Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 13:52
Dans la réponse, publiée le 4 septembre, à une question écrite d'un sénateur sur le devenir de l'AFPA, le secrétariat d'Etat chargé de l'emploi explique que le secrétaire d'Etat, "en lien avec le ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, met tout en oeuvre pour que des réponses précises soient apportées d'ici l'automne par la gouvernance aux questions qui se posent concernant les orientations stratégiques de l'institution et son positionnement." Vous pourrez lire la question et la réponse en cliquant ici.

Il ne reste plus beaucoup de jour à butiner avant l'automne, comme ce papillon photographié dans les derniers jours d'août sur le plateau ardennais,  butinant la bruyère,

Non seulement des réponses doivent être apportées, mais il faut aussi que le gouvernement comprenne que l'AFPA est et doit rester un service public !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 23:29

Jeudi matin, j'ai représenté le Conseil régional à la conférence sanitaire Nord Ardennes : conférence consultative rassemblant autour du directeur de l'Agence régionale de l'hospitalisation, des représentants des collectivités, des établissements de santé et des associations d'usagers pour donner leur avis sur des questions de santé dans le territoire Nord Ardennes (toutes les Ardennes sauf le Rethélois et le Vouzinois).
Cela a mal commencé : première intervention sur les objectifs quantifiés d'hémodialyse (les objectifs quantifiés, c'est une expression abjecte pour dire combien de patients un établissement s'engage à traiter, en l'occurrence pour des malades nécessitant un traitement par rein artificiel.) L'intervention argumentée de la représentante de ces patients a été contré par le directeur de l'ARH : c'est trop tard pour changer ! A quoi bon réunir la conférence donc ? C'est ce que j'ai fait remarquer, avant de me taire. Je serais bien partie, d'autant plus que j'avais été de garde à l'hôpital la nuit précédente, mais j'ai préféré rester pour glaner des informations et mieux comprendre les mécanismes de détournement des aspirations de la population, pour casser l'existant, au prétexte de l'améliorer. Car dans la santé, les représentants de l'Etat sont toujours les champions de la malhonnêteté intellectuelle !
Jeudi, il s'agissait de se prononcer sur les volets addictologie et cancérologie du SROS (Schéma régional d'organisation de la santé)
En que qui concerne le premier, le schéma doit permettre de mettre en cohérence tout ce que le milieu associatif a fait en terme de prévention et de prise en charge de l'aloccolisme, du tabagisme et des toxicomanie. Dit comme cela, cela paraît très bien. En fait, il semble qu'en réalité, cela c'est déjà traduit par des diminutions ou des arrêts de subventions à des associations au motif que leurs actions étaient redondantes avec d'autres ! Mais la question des moyens n'est pas à l'ordre du jour de la conférence territoriale de santé.
Pour le volet cancérologie, le schéma autorise un certain nombre d'établissements par territoire à pratiquer certains traitements, avec des seuils de nombre de patients traités, en dessous desquels l'autorisation ne serait pas donnée, au motif que l'expérience ne permet pas une bonne prise en charge. Pour les traitements chirurgicaux, fort logiquement, vous pensez que c'est l'expérience du chirurgien qui compte. Vous vous trompez. C'est le nombre de patients opérés dans une structure qui compte. C'est ainsi que l'hôpital de Sedan ne devrait plus avoir d'autorisation pour pratiquer des traitements chirurgicaux de cancers digestifs mais que les chirurgiens de Sedan pourront venir opérer à Charleville leurs patients ... avec des personnels avec qui ils n'ont pas l'habitude de travailler, quand par hasard il y aura une salle d'opération libre ... (Il y a quand même des chirurgiens qui ont quitté l'hôpital de Charleville pour celui de Sedan, entre autre, car ils avaient du mal à trouver une salle d'opération libre !) Et voilà comment au nom de la qualité (laquelle ?) l'ARH se propose de supprimer des activités à l'hôpital de Sedan. Mais le directeur de l'ARH est compréhensif et regardera les seuils avec intelligence en fonction de recrutements à venir : c'est curieux, cette souplesse, c'est pour le privé !
Enfin, il faut remarquer que lee quorum n'était pas atteint et que les votes n'ont été qu'indicatifs. Cette absentéisme appelle deux remarques :
- la première, c'est que venir à une réunion où de toute façon les décisions ne peuvent être changées n'est guère motivant !
- la seconde, c'est que si l'on ne veut pas d'une fausse démocratie, (au delà évidemment de la première remarque), cela suppose des droits pour les représentants associatifs d'absences indemnisées de leur travail.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 13:44
Hubert Falco, le secrétaire d'État à l'Aménagement du territoire sera à Givet jeudi 4 septembre. Il y terminera un tour de France prévu pour faire passer la pilule des fermetures de casernes.
Ce n'est pas une visite, même d'un membre du gouvernement, qui fera oublier que ces réorganisations militaires ne sont que la traduction d'une transformation inquiétante des objectifs de l'armée française. Il ne s'agit plus simplement de pouvoir défendre le pays, mais il faut aussi pouvoir participer à des opérations aventureuses à l'étranger, dans le cadre d'un alignement sur la politique américaine, comme vient de nous le rappeler la mort tragique de jeunes Français en Afghanistan.
La fermeture du CEC de Givet est un nouveau facteur de désertification de notre département. D'après les informations que l'on peut avoir sur le type des annonces faites, il y a de quoi être inquiet sur leur efficacité :
- faire bénéficier les nouvelles entreprises des territoires concernés d'exonérations fiscales et sociales ; ces dispositifs ont déjà montré leur peu d'efficacité dans les Ardennes et en plus cela coûte aux communes pour lesquelles le gouvernement n'a pas prévu de compensation !
- Faire un diagnostic territorial (et une circulaire ministérielle en précise déjà les modalités administratives) ; les Ardennes n'ont plus besoin de diagnostic (les différents contrats territoriaux ont déjà fait !) mais d'action.
- Délocaliser les services de l'administration centrale vers les territoires concernés. Cela évoque l'installation à Charleville Mézières de l'Agence Nationale des Titres Sécurisés dont les locaux vont coûter plus de deux millions d'€ au Conseil Général, aux Ardennais donc !
Et je passe quelques perles des projets gouvernementaux de compensation : rechercher des solutions pour éviter que les baisses de population n'entraînent des fermetures définitives de services hospitaliers. A Givet, il n'y a plus rien à fermer ! Il y est par contre indispensable de diviser en deux le secteur de garde des médecins afin que les cantons de Givet et de Fumay disposent chacun d'un médecin de garde, permettant une meilleure prise en charge des urgences.
Reste l'annonce de crédits pour l'aménagement du port de Givet : cela n'aura de sens que dans le cadre du développement d'une plateforme multimodale et d'aménagements de la voie ferrée Givet Charleville permettant une complémentarité entre le fluvial et le rail, seule à même d'assurer une véritable filière logistique dans le respect du Grenelle de l'environnement. Le développement du fret ferroviaire dans la vallée de la Meuse est d'ailleurs une exigence qu'ont manifesté de nombreux conseils municipaux, répondant à ma suggestion de demander à la SNCF de redynamiser le fret sur cette ligne plutôt que d'arrêter la prise en charge de wagons isolés comme elle l'a fait.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 16:39
Un article de l'Union du 24 juillet faisait écho des inquiétudes de Joseph Afribo, conseiller général du canton de Rethel, par rapport au centre AFPA d'Acy Romance.
Des explications manquaient : il n'y a pas de menaces particulières sur ce centre AFPA (et si à un moment on avait effectivement pu craindre que l'AFPA ne veuille faire des économies sur le dos de ce centre, les choses ont été mises au point : l'AFPA dépend trop de la région d'un point de vue financier pour aller contre son avis dans ce domaine, et je ne supporterais pas que l'on touche à ce centre !) mais bien un avenir très inquiétant pour l'ensemble des centres AFPA de France de par la politique gouvernementale actuelle. Si vous voulez des explications, vous pouvez
cliquez ici : vous y trouverez le texte du courrier que j'ai adressé à Joseph Afribo.
Je l'ai d'ailleurs envoyé en copie aux députés ardennais : ce serait bien que les Bérengère Poletti et Jean Luc Warsmann arrêtent d'entériner toutes les casses orchestrées par le gouvernement.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 13:36

