Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 09:29

ardennaisPierre Laurent, secrétaire national du PCF, a adressé un courrier au premier ministre que je vous invite à lire en cliquant ici.

Les licenciements en perspective, c'est aussi à l'Union L'Ardennais : Hersant abandonne en France en voulant faire payer sa dette par les salariés à travers le plan de reprise pendant qu'il va investir pour s'enrichir en Suisse !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 19:12

afficheCette campagne électorale me parait très bien partie et fort intéressante.

Bien partie et ce matin, c'était l'ambiance au marché de Revin, malgré la pluie, car nous étions en nombre ! De quoi donner un moral du tonnerre face à un candidat ex PS seul et des militants qui attendaient leur candidat PS en retard pour amener les tracts. La responsabilité du Front de Gauche devient énorme pour faire réussir la gauche et comme l'expliquait une copine ce matin, le vote massif sur ma candidature est nécessaire pour être sur que le combat fratricide au sein du PS ne ocnduise pas à un duel UMP FN au second tour. Voter pour le Front de Gauche, c'est aussi nécessaire pour que F. Hollande amende son programme. Et si l'augmentation du SMIC était indexé sur le pourcentage des candidats du Front de Gauche aux élections législatives ? Car on sent bien qu'il a encore besoin qu'on le pousse à une vraie augmentation du SMIC et répondre aux urgences sociales, c'est se donner les moyens de faire réussir la gauche !

Fort intéressante et l'on sent comment après la levée du verrou que constituait N. Sarkozy, le champ des possibles s'ouvre et les interpellations des candidats se multiplent, comme cela n'était pas le cas dans les campagnes précédentes. On sent la volonté des citoyens de participer, de mieux connaître les programmes pour mieux donner des avis, construire.  Vendredi soir, je suis invitée par l'Association des soins médicaux de la pointe des Ardennes, avec les autres candidats de la circonscription pour répondre à leurs questions. J'ai reçu un certain nombre de courriers et je vous invite à lire en cliquant ici la réponse que j'ai apporté à la Fédération des Ardennes de la Libre Pensée, abordant en particulier les questions de laïcité, mais aussi d'éthique.

Samedi dernier, c'était la FCPE qui avait invité les candidats à donner leurs avis sur les fiches d'interpellation de la FCPE que vous pouvez trouver en cliquant ici sur le site de la FCPE nationale (si vous n'arrivez pas à les lire, c'est possible, cela demande un minimum de connaissance en informatique, mais si vous y arrivez, dites vous bien que vous êtes plus doué que le conseiller général de la Houillère !).

Nationalement, le Front de Gauche avait déjà répondu (vous pouvez trouver ce courrier en cliquant ici).

J'avais envie de vous donner ici les principales remarques que j'ai fait samedi : tout d'abord que je ne concevais pas de parler d'éducation sans dire comment on se donne des moyens, car les 1000 postes supplémentaires annoncés pour la rentrée prochaine, c'est sans doute moins de 25 pour la Champagne Ardenne, beaucoup moins que ce qui a été supprimé. Et même si sans doute, il est impossible de faire mieux pour la rentrée prochaine, il faut se donner des moyens pour les années à venir. Les intérêts de la dette de la France, c'est le budget de l'Education Nationale et donc pour augmenter le budget de l'Education Nationale, il faut diminuer cette dépense indue que sont ces intérêts en faisant en sorte que la banque centrale européenne prête directement aux etats, plutôt que de prêter à des banques qui prêtent aux Etats en en mettant dans leur poche au passage.

Car il faut des moyens pour l'école, mais pas seulement : il faut aussi de la formation pour les enseignants, de la recherche pédagogique, pour transformer l'école, faire l'école comme si les enfants n'avaient qu'elle pour apprendre et le Front de Gauche voudrait une école obligatoire de 3 ans à 18 ans, ce qui est indispensable à la vue des enjeux de la transformation de la société, mais nécessite que l'on ne pousse plus des jeunes vers la sortie par l'échec.

