Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 00:12

assemblee citoyenne revinCe n'était plus une réunion des partis composant le Front de Gauche mercredi dernier à Revin, mais une assemblée de citoyens, décidés à en finir avec la politique d'austérité, décidés à mettre fin aux délocalisations qui tuent la vallée, décidés à oeuvrer pour des services publics vraiment au service du peuple !

On a parlé industrie, chômage et contrat de sécurisation professionnelle (vous savez, ce truc qui remplace le CTP en moins bien, alors que ce n'était déjà pas terrible !), hôpital, protection sociale, Europe, casse des lycées professionnels que l'UMP et le patronat voudraient remplacer par l'apprentissage ...

On a posé pour la photo, car on était heureux d'être nombreux.

On aurait aimé avoir plus de programmes partagés à acheter car tous en voulaient.

On s'est partagé des tracts à distribuer et on s'est donné rendez vous dans un mois, deux fois plus nombreux !

Les prochaines assemblées citoyennes prévues dans les Ardennes sont :

- Bogny sur Meuse, mardi 7 février à 18 h à la salle Louise Michel (quartier de Braux)

- Sedan, mercredi 8 février à 18 h 30, foyer Cappel

- Vireux Molhain, lundi 20 février à 19 h 30, maison pour tous à la Montagne des Vignes

- Charleville Mézières, jeudi 23 février à 18 h 30 salle Guy Canon (quartier de Manchester)

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 23:34

 … si ce n'était l'avenir de nos jeunes qui était en cause, l'avenir de notre société !

A Bazeilles, le député UMP qui a voté le budget de l'Education Nationale et les réductions du nombre des enseignants, se vante maintenant d'avoir obtenu que la filière générale du lycée ne ferme pas et il devrait y avoir le même nombre de classes de seconde que cette année. Où seront pris les postes que le Recteur doit supprimer ? Pas si près de Douzy : c'est tout ce qui compte pour le député maire ! Il a même réussi à faire croire à son efficacité en « gagnant » l'annulation de la fermeture !

Givet : on est là dans l'illustration la plus totale de cette politique qui divise pour régner, de cette mise en opposition des gens, des territoires. Comme le président de la comcom, conseiller régional UMP, ne veut pas critiquer la fermeture de la section STG, ce qui serait effectivement mettre en cause la politique de Sarkozy, il a trouvé un angle d'attaque pour le moins surprenant : voir comment on peut renforcer les effectifs du lycée en allant chercher des élèves ailleurs et donc s'étonner que le conseil régional ne construise pas d'internat.

Lors de la mise en place du Conseil régional en 2010, B. Dekens avait été désigné pour représenter cette instance au lycée de Revin et il en a démissionné et vient de m'écrire pour me demander de démissionner du CA du lycée Vauban, car il voudrait m'y remplacer. Quelle archaïque opposition entre Revin et Givet ! Dans ce courrier, il trahit sa méconnaissance des dossiers car il semble ignorer que la cité scolaire Vauban est gérée dans son ensemble par le conseil général !

Plus sérieusement, il y a effectivement un projet intéressant porté par le directeur de la centrale de Chooz pour faire une section de baccalauréat technologique en sciences et techniques de l'ingénieur, tournée vers la sécurité dans le nucléaire. Mais il convient de monter le dossier dans l'ordre ! Déjà voir comment cela s'inscrit dans les référentiels de l'Education Nationale, envisager tous les impacts pour le lycée, et j'ai proposé au proviseur du lycée Vauban que l'on puisse se rencontrer : il doit me recontacter. Ensuite, il faudra plaider la cause au Rectorat, car un internat sans profs, cela n'a guère d'intérêt à part dépenser l'argent des contribuables à perte ! Bref, c'est un dossier à traiter dans le calme et la sérénité, loin des coups de gueules préélectoraux.

