Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 00:01

manif7septTemps pluvieux. Avec leur pessimisme habituel, les Ardennais sont arrivés sur la place ducale en commentant :" il n'y a pas tant de monde que cela. Evidemment, avec la pluie, cela a du en décourager".

Soit le temps n'a pas découragé, soit le rejet de la réforme des retraites est encore plus grand que tout ce que l'on peut imaginer, car en fait les manifestants avaient envahis toute la place et c'est bien une grosse manif qu'il y a eu ce matin à Charleville, 6000 au moins, comme la plus grosse manif de 1995.

En plus, la pluie a cessé !

Beaucoup de discussions dans la manif : sur les retraites évidemment, le scandale de la vision gouvernementale de la péniilité, l'aggravation de la situation pour les femmes, les moyens qui existent pour payer de bonnes retraites ... Mais aussi l'occasion de faire le point sur pas mal de sujets.

Figurez vous par exemple que j'ai appris que l'hôpital de Rethel se décharge de sa responsabilité de retrouver des emplois pour les sages femmes après la fermeture prochaine de la maternité mais leur impose des temps partiels contraints !

J'ai eu le malheur de regarder les infos à la télé ce soir et de voir une interview de Martine Aubry : au journaliste lui demandant si, si le PS gagnait les élections en 2012, il reviendrait sur la réforme des retraites pour ramener l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans, elle nous a fait une réponse embrouillée, histoire de dire ni oui ni non ! Sans parler que de ne se battre que pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, car c'est l'essentiel de ce que j'ai retenu qu'elle reproche au projet gouvernemental, ce n'est pas faire une réforme d'avenir ! C'est hypothéquer la retraite de tous les jeunes actuels qui commencent à travailler tard, pour causes d'études pour certains, pour cause de chômage pour les autres et ils sont malheureusement nombreux !

Et d'ailleurs, avant de parler de 2012, il faut parler de maintenant ! Car on peut faire plier le gouvernement : rien n'est écrit d'avance et les quelques 2,7 millions de manifestants aujourd'hui en France sont un bon début !

Pour contribuer à une autre réforme dès maintenant, permettant d'assurer de bonnes retraites pour tous à 60 ans, plus tôt en cas de travail pénible, les députés communistes ont déposé une proposition de loi pour une évolution dynamique des financements (pour retrouver les trois piliers de ce projet de loi, allez donc lire ce que j'en avais écrit au moment de son dépôt avant l'été en cliquant ici) et aujourd'hui ils ont déposé à l'assemblée nationale la pétition de soutien à cette proposition de loi : vous pouvez voir l'interview de Marie Georges Buffet ce matin en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

Michèle Leflon 11/09/2010 23:55



Il faut déjà faire plier le gouvernement, pas en 2012, mais là maintenant, tout de suite, pour qu'il se mette véritablement à la table des négociations avec les organisations syndicales et la
retraite à 60 ans, c'est ce qui fait l'unanimité des organisations syndicales et tous ensemble, on peut faire plier.


Après, évidemment que le mot d'ordre de la retraite à 60 ans n'est pas suffisant, tout particulièrement pour les femmes, mais à partir du moment où on fait sauter le verrou d'un gouvernement qui
met un point d'honneur à tenir bon sur l'âge de la retraite et à partir du moment où des négociations s'engagent, tout devient possible.


Et les partis politiques ont un rôle essentiel à jouer dans les propositions. Si effectivement, on s'interroge sur ce que ferait le PS en 2012, c'est bien parce que dans le passé, il n'est pas
revenu sur un certain nombre de réformes malfaisantes de la droite et comme les français s'interrogent sur leur avenir, sur les constructions politiques qui vont permettre à la France de se
sortir de cette situation où le peuple paie la crise organisée par les capitalistes, il est normal qu'ils s'interrogent sur un engagement du PS à revenir en arrière s'il gagne les élections de
2012.


Mais c'est maintenant que l'on a besoin de propositions. Et le fond du problème, c'est le nerf de la guerre, c'est l'argent : comment on finance les retraites ?


Et c'est tout le mérite de la proposition de loi des députés communistes que d'apporter des solutions à cette question, des solutions qui lient les ressources à l'emploi ; car pour payer des
retraites des vieux, il faut que les jeunes travaillent !


