Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 21:40

achassaigneAndré Chassaigne, député communiste du Puy de Dome et candidat à la candidature pour l'élection présidentielle pour le Front de Gauche sera à Charleville Mézières

Mercredi 26 janvier

20 h salle de Nevers

Il présentera son livre "Pour une terre commune"

André Chassaigne s'était fait connaître en intervenant  dans le débat au parlement sur la loi sur les OGM  et en proposant un amendement dont le vote changeait radicalement le sens de la loi (cliquez ici pour voir ce que j'en avais écrit)

Dans son livre, dont j'avais déjà parlé dans ce blog (à retrouver en cliquant ici) il présente une analyse des différentes questions environnementales sans autre à priori que celui de l'humain d'abord, sans autre à priori que la sauvegarde de notre planète et sa réflexion le conduit à dénoncer l'échec du capitalisme, son incapacité à préserver notre environnement, à mettre en valeur la nécessité du service public.

Mais au delà des questions d'écologie, c'est la méthode qui l'anime qui est intéressante, sa capacité à faire grandir l'intelligence collective et à l'opposé de toute démagogie, d'avancer avec le peuple.vers des propositions utiles à tous.

C'est d'ailleurs la méthode que veut utiliser le Parti Communiste, avec le Front de Gauche pour un programme partagé.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 20:34

manif octobreLors de la manifestation du 28 octobre contre la réforme des retraites, des incidents avaient eu lieu devant la permanence de l'UMP, sans doute tout simplement liées à l'inexpérience des forces de l'ordre présentes, manquant un peu de sang froid (en cliquant ici, vous retrouverez ce que j'ai écrit ce jour là).
Novembre passe et quelques jours avant les fêtes de fin d'années, 8 manifestants sont arrêtés comme des bandits de grand chemin ; un jeune est inquiété, tout simplement pour avoir mis en ligne la vidéo qu'il avait fait le 28 octobre ! Vous pouvez trouver ici ce que j'avais écit au moment de l'arrestation et en cliquant ici, le courrier fait par Sylvain Dalla Rosa au ministre de l'intérieur..
Les inculpés sont convoqués au tribunal le 27 janvier.
La résistance s'organise : un collectif de soutien s'est créé. Une pétition est lancée : vous pouvez la signer en ligne en cliquant ici. Un soutien financier peut être apporté en adressant un chèque à l'ordre de CARPA à l'adresse de la Ligue des Droits de l'Homme, BP 246 - 08103 Charleville Mésières Cedex. Un rassemblement devrait avoir lieu devant le tribunal.
Plutôt que de réécrire ce que d'autres ont écrit, et je pense en particulier à Claude Choquet dont vous pouvez retrouver son blog en cliquant ici, je voudrais donner des pistes d'espoir, en revenant sur une autre manifestation, bloquée devant un autre siège de l'UMP : celle des infirmier(e)s anesthésistes du 1er octobre à Paris. J'en avais parlé ici. Il y avait eu des arrestations et trois manifestants convoqués au tribunal. La solidarité sans faille de leurs collèges, la reprise de la grève, mise en pause après la manifestation, le jour où deux d'entre eux étaient convoqués au tribunal, a eu raison de la criminalisation des manifestations : la relaxe des inculpés a pu être annoncée devant ceux qui s'étaient réunis ce jour là devant le tribunal de grande instance de Paris. Sauf à ce que je n'ai pas vu passé l'information, le troisième attend toujours son procès.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 01:49

Manifestation samedi 22 janvier à 10 h

Place ducale à Charleville Mézières,

à l'appel du collectif "L'éducation est notre avenir" qui regroupe les syndicats d'enseignants,

la FCPE et d'autres associations.

Dans la région, c'est, pour le seul enseignement secondaire, 220 postes d'enseignants qui vont être supprimés à la rentrée prochaine.

C'est aussi une transformation idéologique forte du rôle de l'école, une école de tri de l'élite, une école de préparation à l'emploi, plus qu'une école servant une éducation facteur d'émancipation que le gouvernement, avec L. Chatel, veut imposer et il se heurte d'ailleurs à des résistances très fortes des enseignants, qui n'admettent pas la transformation de leur rôle.

Allez donc lire l'article de Nouvelles des Ardennes, en cliquant ici.

Je voudrais en profiter pour faire le lien avec l'élaboration du contrat de plan régional de développement des formations.

La loi sur la formation et l'orientation de novembre 2009 impose aux régions d'élaborer ce CPRDFP, qui doit être signé par le président de région, le préfet et le recteur avant le 1er juin 2011. Ce contrat engagera les partenaires sociaux et concerne, tant la formation initiale que la formation continue.

Un contrat, là où il n'y avait auparavant qu'un plan régional ... Des esprits chagrins diront que le gouvernement veut reprendre en main la formation professionnelle confiée aux régions. Ne faut il pas plutôt positiver en disant que cela pourrait permettre de mieux articuler la responsabilité de l'Education Nationale avec les compétences des régions ?

Encore faut il que le jeu de l'élaboration concertée et de la négociation soit respecté ! Ce n'est malheureusement pas le cas, puisque le Recteur annonce des ouvertures fermetures de sections dans les lycées professionnels pour la rentrée prochaine, en justifiant un important remaniement de cette carte par ce contrat, qui n'est pas encore négocié ! Et en passant sous silence les 75 suppressions de postes dans les lycées professionnels de la région à la rentrée prochaine.

J'ai animé la semaine dernière deux réunions, l'une dans la Haute Marne, l'autre dans les Ardennes, de concertation avec les partenaires sociaux, les collectivités territoriales, les services de l'état, Pôle emploi, les missions locales, les organismes de formation ... Jeudi ce sera dans l'Aube et la semaine suivante dans la Marne. J'y présente les propositions du conseil régional, par encore bien ficelées, sinon la concertation n'aurait plus lieu d'être mais déjà avec des axes forts bien définis : la région n'est pas là pour se substituer à l'Etat ; il faut travailler à la sécurisation des parcours professionnels ... Je vous livre la trame de mon intervention que vous trouverez en cliquant ici. Excusez le style : c'est un peu composite entre ce que j'ai arrangé pour vous le présenter, des passages gardant un style fait pour l'oral, la partie sur la formation initiale (l'équilibre entre les différentes voies de formation initiale) réécrite pour vous, puisqu'elle est présentée par Lorette Joly, la vice présidente du conseil régional en charge des lycées et de l'apprentissage, mais bref, les idées y sont.

Les commentaires sont les bien venus et

venez nombreux samedi

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 10:22

Porcher, Raguet, c'est l'actualité, mais il y a aussi des licenciements économiques anciens qui font toujours des ravages, non seulement parce que les personnes n'ont pas retrouvé de boulot, mais aussi parce qu'on leur redemande des sous !

Artis à Monthermé, Socaus à Warcq, L'Union à Renwez : après la liquidation de ces trois entreprises, le tribunal des Prud'hommes avait condamné les AGS à verser des indemnités aux salariés licenciés. En appel, la cour de Reims avait revu à la baisse certaines de ces indemnités, sans que d'ailleurs, les modes de calcul ne soient expliqués aux personnes concernées. Rien n'avait été réclamé et voilà qu'aujourd'hui on leur réclame les sommes, des intérêts exorbitants et les frais de huissiers !

Une justice à deux vitesses, puisque le patron d'Artis n'est toujours pas jugé, alors que l'instruction de son procès est terminé depuis juin 2009 !

Je viens de demander à Alain Bocquet, député communiste du Nord, de bien vouloir poser une question à l'Assemblée Nationale.

J'ai aussi écrit aux AGS :

Monsieur le Président,
J'ai été saisie par les représentants de salariés d'anciennes entreprises ardennaises, aujourd'hui liquidées : Artis, Socaus et l'Union.
Du fait des conditions des licenciements, le tribunal des Prud'hommes avait condamné les AGS à leur verser des indemnités. En appel, le tribunal de Reims avait, pour certains de ces ex salariés réévalué à la baisse ces indemnités sans que personne, ni le député Warsmann, présent lors de la remise des chèques, ni le directeur de l'époque de la DDTEFP ne puissent expliquer le mode de calcul des indemnités. C'était en 2007.
A l'époque, rien n'avait été réclamé à ces salariés. Aujourd'hui, il leur est demandé, à la fois le remboursement mais aussi des intérêts exorbitants, sans parler des frais de huissier.
Il s'agit de salariés pour la plupart dans la plus extrême précarité à l'heure d'aujourd'hui. Certains d'entre eux attendent toujours le jugement de leur patron, l'instruction du procès étant terminée depuis juin 2009.
Aussi, je me permets de vous demander de bien vouloir faire cesser ces recouvrements : les AGS joueraient pleinement leur rôle de solidarité.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 10:56

