Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 02:13
Ce sera sur les quais Desmoulins
Au programme :

07h00 : Inscription au concours de pêche
09h00 : Concours de pêche
11h30 : Inauguration de la fête
12h00 : Repas Champêtre
15h15 : Intervention Politique
15h45 : Twirling Bâton
17h00 : Résultat des concours
17h30 : Bal
Toute la journée : promenades en canaux-bus organisées par Caravelle, stands variés,


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 01:57
Michel Limousin, le rédacteur de la Revue de Santé et de Protection Sociale éditée par le PCF m'a demandé d'écrire l'édito du dernier numéro : autant vous en faire profiter : vous pourrez le lire en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 01:19
Le débat sur le compte administratif de la région a été l'occasion pour l'UMP de faire assaut de mauvaise foi : reprocher à la région ces difficultés financières est effectivement facile quand on oublie de dire que les recettes fiscales ont été limitées par le bouclier fiscal, ce dispositif voté par l'UMP pour faire plaisir au patronat et qui a fait perdre au moins 4 millions d'euros de recettes à la région. C'était aussi une manière pour la droite de ne pas intervenir sur la question posée : le budget 2007 a-t'il été bien exécuté ? Sans doute n'y avait il pas rien à dire ! Ou tout du moins cela aurait demander un peu de travail pou être constructif.
Personne n'a relevé, par exemple, la moins bonne exécution du budget de la formation professionnelle : cela est pourtant intéressant et je vous invite à aller lire ce que j'en pense en
cliquant ici.
De la décision budgétaire modificative, je retiens surtout interreg (actions transfrontalières franco belges cofinancées par l'Europe) puisque cela concerne la formation professionnelle.
Des décisions sans incidences budgétaires, je retiendrai évidemment celle sur le tarif des repas car c'est moi qui avait lancé la nécessité d'avoir une véritable politique régionale de solidarité en ce domaine. Autant dire que je me félicite de ce qui est, je l'espère, seulement une première étape : l'instauration d'une réduction du prix des repas pour les lycéens des familles aux plus faibles revenus. Pas d'éléments par contre lors de cette session sur la déprécarisation des personnels TOS. Je sais que le dossier avance, c'est pourquoi je n'ai pas réclamé lors de cette session mais je dois quand même dire que je m'impatiente.
La présentation du bilan des aides économiques a donné lieu a un débat ardennais : B. Poletti n'a en effet pas supporté que Sylvain Dalla Rosa mette en cause le conseil général. Pourtant il ne faisait que dire la vérité en affirmant qu'il n'était pas normal que les contribuables ardennais paient pour que l'agence nationale des titres sécurisés. Le "patriotisme" ardennais auquel nous appelle B. Poletti n'a comme seul but que de faire oublier comment à Paris elle vote les lois qui désaménagent notre pays !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 23:53
Ardennes Forge à Nouzonville ferme !
GTS Automobile à Regniowez ferme !
L'aérodrome de Belval est fermé et l'on apprend que dès 73 une note avait été remise au maire de Belval de l'époque, indiquant que le site n'était pas bon d'un point de vue aéronautique (cuvette au brouillard fréquent et inondable, colline de Sury, proximité de Charleville Mézières dans le mauvais sens du vent rendant impossible l'atterrissage aux instruments) et qu'il y avait d'autres options, développer le terrain de Douzy ou surtout implanter cet aérodrome sur la piste OTAN de Rocroi Eteignières.
Et tout cela, c'est de l'argent investi à perte par le conseil général !
Le CEC de Givet va fermer. Je n'ai jamais défendu une politique militariste, mais en l'occurence, la réforme de l'armée qui est annoncée, c'est la transformation d'une politique de défense du pays en une politique  d'interventions à l'étranger aux ordres des Etats Unis. Et cette fermeture va contribuer à désertifier notre département. Quant au 3ème génie à Charleville Mézières, toutes les annonces de maintien restent hypothétiques, tant que les décisions ne sont pas confirmées. (C'est pour après le 14 juillet, quelque fois qu'il y ait des manifestations de mécontentement ! )
Et que nous proposent les Ravignon, Poletti, Huré, les chantres ardennais de Sarkozy et de l'UMP ? Un EPR à Chooz !
Se sont ils renseignés si cela est techniquement possible, si le débit de la Meuse le permet ? Pourquoi l'EPR en construction actuellement est au bord de la mer, à Flamanville ?
Il y en a marre de ces diversions !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 21:58
La rentrée scolaire 2008 avait déjà été péniblement marquée au collège George Sand de Revin par l'expulsion de la famille Isufi et de ses quatre enfants. Cette fois-ci, c'est sur la famille Bahimi et ses trois enfants que pèse la lourde menace d'une reconduite à la frontière. Le père s'est vu retiré à l'issu d'un imbroglio juridique sa nationalité française. Et c'est toute la famille qui se voit annoncé le 27 mai 2008 qu'elle doit partir.
Je viens d'écrire à la Préfète :
Madame la Préfète,
Permettez moi de vous solliciter à propos de la famille Bahimi de Revin.
