Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 22:27


Figurez vous que je viens de trouver cette phrase dans le discours de N. Sarkozy mardi à Rethel ! J'ai enfin rassemblé les photos et les vidéos que j'ai prises mardi sur une page que vous pourrez voir en cliquant ici. La qualité n'est pas forcément terrible, mais difficile de faire quelque chose de bien quand on est bousculée ! Déjà que je ne suis pas franchement une spécialiste de la prise de vue. J'ai récupéré il y a quelques semaines un logiciel libre de montage de vidéo, mais comme je ne l'ai pas encore utilisé, il faudrait sans doute plus de temps que je n'en ai ce soir et dans les jours à venir pour faire un montage correct et couper les passages où on ne voit que les cheveux devant moi. Alors je vous livre de la matière brute.
Si vous voulez voir d'autres images vous pouvez aussi cliquez ici. Lisez les commentaires, c'est intéressant car cela ne vient pas du public habituel des blogs politiques.
A part la rénovation de la démocratie sociale dont nous en avons eu un magnifique exemple, qu'a dit Sarkozy mardi ? Je viens enfin de lire son discours (vous pouvez le trouver en cliquant ici). La presse s'en est fait l'écho, mais j'aime toujours bien vérifier certaines choses !
- travaillons le dimanche : je suis bien placée pour savoir les perturbations sur la vie sociale, familiale que cela entraîne. Alors, pourquoi le développer, là où ce n'est pas indispensable ! Et l'exemple donné dans le discours de N. Sarkozy de la vendeuse contente de la prime du dimanche, si on revalorisait les salaires, elle n'aurait pas besoin de travailler le dimanche !
- développons les contrats aidés. Et si l'Etat utilisait l'argent qu'il va mettre dans les contrats aidés pour le donner aux collectivités, pour qu'elles créent les emplois dont elles ont besoin, des vrais emplois, pas de la précarité. Et s'il le donnait aux hôpitaux, à l'Education Nationale, aux associations, pour que ce soient des vrais emplois qui soient créés ... mais je rêve et pourtant, cela ne couterait pas plus cher à l'Etat !
- étendons le CTP : s'il avait reçu des bénéficiaires du CTP comme les ex Lenoir et Mernier/LCAB, il saurait bien que ce n'est pas la panacée. Pour information, son discours confirme bien que ce dispositif ne s'adresse qu'à des salariés licenciés par des entreprises de moins de 1000 salariés. Il rappelle que les grandes entreprises doivent financer et mettre en oeuvre les moyens d’accompagner le retour à l’emploi des salariés qu'elles licencient : c'est le cas de la SOPAL à Givet contrairement à ce qui a pu être dit dans la presse locale. Si les licenciements se confirmaient, ce devrait être au groupe GASCOGNE de financer le reclassement.
Il y aurait d'autres choses à dire, mais j'en ai marre de lire sa verve populiste !
Au fait, vous avez vu, il a été débouté de sa plainte contre les poupées vaudou et il fait appel. Si, comme moi, vous vous demandez quelle tête ont ces poupées, allez sur le blog de Jean Charles en cliquant ici. Vous pourrez en profiter pour voir les photos qu'il a fait mardi : c'est un meilleur photographe que moi ! Au fait, il devait quand même y avoir du monde à Rethel mardi, car je ne l'ai pas vu. Et un rassemblement où l'on n'arrive pas à dire bonjour à tous ceux que l'on connait, c'est quand même un signe de nombre de participants !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 23:03

