Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 21:21
La journée avait mal commencée : le journal local relayait  les propositions faites pour favoriser le reclassement des salariés. Cette publication, à l'initiative de la préfecture, sans validation par les collectivités, avait, à juste titre, énervé les salariés de Lenoir et Mernie/LCAB. C'est le beurre dans les épinards, sans doute même que de la margarine, mais il manque les épinards ! En effet, les questions de reclassement ne peuvent s'envisager qu'après la reconnaissance du préjudice subi. Pïre, c'est une nouvelle marque de mépris de la préfecture pour les salariés, car cela est construit sans eux ! Là où en début de semaine j'avais proposé que des contacts soient pris entre le conseil régional, le conseil général, la direction départemental du travail, pour que l'on puisse aujourd'hui faire des propositions et en débattre avec les personnes concernées, la préfecture a repris l'idée pour la bacler !
Et cela ne peut remplacer la reconnaissance du préjudice subi par les ex-salariés de Lenoir et Mernier.
Histoire de faire monter la pression, nous sommes allés, Sylvain Dalla Rosa et moi-même, porter plainte à la gendarmerie de Nouzonville contre l'UIMM. Vous pouvez d'ailleurs voir cette plainte sur le blog de Jean Charles en cliquant ici.
La tension montait sur le site de Levezy de LCAB ; la voie ferrée était bloquée depuis le matin : les ex salariés qui occupent le site depuis mardi, avaient donné un ultimatum à 18 heures, heure à laquelle ils avaient annoncé leur intention de déverser de l'acide dans la Meuse en l'absence de réponse à leur revendication. Le président de la fédération de pêche avait prévenu qu'en cas de pollution il porterait plainte contre l'Etat.
La préfecture est restée totalement silencieuse. Là où l'Etat sarkoziste a décidé d'ignorer les risques et de poursuivre sa politique de mépris vis à vis de ceux qui viennent de perdre leur emploi de par la responsabilité d'un patron voyou, c'est de Belgique que sont arrivées des perspectives de médiation ! Le bourgmestre de Dinant, alerté par les médias belges des risques de pollution de la Meuse, est venu proposer ses services !
Sa demande aux salariés de lui donner un peu de temps pour prendre des contacts a bien sur été acceptée.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 00:03
Je viens d'écrire aux administrateurs délégués de l'UIMM des Ardennes :
Messieurs,
La liquidation de l'entreprise Lenoir et Mernier et ses filiales laisse sur le carreau une centaine de salariés après une gestion défectueuse, alors que la qualité du travail de ses salariés aurait du en assurer la pérennité.
A l'heure d'aujourd'hui, ces nouveaux licenciés économiques se retournent vers vous pour obtenir une prime extralégale de licenciement.
Même si cette demande vous semble exorbitante, vous devez la prendre en considération et entreprendre des négociations avec ces salariés.
C'est tout simplement une question de respect du travail que ces salariés ont effectué, comme leurs collègues effectuent dans vos entreprises, de respect de ces personnes, qui se retrouvent aujourd'hui sans emploi.
Il s'agit d'une situation tout à fait exceptionnelle, qui ne fera pas de précédent, car, vous en conviendrez avec moi, vous veillez tous à une gestion saine de vos entreprises et une telle affaire ne devrait pas se reproduire.
Les médias nationaux se sont fait l'écho d'indemnités de licenciement pour l'ancien dirigeant national de l'UIMM. Le simple partage entre tous les salariés de l'entreprise bognysienne de ce qui était prévu pour Monsieur Gautier Sauvagnac serait une véritable reconnaissance du préjudice subi. Il ne s'agit là évidemment que d'une image, mais qui, vous en conviendrait, frappe les esprits.
C'est en fait une véritable négociation qui est nécessaire, dont vous ne pouvez vous soustraire, au prétexte que l'entreprise n'était pas adhérente de l'UIMM. Même si vraisemblablement les dernières cotisations n'avaient pas été réglées, les salariés ont la preuve des liens entre l'entreprise et votre organisation.
A travers ce dossier, ce sont toutes les relations de travail dans le département qui sont en cause : les salariés sont ils considérés comme des hommes et des femmes avec lesquelles on peut discuter, négocier ou comme de simples sources de profits ?
