Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 13:32
La loi sur les OGM prévoyait dans son premier article que les cultures transgéniques n’étaient possibles que dans la mesure où elles n’attentent pas au « respect de l’environnement et de la santé publique » La semaine dernière, André Chassaigne, député communiste du Puy de Dome a proposé un amendement qui  ajoute le respect « des structures agricoles, des écosystèmes locaux et des filières de production et commerciales qualifiées “sans OGM” et en toute transparence  ». La précision est lourde de conséquences. Pour André Chassaigne, « cet amendement change radicalement l’économie du texte. En effet, dorénavant sont écartés de la culture des OGM des territoires entiers, tels que les régions couvertes par le label AOC, des zones de montagne ou littorales protégées et des filières de qualité. Par ailleurs, le principe de transparence fait son apparition dans la loi ». Cet amendement a été adopté par 32 voix contre 30, grâce aux suffrages de tous les députés de gauche présents et de quatre élus ruraux de la majorité et un non-inscrit.
Le gouvernement, plus sensible comme d'habitude aux intérêts capitalistes qu'au bien être des femmes et des hommes, est tenté par un retour en arrière. Pour défendre cet amendement je vous invite à aller signer l'appel du comité 252 en cliquant ici.
Et si vous souhaitez en savoir un peu plus sur la question des OGM, je vous invite à aller lire les propositions sur les OGM de la CGT de l'INRA (institut national de la recherche agricole) pour le grenelle de l'environnement en cliquant ici
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 21:40

 

Une série de rapports sur l'hôpital sort en ce moment. Ils préparent le terrain pour la casse de l'hôpital public, aucun autre terme n'étant mieux approprié.
J'ai lu cet après midi le rapport de l'IGAS sur le contrôle des mesures prises dans le cadre du contrat de retour à l'équilibre financier. Ce rapport a été fait par trois membres de l'inspection générale des affaires sociales et des conseillers généraux des établissements de santé, (fonction très récente) parmi lesquels on retrouve P. Broudic, l'ancien directeur de l'ARH de Champagne Ardenne.
Ce rapport étudie donc la situation de quelques hôpitaux où, du fait de leurs difficultés budgétaires, l'ARH a demandé des mesures pour combler les déficits financiers : c'est ce qu'on appelle le contrat de retour à l'équilibre financier : CREF. Malgré ces CREF, la situation financière de ses hôpitaux ne s'est pas améliorée et ce rapport propose donc une série de mesures, toutes aussi inquiétantes les unes que les autres !
Déjà, il fait porter l'inefficacité des CREF sur le manque d'ambition dans les objectifs d'économie et de réduction de la masse salariale. Si les hôpitaux avaient trop de personnels, cela se saurait ! Demandez donc aux malades ! Il reproche le fait que les financements apportés par les ARH dans le cadre des CREF n'aient pas servi à reconvertir les personnels, aux directeurs des ARH de ne pas avoir fait de fusions autoritaires de petits et moyens hôpitaux …
Parmi les propositions :
- des avantages (primes, avancement) pour les directeurs ayant assaini la situation financière de leur établissement, à charge pour eux de convaincre leur conseil d'administration de la nécessité de réduire le personnel ou de fermer des services ! De toute façon, le rapport propose ni plus ni moins que si un établissement refuse de signer un CREF, un administrateur provisoire remplacera le directeur : pour être plus clair, le conseil d'administration qui refuserait de signer un tel contrat condamnerait son directeur à aller ailleurs. Vive le chantage !
- le regroupement des hôpitaux
- le renforcement du pouvoir des ARH, avec par exemple un lien hiérarchique sur les personnels des CRAM (vive la démocratie : le gouvernement, à travers les ARH donnerait des ordres à des personnels de la sécu, une structure paritaire, jusqu'à preuve du contraire !)
- la mise en place dans chaque région d'une structure qui assurerait la reconversion des personnels excédentaires (et oui, ils osent !)
Au passage, on apprend quelques données intéressantes :
- que les hôpitaux qui ont engagé un partenariat public privé doivent prévoir l'augmentation future de leurs charges. Quand on dit que les PPP, ce n'est pas dans l'intérêt du service public !
- qu'une enveloppe financière est à la disposition du cabinet du ministre de la santé pour donner des dotations à des hôpitaux en cours d'année, dans des conditions peu transparentes (Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le rapport !)
- qu'une plus grande transparence est nécessaire dans la fixation des tarifs (là aussi, si le rapport le dit ...)
Mais nulle part, je n'ai lu : "Que fait on pour mieux répondre aux besoins de la population ?"
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 00:40
Suite aux différents mouvements des jeunes, dénonçant la multiplication des stages dans lesquels ils rendent de véritables services à leurs employeurs, sans en tirer un quelconque centime, le gouvernement a été obligé de créer une obligation à gratification pour tout stage de plus de trois mois.
Un décret paru le 1er février applique cela aux étudiants en travail social, sauf que cela ne s'applique pas lorsque le stage est fait dans un établissement public ! Première duplicité du gouvernement.
Deuxième duplicité : le gouvernement a décidé, mais fait payer les autres ! Ce serait de bon goût si les employeurs concernés étaient ceux du CAC40. Mais ce n'est pas le cas. La majorité sont des établissements à but non lucratif et ne peuvent donc prendre ces gratifications sur leurs profits !
Pour l'instant, le résultat, c'est que les études de ces jeunes sont en péril,
car ils ne trouvent plus de terrain de stage.

Il faut que l'Etat débloque des fonds et les mutualise dans un organisme tiers paritaire (avec les représentants des organisations syndicales et des étudiants) afin de couvrir les besoins de tous les stagiaires sur tout le territoire.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 23:23

Le combat que viennent de mener les Lenoir et Mernier/LCAB a été exemplaire, exemplaire de solidarité entre eux, exemplaire dans sa tenue.
Sans doute ils sont déçus, et il y a de quoi. L'UIMM n'a pas cédé d'un pouce.
Leur combat n'aura pas été vain, car ils ont construits les meilleures conditions pour ce qu'ils voulaient le plus, leur retour à l'emploi et ont poussé les collectivités, la préfecture, dans leurs retranchements.
Suite à la liquidation de Thomé Génot, le conseil régional avait mis en place son disposif MUTAREV dont il serait bien que ce ne soit pas le seul volet d'aide au reclassement des salariés qui soit utilisé ! Ce volet d'aide au reclassement, moins utile dans le Nord Ardennes, du fait de l'existence du contrat de transition professionnelle, est en train de se perfectionner pour apporter, ici aussi, son soutien aux salariés victimes d'un patron voyou. Une collaboration avec l'AMIE (association sedanaise qui permet la location de voitures pour des salariés à faibles revenus) est en train de se nouer et va avoir l'avantage de pérenniser l'activité de cette association dont les Sedanais ont déjà apprécié l'utilité. Le travail est aussi engagé pour que les formations que pourraient suivre les Lenoir et Mernier/LCAB pour se reclasser ne s'accompagnent d'aucun frais annexe.
J'espère que le conseil général se mobilise également : quand vous payez 40 € d'impôts au conseil général, vous n'en donnez que 7 au conseil régional, ceci pour dire que la mobilisation du conseil général doit être à la hauteur de ses ressources, sur ses compétences, le social, comme le fait le conseil régional sur ses compétences, la formation.
Le combat des Lenoir et Mernier/LCAB a été précurseur, précurseur d'une société où les entreprises d'un bassin d'emploi assurent la sécurité d'emploi et de formation ; la demande d'indemnités supralégales à l'UIMM allait dans cette logique de coresponsabilité des entreprises d'un même bassin ou d'une même branche. Mais peut être faut il pour cela que les propriétaires des moyens de production ne soient plus les mêmes. La création de la SCOP va dans ce sens !
Et leurs dernières propositions sont aussi des propositions d'avenir : la création d'un fond permettant de couvrir les frais liés à la rupture professionnelle, gérée paritairement, est la condition pour que les changements d'emploi, de plus en plus souvent nécessaire au cours de la vie, ne s'accompagnent pas de désastres personnels et familiaux. Je crains malheureusement que ce ne soit trop d'avenir. Alors, pour tant faire, je vais rajouter une proposition plus utopique, celle que ce fond soit financé par les entreprises ! Mais l'utopie, c'est la réalité de demain.
Mais pour rester dans la réalité, même si dans la forme, ce fond n'existera vraisemblablement pas, il faut que toutes les aides listées comme nécessaires par les salariés puissent se mettre en place. Et il faudra s'assurer que les aides promises soient effectivement données en cas de besoin ! Les salariés peuvent compter sur moi pour interpeller qui de droit en cas de promesses non tenues : j'ai horreur de cela.
La fin de l'occupation du site de LCAB n'est de toute façon qu'un changement de mode de mobilisation : celle-ci ne pourra cesser qu'avec le retour de tous les salariés dans un emploi leur assurant les mêmes conditions de travail et de salaire ! Il va falloir que le patronat les précise, ses 189 offres d'emploi annoncées ! Car, s'il y en a un qui n'est pas sorti grandi de ce conflit, c'est bien le MEDEF ardennais !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 13:08
Le Président de la République et certains ministres s’attaquent ouvertement à la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat.organisations , des associations et des partis politiques C’est la raison pour laquelle des ,dans le strict respect de leur indépendance et de leur liberté de comportement ont la volonté de se rassembler et de se mobiliser pour défendre la laïcité de l’Etat et de l’école (fonds publics destinés à la seule école publique) et empêcher un retour en arrière de plus de cent années, remettant en cause des acquis démocratiques fondamentaux.
Premiers signataires : CGT , FSU , Libre Pensée , PCF , MRC , Parti des travailleurs
"Les croyances relèvent de la sphère privée" ( Condorcet)