Déjà, le principe du RSA est à double tranchant.
- D'un point de vue humaniste, c'est une bonne mesure : il va permettre à des personnes sans travail depuis longtemps de travailler, ne serait ce que quelques heures. Lorsque l'on sait le rôle essentiel du travail dans la vie, l'exclusion de la société liée au chômage, l'importance des relations humaines de travail avec ce cercle vicieux, moins on connait de monde, moins on a de chance de retrouver un emploi, tout ce qui peut favoriser la sortie du chômage est bon. Encore faut il que cela ne s'accompagne pas de casse familiale, car les obligations qui accompagneront le RSA pourraient imposer d'accepter des emplois peu compatibles avec la vie familiale (horaires, éloignement ...)
- Mais le RSA est très dangereux pour l'ensemble des salariés : c'est un facteur de baisse des salaires, c'est un facteur de développement du travail à temps partiel imposé. Pourquoi un patron ferait il un effort pour payer décemment des salariés s'il sait qu'il peut embaucher des personnes qui auront un complément de revenu par ailleurs ? Pourquoi ferait il un effort pour diminuer les emplois à temps partiel contraint si on lui en propose sur un plateau !
Et voilà qu'en plus N. Sarkozy en fait un piège politique ! Il fait semblant de faire plaisir à la gauche en le finançant sur les revenus du capital et des placements. Déjà, le PS applaudit, fier d'avoir été écouté. Quelques remarques déjà :
- le « paquet fiscal » de l'an dernier a octroyé aux riches plus de trois fois le milliard et demi d'euros que va rapporter l'augmentation de la contribution sociale.
- il n'y a aucune progressivité dans ce qui est annoncé, c'est à dire que les plus riches s'en sortiront comme d'habitude mieux que ceux qui n'ont fait que placer quelques menues économies
- enfin, la sournoiserie de N. Sarkozy commence à être connue. Que cache-t-il derrière cette annonce, outre certainement son plaisir de tendre un piège à la gauche ? L'avenir nous le dira, mais déjà un communiqué publié ce jour sur le site du sénat donne une piste : "Cependant, le mode de financement du RSA ne saurait se satisfaire à long terme de la création d'un nouvel impôt. Après une période transitoire de trois ans, et dans le contexte français de déficit public, M. Christian DEMUYNCK considère que le financement de ce dispositif devrait se faire grâce à des économies budgétaires." Pour information C. Demuynck est sénateur UMP président de la mission d'information sur les politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 13:19

Je me fais rarement l'écho sur ce blog des questions internationales, sauf à dire que la violence n'est pas une solution.
Mais vraiment en ce moment, j'ai une interrogation que je voudrais vous livrer. A écouter les médias, la soif d'indépendance du Tibet est légitime, celle de l'Ossétie non. Et je ne comprends pas la différence, à moins que ne soit légitime que l'indépendance des peuples prêts à se placer sous giron américain. C'est la seule logique que j'ai trouvée au discours médiatique. Et je ne vois pas pourquoi défendre plus l'impérialisme américain que l'impérialisme russe, Ce que je sais, c'est que les Ossètes ont besoin de paix et ne doivent pas faire les frais des conflits d'intérêts entre capitalistes. On se croierait revenu près d'un siècle en arrière à la veille de 1914 !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 12:55
En mars 2002, J. Chirac et L. Jospin approuvaient, lors du conseil européen de Barcelone, l'interconnexion et l'ouverture des réseaux européens de transport et la libéralisation et l'interconnexion des marchés de l'électricité et du gaz.
Cette braderie annoncée du secteur public se confirme être un gâchis et un danger. Deux exemples :
- l'énergie hydraulique ; le renouvellement des concessions des barrages est désormais soumis à une mise en concurrence et le droit de préférence dont jouissait EDF est supprimé. Les investissements ont été très lourds ; ils sont maintenant amortis. C'est donc d'une véritable rente dont vont bénéficier les entreprises choisies, comme c'est déjà le cas de la Compagnie Nationale du Rhône (filiale de Suez).
- l'énergie nucléaire ; les incidents, polémiques des dernières semaines démontrent à quel point la sécurité de l'énergie nucléaire passe par une gestion non soumise à la recherche du profit maximum.
A propos de nucléaire, je vous invite à lire le communiqué de presse du PCF, suite à l'annonce de la construction d'un deuxième EPR, en cliquant ici. Son titre le résume bien : pour une filière énergétique 100% publique.
En parlant d'EPR et pour revenir à un débat  ardennais, avec des élus UMP qui confondent rêve et réalité, d'après Les Echos du 21 août, les aides de l'Etat pour compenser le départ du centre d'entraînement commando de Givet tourneraient autour du port. Adieu le projet d'EPR, que tous savaient irréalisable, à part les Huré, Poletti, Ravignon & Co. Le développement du port de Givet est plus cohérent. Mais cela suppose de ne pas se contenter de quelques travaux sur le port, histoire de faciliter des transbordements péniches/camions. Il faut une véritable plateforme multimodale et l'accélération de la modernisation de la voie ferrée Givet Charleville (avec y compris l'élargissement de certains tunnels) permettant le développement du fret ferroviaire. Cela, seulement, serait une véritable contribution à un développement économique respectueux de l'environnement !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 22:53
La fête de l'Humanité, je ne vous présente pas cet événement incontournable de la rentrée, événement culturel, festif, politique ...
Cette année, ce sont les 12, 13 et 14 septembre. Pas question, ici de vous détailler le programme, bien trop long. Simplement je voudrais dire que sur la grande scène, le dimanche après midi, le prestigieux chef Kurt Masur dirigera la 7e Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre national de France.
Venir à la fête, ou simplement acheter la vignette, c'est aussi une manière d'aider l'Humanité à vivre.
Comme les autres quotidiens, l'Humanité a des difficultés, peut être un peu plus que les autres par manque de publicité et beaucoup actuellement pour des raisons plus ponctuelles. Pour en savoir plus sur ces difficultés, allez donc voir sur le site de l'Humanité en cliquant ici. Si vous le souhaitez, vous y trouverez un bulletin de souscription, mais vous pouvez aussi souscrire par l'intermédiaire de la Fédération des Ardennes du PCF.
Car l'Humanité doit vivre : ses informations dérangeantes, le débat d'idées qu'elle entretient, jouent un rôle irremplaçable dans la construction d'une autre société.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 19:55
La mort de soldats français en Afghanistan suscite un choc émotionnel légitime. Elle doit aussi pousser à la réflexion nécessaire sur la politique étrangère de la France.
Nicolas Sarkozy avait avancé la nécessité de retirer les troupes françaises d'Afghanistan durant la campagne des élections présidentielles. Loin de concrétiser ce choix il s'est au contraire engagé à renforcer la présence militaire française au côté des Etats-Unis et dans le cadre de l'OTAN. Il a décidé dans le même mouvement de réintégrer militairement complètement cette organisation.
Cette politique de guerre et d'alignement ne règle rien et n'a fait qu'aggraver la situation.L'Afghanistan a besoin de sécurité, de développement, de démocratie : l'inverse de ce que les Talibans et les forces extrémistes imposent à ce pays, aux femmes et à tout le peuple : des pratiques obscurantistes, violentes et totalement anti-démocratiques. En contribuant à la politique de force de l'OTAN, les autorités françaises ne font que participer à l'exacerbation des tensions dans un contexte dont les Talibans se nourrissent.
La France doit retirer ses troupes d'Afghanistan, renoncer à l'intégration complète dans l'organisation militaire de l'OTAN et provoquer, au sein des Nations Unies, avec ses partenaires européens, une mise à plat urgente des opérations de maintien de la paix, en particulier concernant l'Afghanistan, pour en redéfinir les principes, les moyens et les finalités qui doivent correspondre, avec de vrais projets de reconstruction, aux besoins réels des populations, en favorisant la paix, le développement dans toutes ses dimensions, la démocratie et le respect des droits humains.
Sarkozy, un danger pour la paix
: c'est ce que j'écrivais début avril (vous pouvez retrouver mon article en
cliquant ici). C'est plus que jamais vrai.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 21:42
Cela fait un moment que je peaufine une contribution à la préparation du congrès du P.C.F., que j'ajoute quelques remarques, que j'essaie de préciser ma pensée, que je trouve mon écrit trop long et que je le résume, que je trouve cela peu clair et essaie d'expliciter davantage !

Les vacances sont toujours une bonne période pour ce genre de réflexion et c'est pour cela que j'ai trouvé que la meilleure manière d'illustrer cet article, c'était bien de vous mettre une photo de mes vacances (c'est dans les Bauges, entre Chambéry et Annecy).

Mais cela fait plus d'une semaine que j'ai repris le travail !

Alors, j'ai décidé de vous livrer cette contribution à la préparation du congrès dans son état actuel et vous la trouverez en
cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article