Permettez-moi de vous dire que j'ai rencontré dans cette entreprise des hommes et des femmes qui ont des idées, des propositions, qui gèrent leur lutte avec un grand sens de la responsabilité et qui veulent tout simplement, comme vous mêmes sans doute, être reconnus pour leur travail.
Ils sont tout à fait à même de négocier, ne s'arc-boutent pas au 50 000 € demandés initialement mais veulent que votre organisation démontre sa responsabilité sociale.
Qui dit négociation dit évidemment que chacun fait un pas et tout est ouvert, pour autant que vous acceptiez de discuter avec eux, avec respect, en prenant conscience de l'impact moral d'un licenciement, survenant après une très longue période d'inquiétude. La négociation pourrait avantageusement ne pas se limiter à la prime extralégale, mais aborder également les questions de reclassement.
C'est tout le département qui sortirait grandi d'une issue rapide et positive de ce conflit, et cela permettrait de travailler plus sereinement à la question de fond du développement économique des Ardennes.
Je vous prie de recevoir l'expression de mes salutations distinguées.
Et il y a bien besoin de s'attaquer à la question de fond du développement des Ardennes : je ne peux terminer cet article sans dire un mot de l'inquiétude générée par la situation d'Ardam Electrolux. Quelles informations aurons nous jeudi ?
La vidéo ci dessus est de Jean Pol, comme les précédentes. Merci à lui.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 22:10

undefinedLe 1er tour des élections cantonales vient de se traduire par une sensible progression de la gauche. Sur les 14 cantons ardennais, où il présentait des candidats, le Parti communiste français, avec 9,97% des suffrages, enregistre un gain de prés de 2% par rapport à 2001. Ce résultat montre un ancrage local réel. Malheureusement, un mode de scrutin particulièrement antidémocratique et un découpage taillé sur mesure pour la droite, prive le PCF d’une représentativité au Conseil Général. La véritable opposition de gauche que nous incarnons, pour la défense de l’emploi, des services publics, du pouvoir d’achat ou pour un aménagement équitable pour tous du territoire, devra s’exprimer sous d’autres formes et notamment au travers des élus municipaux. Nous entendons bien, dans les prochaines semaines, relayer la colère contre les mauvais coups de la droite sarkozyste qui s’est exprimée dimanche dans les urnes.
Concernant le deuxième tour des cantonales, aucun candidat communiste ne se représentant, malgré la possibilité de maintien dans le canton de Mézières Est, le PCF appelle à voter pour les candidats PS ou divers gauche arrivé en tête. Néanmoins, cette position ne peut se concevoir qu’avec une clarification de la situation très ambiguë du positionnement des conseillers généraux socialistes et divers gauche qui, en 2004, ont pratiquement tous voté pour l’UMP Benoît HURE afin de le porter à la présidence du Conseil Général. Il est clair que nous ne soutiendrions pas d’éventuels candidats qui adopteraient une telle attitude. Nous réclamons le respect de l’engagement écrit, fourni par le PS, de présenter un candidat face à la droite pour la présidence du Conseil Général. Le PCF, comme il l’a toujours fait, combat toutes les formes d’alliance avec la droite.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 21:42
Merci à tous ceux qui ont voté pour cette petite liste que nous avons fait en une quinzaine de jours : plus du quart des suffrages exprimés se sont portés sur nous, alors même que l'absence de liste complète incitait à voter pour la liste complète du maire sortant : c'est un vrai avertissement, et comme nous l'avions déjà fait au moment de l'entrée dans l'intercommunalité, nous nous battrons toujours pour que la démocratie se développe dans la commune !
La candidature aux cantonales du maire  s'est heureusement soldé par un échec.; il fait l'essentiel de ses voix à Prix les Mézières. A Charleville Mézières, il arrive derrière le conseiller général sortant,  derrière le candidat vert du PS, derrière le candidat officiel de l'UMP, derrière la candidate du PCF, Françoise Charlier.