Surtout ardennais, ce blog se veut ouvert sur tout ce qui fait l'actualité et l'actualité en ce moment, c'est la Tunisie. Je vous invite à aller lire à ce sujet le texte que vient d'écrire Jean Duterte, secrétaire de la section de Charleville Mézières du PCF, en cliquant ici.logohuma.gif

Je vais en profiter pour faire une petite pub pour l'Humanité, dont je me suis permis de reprendre le titre ! Sur son site, vous trouverez les dernières informations, sous un angle bien différent de celui des médias patronales.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 12:24

porcher.jpgAvec Jacky Sarazin, secrétaire de la section du PCF de Revin, je viens de rédiger un communiqué de presse dans lequel nous nous indignons de la fermeture de Porcher. Encore une fois, le capitalisme international frappe lourdement. Pour le profit des actionnaires d'Idéal Standart, 146 familles sont dans la difficulté.
Après avoir bénéficié d'argent public, pillé le savoir faire des salariés revinois et la marque Porcher, exploité ses ouvriers, ce groupe délocalise dans les pays à bas coûts.
Ce ne sont pas des déclarations qui sont nécessaires, surtout quand elle émane d'un conseiller du Président de la République, partisan de l'Europe ultralibérale, responsable de cette situation, proche des amis du Fouquet's.
C'est bien l'action qui est indispensable : nous appelons le maire de Revin à réunir l'ensemble des forces vives de la ville et du département : syndicats, associations, partis politiques, commerçants pour organiser une demi-journée ville morte.
La mobilisation de tous est nécessaire pour exiger d'Idéal Standart la revitalisation industrielle, la dépollution du site et un véritable reclassement des salariés.
Nous participerons à toutes les initiatives pour la défense de l'emploi et sommes à la disposition des salariés et de leurs organisations syndicales pour les aider dans cette période dramatique.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 23:19

Je vous invite à regarder cette nouvelle viéo faite par Jean Pol Bois



Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 01:02

arton5254Jeudi, la commission formation professionnelle du conseil régional avait, sur ma proposition, inscrit la question de l'illetrisme à son ordre du jour.

Le CESER (Conseil Economique, Social et environemental Régional) a eu un effet salutaire en rendant son rapport sur l'illettrisme en décembre 2009. L'Etat a enfin présenté récemment son plan régional de lutte contre l'illettrisme, dont je regrette qu'il ne soit qu'une simple compilation de ce qui se fait déjà.

Cette question, qui marque particulièrement notre région, mérite d'être prise beacoup plus à bras le corps et je souhaite que cela soit un des points du contrat de plan régional de développement des formations qui devrait être signé entre l'Etat et le Conseil Régional avant le 1er juin prochain de par la loi. D'où les auditions et la réflexion entamée jeudi qui vont mener à des propositions concrètes pour aider les personnes illettrées.

Nous avons très rapidement évoqué la question de la prévention, car j'avais envie que l'on aille sur du concret pour le conseil régional, pas que l'on se lance dans une discussion sur l'école primaire ou maternelle, mais à vous, lecteurs de ce blog, j'ai bien envie de vous faire connaître les propositions du PCF pour lutter contre l'échec scolaire.

"Dès le plus jeune âge, l’école doit se faire à l’école, et ne pas supposer que la famille enseigne des pré-requis scolaires..Retravaillons les programmes en prenant pour modèle l’enfant qui n’a que l’école pour acquérir les savoirs et les modes de pensée scolaires. Ainsi,les familles populaires, majoritaires, ne seront plus pénalisées par un système qui leur reproche de ne pas avoir à la maison une éducation scolaire." Voilà ce qu'écrit Stéphane Bonnery dans la Revue du Projet que vous pourrez lire en cliquant ici (l'article auquel je fais allusion se trouve en p 9)

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:00

p6090013.jpgJe vous l'avais promis, voici quelques éléments complémentaires sur le programme que nous allons développer, avec Claude, tout au long de la campagne des élections cantonales, un programme que nous comptons bien, d'ailleurs, enrichir avec vous !

Car si voter pour nous sera un bon moyen de dire combien vous en avez assez de la politique de N. Sarkozy, de dire aussi que les changements que vous attendez ne doivent pas être de surface, mais en profondeur, que par exemple, le financement des retraites à 60 ans à taux plein, c'est possible, à condition que l'on inverse la progression de la part des profits dans la valeur ajoutée, il est bien évident que le but n'est pas de se faire élire au conseil général pour dire non à tout, mais bien pour obtenir des changements concrets qui améliorent la vie.

