Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 14:46
Le président de la République a annoncé sa venue mardi 14 octobre à Rethel : il vient y inaugurer un pôle de la NIPNI, la nouvelle institution publique non identifiée à ce jour, née de la fusion entre l'ANPE et l'ASSEDIC, son instrument de flicage des demandeurs d'emploi et par conséquent de baisse des salaires !
Il se trouve que j'ai rencontré hier des anciens salariés de Lenoir et Mernier.LCAB et que ce matin, j'ai participé à la réunion de l'association des anciens de Thomé Génot : la pression exercée dans le cadre du Contrat de Transition Professionnelle ne permet pas de faire de vrais projets de reconversion professionnelle, poussant au contraire vers une reprise la plus rapide possible d'une activité professionnelle accompagnée de pertes de salaires ! Et d'ailleurs les formation envisagées dans les mois à venir ont vu un coup d'arrêt : l'Etat stoppe ses financements ! Ce matin, l'association des Ex Thomé Génot avait recensé le devenir de ses membres : la pile des fiches de ceux sans emploi était bien haute ! Parmi ceux-ci, d'ailleurs, certains considérés comme des sorties "positives" du CTP, si ce n'est que cette sortie positive n'était qu'un CDD, fini maintenant.
Petite parenthèse : N. Sarkozy a annoncé l'expérimentation du CTP à Renault Sandouville. Il faut espérer que les financements ne soient pas les mêmes, car il serait un comble que ce soit la collectivité qui paie : le financement ne peut venir, dans ce cas, que d'un prélèvement sur les dividendes des actionnaires de Renault, sauf à vouloir, encore une fois, détourner les fonds publics au bénéfice de la grande bourgeoisie.
Ce nouveau déplacement du chef de l'Etat dans les Ardennes pour parler d'emploi est une véritable provocation : vient il encore demander de l'argent aux Ardennais pour financer ses promesses ? Car n'oublions pas que l'Agence Nationale des Titres Sécurisés, créée à Charleville Mézières, célébrée actuellement comme le symbole des aides de l'Etat et du renouveau de l'emploi dans le département, ne doi tson existence qu'aux financements du conseil général, de notre argent donc !
Au fait, il y aura combien de CRS à Rethel mardi ? On pourrait engager des paris sur cette question. Cela pourrait permettre de s'amuser un peu de cette très attristante provocation du Président de la République aux Ardennais
.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 22:39
L'idée était bonne : lisser les effets de seuil pour que retrouver un travail ne se solde pas, pour les RMIstes, par une baisse de revenus.
Trituré par les soins du gouvernement UMP, cela donne un résultat catastrophique :
- l'obligation pour les allocataires du futur RSA d'accepter n'importe quel travail
- la possibilité pour les entreprises de sous payer, avec des conséquences dramatiques de mise en concurrence des RMIstes et des autres salariés
- un financement insuffisant, pris, non pas chez les plus riches - le bouclier fiscal évite de s'en prendre à ceux là - mais à tous ceux qui ont quelques sous de côté
Et les jeunes restent les grands oubliés de ce dispositif, l'application aux départements d'outre mer n'est prévue que pour 2011 (quelle discrimination !), sous réserve de trouver les ressources financières.
De plus, j'ai beau relire le texte de loi proposé : rien de nature à faciliter l'entrée en formation des allocataires du RSA. Et l'on va encore se retrouver avec des gens en formation qui n'auront pas le même statut que leurs collègues en formation : ils ne pourront pas devenir stagiaires de la formation professionnelle, sauf à perdre les droits connexes pour leur famille !
Par contre, pour priver les gens de revenus, "ils" ont pensé à tout : le versement de l'allocation pourra être réduit ou supprimé lorque l'un des membres du foyer est admis dans un établissement de santé.
Inutile de vous dire que les députés communistes ont voté contre ce texte : vous pourrez trouver l'explication de vote de Roland Muzeau, député communiste des Hauts de Seine, en cliquant ici.
Et si vous voulez connaître le vote de vos députés, cliquez ici. En ce qui concerne les députés ardennais, vous ne serez pas étonnés si je vous dis que B. Poletti et JL Warsmann ont voté pour. P. Vuilque avait disparu de l'assemblée.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 00:37
L'économie mondiale vit l'une des plus graves crises de son histoire. Partout dans le monde, les bourses s'affolent, les faillites se multiplient, des milliards d'euros partent en fumée.
Capitalistes fous ou folie du capitalisme ?
On veut nous faire croire que le problème vient de quelques patrons ou traders voyous, d'un dévoiement du capitalisme. Faux ! Toutes les banques, tous les établissements financiers privés sont « mouillés ».
On veut nous faire croire qu'il serait possible de moraliser le capitalisme, de le réguler. Illusoire ! Autant essayer d'apprivoiser un requin. La nature du capitalisme c'est la recherche de la rentabilité la plus forte et la plus rapide, quelque en soient les conséquences.
Le capitalisme ne se moralise pas, il se combat !
Sarkozy, pompier pyromane : Sarkozy se présente comme le chevalier blanc. Mais toute sa politique vise à nourrir l'ogre des marchés financiers. Par exemple en imposant sans référendum le Traité de Lisbonne qui prévoit que « toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites ». Ou en livrant La Poste à la privatisation.
Il pousse même le cynisme jusqu’à profiter de la crise pour justifier des mesures qui nous enfoncent encore plus dans cette mécanique infernale : Réduction des dépenses utiles en prévoyant 30 000 suppressions de postes dans les services publics en 2009, des coupes sombres dans la protection sociale ... Mais il trouve de l'argent pour renflouer les spéculateurs avec de l’argent public, c'est à dire celui des contribuables. Et tout ça, sans contrepartie, sans même toucher aux logiques et aux pratiques du système.
Pour changer la donne, il faut changer de logique
Il faut s'en prendre aux causes profondes et réorienter l'argent vers l’économie réelle et les besoins sociaux.
- commencer par couper le robinet de la spéculation en cessant de favoriser les profits qui alimentent l’incendie financier.
- Imposer la transparence aux banques. L'argent géré par les banques est celui des salariés : il doit être géré de manière limpide. La monnaie et le crédit sont un bien commun, ils doivent être maîtrisés par tous les citoyens.
- transformer profondément le système bancaire pour le mettre au service d'une nouvelle croissance créatrice d'emplois et respectueuse de l'environnement. Cela passe par la création d'un pôle public du crédit.
- Réorienter l’argent vers les besoins réels : salaires, retraites, allocations. Non seulement ce serait juste, mais tout autant utile pour relancer l'économie sans alimenter la spirale spéculative.
Pour comprendre la crise, ce n'est pas la presse des responsables de la crise qu'il faut lire ! Allez plutôt lire l'Humanité : dans celle du jeudi 9 octobre vous y apprendrez pourquoi il faut nationaliser le secteur bancaire. Tous les jours, on y trouve les vraies explications, des perspectives, comme par exemple dans l'Humanité du 25 septembre, un article avec dix propositions pour un autre usage de l'argent que vous pourrez lire en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 21:41
Il est de la plus grande importance d'empêcher M. Hortefeux de transformer les CRA en centres de relégation administrative devant lesquels il serait interdit de se rendre et d'où ne sortirait plus aucun écho de ce qui s'y passe.
Le décret du 22 août 2008 et l'appel d'offres consécutif modifient les conditions d'intervention dans les centres de rétention administrative (CRA) quant à l'assistance et l'aide à l'exercice des droits des étrangers.
La mission telle qu'exercée jusqu'à ce jour par la Cimade auprès des étrangers retenus dans les CRA afin « de les informer et de les aider à exercer leurs droits » sera remise en cause par ces nouvelles dispositions :
- la réforme dénature la mission car l'assistance à l'exercice effectif des droits des personnes  retenues est désormais réduite à une seule mission d'information ;
- l'émiettement de cette mission contrarie toute observation, analyse et réaction d'ensemble sur la  situation prévalant dans les centres de rétention. Il entrainerait, outre une inégalité de traitement,  une réduction de la qualité de l'aide apportée aux étrangers ;
- l'ouverture de cette mission par voie d'appel d'offres de marchés publics à des opérateurs autres que les associations spécialisées menace l'exercice des droits fondamentaux des personnes  retenues ;
- l'exigence de neutralité, de discrétion et de confidentialité revient à entraver toute parole  publique de témoignage et d'alerte sur certaines situations contraires au respect des droits  fondamentaux.
Allez signer la pétition, comme je l'ai fait, contre ce décret inique, en cliquant ici

