Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 16:53

Un conseil Académique de l'Education Nationale s'est tenu mercredi dernier. Voici quelques éléments sur les interventions que j'y ai faites.

- Tout d'abord sur l'orientation : la FSU a fait savoir son inquiétude dans ce domaine dans sa déclaration préalable. J'ai profité du débat sur les résultats des examens 2012 pour intervenir sur ce sujet. Voici en substance ce que j'ai dit : les résultats posent, comme cela vient d'être dit, des questions sur l'orientation et de ce point de vue, je voudrais dire ici combien je comprends l'inquiétude des personnels enseignants.
Les temps ont effectivement changés, au moins en terme de transparence : nous connaissons un avant projet de texte de loi sur la refondation de l'école mais il y a aussi un avant projet de loi sur la décentralisation qui circule depuis quelques jours. C'est bien car cela permet d'engager le débat avant qu'il ne soit trop tard. En effet il y a des choses très inquiétantes. Dans l'avant projet de loi de décentralisation  est envisagé le transfert des biens meubles et immeubles des CIO aux régions. De plus il est prévu et je cite que "Lorsqu’ils exercent leurs fonctions dans les centres d’information et d’orientation, les personnels relevant du ministre de l’éducation nationale sont placés sous l’autorité de la région, dans les conditions fixées par une convention conclue entre l’autorité académique et la région ». Ceci est absurde et de nature à ruiner les efforts faits en Champagne Ardenne pour que les différents services d'orientation travaillent en commun, en particulier à travers la charte qui a été signée à l'automne entre les différents réseaux. Ceci repose sur la confiance entre les différents partenaires et le respect des prérogatives de chacun. Si l'on veut élever le niveau d'étude des jeunes Champardennais, il y a besoin d'un service d'orientation de l'Education Nationale, pas qu'on mélange avec des dispositifs plutôt à destination des demandeurs d'emplois ou des salariés qui cherchent une reconversion : les échelles de temps ne sont pas les mêmes. Il y a effectivement besoin d'un travail en commun pour que les scolaires puissent avoir des informations sur les métiers auprès de professionnels près de chez eux, mais cela nécessite un accompagnement spécifique, une mise à distance si on veut que les jeunes s'orientent vers des poursuites d'études, bref cela suppose de ne pas mélanger le service d'orientation de l'Education Nationale avec les autres services d'orientation.
- Sur la carte des formations professionnelles (pour information à mes lecteurs, la question de l'enseignement général et technologique des lycées n'était pas à l'ordre du jour), j'ai souligné les progrès faits depuis la signature du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles dans la concertation et la coordination des politiques de l'Etat et de la Région pour établir la carte des formations professionnelles initiales. C'est la première fois que l'on a ainsi un CAEN avant les décisions. J'ai cependant fait remarqué que pour que les participants n'aient pas l'impression que c'est une fausse concertation, il faudrait des bougés d'ici février. J'ai ensuite interrogé sur le projet de bac pro en apprentissage en liaison avec EDF à Givet qui ne figure pas dans les listes de projet de nouvelles sections en apprentissage pour la rentrée prochaine. La réponse qui m'a été apportée était que le dossier était en cours d'instruction, mais que si le Rectorat et le Conseil Régional tenaient leurs promesses, on ne pouvait pas encore en dire autant des autres partenaires. J'ai plaidé pour l'ouverture d'un BTS électrotechnique au lycée de Revin, au vu de l'intérêt d'une filière post bac dans cette ville pour élever le niveau d'études des jeunes du secteur, des besoins de main d'oeuvre dans ce domaine (avec des demandes en particulier d'ERDF). Réponse : il y a déjà un BTS électrotechnique à Reims et il y a surtout des besoins dans le sud de la région.
Enfin je suis intervenue sur le projet d'ouverture d'un nouveau CFA porté par l'AGEFA PME en région pour rappeler que le CCREFP avait voté contre : c'est une expérimentation portée par la CGPME en Champagne Ardenne et la décision prise dans la région sera donc regardée avec attention. Il n'est pas acceptable de valider un tel projet de CFA privé hors murs ayant prévu de s'installer dans les lycées publics ! Ce mélange public-privé n'est pas tolérable, source de confusion. Cela n'est pas donner un avis négatif sur les formations proposées, qui pourraient parfaitement trouver place dans le CFA académique public.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires