Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 13:31
undefinedL'UIMM n'a pas envie de recevoir les Lenoir et Mernier.
Est ce qu'on ne fait que ce qu'on a envie ?

Il va falloir continuer à montrer très fort notre solidarité vis à vis des Lenoir et Mernier, Dauvin, Gerard Bertrand, LCAB, Jayot.
En cliquant ici, vous trouverez leur tract.
A diffuser sans modération !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 13:04
undefinedAvec  Alain Sohier, Alain Prigent et Bernard Baudoin, nous avons décidé de nous présenter aux suffrages des électeurs à l'occasion des élections municipales prochaines.
Nous avons la conviction qu'il est essentiel pour la démocratie et le pluralisme que des positions différentes puissent être défendues au sein de l'assemblée communale. Notre présence, de gauche dans le conseil évitera l'exercice du pouvoir personnel comme nous le subissons au niveau national.
Prix les Mézières, un village près de la ville, ne doit pas se dissoudre dans la ville, mais donner à ses habitants les avantages d'une gestion de proximité de leurs besoins et les services de la ville sans perdre son identité !

Une réponse de proximité aux besoins !
Cela suppose que les habitants soient entendus : habitat, voirie, plan de circulation, embellissement du village, emploi, infrastructures, personnes âgées, handicapées, problèmes sociaux, soutien aux associations, vie de l'école, garde des enfants, lutte contre les incivilités, nuisances sonores... Sur toutes ces questions, et bien d'autres, nous voulons être à l'écoute des Pirisiennes et des Pirisiens pour construire avec eux les réponses adaptées.
Une participation transparente à Coeur d'Ardenne !
La participation à la communauté d'agglomération ( imposée en 2004 ) de Charleville Mézières doit être la meilleure manière de régler des questions comme celles des ordures ménagères ou des transports publics, tout en en maîtrisant les coûts.
Mais elle ne doit pas être un lieu d'a-responsabilité des élus : « C'est pas nous, c'est la com. d'agglo. » Voilà par exemple ce que nous ne dirons jamais ! Nous considérons en effet que les conseillers municipaux, désignés au conseil communautaire, ont des comptes à rendre au conseil municipal et aux habitants.
Une fiscalité locale maîtrisée !

Pas question pour nous d'accepter un prélévement de la communauté d'agglomération sur la taxe d'habitation ou la taxe foncière. La taxe professionnelle doit rester le seul impôt de Coeur d'Ardennes. C'est indispensable pour que nos impôts n'augmentent pas.
Pirisiennes et Pirisiens, si vous voulez nous faire des propositions, si vous voulez nous rejoindre dans notre projet, n'hésitez pas à nous contacter. Nous nous revoyons vendredi soir.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 21:43
undefinedSur la photo ci contre, prise tôt ce matin, ce que vous apercevez derrière les manifestants, ce sont les grilles déployées par les CRS pour interdire aux manifestants de Lenoir et Mernier l'accès à l'esplanade du palais de justice. Des CRS à droite, à gauche, derrière ! Une vraie gabegie financière, c'est cela qu'a trouvé l'Etat Sarkozy comme réponse aux Lenoir et Mernier, plutôt que d'exiger de l'UIMM d'écouter leurs revendications !

La solidarité se développe. Mon appel à bombarder l'UIMM de mails n'est pas tombé dans le vide, car j'en ai reçu un certain nombre en copie !

Sylvain Dalla Rosa, au nom des élus communistes,
a demandé solennellement aux pouvoirs publics, au gouvernement français de prendre leurs responsabilités en assignant en justice l’UIMM. undefinedCette organisation patronale a touché de l’argent des entreprises et doit participer au financement de la relance de l’entreprise et à l’indemnisation des salariés licenciés.
Il a par ailleurs saisi les parlementaires communistes afin qu’ils interpellent le gouvernement sur cette question.

Ce soir, le gouvernement semble avoir compris que les Lenoir et Mernier ne laisseront pas tomber. Un médiateur est nommé et ils ont rendez vous au ministère de l'industrie et des finances mercredi et peut être dans la foulée à l'UIMM.

La solidarité doit continuer à se développer pour que ces annonces débouchent sur autre chose qu'une écoute polie !

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 18:13
undefinedEt il faudra qu'il les écoute et donne une suite favorable à la demande !
L'affaire prend de l'ampleur. Dans l'Humanité d'hier, deux articles relatent l'histoire : pour lire le premier : "Patrons voyous. Les vautours se portent bien, merci !", cliquez ici et pour lire le second, Anatomie d’un pillage magistral, cliquez ici.
Régine Henry, tête de la seule liste vraiment à gauche aux élections municipales à Sedan, a profité de l'émission la voix est libre sur France 3 ce midi pour dénoncer les patrons voyous comme celui de Lenoir et Mernier.

