Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 00:17

Le conseil régional a voté ce matin le schéma régional pour l'aménagement, le développement et l'organisation touristique. Bel effort de concertation, mais qui a oublié des partenaires essentiels : les salariés du tourisme, en particulier ceux de l'hôtellerie restauration. Pourtant, au delà de l'image de marque de la région, c'est aussi et surtout la volonté des Champardennais de s'investir dans la voie du développement du tourisme qui compte - le manque d'hébergement est reconnu par tous - et cela ne peut passer que par une amélioration des conditions de travail et de salaire dans cette branche.

Les métiers de l'hôtellerie restauration sont en tension (cela veut dire qu'il y a des offres d'emploi non satisfaites). Pourtant quand on s'intéresse au devenir de ceux qui ont eu des formations financées par le conseil régional, c'est dans l'hôtellerie restauration tourisme que la formation conduit le moins à un emploi : cherchez l'erreur !
A ma demande l'ARACT (Association régionale pour l'amélioration des conditions de travail) devrait engager un travail sur l'hôtellerie-restauration. Ce n'est pas suffisant !

Belle concertation, mais restée dans les sentiers battus et ayant effleuré seulement des questions d'avenir : celle d'un tourisme respectueux de l'environnement, celle d'un tourisme accessible à tous nos concitoyens.

Je vous invite à lire l'intervention de Karine Jarry ce matin sur le site du groupe communiste au conseil régional.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
14 mars 2006 2 14 /03 /mars /2006 00:45

Le Conseil Régional se prononçait ce matin sur le Schéma Régional de Développement Economique et pour l’Emploi (SRDEE). S’il est un sujet sur lequel le débat a été escamoté, c’est bien sur celui de la création d’un « fonds ». Un fonds régional de revitalisation économique pour l’emploi est cité dans le SRDEE. Il figurait déjà au budget régional 2006, mais n’est pas encore créé. Depuis, le Conseil Economique et Social Régional (CESR) a travaillé sur un projet de Fonds Régional de Développement et d’Orientation Economique pour l’Emploi.

Il aurait été intéressant de pousser la discussion à partir du travail du CESR. Car, si l’idée est intéressante, ce n’est pas un machin de plus qu’il faut faire, mais un vrai outil au service du développement économique et de l’emploi.

Cela suppose à mon avis deux conditions :

Ne jamais oublier que le financement des entreprises est avant tout du ressort des banques : l’objectif essentiel doit donc être de faciliter l’accès des entreprises au crédit bancaire pour financer leurs projets.

une veille étroite des élus et des partenaires sociaux, en particuliers salariés pour que les critères d’attribution de ces prêts facilités soient :

- la qualité des emplois ;
- la satisfaction des besoins des champardennais ;
- le respect de l’environnement, indissociable de l’amélioration de la qualité de la vie.
 

Travailler à donner aux citoyens le contrôle de l’économie est un enjeu majeur pour que ce ne soit pas l’anarchie des marchés et l’importance des profits boursiers qui gouverne, mais l’intérêt général.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 14:06

Lors du vote du budget primitif 2006, le conseil régional a acté la mise en place d’un fond régional de revitalisation économique pour l’emploi, créé dans le cadre de la convention passé entre l’Etat et la SODIE et ayant pour but de mobiliser des crédits d’Etat et de la région pour des prêts à taux réduit.

Ne faut-il développer cette idée de fonds pour en faire un dispositif plus global et plus efficace d'intervention sur le crédit bancaire ?

 N'est ce pas aux banques, avant tout, de financer les entreprises ?

Malgré les efforts déjà importants faits, l'ensemble des aides régionales existantes aujourd'hui constitue un ensemble complexe, peu lisible pour les entreprises, avec des critères d'éligibilité qui compliquent les procédures d'instruction.

