combat écologique, ne faisant que le dénaturer.

C'est dommage que ces élus aient ainsi quelques idées fixes, car tout compte fait, je trouve plutôt agréable de travailler avec eux (et constructif) dès qu'ils arrivent à se sortir de leurs phobies.

Mais là ! Peut être voulaient ils légitimer ainsi les arrachages de pieds de vignes de cet été en Alsace. Une bien triste image aussi caricaturant les phénomènes de désobéissance civique, à un moment où la politique gouvernementale dans le domaine des libertés donne toute sa signification aux actions de désobéissance, tout somplement pour préserver les droits de l'homme.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 01:21

logo-region.jpgUn rapport présenté ce matin à la session plénière du conseil régional concernait la formation. Voici l'intervention que j'ai faite qui doit, à peu près, vous permettre de comprendre le contenu du rapport.

Les deux parties de ce rapport concourent au même but : poser les briques d'un véritable service public national de l'emploi et de la formation, car c'est effectivement de cela qu'ont besoin les demandeurs d'emploi pour un passage entre deux emplois qui ne soient que du temps de formation dans une vision sécurisée. Evidemment, ce ne sont que des briques, car il manque quelque chose d'essentiel : l'implication des employeurs nécessaire pour assurer une véritable sécurité professionnelle.
L'accord cadre entre les régions, sur laquelle je me suis largement engagée : c'était d'ailleurs le sens essentiel de mon intervention à la dernière commission formation professionnelle de l'ARF, cette convention doit permettre d'avoir à la fois les avantages de la décentralisation avec une élaboration au plus près des citoyens des politiques de formation des demandeurs d'emploi et l'avantage de donner à chaque demandeur d'emploi, à chaque apprenti un droit à la formation qui ne soit pas morcelé par des limites territoriales.
La convention avec Pôle Emploi est la seconde brique posée aujourd'hui : le but est bien, au delà des politiques gouvernementales qui ont voulu vider de son sens le service public de l'emploi qu'était l'ANPE, pour en faire un instrument de flicage des demandeurs d'emploi avec la création de Pôle Emploi, qui lui impose un recours aux opérateurs privés et qui ont prévu dans le projet de loi de finances 2011 de lui couper les moyens, d'avoir, en région un travail en commun, permettant d'articuler les politiques de formation de la région et de Pôle Emploi et je dois d'ailleurs à ce sujet saluer l'action des salariés de Pôle Emploi, car qu'il s'agisse de la direction régionale ou des conseillers dans les agences, ils travaillent pour permettre effectivement que les demandeurs d'emploi puissent avoir un véritable service public de l'emploi et, et c'est le sens de notre convention, une bonne prescription de formation, au delà de la casse orchestrée de cette institution par les diktats gouvernementaux qui n'ont que faire de l'assurance chômage, comme d'ailleurs de l'assurance vieillesse !
Oui, Mr Warsmann, la situation est difficile, mais elle est difficile parce que vous l'avez créé, vous l'UMP en soutenant les politiques patronales destructives.
Nous aurons l'occasion de revenir dans les prochaines sessions sur l'élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnells : de multiples concertations sont déjà engagées et je souscris tout à fait à ce qu'a proposé Karine Jarry, il serait bon que, dans ce cadre, nous rencontrions l'IPR, cette instance paritaire de Pôle Emploi.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 00:47

banderoleMardi, on était encore plus nombreux, plus déterminés que jamais. Dommage, j'avais oublié mon appareil photo : alors, je viens de me rattraper dans une compilation de photos données !

Depuis, les actions se multiplient, les jeunes s'en mêlent.

A ce propos, j'ai d'ailleurs envie de vous faire connaître le communiqué de la FCPE :

Dans le cadre des actions contre la reforme des retraites, des jeunes lycéens qui formaient une chaine humaine devant l’entrée du Lycée Monge à Charleville , ont été dispersés(à la demande du Proviseur) ce matin selon les termes de l’Administration du lycée par la police ,qui a fait usage de gaz lacrymogène .La réponse policière à cette manifestation pacifique est apparue pour de nombreux observateurs comme violente et disproportionnée
Ces évènements nous apparaissent comme le révélateur d’un climat détestable dans le département des Ardennes.
Nous sommes aujourd’hui, particulièrement choqués par la disproportion de la réponse policière et la violation évidente des droits les plus fondamentaux. Nous nous associons à l’émotion des lycéens et du corps enseignants du lycée Monge.
Face à cette situation, nous pensons que nous ne pouvons plus faire confiance au gouvernement et à sa majorité UMP, ainsi qu’à l’ensemble des élus UMP de notre département, qui participent activement à la casse du service de l’Education, ainsi qu’à la récente remise en cause de la gratuité des transports scolaires pour nos lycéens.

