Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 18:11

La récente décision du conseil constitutionnel, interdisant à l'Etat de donner le patrimoine de l'AFPA à cette association est un échec cuisant pour le gouvernement. Cette donation visait avant tout à faire de l'AFPA un organisme de formation comme les autres, pour la faire mourir à petit feu : le patronat est dans les starting blocks pour faire des profits sur la formation, comme sur la santé ou les personnes âgées, et avec ses compères au gouvernement, il organise actuellement le sabotage de l'intérieur de l'AFPA, sur le dos des personnels, victimes d'une gestion à la France Télécom, et sur le dos des demandeurs d'emploi, en attente de formation, malgré des places vacantes dans les centres AFPA.
A l'inverse de cette casse pour que prolifèrent mieux des officines de formation où former n'est que secondaire au fonctionnement du tiroir caisse, c'est un grand service public de formation en lien avec le service public de l'emploi qui est nécessaire, offrant, à l'image de ce qui devrait rester l'ambition de l'Education Nationale, le même service public sur l'ensemble de notre territoire national, un service public, outil nécessaire d'une sécurité d'emploi formation. L'AFPA devrait y prendre toute sa place et son caractère d'association nationale en est un atout évident comme le succès de ses pratiques pédagogiques, issues d'une histoire de 60 ans d'expérience de formation des adultes.
L'Association des Régions de France revendique la dévolution du patrimoine de l'AFPA aux régions. Il y a urgence à ce que le gouvernement propose de légiférer en ce sens, avant que ce patrimoine ne tombe en ruine, faute d'avoir un propriétaire décider à l'entretenir ! C'est de plus cohérent avec la décentralisation aux régions du financement des formations de l'AFPA, avec la compétence des régions en matière de formation professionnelle et le fait qu'elles soient propriétaires d'autres locaux de formation comme les GRETA.
Mais il doit s'agir d'une décentralisation bien pensée, donnant effectivement les avantages d'une gestion de proximité où le développement de la démocratie locale est un gage de qualité, sans perdre l'indispensable cohérence nationale pour garantir un droit effectif à la formation continue.

Cela suppose, non seulement que cette charge nouvelle pour les régions soit compensée par l'Etat, en fonction de l'existant, mais aussi solidairement en donnant le plus, là où le patrimoine est le plus réduit ou détérioré pour éviter que ne s'aggravent les déséquilibres territoriaux comme on en a vu avec les collèges ou lycées et comme ils se profilent à l'horizon pour les écoles paramédicales.

L'autre aspect nécessaire à la cohérence nationale est le développement de règles communes à l'ensemble des régions, permettant le développement des droits à la formation et allant au delà de la convention signée à l'automne entre toutes les régions : c'était un premier pas nécessaire, car elle permet à un stagiaire originaire d'une autre région d'avoir les mêmes droits que les stagiaires issus de la région de formation, mais c'est encore bien insuffisant, les règles de gratuité et d'indemnisation étant différentes d'une région à l'autre. Plutôt que des services publics régionaux de formation, cela jetterait les bases d'un grand service public national à gestion décentralisée pour mieux répondre aux besoins.
Enfin, compléter une décentralisation, pour l'instant anarchique, en donnant le patrimoine de l'AFPA aux régions n'exonèrera pas le gouvernement de payer ses dettes à cette association : les 80 millions d'euros dus au titre du 3è contrat de progrès et les 80 millions dus pour l'entretien du patrimoine en 2010. Ce n'est pas aux salariés de l'association de subir, comme c'est le cas actuellement, les conséquences d'un propriétaire défaillant, même si ce propriétaire est l'Etat.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 01:57

voeu2011

 

Et pour commencer l'année dans la bonne humeur, je vous propose de regarder les voeux que l'on aimerait que prononce le président de la République.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 22:45

siteon0Pour compléter mon bien trop court article sur la session du conseil régional de lundi consacrée au budget 2011, je vous invite à aller lire l'intervention de Franck Leclère, conseiller régional communiste marnais, sur le développement économique en cliquant ici, et les explications de vote sur Vatry en cliquant ici.