Et pour l'instant l'urgence, c'est de maintenir la section STG : parents d'élèves et enseignants appellent à une manifestation cité morte le vendredi 10 janvier : j'irai à Givet à cette occasion.Jlm-Education

Et puis, il n'est pas question d'opposer les territoires entre eux, mais bien d'exiger des moyens pour l'éducation de nos enfants, de tous nos enfants en luttant là où c'est particulièrement visible (et il y a aussi toutes les suppressions de classes en maternelle et primaires, à Bogny sur Meuse par exemple,) mais aussi des choses moins visibles, où les administrations jonglent pour que l'on ne se rende compte de rien, sur le dos des personnels et je dois d'ailleurs rencontrer à ce sujet les représentants des personnels enseignants des lycées agricoles la semaine prochaine, car c'est là aussi très compliqué !

Et évidemment, on n'oubliera pas dans les urnes : allez donc voir les propositions du Front de Gauche pour l'école de l'égalité en cliquant ici : cela donne une bouffée d'air frais ! D'autant plus que l'on parle moyens mais pas uniquement, car on veut une école qui affirme la capacité de tous les élèves à apprendre et à réussir.

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 16:35


achassaigneAndré Chassaigne, député communiste du Puy de Dome, a dit ses quatre vérités à JL Warsmann lors du débat à l'assemblée nationale du 31 janvier : " En fait, vous avez systématiquement simplifié en alignant le droit du travail sur les demandes du grand timonier de votre politique, je veux parler du MEDEF." Allez donc lire l'intervention d'André Chassaigne en cliquant ici : c'est une manière agréable de découvrir le détricotage du droit, les attaques aux salariés, les menaces pour le logement social et tutti quanti du député de Sedan, dans sa soit disante action de bon sens pour la simplification du droit. C'est le même qui essaie de faire oublier dans les Ardennes ses actions au parlement, commre par exemple râler contre la fermeture des classes de Bazeilles dont la seule justification est la réduction du nombre des enseignants qu'il a voté à Paris !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:57

La crise économique, sociale, environnementale s'aggrave et ils veulent nous la faire payer : après l'augmentation de la TVA, la TVA sociale, tandis que les entreprises licencient et que les services publics jouent de moins en moins leur rôle.
Et si on remettait le travail au cœur de la société, le travail pour satisfaire nos besoins tout en respectant l'environnement, le travail pour que chacun ait sa place dans la société.
Et si on privilégiait les salaires, les conditions de travail, la protection sociale plutôt que leurs profits qui appauvrissent notre pays, qui nous appauvrissent.
Et si on investissait dans l'avenir, dans une industrie garante de l'environnement, dans une agriculture respectueuse de la nature, dans la formation des jeunes (et des moins jeunes), dans l'innovation sociale pour développer la solidarité …
Un rêve ?
Avec son candidat à l'élection présidentielle, Jean Luc Mélenchon, le Front de Gauche, propose la seule alternative crédible : résister à la finance et rendre le pouvoir au peuple pour permettre le progrès humain.
Il ne suffira pas de chasser Nicolas Sarkozy pour que nos vies changent. Nous avons besoin d’une gauche qui ne déçoive pas cette fois-ci et c'est ensemble que nous y parviendrons. C’est la raison pour laquelle le Front de Gauche appelle le peuple à faire irruption dans le débat politique ! 
J'ai le plaisir de vous inviter à une rencontre citoyenne

le mercredi 1er février à 18 h

à Revin (ancienne mairie) 

On débattra du programme du Front de Gauche "L'Humain d'abord" pour voir comment on peut le partager davantage, mais aussi l'enrichir.

On discutera des grandes mesures que doit prendre la gauche en 2012 et on décidera aussi des formes d'action pour contribuer à faire battre Sarkozy et réussir à gauche.

On parlera aussi projet pour la vallée.

Venez nombreux

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 23:40

fractureVous vous rappelez que des manifestants avaient été interpellés à la suite des manifestations contre les retraites à l'automne 2010 à Charleville (pour mémoire, cliquez ici).

Le procès en appel a lieu jeudi 26 janvier à Reims. Le comité de soutien et de défense des inculpés, réunissant de nombreux citoyens et organisations associatives, syndicales et politiques, dont le PCF, appelle à aller les soutenir avec un rassemblement à partir de 13 h au tribunal de Reims. Un rendez vous est organisé à 11 h au parc des expositions de Charleville Mézières pour organiser le covoiturage.