Et c'est sur l'ensemble des compétences du conseil général que nous avons des propositions :

- Le développement économique du département passe par une réelle transparence et un contrôle de l’utilisation des aides départementales accordées aux entreprises et un réel suivi des engagements pris en matière d’emploi.

- Le soutien aux collèges doit être sans faille et nous demanderons l’instauration d’un quotient familial pour la restauration scolaire des collégiens qui tienne compte des ressources des familles.

- Le conseil général doit être un employeur responsable vis à vis de ses salariés, c'est à dire développer des emplois de qualité dans les missions qui lui ont été tranférées (TOS des collèges, DDE)

- C'est une politique audacieuse de transports collectifs qui est nécessaire : nous œuvrerons pour la création d’un syndicat mixte entre plusieurs collectivités afin de développer les transports collectifs financée en partie avec le versement transport, comme le permet la loi SRU : la gratuité des transports scolaires doit être assurée.

- Les bénéficiaires du RSA doivent être soutenus dans leur recherche d'emploi et non sanctionnés.

- L'amélioration de la qualité de la vie, la préservation de l'environnement seront des axes forts de notre action : le parc naturel régional ne doit pas être un obstacle à une réindustrialisation de la vallée de la Meuse, mais une aide pour que la recherche des profits ne prime pas sur la santé des habitants et des ouvriers.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 01:01

DSC00740 sCe matin, lancement de la campagne des cantonales à Monthermé où, avec quelques amis, nous avons annoncé tenu une conférence de presse pour annoncer notre candidature à cette élection. Nous, c'est Claude Choquet et moi-même. En cliquant ici, vous trouverez toutes les explications de Claude et pourquoi il a accepté d'être mon suppléant.

 

Ce n'est pas aux peuple de payer la crise dont il n'est pas responsable, une crise qui n'est pas une fatalité mais bien la conséquence d'une économie au service des profits et non de la satisfaction des besoins des femmes et des hommes.

Il s'agit de créer une vraie opposition de gauche au conseil général car nous condamnons, dans la politique de la majorité actuelle à la fois les choix faits dans le département et l'acceptation des réformes qui limitent les ressources du département et contraignent les choix.

Je reviendrais en détail dans les jours à venir sur les différentes compétences du conseil général et la manière dont il nous parait essentiel de les aborder : ces compétences doivent être utilisées pour servir le développement de l'emploi, pour donner plus de droits aux Ardennais, pour développer la solidarité.

 

Utiliser les compétences du conseil général pour la population ; il faut aussi refuser la mise sous tutelle des départements : Nicolas Sarkozy et son gouvernement veulent faire des collectivités et tout particulièrement des départements des rouages de mise en oeuvre de leur politique au service de la finance et du MEDEF. Ils ne supportent plus qu’elles soient la charnière ouvrière de la satisfaction des besoins des populations et de la démocratie locale.

Le vote pour notre candidature sera un moyen d'exiger que l’Etat assume ses responsabilités en matière de solidarité nationale. Dans ce cadre, il doit intégralement financer les dépenses du RSA, de l’APA (allocation personnalisée d'autonomie) et de la PCH (prestation de compensation du handicap).

C'est aussi un moyen d'exiger

- que la dépendance ne devienne pas l'affaire des assurances privées mais repose sur une vraie solidarité intergénérationnelle.

- une réforme de la fiscalité qui fasse cotiser les entreprises pour le développement des territoires, tout en la rendant efficace pour l’emploi.

- la défense et la modernisation des services publics et leur meilleure implantation.

Notre but est, dans l'optique du développement du Front de Gauche, dont est membre le PCF, de rassembler tous ceux qui ont intérêt au changement, à une autre utilisation de l'argent et le mouvement social de l'automne a montré comment ceux qui refusent le fatalisme qui ne sert que le CAC40 sont de plus en plus nombreux

 

Il s'agit bien pour nous, non seulement d'agir pour les habitants du canton, mais bien d'agir avec eux, d'être un soutien aux luttes, d'être des élus de proximité pour apporter la solidarité nécessaire dans les difficultés, non pas donneurs de leçon, mais au service des exigences élaborées démocratiquement et nous veillerons au développement d’une démocratie directe avec les citoyens qui puisse leur permettre de donner leur avis et de formuler des propositions.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article