Bertrand Martinot, Délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), a adressé un courrier le 22 octobre aux Préfets de région et aux Directeurs régionaux du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle annonçant la suppression, dès le 1er janvier 2009, de l’habilitation générale et permanente formation et certification de l’AFPA. Cette décision doit être « entérinée » par un décret soumis au Conseil d’Etat. Elle est d’une extrême gravité : en la privant de l'habilitation permanente à délivrer les Titres du ministère du travail, le gouvernement ôte à l’AFPA une des pièces maîtresses de son efficacité sociale.
Les syndicats de l'AFPA avaient déjà prévu une journée de grève et de manifestation le 13 novembre : voilà de quoi amplifier la mobilisation !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 00:57
Telle devait être la pensée du chef de l'Etat aujourd'hui à Rethel.
Et pour être plus sur d'ignorer ce grondement, ce mécontentement qui monte, il a fait rejeter au loin les manifestants qui l'attendaient, quelque fois que leurs cris puissent le troubler !
Le rassemblement protestataire était mieux que ce que l'on pouvait attendre, à onze heures, un jour de semaine, dans le Sud Ardennais, sous les parapluies, très coloré avec les drapeaux des organisations syndicales. Beaucoup de demandeurs d'emploi et de retraités, vu l'heure ! Beaucoup d'autocollants du PCF également, mais il y avait aussi quelques militants socialistes ou d'autres partis de gauche. Parmi les militants syndicaux, on remarquait ceux de l'ANPE et de l'AFPA, intéressés au premier chef par la casse annoncée de leurs organismes par N. Sarkozy !
Mais ce n'était quand même pas la foule des grands jours de décembre 95 dans les Ardennes puisqu'il n'y avait pas de grève !
Ce devait quand même faire tâche pour le Président de la République, car il a fait évacuer les lieux : la suite des photos, ce sera pour demain !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 22:32
En Haute Savoie, il est allé parler de ses mesures pour préserver le développement économique dans la crise.
Ici, il vient parler fusion ANPE ASSEDIC et mesures pour les chômeurs : est ce à dire qu'il considère que les Ardennes sont un département économiquement mort et qu'il faut juste s'occuper des demandeurs d'emploi pour que cela ne coute pas trop cher et pour les aider, éventuellement, à quitter le département ! La symbolique des déplacements du chef de l'Etat traduit une conception dévastatrice de l'aménagement du territoire.
Après Glaverbel, Thomé Génot, Lenoir et Mernier/LCAB et tant d’autres, c’est maintenant la fermeture de la SOPAL à Givet qui est annoncée, alors que le chômage partiel se développe à Citroën aux Ayvelles et ailleurs.
Ce sont des emplois qui sont nécessaires, pas le traitement du chômage, surtout celui fait par N. Sarkozy !
Dans les Alpes, N. Sarkozy a annoncé la semaine dernière une série de propositions censées soutenir l’économie. Derrière ce faux volontarisme se cache une vraie attaque contre les collectivités territoriales. Sous couvert d’encadrement du libéralisme, il réalise le voeu le plus cher des libéraux, celui de mettre fin à la taxe professionnelle, une des principales ressources des collectivités. Sauf que le résultat est déjà connu pour avoir déjà été tenté en temps de crise. Cela ne modifiera pas en profondeur les ressorts actuels à l’oeuvre dans la crise du capitalisme. Dès l’annonce, l’échec est omniprésent.
De plus, la création d’un « fond d’investissement stratégique » n’est rien d’autre qu’un instrument de plus pour participer à la guerre économique mondiale, c’est-à-dire précisément encourager le système qui conduit le monde au bord du gouffre. La décision de se livrer à une course à l’armement financier, en s’exonérant du contrôle démocratique, et en s’attaquant à tout ce qui relève de l’action publique est potentiellement dangereux. Nicolas Sarkozy a beau joué le volontarisme, son remède est pire que le mal.
Venez nombreux à Rethel mardi lui dire votre mécontentement. Il y a un car au départ de Givet, Revin, Charleville Mézières : renseignement au 03 24 56 40 43.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 16:26
Car c'est tout simplement pour le respect des droits de l'homme, le droit de vivre avec sa famille, que le cercle de silence faisait de l'information, hier, dans le centre de Charleville Mézières. Pour savoir qui l'organisait, allez voir mon précédent article en cliquant ici.
C'est aussi cette honte que nous avons de ce qu'est devenu notre pays, si longtemps le pays des droits de l'homme, que nous irons dire à Sarkozy mardi à Rethel.
Car les appels à manifester mardi se multiplient : du PCF, d'AC! Agir ensemble contre le chômage, la précarité et les exclusions, du SNU ANPE ASSEDIC, d'ATTAC , d'Ecologie-Solidarité de Vouziers, du PS, du MRC, de la LCR et du NPA.
Je sais aussi que la CGT et la FSU s'organisent, que les syndicats de l'AFPA seront présents, que des anciens Lenoir et Mernier/LCAB feront le déplacement, que des Marnais ont considéré que ce n'était pas une question purement ardennaise ...
Bref, je dois en oublier plein : ce qui compte, c'est que l'on soit nombreux à Rethel , mardi 28 octobre à 10h 45 devant la mairie pour dire à N. Sarkozy notre ras le bol de sa politique antisociale et antidémocratique.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 15:32
Pour ne rien dire !

En juillet, Alain Bocquet, député communiste du Nord, avait, à notre demande, interrogé le gouvernement sur la situation d'Ardam Electrolux.

La réponse arrive, pour ne dire que ce que l'on savait !

Vous pourrez la lire, en cliquant ici !

Nous saurons nous souvenir de cet optimisme ministériel.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 21:43
On sait déjà à quel point le patronat et l'UMP à sa solde ne veulent pas de formation mais simplement faire travailler les demandeurs d'emploi à tout prix, ou plus exactement pour des salaires de misère.
Le projet de loi de finances 2009 en remet une couche : il supprime l'allocation de fin de formation. Cette allocation, financée par l'état, permettait à des demandeurs d'emploi de poursuivre une formation après la fin de leurs droits à l'allocation chômage.
D'après le gouvernement, il revient aux partenaires sociaux de voir s'ils veulent bien prendre en charge cette allocation, lorsqu'il s'agit d'une formation en relation avec un métier "en tension".
Et si ce n'est pas un "métier en tension" ? Tant pis, ou plus exactement, cela va être des dépenses supplémentaires pour les conseils régionaux (et comme tant d'autres choses dans le domaine de la formation, sans compensation) et en plus il va falloir faire preuve d'ingéniosité pour que ces personnes ne soient pas obligées d'attendre d'être "en fin de droits" pour pouvoir commencer leur formation comme stagiaires de la formation professionnelle indemnisés par la région.
Le gouvernement prétend accélérer par la menace l'entrée des demandeurs d'emploi en formation : c'est faire preuve d'une méconnaissance totale des réalités de terrain : le temps de réflexion toujours nécessaire pour un demandeur d'emploi avant de s'orienter vers un nouveau métier, mais surtout les délais d'attente avant l'entrée en formation, pour cause de stages pleins ou ne débutant qu'à date fixe, une fois par an !