La déclaration de Karine Jarry, à lire en cliquant ici, reprend l'ensemble de l'appréciation du groupe communiste sur le budget.

Sur le site du groupe communiste, il y a aussi l'intervention de Karine sur les questions de santé : j'aurais l'occasion de revenir prochainement ici sur cette exigence d'assises régionales de santé.

En ce qui concerne la formation professionnelle, le budget a surtout pour but de conforter les améliorations apportées au fil des années, l'innovation de cette année étant de mettre en place du conseil en évolution professionnelle dans les espaces métiers pour essayer de développer la formation des salariés et de leur donner un outil de plus de sécurisation des parcours professionnels.

L'année prochaine sera certainement marquée par davantage de nouveautés, en fonction du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations, en cours d'élaboration, mais aussi avec une nouvelle étape de développement des procédures de mandatement dans les relations entre le conseil régional et les organismes de formations, pour lutter contre la marchandisation de la formation. Mais bien difficile d'étendre le champs du mandatement cette année, sans un minimum de bilan de ce qui se met en route seulement depuis septembre de cette année.

Mon intervention n'a même pas porté sur ces questions essentielles : je me suis contentée d'expliquer les points peut être un peu obscurs puisque objet de questions de la droite, encore que je ne sois pas sure qu'il ne s'agissait pas de leur part de parler pour parler et d'un peu de mauvaise foi !

Reprenons les, point par point :

- le budget consacré à la formation des demandeurs d'emploi est en légère baisse, pour des questions purement techniques : la transformation des procédures d'appel d'offres en mandatement a amené à payer plus en fin d'année 2010 et on avait, pour ce faire,gonfler un peu le budget en 2010. Il est également vrai que l'on a essayé d'adapter un peu mieux le budget à la réalité des dépenses et malheureusement certaines formations prévues par la région ne sont pas pleines du fait des freins existant à Pôle Emploi pour orienter les chômeurs vers des formations qualifiantes. J'espère bien que la convention signée entre le Conseil Régional et Pôle Emploi améliorera les choses et les personnels de Pôle Emploi y mettent beaucoup de bonne volonté, mais ils ne sont pas assez nombreux et ce ne sont pas les coupes faites dans le budget 2011 de Pôle Emploi par le gouvernement qui vont améliorer les choses !

J'ai noté avec amusement que la droite est prête à dépenser plus pour la formation, mais avait critiqué le matin le fait que l'on déplorait les pertes de recettes du conseil régional.

- la préparation aux métiers "de demain" se fait dans la mesure où les professionnels sont effectivement capables de préciser quels sont les exigences de ces métiers, mais là encore, j'ai été un peu amusée que la conseillère UMP parle des métiers de demain dans la métallurgie, alors que quand on rencontre l'UIMM, c'est silence radio sur la question des transformations à intégrer dans les formations. Sans faire de bruit, le conseil régional travaille cette question dès que nous avons des éléments et dans le batiment par exemple se mettent en place des formations de formateurs sur les transformations des métiers du batiment en fonction des exigences environnementales.

- l'école de la deuxième chance de Champagne Ardenne a des taux inférieurs à d'autres écoles quand on considère le taux d'insertion dans l'emploi à la sortie, mais c'est la seule école qui ne trie pas les jeunes à l'entrée !

Enfin j'avais profité de mon intervention pour annoncer le cinglant camouflet que vient de se prendre le gouvernement avec la décision du conseil constitutionnel refusant que l'Etat donne le patrimoine de l'AFPA à cette association.  J'en ai déjà dit quelques mots ici. J'y reviendrai plus longuement.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 23:32

photo crLe conseil régional vient d'approuver son budget 2011. Ceci n'a apparemment guère intéressé la droite, dont les membres avaient manifestement eu plus de difficultés que d'autres avec la neige et une foule d'activités ce soir : il ne restait que trois membres de l'UMP au moment du vote ! Ils avaient fait leur petit numéro ce matin, dénoncé la part de plus en plus importante de fonctionnement dans le budget, au détriment de l'investissement, en oubliant juste que le fonctionnement augmente de par les compétences transférées aux régions, qu'une part des investissements se font en complément d'autres collectivités ou de l'Etat et que si les autres ne participent plus, la région ne peut tout faire seule !