Cette famille est sous la menace d'une reconduite à la frontière. Une telle mesure serait dramatique pour les enfants, vivant depuis plusieurs années en France, la plus jeune y est d'ailleurs née.
Le père avait eu une carte d'identité française qui lui a été retirée, ainsi que la plus jeune fille.
Ces enfants n'ont pas à faire les frais des difficultés administratives de leur père. Ils ont besoin de conserver la stabilité qu'ils ont trouvé, avec leur famille, à Revin.
J'ai été interpellée par de nombreux membres de l'équipe pédagogique du collège Georges Sand de Revin qui témoigne de la parfaite intégration de l'aînée et de l'excellente qualité de ses résultats scolaires. Cette jeune fille a besoin, pour continuer à s'épanouir, de ne pas avoir de rupture dans son parcours scolaire. Une reconduite à la frontière serait, pour la plus jeune, une expulsion vers un pays inconnu, puisqu'elle a toujours vécu en France.
Permettre à cette famille de rester à Revin serait aussi une reconnaissance des services rendus à la France par le grand père qui a été gravement blessé en combattant pour la libération de notre pays pendant la seconde guerre mondiale.
En vous remerciant d'accorder une carte de séjour à cette famille, je vous prie, Madame la Préfète, de recevoir mes salutations respectueuses.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 20:43
"Contrairement à tous les beaux discours sans cesse répétés, vos choix et les mesures qui en découlent ne visent pas à faire baisser les dépenses de santé, mais à permettre aux assurances privées et aux marchés financiers de mettre la main sur les 11% de PIB que les Français consacrent à leur santé."
Telle était la conclusion de Jacqueline Fraysse, député communiste des Hauts de Seine, lors de son intervention à l'assemblée nationale le 19 juin, où un débat était organisé sur l'organisation du système de santé en France. Pour lire toute son intervention, cliquez ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 18:25
Je n'ai pas eu l'occasion, dans ce blog, de parler, ou si peu, du rejet par les Irlandais du traité européen de Lisbonne. C'est pourtant la meilleure nouvelle des derniers jours.
Voici le communiqué du collectif Irlandais pour un non progressiste au traité de Lisbonne :
Le peuple irlandais s’est prononcé. Alors qu’on prédisait un ébranlement social et politique, nous sommes convaincus que des centaines de millions de personnes aux quatre coins de l’Europe se réjouiront du rejet du Traité de Lisbonne. Les propositions visant à réduire encore la démocratie, à militariser l’Union européenne et à laisser le privé s’emparer des services publics ont été rejetées. Le Traité de Lisbonne est mort. Qu’il soit maintenant enterré avec la Constitution européenne dont il découle.
Nous appelons le gouvernement irlandais, comme ceux qui ont soutenu ce traité, à respecter la volonté du peuple irlandais et à abandonner ce traité qui est un échec : il n’est pas question de le présenter à nouveau, comme ils l’ont fait avec le Traité de Nice.
Nous appelons la Commission européenne, le Parlement européen et les gouvernements des États membres de l’Union à respecter la volonté du peuple irlandais : il n’est pas question de nouvelles menaces ou tentatives d’outrage au peuple.
Ce vote montre le gouffre qui sépare les politiciens et les élites d’Europe des opinions du peuple. Comme en France et aux Pays-Bas, les dirigeants politiques et l’establishment ont tout fait pour passer en force. Et ils ont échoué.
Nous demandons un changement de direction. Nous demandons l’arrêt de la militarisation de l’Europe et la réduction des dépenses d’armement : que cet argent soit consacré à des projets d’utilité sociale.
Nous demandons l’arrêt de la privatisation de tous les services publics et le retrait des services publics de la dictature du marché.
Nous demandons que l’on cesse de donner le rôle principal aux marchés et aux banques pour décider de l’organisation de la société : nous voulons des mesures sérieuses pour mettre un terme à la surenchère par le bas et protéger les droits des travailleurs, pour répondre au chômage et à la pauvreté, pour en finir avec les inégalités et l’oppression, pour inverser le réchauffement climatique.
Nous demandons un changement d’orientation des relations de l’Europe avec les pays en développement, donnant la priorité aux besoins des peuples du Sud : pour que les droits de l’Homme soient la véritable priorité, et non le soutien à des régimes répressifs, en échange de services rendus aux États ou au monde des affaires européens.
Nous appelons les peuples d’Europe à tenir maintenant un rôle déterminant pour décider de notre avenir commun. Il ne s’agit désormais plus d’un débat réservé à l’Irlande. Il appartient au peuple européen de décider de l’avenir de l’Europe. Nous ne tolérerons pas davantage une situation où l’on ramène la question-clé à : comment faire en sorte que l’Irlande “vote bien”. Là où le processus de Lisbonne constituait un déni de démocratie pour la grande majorité de la population de l’Union européenne, nous appelons les peuples d’Europe à réclamer leur droit démocratique à décider de leur propre avenir.
Pour une Europe sociale, démilitarisée et démocratique !