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 22:00
Eviter les phénomènes de seuils, favoriser la reprise d'un travail, cela pouvait être une bonne idée.
Mais le projet de loi du gouvernement a transformé l'idée du RSA en un outil de gestion de la précarité au seul bénéfice des patrons.
Pour que ce texte puisse être retravaillé, les députés communistes ont demandé le renvoi de ce texte en commission. Vous pourrez lire l'intervention de Roland Muzeau, député communiste des Hauts de Seine, lors de la séance du 24 septembre de l'assemblée nationale en cliquant ici.
Les communistes regrettent la non prise en compte de la situation des moins de 25 ans, des handicapés ...,  proposent d'autres modes de financement.
Voici quelques passages de l'intervention de R. Muzeau.
"Il est en outre parfaitement inacceptable de laisser entendre, comme vous le faites en permanence de manière implicite, que le chômage est un choix volontaire. Vous savez comme nous que seules 2 % des personnes privées d’emploi ne souhaitent effectivement pas retrouver du travail. Ce qui signifie que 98 % de nos concitoyens le souhaitent et peinent à retrouver des emplois stables, correctement rémunérés, à temps plein ou correspondant à leur qualification."
"Pour être réelle, l’amélioration des revenus attendus du RSA n’est, en d’autres termes, pas substantielle. Elle ne permettra à la plupart des bénéficiaires que de disposer, au mieux, de 50 % du revenu médian, soit à peine 800 euros. Quelle formidable réduction, là aussi, des ambitions du dispositif !"
"La réussite du RSA est plus compromise encore par le fait que vous ne consacrez aucun moyen nouveau à l’accompagnement social."
"Qu’en sera-t-il des moyens réellement affectés à une politique d’accompagnement personnalisée ? Qu’est-ce que le Gouvernement envisage, au-delà d’un nouveau transfert de charges aux collectivités locales ? Le service public de l’emploi aura-t-il les moyens d’accompagner les 300 000 à 400 000 personnes nouvelles qui vont s’inscrire sur les listes des demandeurs d’emploi ?"
"Pour ce qui nous concerne, l’enjeu est d’asseoir le financement du RSA sur un authentique dispositif d’imposition du capital, comme la taxation de la distribution des stock-options. Nous avons déposé un amendement en ce sens – la majorité en a déposé un autre presque identique –, ainsi qu’un autre amendement visant à faire échapper la taxation de 1,1 %, somme toute minime, au scandaleux couperet du bouclier fiscal."
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 17:50

La mobilisation citoyenne massive a obligé le gouvernement a reculé sur EDVIGE. Mais le recul sur ce texte liberticide n'est que très partiel.

Même si le droit à l'oubli pour les mineurs est une avancée, cela ne peut faire oublier que ce serait la première fois qu'existerait un tel fichier sur des mineurs, et cela sur de simples soupçons.

On pourra encore retrouver dans ce fichier des données ethniques, les opinions philosophiques, politiques ou religieuses, l'appartenance syndicale...

Bref, la mobilisation doit continuer.

Si vous n'avez pas encore signez la pétition, je vous invite à le faire en cliquant ici. Depuis le 10 juillet l'appel a reçu 205866 signatures dont 1143 signatures d'organisations, collectifs, partis et syndicats

Et vous pourrez retrouver le communiqué du 26 septembre du Collectif NON à EDVIGE en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 19:32
Le 7 octobre, c'est une journée d’action syndicale mondiale pour le travail décent
à l’initiative de la CSI.

Une mobilisation d’ampleur est nécessaire pour promouvoir dans le monde les libertés et la solidarité, avec la volonté de faire reculer la précarité et la pauvreté.
Dans notre pays, ce sera l’occasion pour les salariés dans toutes les professions et sur tout le territoire d’affirmer l’exigence :
- d’emplois de qualité pour toutes et tous,
- de salaires revalorisés,
- d’amélioration des conditions et de la durée du travail respectant la santé et la dignité des personnes,
- d’une protection sociale et de retraite garantie et de haut niveau,
- de services publics efficaces et contribuant à la cohésion sociale.
A Charleville Mézières
rassemblement à 11 h 30 place ducale
suivi d'un casse croute
A l’appel de  : CGT – CFDT – FSU - Solidaires
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 02:35
La manifestation à Paris organisée par le P.C.F. pour les salaires et le pouvoir d'achat a été une réussite.


Pour voir plus d'images, cliquez ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 23:24
...la grève
C'est en effet à la grève les 16 et 17 octobre que le SNPHAR (Syndicat National des Praticiens Hospitaliers anesthésistes réanimateurs) appelle les médecins hospitaliers après la parution précipitée des décrets sur l'IRCANTEC, la caisse de retraite complémentaire des personnels non titulaires de l'état, la caisse des médecins hospitaliers.
Le SNPHAR rappelle ses exigences :
- Pas plus de 40 annuités pour une pension à taux complet, car, outre 5 à 7 ans de travail de nuit pour nos carrières à gardes, nous travaillons plus de 48 heures hebdomadaires, soit bien plus que le temps réglementaire des autres salariés. Nous avons participé à l'effort collectif en passant de 37,5 annuités à 40, nous n'accepterons pas une annuité de plus.
- Pas de taux de remplacement inférieur à 66% du dernier salaire, comme le prescrit la Loi Fillon.
- Respect des protocoles d’accord de 2005, toujours pas appliqués (cotisation sur toutes les astreintes notamment).
- Elargissement de l'assiette de cotisation IRCANTEC à toutes les primes et proratisation pour les temps partiels.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 21:02
Le gouvernement veut faire des économies, même sur le dos des handicapés !
Pour équilibrer la loi de finances 2009, il envisage de prélever 50 millions d'euros sur le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article