Des questions comme la gratuité, l'environnement dans l'école (restauration par exemple) ne peuvent s'affranchir de parler aussi de la nécessaire réforme des collectivités territoriales, d'un éventuel acte III de la décentralisation : il faut que les collectivités aient les moyens de leurs compétences et mais il est aussi indispensable d'allier dans la réforme les apports en terme de démocratie de la décentralisation et la nécessaire égalité de tous sur le territoire français.

Je vais essayer d'aller plus vite en vous résumant la fin de mon intervention sur les différents thèmes, d'autant plus que je suis d'accord sur beaucoup de choses.

En terme d'amènagement du temps scolaire, évidemment, il faut un rythme sept semaines de classe, deux semaines de vacances, mais la réduction de la journée ne me parait pas bonne. Ne faut il pas au contraire plus d'école, car on a diminué le nombre de demi journées de classe, mais pas les programmes et il vaudrait peut être meiux remettre du temps, mais aérer pour que les enfants aient le temps de respirer à l'école.

Sur l'orientation, j'ai attiré leur attention sur la nécessité que le véritable service public de l'information et de l'orientation que demande la FCPE soit dans l'Education Nationale. J'ai aussi confirmé l'intérêt de leur proposition de lycées polyvalents.

J'arrête là, car vous devez en avoir marre de me lire, mais on avait aussi parlé handicap, santé scolaire ...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 09:57

afficheRésolument contructive, mais sans soumission, ni compromission avec le pouvoir, en lien étroit avec les mobilisations citoyennes, les luttes des salarié-e-s, associant la population à l'élaboration des lois, voilà en quelques mots ce qui domine la posture qui sera sera la mienne si vous m'élisez à l'Assemblée Nationale.

Car je n'aurai qu'une obsession : faire réussir la gauche : il en va de l'intérêt de notre peuple.

La France doit redevenir le pays de la liberté, de l'égalité, de la fraternité, un pays où on aime son travail bien fait, un pays où les inégalités reculent, où la jeunesse a un avenir près de chez elle, où les services publics fonctionnent, où l'on peut se soigner, se former, se cultiver, faire du sport ...

Tout au long des quatre semaines qui nous séparent du premier tour des élections législatives, je développerai dans ce blog mes propositions.

J'espère vous rencontrer nombreux : je vais mettre à jour l'agenda de ce blog, ce que je n'ai fait que très épisodiquement depuis l'été dernier ... Vous pourrez y trouver le lieu et le jour qui vous convient le mieux pour venir débattre avec moi. Il sera complété dans les jours à venir : des lieux de réunion ne sont pas encore confirmés, en particulier sur Charleville Mézières, et la présence dans les quartiers et les communes reste à adapter aux disponibilités des militants.


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 15:36

oxame-copie-1Je vais me dépenser pendant la campagne électorale pour que le débat ait lieu sur les vraies questions : le travail, les services publics, l'environnement, la santé, l'école, l'égalité entre les femmes et les hommes ... et pas sur les petites phrases.
Mais je ne peux laisser passer la référence faite par B. Ravignon, dans sa déclaration à la presse par rapport à sa suppléante, à Christian Deschamps. B. Ravignon avait fait rédigé par son staff un communiqué flattant le conseiller de N. Sarkozy, au nom des salariés d'Oxame, en utilisant la crédibilité de quelques uns, en l'absence de Christian Deschampas, parti quelques jours chez son fils.
J'ai trop souvenir du désespoir de Christian au téléphone quand il avait appris ce communiqué usurpateur pour laisser salir son nom et celui de la CGT, sans réagir.
Et en plus, la même page du journal local comporte un second mensonge de B. Ravignon à propos de la ligne Charleville Givet, en faisant croire que JP Bachy ignorait ce qui a pu se passer au comité local d'animation de ligne du 2 novembre. Evidemment, JP Bachy savait ! Ce que n'a pas l'air de savoir B. Ravignon, c'est que les comités locaux d'animation de ligne ont été mis en place par le conseil régional, à l'initiative d'ailleurs des communistes, et que si l'état de la ligne a été évoqué los de cette réunion, c'est bien parce que le conseil régional et JP Bachy savaient qu'il y a un problème. Si ce n'est que l'étude technique vient seulement d'être publiée, et ce qui est curieux, c'est que RFF n'ait fait l'étude qu'après avoir engagé les travaux. Quant au rôle de B. Ravignon dans le déclenchement de cette étude, permettez moi de me contenter de sourire, et laissons lui le plaisir de se croire important !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 23:52

nord ardennesDes contacts sont en cours entre le Parti Socialiste et le Front de Gauche sur quelques circonscriptions où il y à un risque qu'aucun candidat de gauche ne soit au second tour des élections législatives, si la gauche part divisée au premier tour. 