Réunion publique à Charleville Mézières le 25 avril à 18 h
(Hôtel de ville de Mézières)
Avec la participation du Secrétaire Général de la Fédération Nationale de la Libre Pensée : Christian Eyschen
- Pour une République laïque,une et indivisible.
- Pour la défense de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat
- Contre le cléricalisme qui engendre le communautarisme.
- Pour l’abrogation de toutes les lois antilaïques
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 23:53
De temps en temps, on pouvait être d'accord avec Chirac, c'est quand il oeuvrait pour la paix dans le monde. Avec Sarkozy, il n'y a même plus ces moments où le président est en symbiose avec son peuple ! il va renforcer la présence militaire de la France en Afganistan, histoire de faire plaisir à Bush, le président des Etats Unis.
Je vous invite à aller voir la déclaration de Jean Claude Sandrier, député communiste du Cher, en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 16:29
Dans les derniers jours de janvier, j'avais écrit à la préfète (pour lire mon courrier, cliquez ici). La réponse vient d'arriver : la mission Arcelor a aidé la création de la SCOP, soit, mais que fait elle pour les autres sites de Lenoir et Mernier/LCAB ?
Quant au fond européen d'ajustement à la mondialisation, la préfète me rappelle le réglement, mais je ne sais toujours pas si tout l'argent donné aux Ardennes l'été dernier a été utilisé, ni précisément à quoi. Allez lire la réponse de la préfète en cliquant ici : vous comprendrez peut être mieux que moi !

Au fait, avec Jean Charles, on avait écrit à la CCI. C'était le 5 février. On attend toujours la réponse !
Je profite de cet article pour vous communiquer le texte de la lettre que j'ai écrit il y a quelques jours à Jean Paul Bachy, puisque certains m'ont demandé de le rendre public. Vous le trouverez en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 14:39

Le gouvernement avec le projet de réforme sur la tarification du réseau ferroviaire veut faire financer les investissements indispensables et urgents pour le ferroviaire par le ferroviaire en augmentant la facture des Régions, de la SNCF et le prix du billet pour les usagers.
Ce sont des mesures très différentes qui seraient nécessaires : il est urgent que l’Etat prenne enfin en charge le désendettement de RFF dont il porte la responsabilité et dote la SNCF et RFF de moyens accrus. Le gouvernement doit mettre en place des dispositifs nouveaux permettant aux autorités organisatrices de transports de disposer de ressources accrues et pérennes. Dans ce cadre la généralisation du «
Versement Transport », dont ne bénéficient pas les Régions hors Ile de France et la mise en place de l’Euro vignette sont des priorités absolues.
Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à aller lire la déclaration des vice présidents communistes de conseils régionaux, en charge des transports, en
cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 22:59
1,042 milliard d’euros, c'est le bénéfice net de la SNCF en 2007, le triple de celui de 2006. Le chiffre d’affaires est en hausse de 8%.
Pas mal, pour une entreprise qui selon son nouveau président, « manque de compétitivité et fait trop de gâchis à cause de la rigidité des organisations, des métiers ainsi que des grèves » !
Ce bénéfice record a été obtenu par des restructurations massives de cette entreprise publique, notamment de nombreuses suppressions d’emplois, la dégradation des conditions de travail, ainsi qu’un gel des salaires et des hausses de tarifs conséquentes pour les usagers.
Le financement des TER est essentiellement public, c'est à dire par nos impôts !
Quels investissments la SNCF pourrait faire avec ce bénéfice ? Pour l’instant, rien de concret n’a été annoncé à part des acquisitions à l’étranger pour le moins aventureuses.
Pourtant, une partie pourrait être investie dans le fret pour améliorer celui-ci et investir pour faire respecter les engagement du Grenelle de l’environnement ?
Et les salariés et les usagers devraient pouvoir profiter de ce bénéfice record !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 20:20

 

 

Ce qui intéresse la préfecture, c'est l'image de marque des Ardennes. Et les salariés, ça l 'intéresse ?

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article