Face à la répression, la solidarité est une arme !

Les unions départementales CGT, FO, CFDT et solidaires ont tenu à rappeler, à l'occasion de ce procès en appel, leur totale solidarité avec les manifestants qui seront jugés jeudi.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 10:08

placeLa coordination du Front de Gauche dans les Ardennes s'est doté d'un blog que vous pouvez trouver en cliquant ici. Une réunion à laquelle sont invités tous ceux qui souhaitent participer à cette campagne est prévue mercredi 18 janvier à 18 h 30 à l'ancienne mairie de Mohon pour coordonner les initiatives.

D'ores et déjà sont prévues deux assemblées citoyennes, à Revin le mercredi 1er février et à Bogny sur Meuse le mardi 7 février, toutes deux à 18 h. 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:13

J'ai été bien silencieuse ces derniers temps sur ce blog :
- comment traduire en mots l'immense tristesse ressentie lors de l'assemblée générale des ex salariés de l'entreprise Raguet de Monthermé, licenciés il y a maintenant un an ? Même en admettant que ce sont ceux qui étaient absents lors de l'AG qui ont retrouvé du travail, il n'y en a pas dix : pour les autres, c'est l'angoisse du lendemain !
- comment exprimer l'inquiétude vis à vis des salariés d'Oxame à Revin, ce sentiment mélangé d'espoir d'une reprise qui serait un bon signe pour Revin mais aussi de peur qu'une fois de plus on se joue de ces salariés, les transformant en pantins au service de l'image de l'avenir du département ? Le jeu électoral de 2007 ne doit pas recommencer en 2012. C'est d'un avenir durable que ces salariés ont besoin.
- comment dire, sans mordre le trait, l’écœurement devant le devenir de l'hôpital, la prise de pouvoir par ceux qui n'ont pas l'intelligence de pratiquer cette maxime de Socrate : "je sais que je ne sais rien" et décident, car ils savent mieux que les autres, avec mépris pour les personnels, semant la zizanie, la crainte, rentrant dans le jeu de la loi Bachelot, là où tous ensemble, on pourrait marquer des points. Car l'Agence Régionale de l'Hospitalisation, le directeur de l'hôpital, marchent sur des oeufs dans leurs recherches d'économies à tout prix : il ne faut pas faire de vagues ! Un simple courrier que j'ai adressé au directeur fin octobre a porté quelques fruits et un préavis de grève déposé par les infirmières du bloc opératoire a permis d’annuler rapidement une nouvelle aberration dans l'organisation décidée par les coqs qui ont pris le pouvoir ! Oui, on peut faire changer les choses ! Mais je suis tout particulièrement écoeurée de la manière dont celui qui était responsable du service d'anesthésie depuis mai a été "remercié "!
- comment résumer l'indignation devant cette manipulation du vocabulaire, annonçant la construction d'une usine de biomasse à Givet pour masquer la réalité : celle du projet d'un gigantesque incinérateur dont le seul but est de permettre à ses promoteurs de se faire du fric. Indignation aussi devant la lâcheté du maire et de sa majorité au conseil municipal de Givet, refusant de donner un avis sur cette implantation. C'est bien aux élus à trancher, sauf à recourir à un référendum populaire, mais cela n'a pas l'air d'être à l'ordre du jour. Les élus ont les éléments en main, puisqu'il y a eu expertise, contre-expertise et laisser les fonctionnaires décider, c'est la négation même de la démocratie.
Et je ne prends là que quelques points locaux. Car c'est bien notre société qui est malade, malade du capitalisme, malade des suppôts du capitalisme, des Sarkozy, Fillon, Poletti, Warsmann ...Ravignon ...
2012 va être une année de choix forts pour la France. N. Sarkozy et sa clique ont montré leur soumission aux banques, l'échec des promesses de 2007, du travailler plus pour gagner plus (leur dernière trouvaille en date, c'est la promotion du travail à temps partiel pour lutter contre le chômage, bref, l'explosion de la précarité !). Dans mes commentaires sur les derniers évènements ardennais, je n'ai même pas osé parler de l'étalage par le PS des procédures de désignation de ses candidats aux élections législatives, d'un P.Vuilque prêt à outrepasser leur démocratie interne (est ce un bon signe de démocratie externe ?), des sollicitations de D. Herbillon, élu à Sedan sur une liste où des conseillers municipaux de droite ont été préférés à une alliance avec le PCF, de l'expression du groupe socialiste au conseil général dans le dernier magazine, gommant les différences entre droite et gauche. Mais peut être, cela leur permet de masquer des réalités, comme le refus de F. Hollande d'une retraite à taux plein à 60 ans, quand tant de jeunes sont au chômage ...
