Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 22:09

Forge France, une société installée à Nouzonville et Joigny sur Meuse, veut restructurer et se débarrasser de la moitié de ses salariés. Cette société est détenue depuis 2008 par un groupe d'investissement britannique, beaucoup plus soucieux de ses profits que de ses salariés !

Les salariés de cette entreprise appellent à un rassemblement samedi prochain à 10 h devant la mairie de Nouzonville : venez nombreux les soutenir !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 12:05

ardennes-forge.jpgA la demande des communistes ardennais, André Chassaigne, président du groupe des députés communistes, a posé une question au ministre du redressement productif sur ce que compte faire le gouvernement pour que les ex salariés d'Ardennes Forge ne soient pas pénalisés par les AGS : vous trouverez cette question en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 16:21

hopital-copie-1.jpgJe viens d'écrire à la Ministre de la santé et des affaires sociales :

Madame la Ministre,

Les hôpitaux de Charleville Mézières et de Sedan sont engagés dans un groupement de coopération sanitaire de droit privé, érigé en établissement de santé, dont la convention constitutive a été publiée dans le recueil des actes administratifs de la préfecture de Champagne Ardenne du 14 juin dernier, la transformation en établissement de santé et l'introduction d'un nouveau membre dans ce GCS ayant fait l'objet de publications, pour l'une en aout et pour la seconde en septembre.

La convention constitutive indique que dès lors que ce GCS sera érigé en établissement de santé, il recrutera un directeur assistant l'administrateur dans ses fonctions et participant à l'assemblée générale du groupement avec voix consultative. Or, comme en témoigne la réponse faite par le directeur du Centre Hospitalier de Charleville Mézières à un élu de cette ville, qui représente sa collectivité au conseil de surveillance de l'hôpital, ce directeur est à la fois administrateur et assumant de fait les fonction de directeur.

Dans cette situation où le mélange public-privé inquiète, à juste titre, la population, les élus et les personnels, le cumul des fonctions dans les mains d'une seule personne, en l'absence de toute transparence démocratique (aucun représentant du conseil de surveillance du centre hospitalier ne siège par exemple dans l'assemblée générale du GCS), ne peut qu'interpeller : les décisions seront elles toujours prises dans l'intérêt des populations ?

D'autant plus que certaines de ses décisions sont tout à fait contraires à l'intérêt général, comme celle qu'il vient de prendre de ne pas faire publier les postes médicaux vacants de son hôpital par le Centre National de Gestion : dans le contexte de difficultés de recrutement de médecins que connaît ce centre hospitalier (comme d'autres) il n'est pas normal de se priver de cette possibilité de recrutement de personnel statutaire !

Aussi, je vous demande, Madame la Ministre, de faire étudier attentivement le fonctionnement de ce GCS : j'ai là simplement voulu vous indiquer le manque de transparence, mais le fait que l'activité de SSR du groupement soit sous la seule responsabilité de Clinéa et celle d'EHPAD sous celle d'Orpéa, deux groupes à but lucratif, ne respecte pas les intérêts de la population ardennaise.

Tout cela confirme bien la nocivité de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires, tant par sa négation de la notion de service public que par ses atteintes à la démocratie et j'espère que, prochainement, vous pourrez mettre une nouvelle loi en chantier. En attendant, un moratoire sur l'application de cette loi, sur les restructurations hospitalières, est nécessaire.

Je vous prie de recevoir...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 12:57

hopita rethelJ'ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce blog du centre hospitalier de Rethel et Vouziers. Le lampiste est parti : je veux par là parler du départ du directeur ( dont on peut quand même noter que c'était le premier directeur nommé en fonction des trouvailles de la loi HPST pour casser le statut des fonctionnaires : "on te donne une bonne prime si tu réussis" et c'est donc le témoin de l'échec de ce genre de mesures !)