Évidemment la seconde circonscription des Ardennes, seule circonscription de gauche de la région , celle où on a voté le plus pour Francois Hollande dimanche, ne fait pas partie de ces discussions. 

Et pourtant ! 

Le candidat ex socialiste et l'officiel ont ils bien mesuré que leur combat fratricide pourrait faire rentrer le nord des Ardennes dans ces circonscriptions à risque de duel UMP FN au second tour ?

Je ne me suis pas exprimée depuis le début sur les péripéties des égo socialistes, même si j'ai souri et parfois ri, considérant que je n'avais pas à m'immiscer dans les affaires du Parti Socialiste. 

Et puis j'ai rêvé que Philippe et Christophe trouvent une solution, fassent passer leurs égo après les intérêts de leur parti, plus globalement après les intérêts de la population ardennaise.

 Mais le temps passe. Ils ont l'air de s'entêter et il paraît que je suis vraiment réveuse de croire que l'un ou l'autre va abandonner.

J'ai peur de pleurer le 10 juin.

Alors, je leur lance sur ce blog un appel solennel à la raison ! 

Je serais bien tentée de ne pas me présenter, réaction très féminine ...

Mais ce serait valider une hégémonie des socialistes : il leur suffirait d'avoir deux candidatures pour pousser les autres partis de gauche à ne pas se présenter. D'autant plus, qu'au delà des différences qu'ils affichent, ne vous faites aucune illusion : que l'un ou l'autre soit élu, par discipline de groupe, ils voteront tout ce que leur demandera le gouvernement socialiste, même si c'est renoncer à leurs idées, au nom de la rigueur budgétaire demandée par l'Europe par exemple.

Et surtout ce ne serait pas préparer l'avenir, ne pas poursuivre la campagne engagée par le Front de Gauche contre l'idéologie d'extrême droite, car on a bien vu que l'on ne pouvait pas compter sur le PS pour ce combat. Et il y en a des choses à dire !

Les militants du FN, on ne les a pas vu dans la lutte pour la retraite à 60 ans ... car ce ne sont que des instruments du capital.

Opposer les Français et les étrangers, quelle aubaine pour les grands groupes, plutôt qu'un rassemblement pour combattre le néocolonialisme économique qui éxploite les pays africains, les prive de tout développement économique et pousse leurs populations à l'exil.

Opposer ceux qui ont besoin d'assistance et ceux qui ont juste de quoi s'en sortir, quelle aubaine pour les patrons, plutôt que le rassemblement du peuple pour exiger une économie répondant aux besoins humains et non à la soif de profits de quelques uns.

Mais d'ailleurs, si l'assistance est nécessaire dans certains cas, provisoirement, ne faut il pas construire une société où les hommes et les femmes n'en auraient plus besoin, car tous auraient un travail (ou seraient en formation, en retraite, en disponibilité pour activité associative, politique ... bref, auraient un statut dans la société, n'en seraient pas les exclus)

Ne faut il pas construire une société de droits plutôt qu'une société d'assistance ? Droit d'être soigné gratuitement, droit d'avoir une éducation gratuite pour ses enfants, droit de prendre le bus gratuitement ... 

Cela côute un peu plus cher que d'aider les plus démunis, mais cela évite les effets de seuil, la stigmatisation, et peut être financé par l'impôt sur le revenu, même majoré à condition que celui-si soit juste, vzritablement progressif, (ou par les cotisations sociales pour la santé, les retraites, la politique familiale ...)