Faut il que tous les Ardennais s'adressent à l'UIMM pour que les victimes de Jarlot soient entendues ?
L'adresse mail, c'est uimm@uimm
Voilà le mail que je viens d'adresser au président de l'UIMM :

-------- Message original --------
Sujet: Lenoir et Mernier
Date: Sat, 23 Feb 2008 16:31:43 +0100
De: Michèle Leflon <michele.leflon@orange.fr>
Répondre à :: michele.leflon@orange.fr
Pour :: uimm@uimm.fr
Copie à :: medef.ardennes@wanadoo.fr


Monsieur le Président,
Laurence Parisot a organisé un débat sur le film de Marcel Trillat : silence dans la vallée. Ce film relatait la chute d'une entreprise, ThoméGénot, du fait d'agissements malveillants de son patron américain. A écouter le débat, cela ne serait pas survenu avec un patron français.

Pourtant, à quelques km du siège de Thomé Génot, une entreprise vient d'être mise en liquidation judiciare à la suite d'une gestion malhonnête, par un patron, lui, bien français. Il s'agit de l'entreprise Lenoir et Mernier à Bogny sur Meuse. Ce drame économique, social et humain, dans un département déjà très frappé par le chomage, survient après d'autres drames, eux aussi liés à des malversations, comme la liquidation de l'entreprise Artis à Monthermé, la commune voisine.

Des discours, il convient de passer aux actes ! Le débat sur le film de Marcel Trillat témoignait d'un grand sens de la responsabilité sociale du patronat. C'est bien maintenant pour que vous concrétisiez ce sens de la responsabilité que les salariés de l'entreprise se tournent vers l'UIMM pour bénéficier d'une prime extra légale de licenciement en contrepartie du préjudice moral subi depuis des mois. Cette demande est d'autant plus compréhensible que d'autres salariés licenciés dans le département, victimes, eux de délocalisations de leur groupe, ont bénéficié de primes extralégales de licenciement ; je pense par exemple à l'entreprise Glaverbel.

Il est urgent qu'une première rencontre puisse avoir lieu entre ces salariés et vous même et je vous serai reconnaisssante de donner une suite favorable, très rapidement, à leur demande d'entrevue.

Recevez, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations distinguées.

--
Michèle Leflon
Vice présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne
Regardez mon blog
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 14:40
undefinedAvec sa suppléante Vanessa Doyen, Jean Duterte se présente aux suffrages des électeurs dans le canton de Rocroi pour agir à gauche  et dynamiser ainsi le canton et les Ardennes.
Défendre le service public dans ce canton est bien nécessaire : le conseiller général sortant a accepté sans sourciller la fermeture du tribunal de Rocroi, la remise en cause des collèges du canton ...
Jean a bien l'intention de travailler pour l'emploi dans le canton : non seulement le chomage y règne, comme malheureusement dans bien d'autres endroits mais rien n'y est fait pour aider les chomeurs à s'insérer dans l'emploi. Par exemple, aux dernières nouvelles, la ville de Rocroi, dont le maire est le même Sobanska, conseiller général sortant, n'était pas adhérente de la mission locale de Revin qui a pour tâche d'aider les jeunes chômeurs.
Et puis, soyez assuré que Jean Duterte saura développer l'initiative de tous dans le canton :
il sait être à l'écoute de chacun, et cette qualité, indispensable pour mener à bien des projets véritablement adaptés aux besoins, sera une révolution dans le canton !
Jean organise des réunions publiques le 27 février à Bourg Fidèle, le 4 mars à Rimogne et le 5 à Rocroi. Venez nombreux le rencontrer ! (elles sont toutes à 18 h 30)
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 14:30
Ce matin les salariés de Lenoir et Mernier, LCAB, Jayot ... étaient devant le siège du MEDEF.  C'est d'ailleurs tout à côté qu'est la permanence de la député UMP Bérangère Poletti. Un vrai symbole !
Il est urgent qu'ils soient entendus !
Si vous voulez voir la une de l'Humanité qu'ils lisaient, cliquez ici.

Vidéo : Jean Pol Bois
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 22:56
Merci à Jean Pol Bois pour cette vidéo.
Je n'ai malheureusement pas pu aller à Bogny cet après midi, coincée à l'hôpital, mais même sans sortir du bloc opératoire, on arrive à avoir des nouvelles des Lenoir et Mernier par des membres des familles des salariés : avant le procès de leur ex directeur à Bogny sur Meuse cet après midi, ils avaient bloqué à deux reprises la voie rapide, ce matin, puis ce midi. Les nouvelles, c'est surtout qu'à ma connaissance, il n'y a pas encore de réponse à la demande de rendez vous, à Paris, avec l'UIMM.


J'avais été les voir hier matin, où après avoir été reçu par l'UIMM locale, ils étaient au carrefour du pont des deux villes, très gentiment, d'ailleurs, puisqu'ils laissaient discrètement passé tous ceux qui avaient vraiment besoin de passer ! La lettre à l'UIMM, demandant une réunion de travail, signée du Président du Conseil Régional, du Président du Conseil Général et du Maire de Bogny sur Meuse venait d'être envoyée. Pour la voir, cliquez ici. Le président de la CCI, le MEDEF ardennais s'étaient dégonflés !undefined

Certes, la démarche est innovante.