De fait, j'ai justement rencontré une lycéenne de Monge hier, tout ce qu'il y a de plus pacifique, mais scandalisée de la conduite du proviseur, qui a incité les forces de l'ordre à utiliser les gaz lacrymogènes, alors que rien ne le justifiait.

La grève est reconduite à l'hôpital avec une assemblée générale du personnel prévue lundi en début d'après midi. Au menu aussi de lundi, un apéritif de lutte avenue Leclerc, dès 11h30, face la la permanence de la député UMP, (zut, personnellement, je serai à Chalons : il y a une session plénière du conseil régional) en attendant de nouvelles grandes manifestations jeudi 28 (RV à 14 h au Parc des expositions) et le samedi 6 novembre.

Le hold up démocratique au Sénat, qui a permis au gouvernement d'obtenir un vote positif de cette instance dès aujourd'hui, ne fait que renforcer la détermination du peuple : Sarkozy est sourd ; il faut le cerner jusqu'à ce qu'il rentre sa suffisance dans un trou de souris !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 22:11

Vendredi, c'était la fête aux parlementaires UMP. Le matin, ils inauguraient la permanence de la HALDE à la mission locale. Les Ardennais, dont j'étais, mais il y avait aussi tout particulièrement les grévistes de la SNCF, des communaux et d'EDF, ont été demander à B. Poletti, député UMP et B. Huré, Sénateur UMP de reconsidérer leur position sur la réforme des retraites. On en passerait sous silence, tant ces parlementaires sont imbus de leur certitudes, l'existence maintenant d'une permanence de la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) dans les Ardennes et il s'agit là d'une bonne nouvelle, permettant de rendre plus facile le conseil à tous ceux qui sont victimes de discriminations, en particulier dans leur emploi.

Le soir, c'etait des délégations dans les permanences parlementaires pour relayer la journée d'action lancée par la Ligue des droits de l'Homme et toutes les organisations politiques, syndicales et associatives qui luttent contre la politique du pilori. Je suis allée avec la délégation se rendant chez B. Poletti : elle a laissé son assistante recevoir la délégation !

Mais vendredi c'était aussi la décision des organisations syndicales ardennaises d'appeler à la grève reconductible à partir de demain lundi en demandant à tous les salariés de se réunir dans les entreprises ce lundi pour décider ensemble des actions de grève à mener face à l'entêtement gouvernemental : à l'hôpital, une assemblée générale aura lieu à 10 h dans le hall.

manif1610Grève et manifestations aussi : une manifestation monstre est prévue mardi 19 (rendez vous à 12h30 au pont des deux villes et départ à 14 h par l'avenue De Gaulle et la voie rapide, vers la préfecture par la sortie de Manchester)

Samedi, cette deuxième manifestation en fin de semaine a rassemblé 5000 personnes, bien plus que le précédente manifestation ayant eu lieu un samedi et la foule était joyeuse : joyeuse de se retrouver nombreuse, joyeuse de l'appel à la grève reconductible, joyeuse et très déterminée !

Fillon prétend que laisser l'âge légal de la retraite à 60 ans tuerait les retraites. Mais n'est ce pas plutôt les profits qui tuent les retraites, le scandale de la répartition des richesses ?

Enfin, j'ai envie de finir ce billet par deux commentaires sur des sujets fort différents, mais qui m'ont tous les deux mis en colère ces derniers jours.

- Oxame : il serait bon que le conseiller général UMP de la Houillère, par ailleurs conseiller de Sarkozy, évite de renouveler ses actions hasardeuses pour le maintien de l'emploi à Oxame. Il s'était démené en 2007 pour faire croire qu'il sauvait l'entreprise et avait poussé à un montage bancal, qui n'a pas duré trois ans. Les salariés d'Oxame n'ont pas besoin qu'on leur fasse croire qu'on défend leurs emplois : ils ont besoin d'une entreprise qui tient la route sur la durée !