La situation de ces hôpitaux ne peut se redresser sans, d'une part une dotation exceptionnelle pour apurer la dette, d'autre part l'établissement d'un vrai projet établi démocratiquement par les populations concernées et enfin un cadre de financement pérenne pour les hôpitaux de proximité : c'est sur ce dernier point tout le combat mené par les parlementaires communistes (lisez donc mon précédent article en cliquant ici !)

Lors du conseil d'administration exceptionnel du 24 octobre, les médecins et les personnels ont fait des propositions. Je vous passe les démonstrations sur l'isolement géographique du Vouzinois, il est malheureusement connu, mais il justifierait la réouverture d'une maternité. Je voudrais vous faire connaître l'étude faite par le Dr Diani, le président de la CME, sur les coûts induits par le recours à des radiologues privés. Elle est sans appel. Vous la trouverez en cliquant ici. Quand on voit cela, cela incite vraiment à un projet, libéré du Groupement de Coopération Sanitaire avec les cliniques privées marnaises : cela serait déjà bien plus simple de développer la chirurgie dans le cadre d'un réseau avec les hôpitaux publics de Charleville Mézières et Reims, où pourraient être pris en charge des malades plus lourds, mais que ceux là, pas aussi ceux qui peuvent être pris en charge à Rethel dans de bonnes conditions, mais qui sont détournés vers le privé, car ils "rapportent" !

La manifestation du 11 octobre avait marqué l'attachement de la population rethéloise à son hôpital, sa volonté aussi de poursuivre la bagarre pour qu'il réponde aux besoins. Lundi soir, je suis passée en revenant de Chalons par Vouziers, où se tenait une réunion du conseil d'administration de l'UHCV, cette association déjà fort ancienne qui s'était monté pour défendre l'hôpital de Vouziers, une des associations fondatrices de la Coordination des comités de défense des Hôpitaux et Maternités de proximité. Je peux vous dire que là aussi les idées affluent ! L'annonce que le projet de reconstruction de la maison de retraite, de l'EHPAD comme on dit maintenant, était reporté aux calendes grecques du fait de l'endettement du GHSA scandalise, d'autant plus que de l'argent public a été donné à Orpéa pour ouvrir son établissement privé. L'ARS jouerait son plein rôle en aidant à l'élaboration d'un vrai projet et en contribuant à ce qu'il soit rapidement mis en oeuvre, car pour l'instant, on est dans le gâchis : l'UHCV estime à près de 1Md'€ les sommes englouties auprès de cabinets conseils divers pour des projets aussi vite enterrés. Mais ont aussi été évoqués d'autres besoins comme celui de la réalisation de chimiothérapies sur place, en lien avec le CHU rémois pour éviter à des malades des déplacements répétés et pénibles ! A croire que la télémédecine cela n'a de sens que quand cela rapporte au privé, car les objections faites par les autorités à la pratique des chimiothérapies à Vouziers ne sont pas sérieuses !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:56

manif revin 14 2Hier à quatorze heures, on se pressait en foule devant l'entrée d'Electrolux à Revin et je ne vous rapporterais pas les discours syndicaux : on était trop nombreux pour approcher et entendre !

La symbolique du lieu de rassemblement de cette manifestation intersyndicale, dans le cadre de la journée européenne de lutte contre l'austérité, devant Electrolux, ce site dont le groupe suédois voudrait se débarasser, jeter ses salariés comme des kleenex, n'avait échappé à personne : les Revinois étaient là en nombre, mais les manifestants étaient venus aussi de la Pointe, de Charleville, Rethel, Sedan ... plus de 1200 manifestants !

Dans toutes les bouches, le pacte de compétitivité présenté par le gouvernement récemment, la conférence de presse du Président de la République de la veille, toutes choses qui n'ont pas convaincu ! Le gouvernement ne veut pas faire le choix entre les profits des patrons et le peuple, les 99,99% de la population qui ont intérêt à un changement économique et cette absence de choix handicape l'avenir car ce n'est pas le travail qui coûte, c'est le capital ! Le choix de l'austérité, les Grecs, les Espagnols, les Portugais voient comment cela entraîne la récession économique, le chômage, la pauvreté !manif revin 14 3

Les salariés d'Electrolux étaient évidemment en tête de la manifestation qui s'est ensuite élancée dans les rues de Revin, vers la mairie, dans un grand cortège qui n'a pas hésité à aller jusqu'au pont de Fumay, longer la Meuse, avant de se disloquer devant la mairie.

Beaucoup d'interrogations aussi : faut il faire confiance au gouvernement pour faire pression sur la direction d'Electrolux ?  Ne faut il pas se donner d'autres outils ? Et la proposition des parlementaires communistes et du Front de Gauche d'interdire les licenciements boursiers plait bien. Ce serait effectivement un atout pour obliger la direction suédoise à discuter le plan ARdenneS proposé par les salariés pour pérenniser ce site ! Le Front de Gauche des Ardennes a d'ailleurs interpellé le député élu dans le nord des Ardennes pour lui demander de faire pression auprès de son groupe pour que cette proposition de loi soit rapidement discutée à l'Assemblée Nationale. Sur le blog de la coordination du Front de Gauche, vous pouvez accéder à ce courrier : cliquez ici.

manif revin 14 1L'industrie ne représente pas le passé : 750 000 emplois industriels détruits en France, bravo la droite ! Il n'y a pas de fatalité à exploiter les bas salaires partout dans le monde, voire le travail des enfants, pour fabriquer les biens dont nous avons besoin. D'autant qu'un pays qui ne produit pas de richesses ne peut plus coopérer, ni investir dans l'éducation, la santé et tous les services publics.

Non les salaires ne sont pas trop élevés, le temps de travail trop court et les vacances trop longues. C'est la rapacité du capital qui tue l'économie en ponctionnant nos salaires, les investissements, la recherche, pour augmenter ses profits. Le ministre Montebourg peut continuer à s'agiter, tout cela est de l'amusement si les diktats du Medef et de ses « pigeons » sont acceptés. 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 22:14

lidl1Dans le cadre du programme de rénovation urbaine qui est engagé sur le quartier de la Ronde Couture, tous les commerces situés sur le pourtour de la place du marché vont être démolis. Des reconstructions neuves vont avoir lieu au centre de la place afin de reloger tout le monde dans de bonnes conditions. Ces aménagements vont démarrer bientôt. C’est le moment qu’à choisi la direction nationale de LIDL pour faire connaître son souhait de ne plus être présente à la Ronde- Couture et annoncer la fermeture de son magasin.

C’est un changement de stratégie commerciale du groupe allemand qui motive cette décision. En clair, LIDL veut abandonner le Hard Discount pour proposer des magasins un peu plus "haut de gamme". Aux yeux de LIDL, améliorer sa qualité commerciale n’est pas compatible avec le maintien de son enseigne dans un quartier comme celui de la Ronde Couture. C'est inadmissible.lidl2

En fait, il ne s’agit pas d’un problème de rentabilité financière du magasin mais de la volonté de réaliser plus de profits en s’implantant ailleurs. C’est méprisant pour la population du quartier qui, jusqu’à maintenant, à fait vivre l’enseigne LIDL et est attaché à son commerce de proximité. Par ailleurs, que vont devenir les employés du magasin que l’on laisse dans l’ignorance totale sur leur avenir.

Au passage, LIDL compte faire une bonne opération financière en percevant l’indemnité d’éviction qui sera versée par la ville pour démolir son bâtiment. La ville ne doit pas payer !

En fin d'après midi, les communistes faisaient signer une pétition, accueillie avec soulagement par les habitants du quartier, heureux de ne pas être abandonnés par tous.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 16:00

La symbolique est forte : c'est devant l'entreprise Electrolux que les organisations syndicales ont décidé comme lieu de départ de la manifestation départementale mercredi prochain, dans le cadre de la journée européenne d'action proposée par la Confédération Européenne des Syndicats.

Rendez vous donc à 14 h le mercredi 14 novembre à Revin

Electrolux symbolise bien cet horrible modèle social européen, aligné sur les intérêts des actionnaires et des financiers !

Cette journée d'action veut exprimer une ferme opposition aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession. Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu’aggraver les déséquilibres et créer des injustices. Elles mettent à mal le modèle social européen par ailleurs mis en cause par la concurrence et parfois le dumping dans les domaines de la fiscalité, du coût du travail et des conditions sociales.
En s’amplifiant, la crise économique et sociale accroît fortement les inégalités entre les travailleurs européens et met en cause les droits de tous.
Le 14, manifestons notre volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs en France et en Europe, en solidarité avec les travailleurs espagnols, portugais et grecs. 



 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 18:25

Les députés communistes et du Front de Gauche ont voté contre !

imagesSans surprise et conformément au vote à l'assemblée nationale du traité européen Sarkozy/Merkel, le PLFSS 2013 répondra aux injonctions de la Commission européenne et de la Banque centrale, afin de rassurer les marchés financiers, mais ne répondra absolument pas aux besoins de santé de la population et aux exigences des professionnels.

L’objectif affiché d’une nouvelle économie de 2,5 milliards d’euros sur les dépenses d’assurance-maladie, va peser durement dans une situation déjà aggravée : l’augmentation des inégalités d’accès aux soins, l’augmentation des restes à charge, les restructurations hospitalières avec la fragilisation de l’hôpital public, des emplois insuffisants… Et bien sûr, absence de mesures annulant les franchises médicales et forfaits…

Au contraire, l’ensemble des propositions ne font que creuser le filon de la fiscalisation : ainsi naît la double peine pour les retraités imposables qui devront s'acquitter de la dite « contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie » de 0,3% en 2013 puis en 2014 alors que les retraités ont déjà cotisé toute leur vie !

Quant au milliard d’euros d’économies annoncés « sur les produits de santé », le projet ne dit pas comment inciter, voire contraindre les tous puissants labos capitalistes, tel que SANOFI qui exerce aujourd’hui « son droit au licenciement boursier » !

On nous annonce une prétendue priorité accordée aux missions de l’hôpital public, mais comment expliquer que la loi « Bachelot » continue d'être appliquée ? Le remboursement à 100% des IVG est une bonne mesure mais les Centre IVG contiuent d'être fermés ! Le « pacte de confiance pour l’hôpital public » est singulièrement remis en cause : 657 millions d’euros d’économies de plus, synonymes de pressions accrues sur les personnels et les services hospitaliers, de dégradation des conditions de travail et de prises en charge des patients…Enfin : tout le contraire de la confiance !

La priorité à accorder à « l’investissement hospitalier » n’est pas de nature à rassurer quant à l’état actuel d’endettement des hôpitaux, devant emprunter sur les marchés financiers.

Ce budget d’austérité s’inscrit en toute continuité avec la logique comptable prévalant ces dix dernières années. Le PLFSS 2013 ne porte aucune ambition de politique de changement. Pire, il préfigure dans les limites mêmes de sa portée, les attentions du gouvernement à se soumettre à la « règle d’or de baisse du coût du travail » en prévoyant de faire basculer près de 40 milliards de cotisations des entreprises sur la CSG… .

L'exemple de l'hôpital de Fumay montre bien comment le PS se prend les pieds dans le tapis : manifestement la direction de l'hôpital a eu ordre de répondre aux aspirations de la population d'une meilleure réponse à l'urgence : mais la question du budget domine et l'ONDAM tel qu'il vient d'être voté (y compris par le député de la circonscription Christophe Léonaird) est bien en dessous de ce que la fédération hospitalière de France estimait nécessaire pour simplement conserver l'existant !

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 21:36

petition-copie-1Tandis qu'une réunion doit se tenir demain au ministère du travail, le but étant avant tout de faire accepter à la direction d'Electrolux le plan ARdenneS pour relancer l'usine de Revin, ce plan travaillé de longue date par l'intersyndicale en alternative à la volonté de la direction internationale d'Electrolux de ne pas renouveler les productions, les Revinois ont engagé la résistance : un groupe sur facebook rassemble maintenant plus de 10 000 membres : vous pouvez le trouver en cliquant ici. Et une pétition lancée ce midi a déjà 760 signatures : allez donc la signer, en cliquant ici.

Interdire les licenciements boursiers pour obliger à l'étude de solutions alternatives, comme le proposent les communistes, serait un appui dans le bras de force qui s'est engagé avec le groupe suédois.

Ce qui plombe la compétitivité, ce sont d’abord et avant tout les appétits des actionnaires. C'est pourquoi les sénateurs et plus récemment les députés PCF et du Front de Gauche ont déposé une proposition de loi pour interdire les licenciements boursiers. En février 2012, cette proposition de loi n'avait été repoussée qu'à une très courte majorité lors d'un vote au Sénat, les socialistes s'étant associés aux communistes pour la voter.

Dans la nouvelle configuration politique de notre pays, on pourrait donc espérer que cette proposition de loi devienne loi. Déposée par les députés communistes en juillet, elle attend toujours d'être examinée par l'assemblée nationale.

Volontairement très simple, pour être votée vite, cette proposition ne constitue que le premier niveau de la protection due aux salariés concernés par ces pratiques patronales. Il est indissociable du nécessaire renforcement des droits des salariés dans l’entreprise.

Dans ce cas d'école qu'est Electrolux où existe une proposition alternative à la fermeture, l'interdiction des licenciements serait un point d'appui pour obliger la direction à étudier le projet ARdenneS de l'intersyndicale.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 20:44

 

jauresDès la fin de la guerre de 1914-1918, la Ligue des Droits de l’Homme et la Libre Pensée, soutenues en cela par plusieurs organisations nationales, ont engagé un opiniâtre combat pour la réhabilitation collective des 650 fusillés pour l’exemple. Ceux-ci ont été condamnés par des tribunaux militaires implacables où régnait l’arbitraire. Ces tribunaux ont fait fusiller des soldats de leur propre pays sous divers prétextes pour "maintenir le moral des troupes" et éviter l’envie de fraternisation entre combattants des deux camps.

Sachons que les fusillés pour l’exemple britanniques ont été réhabilités dans le cadre d’une loi (un mémorial leur a même été consacré), que ceux du Canada ont été honorés, que ceux de Nouvelle Zélande ont été réhabilités. Retenons qu’il n’y a pas eu de fusillé dans l’armée américaine !

En France, nous devons malheureusement toujours devoir réclamer la vérité et la justice face à cette honteuse tache dans notre mémoire collective. Nous pouvons cependant nous féliciter de l’attitude de 13 conseils généraux (dont celui de Corrèze sous la présidence de François Hollande), des conseils régionaux de Corse, du Limousin, et tout récemment de Champagne-Ardenne (à l'initiative de Franck Tuot et de moi-même) , qui ont adopté des voeux réclamant une loi de réhabilitation collective. Dans tout le pays de nombreux conseils municipaux les ont rejoints, adoptant des voeux allant dans le même sens, à l'image de ceux de Charleville-Mézières et Nouzonville.

Les députés communistes viennent de déposer une proposition de loi pour la réabilitation collective des fusillés pour l'exemple de la guerre 14/18 que vous pouvez trouver en cliquant ici.

Comme cela se passe dans d'autres villes depuis des années, dans les Ardennes, pour la première fois, la LDH et la Libre Pensée organisent ce 11 novembre 2012 à 15 heures, un rassemblement à REVIN près de l’espace Jean Vilar, devant le buste de JEAN JAURES

Au-delà de vouloir la réparation d’une profonde injustice commise contre 650 innocents, le but est de faire reconnaître le droit à la désobéissance devant les ordres délirants d’un commandement militaire borné.


 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article