Mais la mise en place d'une sécurité sociale professionnelle ne peut passer que par une co-responsabilité des entreprises d'un bassin d'emploi ou d'une branche : une co-responsabilité pour ne laisser aucun salarié sur le carreau en cas de licenciement économique, une co-responsabilité pour assumer les dégâts moraux d'une gestion malhonnête !


Je n'ose croire que l'UIMM n'aurait même pas la délicatesse de recevoir les salariés de Lenoir et Mernier.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 22:17
undefinedAvec sa suppléante, Yvette Romain, conseillère municipale de Givet, André Majewski, maire de Vireux Molhain, se présente aux élections cantonales dans le canton de Givet pour agir à gauche et faire avancer  le Canton de Givet, la Pointe, la Vallée de la Meuse et les Ardennes.
Voter pour lui, ce sera un vote sans concession contre la majorité départementale UMP (trop souvent soutenue par les conseillers généraux socialistes), un vote sans concession contre la politique de Sarkozy et Fillon de baisse du pouvoir d'achat, de remise en cause de la sécurité sociale, des transports publics ...
L'élire, ce sera se donner les moyens de faire véritablement avancer la Pointe.
Il agira pour un développement économique au service des habitants :  La résurrection du port de Givet offre des perspectives importantes de développement économique sur la Pointe des Ardennes. André pense qu'il est urgent de mettre en place la connexion avec l’autoroute A 34 qui va passer à l’est de Couvin et de réaliser le deuxième pont de Givet. Sans ces réalisations Givet resterait un cul de sac comme il l’est encore sur le plan ferroviaire. Mais vous pouvez aussi compter sur lui pour que l’aide économique aux entreprises écarte les chasseurs de primes. Nos PME, nos artisans et commerçants ne sont pas toujours bien écoutés alors qu’ils fourmillent de projets et d’ambitions pour le territoire.
Il s'attachera également à  renforcer les coopérations locales ; avec Revin, la politique d’exclusion et de division menée par la droite locale n’est pas bonne pour la Vallée de la Meuse et les Ardennes tout entière. La coopération avec la Vallée du Viroin belge, Beauraing et Dinant doit aussi être développée, mais pas à sens unique comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui. Enfin, il veut saisir la chance du Parc Naturel Régional.
Il agira pour que le conseil général remplisse ses missions auprès des personnes âgées et handicapées.
Et en ce qui concerne ce poste important de dépenses départementales que constituent les collèges, vous pouvez faire confiance à ses idées avisées : il est prof au collège de Vireux Molhain.
Il sera, avec Yvette, sur le marché de Givet Vendredi 22 février. Venez discuter avec lui. J'ai d'ailleurs promis d'aller les voir.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 13:31
undefinedHier matin, c'était au conseil Régional, la mise en place du comité partenarial de veille du dispositif MUTAREV.
Au fait, c'est quoi, MUTAREV ?
C'est le dispositif qui a été validé par l'assemblée plénière du conseil régional lors du vote du budget 2008 pour anticiper et maîtriser les mutations économiques, pour soutenir la revitalisation économique.
L'anticipation repose sur la veille, la réalisation d'audits financiers, stratégiques et de ressources humaines pour aider les entreprises dans leur développement et pour prévenir des difficultés et le développement de la formation des salariés.
L'accompagnement concerne les entreprises en difficultés : recherche de repreneurs, aide à la reprise sous forme de SCOP (illustration avec Jayot LCAB) et aide aux salariés pour se reclasser.
Enfin, la revitalisation regroupe un certain nombre de mesures ; en particulier les aides éventuelles aux entreprises vont reposer sur une charte d'engagement réciproque entreprises/région.
Le comité partenarial de veille, mis en place hier, composé des principaux partenaires de la région a pour mission de coordonner et d'échanger les informations relative à la situation et à l'évolution du tissu économique afin de faire des propositions. Il peut inviter toute personne utile à ses débats en fonction de son ordre du jour.
Il peut être saisi par l'un de ses membres en cas d'urgence pour traiter un sujet particulier, le cas d'une entreprise et j'ai en particulier souligné la nécessité qu'il soit à la disposition des comités d'entreprise qui en ferait la demande.
Hier, les représentants de l'Etat en Région, mais aussi de la banque de France ont assuré le conseil régional de leur collaboration. Les représentants patronaux sont plus mitigés, comme s'ils avaient peur ... peur de quoi ?
L'un d'eux a dit qu'il n'était pas possible de deviner l'avenir, mais n'est il pas possible de le préparer en refusant tout fatalisme et le développement économique ne passe-t-il pas par l'ntervention de tous, salariés compris, dans les décisions ?

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 12:54
undefinedPour savoir ce qui s'est passé lors de la table ronde hier soir, allez voir sur le site des salariés, en cliquant ici.

C'est une véritable innovation qui marque cette table ronde : c'est à l'UIMM que va être demandée l'indemnisation correspondant au préjudice moral subi par ces salariés du fait des agissements de leur patron.

Je ne peux que souligner l'esprit de responsabilité de ces salariés.

Bien évidemment, la vigilance est de rigueur et c'est, à côté de leurs élus, l'ensemble des Ardennnais qui doit rester mobilisé pour faire aboutir cette demande innovante, mais la seule logique et responsable.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article