Cette journée a pourtant été très riche : dur en quelques phrases de la résumer. Sauf peut être pour revenir sur quelques points particulièrement défendus par les communistes : la nécessité d'un état des lieux rapides sur les contrats aidés dans les lycées pour accélérer la déprécarisation, le refus de voter une subvention pour favoriser l'implantation de Ryanair à Vatry, un vibrant plaidoyer de Franck Tuot pour les associations. Je reviendrais sur tout cela.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 23:19

Le conseil constitutionnel vient de juger contraire à la constitution le transfert du patrimoine de l'AFPA de l'Etat à l'AFPA.
Il s'agit là d'une victoire dans la lutte contre le démantèlement de l'AFPA, la vente par appartement qu'avait décidé le gouvernement UMP au service du patronat qui veut faire des sous avec la formation et en développer la marchandisation.
Il est urgent maintenant que le gouvernement fasse de nouvelles propositions législatives : la logique, qui est d'ailleurs celle du conseil constitutionnel, serait que ce patrimoine soit dévolu gratuitement aux régions. Ceci ne peut se faire sans revoir les compensations financières : il y a une vraie urgence car ce patrimoine abandonné par l'Etat se détériore et en particulier le délabrement de certains hébergements est une offense aux stagiaires qui les fréquentent.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 23:27

octobreLa manifestation contre les retraites du 28 octobre avait été émaillée de dégradations contre la permanence carolomacérienne de l’UMP. Vous pouvez retrouver mon article de ce jour là en cliquant ici.

Aujourd’hui, la police vient d’arrêter plusieurs manifestants dans des conditions souvent musclées comme s’il s’agissait de grands terroristes.

Après avoir fait passer à la hussarde son texte de loi, le pouvoir veut sa vengeance jusqu’au bout. Le peuple doit être muselé.

Bien des questions se posent avec cette attitude.

Quelle a été le rôle des forces de police dans les dérapages constatés le 28 octobre ?

N’était-il pas plus simple et digne d’un Etat démocratique d’adresser une convocation à des personnes connues, que d’effectuer une opération de police au petit matin ?
L’enquête, qui a probablement été orientée exclusivement à charge, doit être reprise en confrontant les témoignages de tous les intervenants, notamment les responsables syndicaux et politiques présents dans le cortège.

Elle devrait conduire à l'arrêt des poursuites.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 23:13

La loi du 24 novembre 2009 oblige à l'élaboration d'un contrat de plan régional de développement des formations devant être signé par le Président de région, le Recteur et le Préfet de région avant le 1er juin 2011. Ce contrat concernera tant la formation initiale que la formation continue.
Tandis que le conseil régional a engagé des concertations larges - une réunion est d'ailleurs programmée dans les Ardennes le 13 janvier – et que ses services travaillent avec ceux du rectorat, l'annonce de fermetures de sections au lycée du château à Sedan est bien malvenue ! Elle témoigne de la volonté du ministre de l'Education Nationale de préférer les coupes budgétaires sombres à l'élaboration concertée d'une carte des formations professionnelles en région.
Le gouvernement ne peut à la fois vouloir l'établissement d'un contrat et décider autoritairement de la vie et de la mort de la formation professionnelle ! Pour que des discussions sereines puissent avoir lieu, c'est un moratoire sur toutes les fermetures de sections qui est nécessaire pour la rentrée 2011.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 00:45

raguet prefAprès le chantage aux salaires de l'été, les affres du licenciement avec la galère qui accompagne ! Et la banalisation des licenciements économiques dans le département : avec le temps qui passe, de moins en moins d'efforts sont faits par les pouvoirs publics en s'abritant derrière la mise en place de dispositifs comme celui du CTP.

Cette banalisation, en les laissant dans leurs problèmes, les anciens salariés de Raguet le refusent et ils ont raison. Les soutiens commencent à se multipler. L'intervention des élus communistes à Bogny a secoué le cocotier ! Du coup, les conseils municipaux de Bogny, de Monthermé, de Thilay se sont exprimés ! Le président du conseil régional les a rencontré.

Aujourd'hui, un nouveau pas a été franchi : au vu de la vacuité de la réponse du préfet (vous pouvez lire cette lettre sur le site des anciens salariés en cliquant ici), ils ont décidé de s'inviter par surprise à la préfecture ! Quelques coups de téléphone pour avoir quelques soutiens et cela devait faire désordre devant la préfecture, car une délégation a été reçue par le préfet, délégation à laquelle ils m'ont demandé de me joindre !

La délégation n'est pas ressortie les poches complètement vides, puisque le Préfet a promis la réunion d'une table ronde avec le conseil régional et le conseil général la première semaine de janvier et d'intervenir personnellement sur la question de la mutuelle.

Evidemment, le préfet a rejeté la demande d'une prime à partir des stocks repris par Forgex en disant que cela n'avait pas de bases juridiques ! Et il s'est bien gardé de relever l'allusion à Enia ! Mais il s'agit bien pourtant de richesses qui ont été créées par les salariés licenciés ! De quel côté sont la morale et la justice ?

Et si une leçon doit être tirée de la journée d'aujourd'hui, c'est bien que la mobilisation collective est la meilleure manière de faire avancer les choses !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 17:37

livre1Le PCF a quatre vingt dix ans cette année : je m'étais déjà fait l'écho ici de la soirée organisée à cette occasion avec une conférence de Serge Deruette sur Jean Meslier : le succès de cette soirée a été au delà de toute espérance et l'intervention de S. Deruette passionnante.

Ces quatre vingt dix ans du PCF ont été l'occasion pour l'historien ardennais Didier Bigorgne d'écrire un livre sur l'histoire du PCF dans les Ardennes.

Ce livre fera l'objet d'une présentation publique à laquelle vous êtes cordialement invités

mardi 21 décembre à 18h 30

à l'hôtel de ville de Mézières

en présence de Henri Malberg, vétéran du PCF,

ancien secrétaire de la Fédération de Paris du PCF.

A cette occasion, Didier Bigorgne dédicacera son livre.

Suivi d'un pot fraternel

Deux infos, ai-je dit en titre : ces infos, ce sont la naissance de deux blogs

- Nouvelle des Ardennes, l'hebdomadaire de la fédération des Ardennes du PCF est maintenant en ligne. Vous pouvez le trouver en cliquant ici

- Vireux Rive Gauche témoigne dans son écriture à plusieurs mains, de la richesse de la vie à Vireux Molhain. Vous pouvez le lire en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 17:10

electroluxJe m'étais déjà fait l'écho ici de la pétition organisée par les communistes de Revin, s'adressant à la direction internationale d'Electrolux.

Ce sont 2300 cartes pétition que nous avons remis mardi matin aux représentants locaux d'Electrolux. Si évidemment, ils se sont contentés de nous dire qu'ils n'étaient pas là pour répondre à nos interrogations, ils nous ont cependant dit que c'était l'abondance des pétitions qui les avaient incités à accepter cette rencontre qui a eu lieu à la maison de la région et qu'ils transmettraient cette pétition en la traduisant en anglais, comme ils font pour tous les documents qu'ils adressent à la direction internationale.

Continuer l'existant à Revin n'est pas suffisant, quand on sait que deux nouvelles mesures de la directive européenne éco-conception viennent d'être adoptées officiellement, concernant les lave-linge et lave-vaisselle domestiques.
Cette directive européenne Eco-conception 2005/32/CE vise à réduire l’impact environnemental des produits consommateurs d’énergie
Avec ces deux nouvelles mesures,
- les machines à laver moins performantes que la classe énergétique A seront interdites à partir de décembre 2011. Les seuils seront ensuite renforcés fin 2013 pour les lave-linge de plus de 4 kg et les lave-vaisselle pour plus de 10 couverts ;
- il y a des limites imposées sur la consommation d'eau des machines ;
- tous les lave-linge devront proposer un programme à froid (20°C) à partir de 2012 ;
Ces réglementations seront révisées dans 4 ans.

Il y a de quoi s'inquiéter si de nouveaux modèles ne sont pas fabriqués à Revin !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article