Cette mesure va entraîner une économie de près de 170 millions d’euros sur le budget de l’État.
Ce n'est d'ailleurs pas le seul domaine dans le budget de la formation et de l'emploi où il y a des coupes dramatiques : le programme “Amélioration de la qualité de l’emploi et des relations au travail”  rqui egroupe les crédits alloués à la santé et à la sécurité au travail, ainsi qu’au développement du dialogue social est, quant à lui, amputé d’un tiers de ses moyens de 2008, soit 87 millions, contre 128 millions en 2008.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 20:17
La HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) a était saisie du projet de loi sur le RSA (Revenu de solidarité active).
Dans l'avis qu'elle vient de rendre, elle souligne plusieurs dispositions à caractère discriminatoires :
La Halde estime que l'exigence pour les étrangers hors Union européenne d'une condition de résidence préalable de 5 ans « constitue une différence de traitement, prohibée » par l’Organisation internationale du travail « entre Français et étrangers fondée sur la nationalité ».
Et la HALDE demande aussi que soit fait "une étude sur les conséquences de la condition d'âge fixée pour les bénéficiaires du RSA, au regard en particulier des difficultés d'insertion sociale et professionnelles des jeunes âgés de moins de 25 ans."
Pour en savoir plus, allez sur le site de la HALDE en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 19:32
Ce scandale a fait réagir Pierre Mathieu, Vice président communiste du conseil régional en charge des transports et vice président du GART (Groupement des autorités responsables de transport) :
Atteindre les objectifs partagés du Grenelle de l’Environnement exige des mesures concrètes pour encourager les modes alternatifs à l’utilisation de la voiture particulière. Tout doit être entrepris pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique. Le vote de députés de la majorité en Commission des Affaires Sociales visant à torpiller l’instauration de la « prime transport » dès le premier janvier 2009 est une aberration. Le premier Ministre, François Fillon s’était pourtant engagé auprès de nos concitoyens et des partenaires sociaux. Remettre en cause ce dispositif serait un contre sens complet à ce qu’il convient de mettre en place, conformément aux dispositions du Grenelle de l’environnement, en faveur du développement des transports publics collectifs.
La généralisation à l’ensemble des salariés du pays, comme cela existe en Ile-de-France depuis 1983, de la prise en charge obligatoire par l’employeur de 50 % des abonnements domicile/travail n’a que trop tardé.
En plus d’assurer, enfin, un traitement équitable de l’ensemble des citoyens sur le territoire national, le dispositif ne peut qu’encourager l’utilisation des transports collectifs, contribuer à préserver le pouvoir d’achat des usagers et participer à la lutte contre les modifications climatiques.
Le Groupement des autorités responsables de transport (GART), qui regroupe 266 collectivités, à l’origine de ce projet avec le Club des Villes Cyclable, a rappelé le 22 octobre 2008 les avantages que représenterait la mise en œuvre de cette mesure qui ne doit en aucun cas être amalgamée à un simple « chèque essence » variant au gré du cours du baril de pétrole.
Les élus du GART ont décidé de sensibiliser les députés aux vrais enjeux de cette mesure qui fera l’objet d’un vote en séance publique lors de l’examen, la semaine prochaine, du projet de loi. Je me suis personnellement adressé aux parlementaires de l’Aube et de la Région, à qui il revient au final, avec l’ensemble des députés de décider. Je leur est également fait part de l’urgence de trouver de nouvelles sources de financement pour les Autorités organisatrices de transport, et singulièrement pour celles qui sont aujourd’hui privées de la possibilité de ressources propres : les Régions et les Départements. L’enjeu est de répondre quantitativement et qualitativement au regain d’intérêt et d’utilisation des transports collectifs qui constituent des changements de comportements à encourager.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 13:18
Vous l'avez remarqué : Météo France était en grève cette semaine : en effet, la Direction de Météo-France a annoncé la fermeture de plus de la moitié des centres météorologiques (maintien d’environ 40 centres sur la centaine existant actuellement). Cette décision est guidée par la seule « logique comptable » de réduction des moyens pour les services publics qui se traduirait à Météo-France par la suppression de 1000 emplois (sur les 3600 actuels).
Pourtant, la surveillance du climat et les missions de service public de Météo-France en terme de sécurité des personnes et des biens ont été reconnues incontournables notamment à l’occasion du grenelle de l’environnement.
Cette décision entraînerait une baisse significative de la qualité du service rendu et condamnerait la moitié des départements français à être privés de surveillance du climat et de prévision locale; dont les Ardennes.
Pour les soutenir, allez signer la pétition en cliquant ici.


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article