Au fait, dimanche prochain, faites barrage à la droite : votez pour Pierre Pandini.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 20:33
La table ronde d'hier, qui n'a servi à rien, si ce n'est que c'est avec cette perspective que les Lenoir et Mernier avaient quitté le tribunal jeudi, a renforcé la motivation et les salariés licenciés ont occupé ce matin le site de LCAB à Levrezy. Le patronat ardennais doit entendre ces personnes et les respecter ! A écouter l'UIMM, la situation de Lenoir et Mernier/LCAB est exceptionnelle. Aucun risque donc de créer un précédent et un geste, même minime, serait la marque de la reconnaissance de l'UIMM vis à vis des ouvriers qui créent la richesse de leurs entreprises.
Un médiateur serait le bienvenu pour favoriser les choses !
Le conflit ne se terminera que si chacun y met du sien :
- Un geste de reconnaissance par l'UIMM du préjudice subi  et un travail sérieux effectué par l'organisation patronale pour que ces salariés retrouvent un emploi.
- Un geste de solidarité de l'Etat français, vis à vis de ce territoire en difficulté qui pourrait se traduire par un complément à la prime extralégale que donnerait l'UIMM.
- Une action des collectivités en fonction de leur domaine de compétence. Pour ma part, je m'emploie à décliner le volet formation de MUTAREV, (voté par le conseil régional en décembre) dans la particularité du bassin d'emploi des Ardennes qu'est le contrat de Transition Professionnelle (réunion de travail demain) et le Conseil Général pourrait développer l'aide aux formalités administratives qui s'accumulent pour les personnes licenciées et ne leur permettent pas de se concentrer sur la recherche d'emploi.
Tout cela ne sera bien sur qu'un pansement palliatif et on attend de la mission Arcelor un vrai bilan de son action, action qui doit conforter la place industrielle du département (c'est économiquement et environnementalement absurde de vouloir faire de la France un pays de services seulement). Enfin, un peu de clarté sur la réalité du chômage dans le département serait la bienvenue : rappelons que les "bénéficiaires " du CTP ne sont pas comptabilisés comme demandeurs d'emploi.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 00:11
Table ronde à 18 h : Cela commence bien ; les salariés ne sont pas autorisés à rentrer malgré le temps qu'il fait. Ils décident donc de bloquer la circulation place Bozzi.
Vidéo : Jean Pol Bois
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 11:39
undefinedMais qu'ont fait l'UIMM et la chambre de commerce pour favoriser la reprise de cette entreprise ?
Rien sans doute et c'est pour cela que la demande des salariés d'une prime extralégale payée par l'UIMM est légitime  : le collectif patronal (mais est ce bien un collectif ?) n'a pas joué son rôle, ni dans la prévention de la liquidation, en laissant le patron voyou aller jusqu'au bout de ses agissements, ni en favorisant la poursuite de l'activité, pourtant économiquement rentable.
Ces salariés sur le carreau ont jusqu'à demain pour choisir d'adhérer au Contrat de Transition Professionnelle, ce dispositif expérimental dans les Ardennes, ainsi que dans quelques autres bassins d'emploi. (C'est malheureusement dans les Ardennes que ce dispositif a fait le plus "recette" et a eu le plus d'adhérents, avant même l'adhésion des Lenoir et Mernier/LCAB).
Je ne peux que leur conseiller d'y adhérer : c'est ainsi qu'ils auront les meilleures conditions financières. Mais pour jouer son vrai rôle de sécurisation des parcours professionnels, le CTP a besoin de l'implication de l'ensemble des partenaires comme l'a montré le comité de pilotage vendredi. Les conseillers du CTP peuvent bien tout faire pour aider les salariés à retrouver un emploi : encore faut il que ces emplois existent. Et de ce point de vue, les organisations patronales ont un rôle essentiel à jouer : faire connaître leurs emplois vacants (moins de 40 % des offres d'emplois disponibles passent par l'ANPE) et transformer leurs missions d'intérim en vrais emplois durables. La balle, de ce point de vue, est largement dans le  camps de l'UIMM !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 18:09
undefinedIl y a au moins un journal qui rapporte la lutte des Lenoir et Mernier/LCAB contre leur patron voyou : l'Humanité. Je vous invite à aller lire l'article du 4 mars en cliquant ici et celui du 6 mars sur le rassemblement à Bogny en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 11:51
undefinedDimanche, le vote communiste pour vous défendre
et faire reculer la droite !