C'est toute la différence entre un projet communiste qui veut révolutionner la société, pour dépasser le capitalisme, pour émanciper les hommes et les femmes, et le projet du PS, qui se contente d'amoindrir les conséquences du capitalisme sauvage pour les plus pauvres ... avec un rejet compréhensible (compréhensible à condition que cela ne dérive pas dans les idéologies haineuses de l'extrème droite) de ceux qui ne sont pas les plus pauvres, mais à peine ...

Alors, pour ne pas que l'on pleure le 10 juin, faites comme moi : n'essayez pas de régler le différent entre les deux candidats socialistes et votez et faites votez pour le Front de Gauche.

La solution pour assurer la présence de la gauche au second tour, c'est de placer le Front de Gauche en tête, et c'est aussi le meilleur atout contre l'idéologie du FN !

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 12:52

bernardDeux plaques ont été récemment dévoilées à Revin : celle de la rue Bernard Lempereur, à proximité de l'usine Electolux dont il était salarié. On se souvient de Bernard, toujours de bonne humeur, débordant de courage pour promouvoir les idées communistes, toujours droit et ne lâchant rien.andre

 

 

 

 

 

L'autre, c'est le square André Nivelet, au bord de la Meuse : je connaissais moins André que Bernard ; je connais surtout sa femme. Mais j'ai souvenir de ses prises de paroles, toujours très sures pour revenir sur les fondamentaux et éviter de s'égarer avec les gadgets que l'idéologie capitaliste sème pour égarer les luttes, détruire les solidarités...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 20:20

terJ'ai déjà parlé il y a quelques jours de ce dossier dans ce blog (à relire en cliquant ici) : il y a urgence, car cette ligne, la plus fréquentée de la région, véritable axe de la vallée, indispensable à tous ceux qui n'ont pas de moyens de locomotion autonomes ( de l'ordre d'un tiers des foyers n'a pas d'automobile), les jeunes, les salariés, est dans un tel état qu'une interruption du trafic pourrait survenir dans les mois à venir.
Mais ce ne peut être une course à l'échalote dans la campagne électorale, objet de promesses non tenues, d'interventions à répétition auprès de ministres qui ne seront plus ministres dans quelques jours ...
Il y a urgence à ce que la population se mobilise, les usagers de cette ligne tout particulièrement, et les communistes organiseront dans les semaines à venir cette mobilisation pour faire entendre à RFF leur indignation de l'absence d'entretien depuis des dizaines d'années, l'opacité qui a entouré l'état de cette ligne - on n'ose croire que l'état réel de la voie n'ait pas été connu quand les premiers travaux d'été ont commencé il y a deux ans - et exiger de RFF un engagement rapide sur le financement des travaux indispensables : 110 M€ dans une première étape selon l'étude qui vient enfin d'être communiquée.
Pour mémoire, RFF, Réseau Ferré de France, est l'entreprise propriétaire et gestionnaire des voies ferrées et reçoit des "péages" de la SNCF chaque fois qu'un train circule sur cette voie, précisément pour entretenir ces voies (et en l’occurrence, les trains de voyageurs qui circulent entre Charleville et Givet sont financés par le conseil régional dans le cadre de la convention qui le lie à la SNCF sur les TER -et le conseil régional participe donc au financement des péages - et le matériel ferroviaire lui même a d'ailleurs été renouvelé par le conseil régional)
Et si les candidats aux élections législatives ont des propositions à faire dans le cadre de cette campagne électorale, c'est bien sur les lois nécessaires pour rénover, développer nos transports en commun dans le cadre de l'évolution indispensable vers une réduction des dépenses énergétiques carbonées pour respecter le climat.
J'aurais l'occasion d'y revenir dans le courant de la campagne, en particulier le 30 mai qui sera consacrée par le Front de Gauche dans les Ardennes à ces questions, avec la présence dans le département de Pierre Mathieu, vice président PCF du conseil régional délégué aux infrastructures, aux transports et à la mobilité durable , mais juste un mot tout de suite : revenir sur la privatisation des sociétés d'autoroutes rapporterait les 2 milliards d'euros par an de bénéfices que font ces sociétés, de quoi faire quelques investissements pour les transports en commun ! Il y a là un choix emblématique à faire.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 00:06

529162 301235036612847 100001790591845 706068 285885891 nLe Front de Gauche a gagné son pari : un score à deux chiffres et cette campagne électorale va changer durablement le paysage politique français.

Ce soir, ce qui domine dans les esprits, c'est l'inquiétude liée au score du Front National, grand témoin de cette crise sociétale engendrée par un capitalisme à bout de souffle qui divise pour régner : dans de nombreux bureaux de vote des Ardennes, Marine Le Pen est devant N. Sarkozy. Les sirènes du repli sur soi, de la peur de l'autre auront été trop fortes quand tout va mal.

Les résultats d'une commune comme Nouzonville, où le score du FN a explosé depuis les élections cantonales, mais le vote pour N. Sarkozy en chute libre par rapport à celui du conseiller général de droite alors élu, confirme les transferts de voix de la droite vers l'extrême droite.

Les militants du Front de Gauche vont continuer à démonter les mensonges de l'extrême droite, s'employer dans les jours à venir à tout faire pour chasser le président des banquiers, du Fouquet's.

Et la force montrée à la Bastille, le 18 mars, ils vont continuer à l'utiliser pour exiger le pouvoir pour le peuple, la sixième république, la fin de la domination des banques, de la spoliation de notre pays, 



 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 14:21

rethel1Le téléphone qui sonne en tout début de matinée : des camarades ont été pris à partie par des colleurs du Front National en fin de soirée : projectiles sur la voiture, bombe lacrymogène, voiture enfoncée.rethel2

Leurs témoignages seront entendu à 10h 30 à la gendarmerie de Rethel qui a pris l'affaire très au sérieux : le sous préfet a été prévenu dans la nuit.

Le soutien s'organise : mail, téléphone, et nous sommes tout un groupe pour les soutenir devant la gendarmerie. Des Rémois sont venus apporter leur solidarité.

Le Front National n'a pas supporté être mis en difficulté dans cette campagne électorale par le Front de Gauche, voir ses idées racistes, son soutien aux grands patrons démasqués. Le recours à la violence ne fait que confirmer le caractère haineux de ces militants, adeptes d'une politique d'opposition des citoyens entre eux, 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:39

AFFICHE JLM 80X60Linchamps, Sorendal, à la frontière belge, mais ailleurs aussi, la droite, l'extrême droite ont abandonné la partie : petit tour aujourd'hui avec les camarades en ce dernier jour de la campagne pour vérifier les panneaux électoraux et la surprise de voir que sur nombre d'entre eux, la droite n'a pas fait l'effort de coller.

Le Front de gauche a eu raison de poison de l'extrême droite : on ne retrouve plus leurs collages infects !

Cela en plus de toutes les discussions, avec ceux qui ne votaient plus depuis longtemps et qui vont voter, avec des jeunes, enthousiasmés par le programme du Front de Gauche, avec des anciens socialistes, inquiets de la politique de renoncement de F. Hollande : la raison est dans le programme du Front de Gauche : ne pas composer avec le capitaliseme dévastateur, mais passer à une nouvelle étape de la société.

La route est libre pour un vote débarassé du cauchemar de 2002, pour un vote qui mette fin au pouvoir sarkosyste, mais qui ouvre aussi la voie à la sixième république, à la république où les citoyens ont le pouvoir, où les salariés ont des droits dans leurs entreprises, où le travail a comme seul but de répondre aux besoins humains, où l'humain domine sur la finance, où la planification écologique permet de sauver notre planète, tout en répondant aux besoins des hommes et des femmes.

La route sera peut être encore longue, mais la campagne du Front de Gauche, le rassemblement d'hommes et de femmes de progrès, profondément humanistes, va se poursuivre, à travers les élections législatives, mais aussi dans les luttes : nous sommes des hommes et des femmes libres et l'espoir envahit notre société, le peuple français, mais plus largement les peuples européens, et le monde entier.

Dimanche on vote Jean Luc Mélenchon

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article