Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 23:31

Ils sont contents, ils l'ont eu !

Qui, ils ? Les amis du Fouquet's, les quelques dizaines de familles françaises qui vivent sur le dos des autres.

Ils ont eu quoi : la baisse de la note de la France, le passeport pour justifier une nouvelle baisse du "coût " du travail.

Avec leur ami, le président de la République, ils veulent nous faire croire que le travail n'est qu'un coût. Ah, s'ils pouvaient se remplir encore un peu plus les poches !

Quel mépris pour ceux qui travaillent, qui permettent à nos concitoyens de se loger, de manger, de s'habiller, de se soigner, de se divertir..., bref, pour ceux qui permettent à notre société de vivre alors qu'ils ne sont que des parasites.

Ils vont nous expliquer qu'il faut travailler plus, pour gagner moins (mais mieux remplir leurs poches), qu'il faut faire des coupes sombres dans la protection sociale, pour rembourser leurs dettes de jeu sur les marchés financiers.

Ils ont utilisé les 35 h pour augmenter la productivité du travail (et ce qu'ils ne disent jamais, c'est que la productivité horaire des salariés français est une des plus élevée du monde) en limitant au maximum les hausses de salaires.

Ils ont renvoyé les salariés sans qualification (la machine, l'ordinateur ... c'est tellement mieux), dévalorisé le travail des salariés qualifiés (vous n'avez plus d'aide, mais il suffit d'appuyer sur le bouton ...), sauf qu'il n'y a plus d'huile dans les rouages et que tout coince. Ils ont réduit la respiration des pauses et tout axphyxie, car c'était aussi tous ces échanges informels et là encore, beaucoup d'huile dans les rouages.

Ils veulent encore abaisser le coût du travail : quel mépris !

Ils ont juste oublié que, seul le travail produit vraiment des richesses !

Ils ont utilisé les 35 h pour augmenter la productivité et maintenant il faudrait travailler plus, plus tard dans sa vie. Ils ne savent pas, eux, que faire son travail qualifié et celui des aides que l'on avait, même avec quelques gadgets techniques, sans respirer, cela use, use, surtout quand on a détruit les solidarités en individualisant horaires, salaires ... Quel mépris !

Ils sont contents : vivent les Agences de notation ! Vive Standard & Poor's ! Un atout sans faille dans l'arsenal de la camisole idéologique de notre peuple pour lui faire admettre toutes les régressions sociales comme la TVA sociale, un moyen pour encore réduire le "coût" du travail.

Ils ont leur solution de rechange au cas où leur ami du Fouquet's sombrerait dans la tempête : Marine. La façade est différente avec remise en cause de la construction européenne, rejet de l'euro, rejet de Sarko mais pas un mot pour la protection sociale, pas un mot pour dénoncer les profits. Sarko défend les patrons du monde entier, la famille Le Pen, juste les patrons français ...

Le peuple de France peut compter sur les communistes, avec le Front de Gauche pour s'opposer à tous ces mauvais coups et organiser, avec vous, la révolution citoyenne pour reprendre en main notre vie. Le travail n'est pas méprisable ! Tout au contraire, il faut se donner les moyens de satisfaire les besoins de notre population : relancer notre industrie, rendre à l'agriculture son vrai rôle : une alimentation de qualité, développer les services pour chacun de nos concitoyens plutôt que de détricoter les services publics. Les moyens en existent pour autant que l'on reconstruise notre appareil bancaire autour d'un grand pôle public, au service des besoins et non de ces quelques dizaines de familles qui nous ruinent et que l'on adopte une position offensive pour transformer la construction européenne pour la solidarité et l'entr'aide entre les peuples au lieu de l'actuel soutien au capitalisme.

Le travail n'est pas un coût, mais une richesse !

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 09:50

lyceerevin.jpgIl n'y aurait plus de sous ? Il faudrait faire des économies ?

Et c'est au nom de la réduction des déficits que seraient supprimés des postes d'enseignants à la rentrée prochaine. Les chiffres sont maintenant précisés.

Pour les écoles maternelles et élémentaires, ce sont 153 postes en Champagne Ardenne que le gouvernement voudrait supprimer, 43 pour les seules Ardennes. La baisse des effectifs serait l'argument. Mais la réalité, c'est plutôt la quasi disparition des possibilités de scolarisation des enfants à deux ans, alors que l'on sait que celle-ci est essentielle dans la lutte contre les inégalités sociales. Là où deux tiers des enfants ardennais étaient scolarisés avant trois ans il y a une quinzaine d'année, il y en a moins d'un sur cinq actuellement, très exactement 18,3% !

Dans le second degré, ce sont 177 postes qui seraient supprimés à la prochaine rentrée dans la région. Et cela va s'accompagner de regroupements : à l'heure où on parle environnement, réduction des émissions de gaz carbonique, le ministre de l'Education Nationale veut allonger les trajets pour les élèves : à Givet, les élèves souhaitant suivre la filière technologique n'auront qu'à se rendre à Revin et à Bazeille, c'est la filière générale qui va fermer !

Il n'y aurait plus de sous ? Il faudrait faire des économies ?

D'après les estimations du journal, Les Echos, les grandes entreprises françaises cotées en bourse devraient verser 37.3 milliards d'euros de dividendes à leurs actionnaires au titre de 2011 : 5.38 milliards pour Total (faisons faire des kilomètres aux élèves pour aller étudier, aux malades pour aller se faire soigner, pas de problème, Total empoche !), 3.71 milliards pour France Télécom Orange, 3.38 milliards pour Sanofi-Aventis ...

Cherchez l'erreur !

L'école trinque pendant que les actionnaires s'engraissent dans une imprévoyance la plus totale : l'école, c'est l'investissement de demain !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 10:08

placeLa coordination du Front de Gauche dans les Ardennes s'est doté d'un blog que vous pouvez trouver en cliquant ici. Une réunion à laquelle sont invités tous ceux qui souhaitent participer à cette campagne est prévue mercredi 18 janvier à 18 h 30 à l'ancienne mairie de Mohon pour coordonner les initiatives.

D'ores et déjà sont prévues deux assemblées citoyennes, à Revin le mercredi 1er février et à Bogny sur Meuse le mardi 7 février, toutes deux à 18 h. 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 09:08

hopital-copie-1.jpgA l'initiative des élus communistes, le conseil municipal de Charleville Mézières a voté un voeu revendiquant que le plan régional de santé ne soit pas un constat de gestion de la pénurie, mais réponde aux besoins de santé et demandant des explications sur les restructurations hospitalières envisagées. Je vous laisse découvrir toute la saveur de la réponse que la maire de Charleville Mézières a eu de la part du ministre du travail, de l'emploi et de la santé en cliquant ici. La population, en particulier la population de la Pointe des Ardennes, ne trouve pas de réponse satisafaisante à ses besoins, donc le ministre demande de réduire encore un peu (ou beaucoup ...) les moyens ! Sans parler du fait que le département manque de médecins hsopitaliers, mais qu'on est aussi en train de les chasser à travers la demande qui leur est faite de faire des économies et donc de moins répondre aux besoins !

Je voudrais aussi vous faire connaître la réponse que j'ai eu du directeur de l'ARS au courrier que je lui ai adressé concernant le plan régional de santé (voir mon billet sur le PRS en cliquant ici). Elle démontre à quel point l'élaboration des PRS consiste bien à enfermer le débat dans des limites ne permettant pas d'apporter les vraies solutions : la question des moyens ne doit pas faire partie du débat ! Sa réponse, vous pouvez la lire en cliquant ici.

En tout cas, il semble que l'on marque des points sur la pérennité des deux maternités à Charleville Mézières et à Sedan. Sur la chirurgie, les rumeurs les plus folles courrent (et l'on sait qu'il n'y a dans ce domaine jamais de fumée sans feu et que ce sont des ballons d'essai)

placeJe concluerais volontiers cet article en vous appellant à la vigilance extrême sur toutes ces questions et en vous incitant à aller signer l'appel du Front de Gauche sur la santé en cliquant ici.

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 16:13

Hopital-en-rea couv 2655Il s'agit là du titre d'un livre publié aux Editions du Croquant, dont j'ai eu envie de vous faire partager la lecture que j'en ai fait, les commentaires qu'il m'a inspirée, les associations d'idées provoquées, les débats soulevés par ce livre.

Tout cela, vous pourrez le trouver en cliquant ici.

 


Mais sachez qu'au delà des critiques que je formule dans ce commentaire, car il me parait indispensable de pousser le débat sur certains sujets, ce livre me semble un apport fondamental dans la réflexion sur le service public hospitalier, sur les services publics plus généralement et que je ne saurais que vous conseiller de le lire !

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 16:54

auditDans le droit fil des actions du Collectif pour un audit citoyen de la dette publique (retrouvez mon article en cliquant ici), les députés communistes ont déposé une demande de commission d’enquête « chargée d’examiner la dette publique et les choix à faire pour l’alléger et pour libérer la France de la pression des marchés financiers ». Ils estiment que l’analyse des origines de la dette aidera à cerner les contours de la partie illégitime de la dette et à poser la question de son annulation partielle. Vous pouvez retrouver cette demande en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 15:05

voeux

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:13

J'ai été bien silencieuse ces derniers temps sur ce blog :
- comment traduire en mots l'immense tristesse ressentie lors de l'assemblée générale des ex salariés de l'entreprise Raguet de Monthermé, licenciés il y a maintenant un an ? Même en admettant que ce sont ceux qui étaient absents lors de l'AG qui ont retrouvé du travail, il n'y en a pas dix : pour les autres, c'est l'angoisse du lendemain !
- comment exprimer l'inquiétude vis à vis des salariés d'Oxame à Revin, ce sentiment mélangé d'espoir d'une reprise qui serait un bon signe pour Revin mais aussi de peur qu'une fois de plus on se joue de ces salariés, les transformant en pantins au service de l'image de l'avenir du département ? Le jeu électoral de 2007 ne doit pas recommencer en 2012. C'est d'un avenir durable que ces salariés ont besoin.
- comment dire, sans mordre le trait, l’écœurement devant le devenir de l'hôpital, la prise de pouvoir par ceux qui n'ont pas l'intelligence de pratiquer cette maxime de Socrate : "je sais que je ne sais rien" et décident, car ils savent mieux que les autres, avec mépris pour les personnels, semant la zizanie, la crainte, rentrant dans le jeu de la loi Bachelot, là où tous ensemble, on pourrait marquer des points. Car l'Agence Régionale de l'Hospitalisation, le directeur de l'hôpital, marchent sur des oeufs dans leurs recherches d'économies à tout prix : il ne faut pas faire de vagues ! Un simple courrier que j'ai adressé au directeur fin octobre a porté quelques fruits et un préavis de grève déposé par les infirmières du bloc opératoire a permis d’annuler rapidement une nouvelle aberration dans l'organisation décidée par les coqs qui ont pris le pouvoir ! Oui, on peut faire changer les choses ! Mais je suis tout particulièrement écoeurée de la manière dont celui qui était responsable du service d'anesthésie depuis mai a été "remercié "!
- comment résumer l'indignation devant cette manipulation du vocabulaire, annonçant la construction d'une usine de biomasse à Givet pour masquer la réalité : celle du projet d'un gigantesque incinérateur dont le seul but est de permettre à ses promoteurs de se faire du fric. Indignation aussi devant la lâcheté du maire et de sa majorité au conseil municipal de Givet, refusant de donner un avis sur cette implantation. C'est bien aux élus à trancher, sauf à recourir à un référendum populaire, mais cela n'a pas l'air d'être à l'ordre du jour. Les élus ont les éléments en main, puisqu'il y a eu expertise, contre-expertise et laisser les fonctionnaires décider, c'est la négation même de la démocratie.
Et je ne prends là que quelques points locaux. Car c'est bien notre société qui est malade, malade du capitalisme, malade des suppôts du capitalisme, des Sarkozy, Fillon, Poletti, Warsmann ...Ravignon ...
2012 va être une année de choix forts pour la France. N. Sarkozy et sa clique ont montré leur soumission aux banques, l'échec des promesses de 2007, du travailler plus pour gagner plus (leur dernière trouvaille en date, c'est la promotion du travail à temps partiel pour lutter contre le chômage, bref, l'explosion de la précarité !). Dans mes commentaires sur les derniers évènements ardennais, je n'ai même pas osé parler de l'étalage par le PS des procédures de désignation de ses candidats aux élections législatives, d'un P.Vuilque prêt à outrepasser leur démocratie interne (est ce un bon signe de démocratie externe ?), des sollicitations de D. Herbillon, élu à Sedan sur une liste où des conseillers municipaux de droite ont été préférés à une alliance avec le PCF, de l'expression du groupe socialiste au conseil général dans le dernier magazine, gommant les différences entre droite et gauche. Mais peut être, cela leur permet de masquer des réalités, comme le refus de F. Hollande d'une retraite à taux plein à 60 ans, quand tant de jeunes sont au chômage ...