- L'hôpital : aujourd'hui, plus de place en chirurgie viscérale, puisqu'on y a hospitalisé des malades de médecine, faute de place en médecine (mais il n'y a plus de place en médecine, car on a fermé des lits, d'hématogie, de rhumatologie ...)

Consigne de l'administrateur de garde : transférer les patients à Sedan pour qu'ils y soient opérés ! Après on nous reprochera une activité en baisse !!!!

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 17:14

La reprise de l'entreprise Raguet à Bogny sur Meuse se fait dans des conditions qui interrogent tous ceux qui ne supportent pas l'injustice et la souffrance infligée volontairement par des hommes à d'autres hommes.

Car il y a une véritable torture infligée aux salariés : après leur avoir fait un ignoble chantage aux salaires, l'entreprise licencie les récalcitrants (des récalcitrants qui on eu bien raison : accepter des baisses de salaires, c'est constituer un dangereux précédent pour l'ensemble des salariés de la métallurgie ardennaise), l'entreprise licencie pour embaucher des intérimaires.

Jean CharlesVanbervesseles explique sur son blog toute la perversité de la zone franche ardennaise : vous pouvez le lire en cliquant ici.

La zone franche, c'est une aide publique à travers des dégrèvements de charges sociales. Y-a-t-il eu d'autres promesses d'aides publiques, des aides des collectivités ? Je viens d'écrire au Président du Conseil Régional pour savoir s'il s'est engagé sur ce dossier. Voici mon courrier :

La reprise de l'entreprise Raguet à Bogny sur Meuse se fait dans des conditions détestables avec un chantage aux salaires, des licenciements.
La préservation de l'emploi ne peut se faire à n'importe quelle condition : le nombre de licenciements annoncés est contradictoire avec le nombre d'emplois préservés et les baisses de salaires vont constituer un dangereux précédent dans notre département pour l'ensemble des salariés de la métallurgie.
Des interrogations légitimes se font jour sur les aides publiques à un tel montage.
Aussi, je vous serais reconnaissante de m'indiquer si vous avez pris des engagements sur une aide éventuelle du conseil régional.
En vous remerciant d'une réponse rapide, je vous prie de recevoir l'expression de mon amitié.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 23:18

Manifestation samedi 16 octobre

10 h

Place ducale

à Charleville Mézières

manif12octobreAprès le succès de la journée d'action du 12 octobre, le mouvement s'intensifie. Les grèves se multiplient : les cheminots, les communaux, EDF.

Les lycéens sont dans la rue ...

Car les mensonges du gouvernement, du patronat ne passent plus : il est possible de financer des retraites à 60 ans, plus tôt en cas de travaux pénibles, à taux plein.

Je ne reviendrai pas ici, ce soir, sur la propositon de loi déposée par les parlementaires communistes, faisant des propositions en ce sens. Je voudrais juste vous donner un lien : celui du groupe communiste au Sénat : vous y trouverez le détail des débats dans cette enceinte, un débat qui dure plus longtemps que ce que le gouvvernement souhaitait. Ce lien, vous le trouverez en cliquant ici.

Figurez vous que, en plein débat sur les retraites, le président du Sénat, Gérard LARCHER préfère aller inaugurer un établissement de santé privée à but lucratif, tenu par ORPEA CLINEA, plutôt que d’entendre les revendications des salariés sur les retraites. Il choisit ceux qui font des millions de profit sur le dos des usagers, de la Sécurité Sociale…

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 23:52

manif1210Il va falloir que Sarko cède, car je vais être à court de superlatif pour décrire les manifestations ardennaises ! Le 23, j'avais écrit immense. On était encore plus aujourd'hui : 8000, 9000 ?

Toujours déterminés, toujours plus déterminés !

Et les appels à la grève se multiplient. Demain peu de trains. Les IADE poursuivent leur mouvement. Les AG se multiplient.

A propos, allez signer la pétition contre les poursuites judiciares des trois infirmiers anesthésistes victimes de provocations policières en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article