Communist Party of Ireland, Éirígí, Irish Anti War Movement, Peace & Neutrality Alliance, People Before Profit, Peoples Movement, National Platform, Sinn Féin, Socialist Party, Socialist Workers Party, Workers Party

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 22:29

Merci à Jean Pol Bois pour cette vidéo faite ce matin place ducale.


Au mépris de la parole donnée, le gouvernement, via un projet de loi discuté aujourd'hui à l’Assemblée nationale, s’apprête à mettre fin aux 35H en autorisant une déréglementation généralisée du droit du travail.
Parmi les dispositions du projet de loi figurent l’extension du travail au forfait, la possibilité de fixer unilatéralement par le patronat les horaires de travail d’une semaine sur l’autre. Leurs conséquences sont connues, c’est le temps partiel imposé, la précarité qui vont se généraliser pour des millions de salariés. C’est un formidable retour en arrière du droit social qui est ainsi programmé à très brève échéance pour le plus grand profit du patronat.
Après les « non » français et néerlandais, le vote en Irlande est une nouvelle illustration de ce que les peuples ne veulent pas. Ils refusent ces politiques régressives, comme pour la révision de la directive européenne sur le temps de travail, favorisée par le revirement de la France et ouvrant la perspective d’une semaine de travail de 65 heures.
C'est pourquoi les communistes ont soutenus les manifestations d'aujourd'hui. L’entreprise de démolition sociale de la droite doit être stoppée au plus tôt. Le 19ème siècle, celui des maîtres des forges, est révolu.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 00:49
Ardennes Forge est une nouvelle démonstration de détournement de l'argent des collectivités ! A plusieurs reprises, j'ai entendu des élus du conseil général se vanter que leur collectivité avait été la seule à investir dans Ardennes Forge. Je serais plutôt tenter de dire que c'est la seule à dilapider l'argent des contribuables sans contrôle !
Avec Sylvain Dalla Rosa, nous avons écrit au président du Conseil Général :
Monsieur le Président,
Les événements qui touchent l’entreprise « Ardennes Forge » à Nouzonville, après la casse industrielle de Thomé Génot en 2007, montrent que les patrons voyous sévissent toujours dans notre département. Tant de mépris pour les Ardennes et les salariés, tant de vies brisées méritent des sanctions exemplaires. Mais ces pratiques sont d’autant plus condamnables que de l’argent public sert à l’enrichissement personnel.
Le développement économique et industriel ardennais a, certes, besoin d’investissements mais ceux-ci doivent profiter à l’aménagement de notre territoire et à l’intérêt collectif. Dans le dossier « Ardennes Forge » aucun de ces éléments, ni l’emploi des 55 salariés concernés, n’ont été au cœur des investissements réalisés. Il apparaît, aujourd’hui, que ce qui a essentiellement guidé l’entrepreneur c’est l’opportunité des aides par le biais d’une « action de formation préalable à l’embauche » et le soutien financier apporté par le conseil général. Il est de notre responsabilité collective d’empêcher de sévir ceux qui cherchent à profiter de ces effets d’aubaine.Outre un contrôle renforcé des administrations compétentes, notamment dans le cadre du CTP, votre collectivité, à l’image de ce qu’a mis en place le conseil régional de champagne Ardenne, doit instaurer une commission départementale de contrôle de l’utilisation des fonds publics. En coordonnant leurs actions, Conseil Général et Conseil Régional permettraient un renforcement de l’efficacité des aides publiques. En fixant des objectifs à atteindre et en instaurant une obligation de remboursement en cas de non respect, nous permettrions que les Ardennes n’aient plus à subir l’action de patrons voyous.
Restant à votre disposition pour évoquer ces sujets,
Veuillez agréer, Monsieur le Président, nos sincères salutations.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 17:52
Pour la retraite solidaire
et contre la déréglementation du temps de travail

Manifestation mardi 17 juin
Rendez vous à 10 h place ducale
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article