Les banques qui constituent le partenaire principal et naturel des entreprises ne connaissent pas tous les dispositifs et ne les utilisent pas pour optimiser les stratégies de leurs clients

Pour agir afin de dégager le maximum de financement pour les entreprises, et ce financement c'est dans les banques qu'il se situe, ne faut il pas fusionner l'ensemble des aides directes au développement des entreprises de la région en un fonds régional pour l'emploi avec des modalités d’intervention qui pourrait être de trois ordres :

- la principale, une garantie pour les emprunts contractés par les entreprises auprès des banques. En sécurisant ainsi le crédit bancaire, on peut ouvrir de nouvelles possibilités de financement pour les entreprises.

- la seconde, une bonification des taux d'intérêt.

- enfin le troisième volet pourrait être une intervention en quasi fonds propres sous forme d'avances remboursables afin de consolider la structure financière de l'entreprise ou pour favoriser le financement de son besoin en fonds de roulement, et permettre ainsi également un accès plus facile au crédit bancaire. Ceci n'interviendrait que dans des cas très particuliers où les risques seraient plus élevés.

Cela suppose de développer les négociations avec l’ensemble du secteur bancaire régional avec comme ligne conductrice, que plus un projet serait créateur d'emplois plus il serait aidé, plus les emplois seraient des emplois qualifiés, plus l'aide sera importante, et enfin lorsque des projets soutenus concerneraient des territoires régionaux fragiles ils bénéficieraient d'une aide bonifiée.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 15:01

Deux jours de débats, lundi 23 et mardi 24 janvier ont réuni le conseil régional autour du projet de budget 2006. Pas question ici de donner une analyse technique, mais bien plutôt du sens profond.

Je caractériserai volontiers ce budget par « Des efforts, mais peut mieux faire ». Eh oui, pas de quoi créer l’incident diplomatique. Il va dans le bons sens. Questions recettes, les impôts directs sont augmentés uniquement en fonction des nouvelles charges non compensées, la taxe professionnelle étant plus augmentée que les impôts fonciers, autant que la loi le permet. L’augmentation de la carte grise va éviter un recours trop massif à l’emprunt pour financer les inévitables achats de TER. Questions dépenses, les propositions nouvelles sont plutôt bonnes, comme la création d’un fonds partenarial de revitalisation économique pour l’emploi. Encore faut-il que cela ne se limite pas à de la « comm. ». L'objet essentiel de ce fonds devrait bien être de faciliter l'accès au crédit bancaire pour le financement des projets des entreprises car il faut redire avec force que le financement des entreprises est d'abord du ressort des banques. Est-ce bien cela qui est prévu ? Ce fonds sera-t-il un lieu de reprise en main de l’économie par les salariés (Quel rôle des organisations syndicales dans sa gestion par exemple) ou un autre moyen plus discret de donner de l’argent au patronat ? Et de la même manière, j’ai beaucoup d’interrogations sur la réalité concrète et le changement réel que vont apporter les différentes propositions.

La session en elle-même du conseil régional mérite que l’on s’y attarde. Quelques courtes minutes sur France 3 et des articles dans l’Ardennais - l’Union paraissant en décalé dans l’édition ardennaise par rapport à l’édition marnaise sont les moyens principaux de la population d’en prendre connaissance, à moins de consacrer deux jours à assister à la session … Mais peut-être est ce heureux ? La volonté du président de rechercher le consensus retire toute lisibilité politique. Quoi de commun entre ceux qui prônent la charité, dans la droite ligne de la politique sarkozienne d’aider d’abord les jeunes des quartiers en difficultés qui réussissent et une véritable politique de solidarité ? La réponse à un discours de défense de la politique gouvernementale, prétendant que les charges liées à la décentralisation ont été entièrement compensées, ne peut rester que technique. La mauvaise foi évidente de ceux qui ont tout simplement omis la formation des chômeurs de longue durée des compensations financières à verser aux régions, témoigne trop de la cécité de l’Union pour une Majorité de Privilégiés sur la réalité de la vie de trop de Français !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article