Avec le Front de Gauche, les communistes ont décidés de s'engager dans un rassemblement clair pour changer véritablement la société. Le Front de gauche ne fait pas le tintamarre du FN qui exploite les angoisses de ceux que la politique libérale du gouvernement a plongé dans la désespérance pour mieux servir le capitalisme. Pour ne donner qu'un exemple, le FN ne prend pas en compte l'aspiration à la retraite à 60 ans, sans parler des discours de préférence nationale, infondés même d'un simple point de vue économique : les travailleurs immigrés en France s’acquittent chaque année de 60 milliards d’euros d’impôts et de cotisations sociales, alors qu’ils reçoivent dans le même temps 48 milliards d’allocations publiques, soit un solde positif de 12 milliards au bénéfice de l’Etat, de la Sécurité sociale et du financement des retraites !
arton354Car le Front de Gauche s'est donné un programme réaliste de transformation de la société : un petit livre reprenant ce programme a été édité.
Dans leur grande majorité, les communistes ardennais n'ont évidemment pas oublié les débats de la constitution du Front de Gauche, les débats liés à l'accord entre les différentes formations, la désignation de JL Mélenchon comme candidat à l'élection présidentielle, le partage des différentes circonscriptions entre les partis (dans les Ardennes, la première et la deuxième circonscription sont attribués au PCF et la troisième à la Gauche Unitaire, à charge pour ces partis de désigner leur candidat et d'organiser la campagne). Ces débats les ont passionnés, car ils aspirent au mieux possible ! Mais ils sont bien conscients que notre peuple attend autre chose des formations politiques que des débats internes : il attend une vraie mobilisation contre N. Sarkozy mais pas seulement. Il veut reprendre en main le contrôle de son destin pour un avenir meilleur, qui ne soit pas décidé par une poignée de financiers et autres membres de l'"élite". Depuis septembre la coordination du Front de Gauche dans les Ardennes a lancé un appel au rassemblement. La réunion publique organisée sur la crise avec la participation de Catherine Mills, a été un franc succès réunissant au delà des militants habituels de nos organisations. C'est un bon début, car évidemment le Front de Gauche ne peut compter sur les médias financés par les grands groupes capitalistiques et ne peut que s'appuyer sur la mobilisation des citoyens : place au peuple, car "Nous, on peut !" pour reprendre le titre d'un bouquin écrit par J. Généreux, un économiste du PG. Evidemment ce n'est pas parce que les communistes sont à fond dans le Front de Gauche qu'ils tairont leur identité : c'est bien de la diversité que peuvent naître les meilleurs idées pour se sortir de cette crise économique, financière, sociale, environnementale, morale. C'est bien la diversité qui permettra le rassemblement le plus large pour gagner.
J'aurai l'occasion, tout au long des mois qui vont venir, de vous préciser les propositions du Front de Gauche, de vous les commenter, d'espérer, avec vous, les enrichir. Pour vous donner déjà quelques idées, vous trouverez en cliquant ici, le texte de la conférence de presse faite début décembre à Revin, puisqu'avec André Majewski, nous avons été désignés pour être les candidats du PCF et du Front de Gauche aux élections législatives dans la seconde circonscription, celle de Charleville, Revin, Givet. J'avais aussi fait l'impasse sur le récit de cette conférence de presse sur ce blog, ne sachant comment en rendre la richesse des débats, avec les représentants des différentes formations politiques du Front de Gauche et surtout avec les Revinois présents et tout particulièrement des salariés en lutte.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:25

photo crDeux jours complets pour voter le budget du Conseil Régional, un budget dont j'avais dit qu'il n'était pas suffisamment offensif et particulièrement précautionneux vis à vis des années à venir, comme si rien ne devait changer, comme si même Hollande en président de la République, cela ne changerait rien aux ressources des collectivités.