Après, si on a les ressources, le reste pourra s'arranger :


40 ans de cotisation, avec une allocation d'autonomie pour les jeunes en formation comptant par ailleurs pour des trimestres cotisés et une année sur 5 ou sur 10 comptant double dans les métiers
pénibles, ou 37 ans et demi de cotisation, c'est le genre de choses qui peut se négocier et qui ne mérite pas que l'on divise le mouvement unitaire contre la réforme en cours de Sarko !



yannick langrenez 11/09/2010 18:33



Personnellement, même si je continue à penser que de parler plus des 60 ans que du nombres de trimestres n'est pas la solutions, voici qui devrait mettre les choses au point, puisqu'il s'agit de
ce qui se dit dans hémicycle:


"Le patron des députés UMP a lancé l'offensive en appelant le Parti socialiste (PS) à être "enfin clair et lisible" sur l'engagement pris la veille par Mme Royal.


"Si par malheur (vous) deviez revenir au pouvoir" en 2012, "reviendriez-vous à la retraite à 60 ans ?", a-t-il lancé. "Le faire, ça veut dire baisser le niveau de pension des Français.
C'est inacceptable", a-t-il ajouté, ironisant sur l'absence de la numéro un du PS, Martine Aubry, sur le plateau de France 2, "comme si elle avait un peu de mal à défendre la retraite à 60
ans".


"Oui, nous assumons pleinement les engagements pris hier soir par Ségolène Royal sur le droit à partir à 60 ans et, en 2012, si nous sommes au pouvoir, nous le rétablirons", lui a répondu
son homologue socialiste, Jean-Marc Ayrault, en ajoutant: "Il y a bien deux projets et cette bataille va continuer, projet contre projet".


"Ceux qui ont le nombre de trimestres suffisants pour partir à 60 ans, ce sont ces hommes et ces femmes que nous voulons défendre" pour qu'ils n'aient pas à "prolonger leur activité deux
ans de plus. L'âge légal à 60 ans, c'est le bouclier social des plus modestes", a renchéri Marisol Touraine (PS), accusant le président Nicolas Sarkozy d'avoir "menti au peuple français" en
promettant de ne pas toucher à la retraite à 60 ans."


Copie d'une partie d'un article de l'ardennais



Michèle Leflon 09/09/2010 18:00



Il faut certes être réaliste, mais sans fatalisme.


Il y a de l'eau qui va couler sous les ponts d'ici 2012 et d'ici là, cela va être dur, mais il est possible de faire bouger des lignes pour chasser Sarko avec un vrai projet de société
alternatif. Cela suppose effectivement que les gens engagent le débat politique pour arrêter de déléguer aux élus et responsables politiques le soin de faire des propositions. La crise
économique, sociale, environnementale ne trouvera pas de solutions dans le capitalisme et si ce n'est pas un projet de gouvernement de la France en 2012 qui changera le cours de la mondialisation
capitaliste, quelqu'il soit, il peut et doit comporter des mesures qui mettent du sable dans cet engrenage capitaliste pour commencer à inverser le cours des choses : les propositions des députés
communistes pour financer les retraites en font partie, en ayant une approche dynamique du développement de l'emploi, mais on pourrait aussi parler de sécurité d'emploi formation, de place de la
France dans les organisations internationales ou de relocalisation de branches entières de l'économie : c'est une urgence écologique ! Et de bien d'autres choses.


Le fatalisme va bien aux capitalistes car il limite les mobilisations ! Mais l'histoire de France a déjà été faite de changements rapides ! Cela va être dur, mais si les gens se bougent et pas en
2012 le jour des élections, mais tout de suite pour faire monter des exigences et des propositions, l'avenir est au peuple !



Ardennaise 09/09/2010 07:07



Bonjour,


 


Oui j'ai eu la même réaction en l'entendant c'est cela qui est grave


 


Troscan est pour cette réforme a peu de chose prêt!!!!!


 


Alors viré Sarko en 2012 pour avoir un PS à droite toute!!!!!!!


 


La prochaine manif me semble trop loin , il aurait fallut essayer un WE pour rallier plus de monde et éviter la grève car malheureusement pour beaucoup financièrement c'est la GALERE


 


Réjane



Claude 08/09/2010 07:23



Concernant martine Aubry, j'ai eu la même réaction, ça fait peur quand même 


Mais malheureusement au deuxième tour en 2012, nous n'auront certainement pas le choix.