Quelles sont les propositions du PCF pour les cantons des Ardennes ?
- Emploi : refuser la fatalité : il faut redéployer les aides économiques vers les PME, les artisants, les commerçants et assurer un contrôle public des ces aides pour rendre plus éfficace la création d'emplois
- Services publics : des atouts pour l'avenir. Cela passe par le développement de l'aide en direction des collégiens, le refus de brader la patrimoine départemental, la défense des services publics de proximité.
- Une politique sociale pour vivre mieux : accès au logement social pour tous par le biais du fonds de solidarité logement, création d'une carte jeune pour favoriser l'accès aux équipements (bibiothèques, musées, piscines...), augmentation du budget pour l'aide au maintien des personnes âgées à leur domicile, développement des transports en commun.
- Un territoire équilibré et protégeant l'environnement : il faut assurer un équilibre dans l'aménagement des territoires (maintien des services publics, équipemens collectifs), participer à l'achèvement de l'autoroute A34 et résorber les points noirs sur les routes départementales, appliquer les critères haute qualité environnementales à l'amélioration de l'habitat et aux constructions nouvelles, soutenir la politique de tri des déchets ménagers, s'impliquer dans la création du parc naturel régional prévu dans le nord des Ardenns.
- Fiscalité : les communistes exigent une réforme de la fiscalité locale afin de moins pénaliser les ménages.
- Renforcer la démocratie locale : l'échelon départemental doit êtrre préservé ; c'est une collectivité de proximité à démocratiser et les commmunistes veulent assurer une participation plus démocratique des citoyens à la gestion du département.
Dimanche votez pour Galina Macquart dans le canton d'Attigny, Joaquim Neiva dans celui du Chesne, Espéranza Coppa dans le canton de Flize, André Majewski dans celui de Givet, Fabien Tombois dans le canton de Grandpré, Véronique Logeart dans le canton de Mouzon, Ingrid Lempereur à Revin et Anchamps, Jean Duterte dans le canton de Rocroi, Jean Louis Joffrin dans le canton de Sedan Ouest. Enfin, dans les cantons de l'agglomération de Charleville Mézières, les candidats du PCF sont Françoise Charlier, Jean Charles Van Bervesselès, Sylvain Dalla Rosa et Danier Breton.
Dimanche, c'est aussi un jour d'élections municipales : faisons barrage à la droite en votant pour les listes d'Union de la gauche à Charleville Mézières, Revin. A Sedan où le PS a préféré s'allier avec la droite, votez pour la liste menée par Régine Henry  : c'est la seule manière d'avoir l'assurance d'une gestion de la ville au service de tous.
Je ne vais pas vous faire la liste de toutes les communes des Ardennes ; simplement, vous vous doutez que je vous appelle à voter à Prix les Mézières pour la liste sur laquelle je suis et à Rocroi, votez pour la liste sur laquelle figure Jean Duterte. Dans ces deux communes, voter contre le maire sortant, c'est tout simplement voter pour la démocratie !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 21:10
undefinedLes Lenoir et Mernier/LCAB se sont retrouvés de nouveau cette après midi au tribunal où étaient étudiés les plans de reprise. Deux reprises partielles ont été acceptées : le projet de SCOP et le projet ANCOS. tout cela laisse une centaine de salariés sur le carreau et même si plus personne ne croyait à une autre reprise, même si le projet de Masséna n'avait convaincu personne, c'est la tristesse qui se lisait sur le visage des salariés : les derniers espoirs étaient perdus, cela au terme d'une attente épuisante puisqu'il était presque 19 h quand le jugement a été rendu.
Suite à l'annonce par les salariés de leur refus de quitter le tribunal sans la nomination d'un médiateur, la préfecture s'est engagée à organiser lundi ou mardi au plus tard une table ronde avec l'ensemble des pouvoirs publics, les collectivités locales, l'UIMM des Ardennes et un représentant de l'UIMM nationale.
D'un point de vue image, j'ai beaucoup mieux à vous proposer que cette mauvaise photo faite ce soir au tribunal : vous pourrez voir ci-dessous le montage vidéo fait par Jean Pol Bois avec ses prises de vue d'hier.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article