Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 21:55

papillonPlus d'un mois que je n'ai rien écrit sur ce blog, un blog arrêté bien avant de partir en vacances et que j'hésite à reprendre ne sachant par où commencer :

- parler de l'hôpital ? C'est sans doute pour cela que je n'ai pas mis d'articles avant de partir en congés : l'hôpital était ma principale préoccupation, le sujet dont je souhaitais avant tout parler, tout en pensant que le recul des congés m'aiderait à une expression plus claire, moins chargée du désespoir du gâchis actuel, de la casse organisée à la poursuite d'une poule aux yeux d'or, d'un hôpital rentable car il n'y aurait plus de personnel à payer ! J'y reviendrai dans les jours à venir, mais même plus de quinze jours de randonnée à pied, mon activité préférée de vacances, n'ont pas effacé mon désespoir.

- commenter l'actualité locale ? Encore bien des raisons de s'insurger, de l'agression des inspecteurs du travail à Hautes Rivières par des patrons qui souhaitent sans doute conforter l'image de marque de certains patrons ardennais, être des patrons voyous, au classement par la justice de la plainte déposée pour la vidéo surveillance lors des manifestations d'octobre en passant par les problèmes posés par certaines mutuelles pour rembourser des soins effectués en Belgique (voir le site de l'AMUSP en cliquant ici) et je vais arrêter ici ma litannie de ce qui a attiré mon attention pendant toute cette période : il y en a eu bien d'autres.

Simplement une information : Vous vous rappelez des manifestants condamnés à la suite de la manifestation du 28 octobre 2010. .L'audience d'appel aura lieu le jeudi 6 octobre à 14H00 à la cour d’appel de Reims.

Et une bonne nouvelle, sur laquelle je reviendrai aussi dans les jours à venir : la naissance d'une coordination du Front de Gauche dans les Ardennes. Vous pouvez retrouver en cliquant ici ou des informations à ce sujet.

- Disserter sur la situation politique, économique, nationale, internationale : d'autres le font beaucoup mieux que moi. Mais c'est sans doute cela le plus important, par là qu'il faut commencer. 

Car c'est cette fin de règne du capitalisme qui explique le reste, l'hôpital par exemple. La crise n'est que le conséquence de la fuite en avant d'un capitalisme à bout de souffle, qui a besoin, plus que jamais, pour survivre et assurer ses profits, de tromper les classes laborieuses, de diviser tous ceux qui ont intérêt au changement, et c'est l'immense majorité du peuple français, l'immense majorité de la population du globe, de les endormir pour obtenir leur silence, voir leur collaboration.

Mais réfléchissons : il faudrait se serrer la ceinture à cause de la crise ? Quelle absurdité ! Si tous ceux qui n'ont pas de boulot travaillaient dans l'industrie pour produire un peu plus de biens, dans les services publics, dans l'agriculture ... , les besoins des Français pourraient être couverts. C'est donc bien le chômage de masse qui explique le recul économique de notre pays et c'est donc la cause de ce chômage qu'il nous faut traiter. L'idéologie capitaliste voudrait nous faire croire que c'est la paresse pour mieux tromper, diviser, alors que ce chômage est voulu, car la compression des masses salariales développe les profits.

Evidemment il y a un défi écologique à relever, des pratiques à changer, des économies d'énergies à réaliser, des matières premières à mieux utiliser. Mais cela n'empècherait pas de satisfaire les besoins des femmes et des hommes pour autant que tous s'y mettent !

Le véritable frein, c'est l'accaparement des choix économiques par les quelques grosses fortunes françaises et mondiales qui maîtrisent les marchés financiers pour leurs profits. Les citoyens doivent reprendre le contrôle de ces choix, en particulier en changeant la gestion des banques qui doivent être nationalisées, socialisées plutôt - ce terme dans mon esprit va plus loin que la nationalisation en supposant un contrôle par les peuples de banques appartenant à la communauté nationale, européenne ou internationale - pour devenir les moteurs d'un nouveau développement économique et non les acteurs de la casse et du gâchis que sont actuellement les marchés financiers, le FMI ou la BCE. C'est tout le sens des propositions du Front de Gauche.

Les soubresauts de cette bête moribonde, qu'est la capitalisme, peuvent être très dangereux, facteur de mort et je pense à la famine dans la corne de l'Afrique, de violence, de guerre, sans parler des conséquences écologiques de la mise en coupe réglée de notre planète pour augmenter leurs profits.

Alors, la résignation, la collaboration ne sont pas de mise ! Il y a urgence. La "règle d'or" souhaitée par les dirigeants européens, Sarkozy et Fillon en tête, de constitutionnaliser la réduction des déficits n'a comme seul but que d'accentuer la pression sur les couches populaires, la casse de nos services publics, la baisse des salaires, des retraites pour permettre à l'infime "élite" du monde, aux amis du Fouquet's de poursuivre leur partie de Monopoly !

La résignation, la soumission ne peuvent être à l'ordre du jour !

L'article paru récemment dans la presse locale, concernant la notation de la région Champagne Ardenne témoigne bien par l'exemple, de l'ambiguité des responsables socialistes : ils critiquent, mais se soumettent à la loi des agences de notation ! Et les premières discussions au sein de la majorité du conseil régional sur la préparation du budget 2012 confirment bien cette résignation : les socialistes veulent un budget de rigueur, comme si c'était un gage de bonne gestion que de se soumettre au diktat des agences de notation, comme si, que la droite ou la pseudo gauche socialiste gagne les élections de 2012, les finances des collectivités territoriales seraient privées de ressources, car tout devrait continuer à n'alimenter que les profits !

Je reviendrai évidemment aussi dans les prochains jours dans ce blog sur la politique régionale, sur les questions de formation professionnelle.

La résignation n'est pas à l'ordre du jour. Et enfin, ce qui manquait, des perspectives politiques s'ouvrent avec le rassemblement lancé par le Front de Gauche : à nous de l'élargir pour qu'il deienne majoritaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires