Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 17:20

Bien difficile de dire aux organisations patronales qu'elles feraient bien de mobiliser leurs adhérents pour trouver des emplois pour les bénéficiaires du CTP, elles avaient boycotté la réunion !

Comme d'ailleurs les deux co-présidentes du comité de pilotage, Claudine Ledoux et la préfète.

C'est vrai que l'émotion est passée, on ne parle plus des ex-Thomé Génot, et encore moins des autres adhérents du CTP, dont on n'a jamais parlé !

Vous savez, le CTP, c'est ce dispositif expérimental sensé permettre aux licenciés économiques de retrouver plus vite un boulot. Ce dispositif est à l'essai (prolongé pour un an) dans sept bassins d'emploi, particulièrement touché par le chômage. Charleville Mézières a le triste privilège d'être le bassin où ce dispositif touche le plus de personnes : 411, dont 267 ex-Thomé Génot.

Très prosaïquement, j'ai demandé qu'un calendrier prévisionnel des réunions de ce comité de pilotage puisse être fait, histoire de ne plus donner d'excuses aux absents.

Comme seuls étaient présents ceux qui avaient envie qu'on tire le maximum de choses de ce dispositif au bénéfice des adhérents, la réunion a tout compte fait été constructive.

Des précisions ont été apportées sur les évolutions liées à la possibilité de recours au travail temporaire : les missions doivent être d'au moins quinze jours ; ce n'est pas aux boites d'intérim de contacter directement les bénéficiaires du CTP, mais elles vont devoir constituer un portefeuille de missions à la disposition des référents. Bien évidemment, il ne faut pas que les entreprises utilisent ce dispositif à leur service exclusif et il n'y a pas de dérogation au régime commun de l'intérim (la prime de précarité subsiste). Les agences de travail temporaires ont été informées de ces possibilités par le Directeur Départemental du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle.

Les différentes questions à résoudre posées par l'accès à la formation, à la VAE, à la création d'entreprise ont été passées en revue. (Au fait, pour ceux qui veulent découvrir le dispositif régional Envol, permettant à des demandeurs d'emploi de créer leur entreprise, cliquez ici).

Une demande de locaux supplémentaires va être faite à la communauté d'agglomération de Charleville Mézières pour permettre au chef de projet du CTP et aux référents de travailler convenablement, la confidentialité de certains entretiens étant actuellement très difficilement réalisable !

Enfin, lors de la prochaine réunion de ce comité de pilotage, un représentant de l'association des anciens de Thomé Génot sera invité, afin de faire le point sur leurs difficultés. Cela correspond à ce que j'avais demandé, car il me paraît essentiel de ne pas rester dans la théorie et d'être très pratique en prenant en compte réellement les obstacles rencontrés et pas de meilleure méthode que d’en avoir un récit direct.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 14:47
Venez participer au débat
sur la France et les étrangers, hier et aujourd'hui
avec Yves Boisset, cinéaste engagé.
19 heures, mardi 10 avril à l'hôtel de ville de Mézières.

C'est à l'initiative d'un collectif d'associations : la CIMADE, le CAIR, la LDH, RESF, l'ACAT et Terres ardennaises.
Le film projeté sera "Paroles d'étoiles".
Outre Yves Boisset sera également présent Maurice  Rajsfus, historien, qui évoquera son dernier livre : "La France en bleu marine"

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 10:10

J'ai participé vendredi soir au premier banquet républicain organisé par La Libre Pensée des Ardennes qui a réuni plus de 30 convives à Charleville-Méziéres pour "promouvoir et restaurer la loi de 1905, fondement du socle républicain ".

Le président Alain TOURNAFOL a fait l'historique des luttes pour la laicité pour en souligner toute l'actualité face aux projets de "toilettage" de la loi de 1905 et rappelé l'historique des banquets républicains.

Contre le communautarisme et la discrimination positive, pour l'abrogation de toutes les lois antilaïques et la promotion permanente d'une République laïque, une et indivisible, sont les axes stratégiques des idées défendues par la Libre Pensée.  

" LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ."...la célébre chanson de JB CLEMENT  a été mise en valeur, actualité ardennaise oblige! " Hommes libres nous voulons être, Mais il nous faut l'égalité. Nous voulons la Fraternité. Mais il ne faut ni Dieu, ni Maitre " ...

La défense de la laïcité, c'est aussi un enjeu européen, à une époque où la présidente en exercice de l'Union européenne, Angela Merkel, chancelière allemande répète inlassablement que l'Europe doit reconnaître ses " racines chrétiennes "

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 12:33

Coeur d'Ardenne (pour mémoire à ceux qui ne sont pas encore très familiarisé avec cette expression, c'est la communauté d'agglomération de Charleville Mézières) a voté son budget mardi soir.

Comme l'a souligné Sylvain Dalla Rosa, les élus PCF ont voté le budget 2007 "par défaut", car son contenu n'est pas à la hauteur des besoins d'investissement sur notre territoire, à commencer par l?accès aux transports publics.

La taxe professionnelle qui constitue la principale ressource de la communauté d'agglomération, a été au coeur des débats : amputée par les fermetures d'entreprises (notamment Thome-Génot) et par le plafonnement fiscal décidé par la droite, il était logique et équitable de l'augmenter d'environ 2%, afin d'équilibrer la participation financière des entreprises sur celle des ménages. (sur le mécanisme, je vous invite à relire un article de mon blog en cliquant ici). Le taux de taxe professionnelle de Coeur d'Ardenne étant un des plus bas de France, ce n'était pas ruiner les entreprises ! Et les besoins sont d'autant plus importants que la dotation d'intercommunalité est en baisse.

Le voeu des élus PCF, proposant une hausse de la TP égale à l'inflation, a finalement été rejeté....y compris, hélas, par les élus socialistes ! Rééquilibrer la fiscalité entre le capital et le travail n'est-il pour certains qu'un discours de campagne électorale ?

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 21:14

Au nom du groupe communiste au conseil municipal de Nouzonville, Yannick Langrenez vient d'écrire au maire de Nouzonville pour lui rappeler l'urgence du dossier de la restauration scolaire. Pour lire ce courrier, cliquez ici.

C'est un vieux serpent de mer que l'absence de cantine pour les écoles de Nouzonville. Cela doit bien faire une dizaine d'année que j'avais préparé un dossier pour des parents de Nousonville pour les aider à obtenir la création de cette cantine. Cette absence est d'autant plus scandaleuse que cela incite certains parents à inscrire leurs enfants à l'école privée, pour cette seule raison. Il est urgent que le maire prenne en compte ces besoins.

Cela me rappelle de vieux souvenirs : mon arrivée à Prix les Mézières, l'absence de cantine, les années à pétitionner pour cette cantine (on était une bonne équipe à agir en ce sens, à s'entendre dire que cela n'intéressait que quelques enfants ...). En 2004, le maire de Prix les Mézières m'a fait visiter la cantine de l'école, très fier de lui en m'expliquant la large fréquentation ! J'ai préféré ne pas polémiquer et j'ai admiré ...

Yannick Langrenez parle aussi dans son courrier de garderie. Cela m'invite à lancer quelques idées et à apporter quelques précisions qui me paraissent utiles dans la situation actuelle. Il est indispensable qu'il existe une garderie pour les enfants avant et après l'école. Il faut aussi que soit créé un service public de la petite enfance. Cela figure d'ailleurs dans le programme de Marie Georges Buffet : "dans la petite enfance, un million de places d?accueil collectif seront créées en 15 ans ( 150.000 emplois) ; gratuité immédiate pour les familles à bas revenus, vers une gratuité pour tous. Coût estimé : 12 milliards d?euros par an répartis entre l?État, les collectivités locales, la CAF, les entreprises et les familles payantes. Un service public de l?enfance sera créé pour l?accueil pédagogique des enfants. Son financement sera assuré par une dotation spéciale aux communes.".

Cela ne doit pas être en concurrence avec la scolarisation des enfants dont les familles le souhaitent à deux ans. Celle-ci est décriée actuellement : alors qu'avant les études montraient que la scolarisation à deux ans était un facteur de lutte contre les inégalités socioculturelles, de nouveaux rapports de soit-disant "experts" la condamnent au motif que les enfants seraient perdus devant le faible encadrement. Extraordinaire manière de retourner la situation ! Faut il condamner la scolarisation à deux ans ou la surcharge des classes ?
L'école maternelle est un moyen de socialisation des enfants, d'apprentissage du langage ... L'école maternelle n'est pas qu'un moyen de garde des enfants : elle est aussi particulièrement importante pour des enfants dont la mère n'a pas besoin de moyens de garde, car elle est sans emploi. Les occasions de socialisation peuvent être particulièrement rares ! Et il est important pour les enfants d'entendre d'autres parler que les parents !
J'insiste là dessus, car j'ai été particulèrement inquiète à la lecture de l'Ardennais rapportant les propos de Ségolène Royal à Revin vendredi dernier. J'avais espéré que le mélange entre la question de la fermeture de classe liée à la non prise en compte des enfants de deux ans et l'annonce  d'un service public de la petite enfance n'etait qu'un raccourci journalistique mais je viens de chercher son programme : La proposition 23, c'est : "Mettre en place un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans"  Pas question de scolarisation à 2 ans. Je vous rassure sur le programme de Marie Georges Buffet : Voici ce qui y est écrit : L'obligation de scolarité commencera à 3 ans et sera portée à 18 ans, avec un développement de la scolarisation dès 2 ans.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 18:30

Mon suppléant sera Yannick Langrenez, ex salarié de Thomé Génot, conseiller municipal de Nouzonville.
C'était le lancement de la campagne ce matin à Revin, avec des militants venus de tous les bouts de la circonscription, des militants, mais pas seulement des communistes, le bouche à oreille ayant fonctionné. En cliquant ici, vous trouverez mon intervention et des photos.
Lancer dès maintenant la campagne des législatives, c'était aussi pour contribuer à l’animation de la campagne pour Marie Georges Buffet et vous pouvez voir ci contre René Visse lancer avec passion  un comité de soutien à Marie Georges Buffet dans la circonscription. Des élus ont déjà signé un appel à voter Marie Georges Buffet : vous pourrez en trouver la liste en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 19:05

Le débat sur la rachat des jours de RTT est omniprésent au sein de l'entreprise VISTEON Charleville. Avec cette proposition, quelle est la stratégie de la direction? S'agit-il sincèrement d'une volonté de gagner de nouveaux marchés ou simplement d'une manœuvre pour remettre en cause la loi sur les 35 heures ?

Objectivement, il y a une contradiction majeure entre la proposition de racheter 10,5 jours de RTT en 2007 et annoncer dans le même temps un plan de restructuration qui prévoit quelques 300 suppressions de postes. Faire travailler plus est généralement, pour le patronat, un objectif servant à assurer une rentabilité plus importante des profits capitalistes. S'appuyant sur l'aspiration des salariés à augmenter leur pouvoir d'achat, la direction de VISTEON y ajoute le chantage à l'emploi pour atteindre son but. Compte tenu des profits financiers réalisés par les entreprises, il est incontestable qu'en France, l'augmentation des salaires, et notamment du SMIC à 1500 €, est possible tout de suite.

Dans cette affaire, la tentative de culpabilisation des salariés est inacceptable, car ils ne sont pas associés à la gestion de l'entreprise. La crise que traverse l'industrie automobile, et notamment les équipementiers, a des raisons autres que la durée du travail. Au cœur de la stratégie patronale il y a, particulièrement, la politique des délocalisations.

Chez VISTEON, comme ailleurs, il est urgent qu'un véritable débat s'ouvre sur les stratégies patronales avec des droits nouveaux pour les salariés, pour en finir avec le "bosses et tais toi".

La préservation de l'emploi passe par d'autres solutions, telles que :
- Loi contre les délocalisations
- Augmentation des salaires
- Taxation des profits financiers ( 100 milliards d'€ de bénéfice pour les entreprises cotées en Bourse en 2006)

Bizarrement, toutes ces questions ne sont pas au cœur de l'élection présidentielle, alors qu'elles sont les préoccupations prioritaires des français. Les communistes, avec Marie-George BUFFET veulent ouvrir le débat.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 17:32

Les salariés ont refusé le rachat de leur RTT par 498 voix contre et 455 voix pour. (977 votants sur 1011 inscrits). Le chantage à l'emploi de la direction (jouant sur des menaces de délocalisations) n'a pas eu l'effet escompté pour le bradage des RTT alors que l'entreprise fait plus de 60 millions de bénéfices.
Un CE exceptionnel se déroule cet aprés-midi à l'issue duquel la direction doit faire connaitre son point de vue. 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 17:07

Un rapport de l’IGAS fait le point sur le Contrat de Transition Professionnelle. Le rapport soulève des points positifs ; sourions (jaune) : le premier de ces points positifs, c’est l’apprentissage de l’accès à internet par les bénéficiaires du CTP. Les résultats sont à la hauteur de ce point positif : moins d’un cinquième des bénéficiaires de ce dispositif sont sortis durablement du chômage.

 

Deuxième information nationale sur le CTP : l’article 55 de la loi instituant le droit au logement opposable (qui sert aussi de fourre tout à Borloo) prolonge d’un an l’expérimentation du CTP et autorise pour les bénéficiaires du CTP des contrats de travail temporaire ne pouvant excéder une durée totale de neuf mois.

 

Il n’y a malheureusement rien de plus, rien pour faciliter l’entrée en formation (il faudrait une mutualisation des moyens financiers pour la formation, afin de simplifier les démarches, de raccourcir les délais donc et d’éviter les « trous » de financement), rien pour solutionner les parcours longs de reconversion, rien pour inciter les entreprises à embaucher les bénéficiaires (le rapport de l’IGAS soulève d’ailleurs la question des seniors - seniors, cela commence à 45 ans !)

 

J’ai participé hier à la réunion de l’association des anciens de Thomé Génot : beaucoup de présents (vous pouvez voir des photos sur le site de l’association en cliquant ici), beaucoup de désarroi devant l’angoisse de l’avenir. L’implication des personnels de l’AFPA a été reconnue ce qui explique les compliments portés aux stages d’orientation, mais l’efficacité en reste douteuse pour de nombreux bénéficiaires. L’association va se structurer davantage et faire fonctionner des commissions, ce qui est essentiel pour rassembler tous les problèmes individuels en des problématiques collectives que l’on devine déjà : problème pour la création d’entreprise, difficultés à l’entrée en formation, au-delà des bonnes intentions affichées par les différents partenaires, exclusion des bénéficiaires … Pour ma part, je vais écrire à la présidente du comité de pilotage du CTP (Claudine Ledoux, la présidente de la communauté d’agglomération de Charleville Mézières) pour lui demander de réunir rapidement ce comité en invitant un représentant de l’association afin que les différents obstacles rencontrés par les bénéficiaires puissent être levés et j’ai demandé que l'association me synthétise des éléments concrets sur les difficultés d’entrée en formation.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 21:58
L'actualité a fait que nous avons privilégié dans le département, pour cette journée internationale des droits de la femme, le droit pour les femmes de pouvoir donner des loisirs à leurs enfants, le droit de tout simplement pouvoir leur offrir la possibilité d'aller en centre de loisirs sans hébergement, même quand les revenus sont faibles !
Nous sommes donc aller en délégation à la Caisse d'Allocation Familiale expliquer comment les récentes mesures pénalisent les familles modestes, comment la baisse du budget d'action sociale de la CAF des Ardennes est inadmissible. La situation sociale du département justifie une solidarité nationale et non une baisse du budget au prétexte de la baisse démographique du département ! La réponse fut longue, à la hauteur de l'embarras : le directeur doit bien gérer la pénurie, les 300 000 euros de moins en quatre ans.
Droits des femmes aussi : si vous voulez savoir ce que cela inspire à Marie Georges Buffet, vous pouvez cliquez ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article