Mais ce débat, interne à la majorité du conseil régional, était dépassé aujourd'hui.

Même pas assez offensif, ce budget préserve les emplois financés par la région dans les lycées, préserve les crédits d'intervention, développe la solidarité, avec l'augmentation de la réduction sur la restauration scolaire pour les jeunes bénéficiant de l'allocation de rentrée scolaire, malgré des ressources sous tutelle de l'Etat et l'absence de toute augmentation de la seule fiscalité de la région, car quelque soient les arguties de l'UMP, la surmodulation de la TIPP avait déjà été votée l'année dernière et existe d'ailleurs en Alsace : elle a été faite pour financer la deuxième tranche du TGV est !

Jean Luc Warsmann devrait abandonner la politique, car il n'a même plus la courtoisie, la patience de ne pas interompre le Président de Région ! Il y va d'affirmations préremptoires comme si affirmer des contre vérités suffisait à les rendre justes ! Et même pas de respect pour les femmes de son groupe ; il a pris la parole au moment où la conseillère régionale UMP allait réintevenir sur un amendement qu'elle avait présenté !

Un très long débat, car l'UMP est arrivé avec une série d'amendements, toute une série de dépenses à réduire pour trouver de l'argent pour le dispositif Envol.

Cela a commencé d'une manière très idéologique par un refus des créations d'emploi. C'était assez caricatural car il y avait par exemple un emploi pour la coordonnatrice de l'Espace Métiers de Sedan. Cela ne correspond ni à une augmentation des emplois publics, puisque cette personne était préalablement salariée de la maison de l'emploi de Sedan, ni à une augmentation de dépenses pour le conseil régional, puisque la maison de l'emploi payait cette personne grace à une subvention de la région. Mais ils avaient vu "création d'emploi". Quel crime !

Je vous passe les amendements proposés pour faire des économies et j'en viens à Envol, un dispositif créé par la droite avant 2004 pour permettre à un chômeur de créer son propre emploi en créant son entreprise. Aujourd'hui, la droite avait décidé qu'il fallait l'ouvrir à tous les Champardennais, même en emploi, et sans le dire, puisque leur proposition de réglement c'était de l'ouvrir aux demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi en catégorie E, c'est à dire aux personnes qui sont en emploi à temps plein mais souhaitent en changer et vont dans ce but s'inscrire à Pôle Emploi. Cela change tout à fait le sens du dispositif en oubliant que le conseil régional n'a pas pour vocation d'être la banque de la création d'entreprise !

Il y a eu des débats intéressant, sur la ligne Charleville Givet ou sur les maisons médicales ou centres de santé. On a aussi voté des budgets entiers et pas des moindres, comme celui des lycées, sans aucune discussion !

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 18:52

manifEt ce que je vous recommande de faire si vous le pouvez !

Mais personnellement, je serai très vraisemblablement à Chalons, à moins que la session plénière du conseil régional consacrée au budget soit terninée lundi soir.

Mardi 13 décembre à 8 h 45 : rassemblement à l'appel de l'ADDEVA 08 (l'association départementale de défense des victimes de l'amiante) devant le palais de justice à l'occasion de l'audience du tribunal des affaires de sécurité sociale. L'ADDEVA demande un meilleur fonctionnement du TASS, car la lenteur des procédures, liées à l'absence de moyens, fait que les victimes de l'amiante meurent avant même la mise en audience des contestations. ADDEVA veut également déposer plainte pour homicide contre FOSECO et X.

Puis un déplacement aura lieu vers la CPAM avenue Corneau pour remettre une lettre de doléance sur la lenteur des procédures de reconnaissance de maladie professionnelle.

Vous serez alors à côté de la gare.

Midi, ce même mardi, vous pourrez participer au rassemblement intersyndical au square de la gare organisé dans le cadre de la journée nationale d'action contre l'austérité pour les salariés et la prospérité pour les financiers et actionnaires.

Venez nombreux montrer que vous ne vous laissez pas leurrer par le fatalisme apparent des Sarkozy-Merkel, un fatalisme de façade pour mieux masquer que leur politique n'est qu'au profit de leurs amis financier. Place au peuple !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article