Avec le Front de Gauche, les communistes ont décidés de s'engager dans un rassemblement clair pour changer véritablement la société. Le Front de gauche ne fait pas le tintamarre du FN qui exploite les angoisses de ceux que la politique libérale du gouvernement a plongé dans la désespérance pour mieux servir le capitalisme. Pour ne donner qu'un exemple, le FN ne prend pas en compte l'aspiration à la retraite à 60 ans, sans parler des discours de préférence nationale, infondés même d'un simple point de vue économique : les travailleurs immigrés en France s’acquittent chaque année de 60 milliards d’euros d’impôts et de cotisations sociales, alors qu’ils reçoivent dans le même temps 48 milliards d’allocations publiques, soit un solde positif de 12 milliards au bénéfice de l’Etat, de la Sécurité sociale et du financement des retraites !
arton354Car le Front de Gauche s'est donné un programme réaliste de transformation de la société : un petit livre reprenant ce programme a été édité.
Dans leur grande majorité, les communistes ardennais n'ont évidemment pas oublié les débats de la constitution du Front de Gauche, les débats liés à l'accord entre les différentes formations, la désignation de JL Mélenchon comme candidat à l'élection présidentielle, le partage des différentes circonscriptions entre les partis (dans les Ardennes, la première et la deuxième circonscription sont attribués au PCF et la troisième à la Gauche Unitaire, à charge pour ces partis de désigner leur candidat et d'organiser la campagne). Ces débats les ont passionnés, car ils aspirent au mieux possible ! Mais ils sont bien conscients que notre peuple attend autre chose des formations politiques que des débats internes : il attend une vraie mobilisation contre N. Sarkozy mais pas seulement. Il veut reprendre en main le contrôle de son destin pour un avenir meilleur, qui ne soit pas décidé par une poignée de financiers et autres membres de l'"élite". Depuis septembre la coordination du Front de Gauche dans les Ardennes a lancé un appel au rassemblement. La réunion publique organisée sur la crise avec la participation de Catherine Mills, a été un franc succès réunissant au delà des militants habituels de nos organisations. C'est un bon début, car évidemment le Front de Gauche ne peut compter sur les médias financés par les grands groupes capitalistiques et ne peut que s'appuyer sur la mobilisation des citoyens : place au peuple, car "Nous, on peut !" pour reprendre le titre d'un bouquin écrit par J. Généreux, un économiste du PG. Evidemment ce n'est pas parce que les communistes sont à fond dans le Front de Gauche qu'ils tairont leur identité : c'est bien de la diversité que peuvent naître les meilleurs idées pour se sortir de cette crise économique, financière, sociale, environnementale, morale. C'est bien la diversité qui permettra le rassemblement le plus large pour gagner.
J'aurai l'occasion, tout au long des mois qui vont venir, de vous préciser les propositions du Front de Gauche, de vous les commenter, d'espérer, avec vous, les enrichir. Pour vous donner déjà quelques idées, vous trouverez en cliquant ici, le texte de la conférence de presse faite début décembre à Revin, puisqu'avec André Majewski, nous avons été désignés pour être les candidats du PCF et du Front de Gauche aux élections législatives dans la seconde circonscription, celle de Charleville, Revin, Givet. J'avais aussi fait l'impasse sur le récit de cette conférence de presse sur ce blog, ne sachant comment en rendre la richesse des débats, avec les représentants des différentes formations politiques du Front de Gauche et surtout avec les Revinois présents et tout particulièrement des salariés en lutte.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 18:52

manifEt ce que je vous recommande de faire si vous le pouvez !

Mais personnellement, je serai très vraisemblablement à Chalons, à moins que la session plénière du conseil régional consacrée au budget soit terninée lundi soir.

Mardi 13 décembre à 8 h 45 : rassemblement à l'appel de l'ADDEVA 08 (l'association départementale de défense des victimes de l'amiante) devant le palais de justice à l'occasion de l'audience du tribunal des affaires de sécurité sociale. L'ADDEVA demande un meilleur fonctionnement du TASS, car la lenteur des procédures, liées à l'absence de moyens, fait que les victimes de l'amiante meurent avant même la mise en audience des contestations. ADDEVA veut également déposer plainte pour homicide contre FOSECO et X.

Puis un déplacement aura lieu vers la CPAM avenue Corneau pour remettre une lettre de doléance sur la lenteur des procédures de reconnaissance de maladie professionnelle.

Vous serez alors à côté de la gare.

Midi, ce même mardi, vous pourrez participer au rassemblement intersyndical au square de la gare organisé dans le cadre de la journée nationale d'action contre l'austérité pour les salariés et la prospérité pour les financiers et actionnaires.

Venez nombreux montrer que vous ne vous laissez pas leurrer par le fatalisme apparent des Sarkozy-Merkel, un fatalisme de façade pour mieux masquer que leur politique n'est qu'au profit de leurs amis financier. Place au peuple !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 18:49

oxameOn s'en doutait, mais la décision du tribunal de commerce de Sedan cet après midi l'a acté : Oxame, à Revin est liquidé.

C'est avec un silence pesant que les salariés ont attendu l'audience, au cours de laquelle a été constaté la défaillance des banques : l'absence de prêt rendait toute continuation de l'activité impossible.

La responsabilité du système bancaire est entière : pas de prêt, car pas de certitude de profits immédiats et un refus qui a l'hypocrisie, d'une part de s'appuyer sur les derniers mois d'activité de l'entreprise, une activité trop faible du fait du manque de matières premières au mois de juillet faute de liquidités.

Et en plus, la banque n'a pas eu le courage de notifier par écrit son refus : elle a indiqué au téléphone qu'il était inutile de monter le dossier !

Ce sont à nouveau des salariés qui trinquent, qui se retrouvent à la rue, des salariés qui en étaient à leur deuxième repreneur depuis que Idéal Standart les avaient abandonné en 2007 en les confiant à un repreneur qui a gaspillé (pour ne pas employer d'autres termes) les fonds qu'il avait.

Des salariés qui ont mené, avec leur délégué CGT, Christian Deschamps une lutte très digne, non seulement pour leur emploi, mais aussi contre la désindustrialisation du département.

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 20:24

addeva 005 sJe suis complètement scandalisée : pourquoi faut il que Fabien Rey ait du recourir à la grève de la faim pour que sa mère puisse toucher un peu de sous, après le décès de père de l'amiante ? Son père, c'est Charly (en cliquant ici, vous pouvez retrouver ce que j'avais écrit au moment de son décès). Charly n'avait pas réussi à toucher la rente due aux victimes de l'amiante de son vivant. Et Fabien, qui a pris sa suite, pour assurer quelques revenus à sa mère n'a pas réussi par les moyens normaux à se faire entendre de l'assurance maladie et il a fait trois jours de grève de la faim pour qu'enfin les droits de sa mère soient reconnus.

A-t-on proposé aux victimes de l'amiante une indemnisation pour faire bien dans les médias et en ne prenant aucune mesure pour qu'elles le touchent vraiment ?

Et on peut aussi s'interroger sur la casse de tout accueil digne de ce nom à la CPAM, sous prétexte d'économies ! Une plateforme tléphonique n'a jamais remplacé des agents au courant des dossiers qu'ils suivent.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article