Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 23:12
A deux reprises, je suis intervenue au conseil régional aujourd'hui sur les questions environnementales.
La première fois car le projet d'EPR à Chooz est venu dans la discussion. J'ai indiqué que :
- le développement de l'énergie nucléaire était une bonne chose pour notre climat.
- il est curieux que le débit de la Meuse était insuffisant il y a vingt ans pour construire des tranches supplémentaires et qu'il devienne assez abondant aujourd'hui.
- si, en plus, cet EPR n'est pas construit par EDF, mais par un groupe privé, cela devient très dangereux !
Je n'ai pas osé être méchante jusqu'au bout, et dire que le discours actuel du conseil général et de l'UMP ardennaise sur l'EPR n'a sans doute comme but que d'amuser un moment la galerie en évitant de parler des véritables problèmes économiques des Ardennes;

La seconde fois, c'était à propos des biocarburants, pour dire qu'il faut cesser les effets de modes et les réactions épidermiques sur les questions écologiques, et réfléchir en fonction de l'intérêt des populations aujourd'hui et demain et non en fonction des profits. Cela suppose de pousser la recherche sur les biocarburants, de ne pas les mettre en concurrence avec les productions alimentaires et de ne pas les transporter d'un bout à l'autre du monde !
Mais des biocarburants de seconde génération ont sans doute un sens dans notre région, à condiion d'être utilisés localement.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 22:28
Voici un rapide résumé des éléments que j'ai apporté ce matin au conseil régional sur le budget de la formation professionnelle :
- Dans le contexte d'incertitude actuelle, la préparation du budget a été concentrée sur la qualité des formations financées par la région : cela demande du personnel à la région (c'était un clin d'oeil au Nouveau Centre qui trouve qu'il y a trop de personnel à la région) et heureusement qu'il est compétent et travaille beaucoup !
- Entre la crise économique, la fusion ANPE ASSEDIC, la réforme de la formation professionnelle et la renégociation de l'accord chômage, il y a beaucoup d'incertitudes et beaucoup d'inquiétudes : quelles formations seront financées par Pôle Emploi ? Les rumeurs laissent penser que cela risque de n'être que des formations courtes d'adaptation à l'emploi, alors que les ASSEDIC financent actuellement de véritables formations qualifiantes, comme celle d'aide soignante par exemple. Le conseil régional répondra aux besoins de chômeurs en matière de formation, mais ce ne sera pas, sans tout faire pour que cela ne soit pas au détriment des finances régionales.
- Utiliser les périodes de chômage partiel pour former et qualifier les salariés est une bonne idée, mais le conseil régional ne saurait intervenir financièrement, sauf à avoir un effet levier pour garantir l'intérêt des formations, veiller à la formation des moins qualifiés. Car c'est avant tout aux entreprises de le faire et en particulier, les grands groupes, qui continuent à payer des dividendes à leurs actionnaires, doivent  s'occuper de leurs salariés et aussi se préoccuper de leurs sous traitants !
A propos de chômage partiel, j'ai appris que le préfet des Ardennes organise une réunion à la mi janvier sur la formation pendant les périodes de chômage. Pour l'instant, il a oublié d'inviter les organisations syndicales. Si ceci n'est pas corrigé, le conseil régional ne participera pas à cette réunion, car il est évident que si les dispositifs ne sont pas construits avec les salariés, ils ne pourront pas être satisfaisants !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 22:07
A la commission consultative d'évaluation des charges consacrées aux régions qui s'est tenue le 27 novembre, a été posée la question du financement de l'immobilier des écoles paramédicales.
Les représentants de l'administration centrale ont reconnu explicitement les limites du dispositif juridique actuel et un groupe de travail a été créé pour clarifier le rôle de chacun dans les investissements.
Lors de la session du Conseil Régional, j'ai proposé au président Bachy de battre le fer pendant qu'il est chaud et d'aborder cette question dans le courrier qu'il veut faire au premier ministre : une participation de l'Etat à la reconstruction de l'Institut Régional de Formation à Reims et de l'école paramédicale de St Dizier serait la bienvenue (et normale !)
Que l'administration de l'Etat reconnaisse la nécessité de clarifier le financement de l'immobilier des écoles paramédicales est aussi une pierre de plus dans le dossier de l'AFPA : là aussi, la question du patrimoine doit être réglée clairement sans que cela ne soit au détriment des régions, ou de la qualité des formations !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 21:51
Zen, zen, c’est ainsi que j’avais décidé de prendre cette session du conseil régional et de ne pas m'énerver !
Car il y a tant de raisons d’être insatisfait de la politique régionale, tant de manque d’ambition pour vraiment changer la vie des Champardennais là où on le peut.
Mais il y a tant de raisons de ne pas se disputer avec ceux qui s’opposent à la politique de Sarkozy et tant de dossiers sur lesquels, même avec le manque de courage qui caractérise la majorité régionale, les décisions prises sont meilleures que si c’était la droite.
Je ne reviendrai pas sur le débat des impôts. Je n’étais pas dans l’assemblée au moment du vote des recettes, je ne voulais pas participer à cette mascarade où tous les arguments utilisés il y a trois ans pour expliquer l’augmentation des impôts étaient repris pour justifier qu’on ne les augmente pas !
J’avais pourtant bien écouté le président Bachy dans son rapport introductif : « l’impôt n’est pas un dogme. C’est une variable d’ajustement » Quelle merveille de langue de bois ! Jusqu’à preuve du contraire, l’impôt est le moyen de la solidarité, le moyen de construire ensemble. Ce n’est pas l’impôt qui doit être critiqué, c’est son mode de répartition, les exonérations pour ceux qui gagnent le plus …
Quelques perles entendues de la droite avec un premier prix pour le Nouveau Centre qui parle pour parler, ce qui lui permet d’accumuler les c. :
- La droite s’est plainte que les dépenses de fonctionnement, liées au personnel, augmentent trop. Quand on sait que la région Champagne Ardenne a moins de personnel que toutes les autres régions de même importance et que cela l’handicape dans la construction de dossiers !
- Il faudrait développer le tourisme haut de gamme ! Alors que notre région n’est pas la Côte d’Azur, mais a un réel potentiel de développement de tourisme vert pour les classes populaires qui vivent dans les régions très urbanisées voisine de la notre ! Peut être ont-ils peur des ouvriers, des employés ?
- L'UMP a voté contre le rapport sur la rénovation urbaine, car, à son goût, le conseil régional ne participe pas assez aux opérations de rénovation urbaine ! Pourtant, cette participation régionale est une action volontaire de la région et dans le projet de réforme des collectivités que concocte l'UMP, les collectivités ne pourraient intervenir que dans le champs de leurs compétences : c'est à dire que le conseil régional ne pourrait plus financer les opérations de rénovation urbaine. Alors, dire qu'on ne le fait pas assez !
- Et la conclusion de l'UMP au moment du vote du budget serait à mourir de rire si cela n'avait pas des conséquences dramatiques pour les Français : l'UMP est inquiéte de l'avenir de la région, à cause de la politique de la gauche ! Personnellement, je suis surtout très inquiète de la politique de régression sociale du gouvernement UMP !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 21:19
La nouvelle a suscité l’émotion à Revin : Electrolux a annoncé la suppression de plus de 800 emplois en Europe.
Aux organisations syndicales, la direction française d’Electrolux dit ne pas savoir les sites concernées.
Au cabinet du président régional, la direction internationale d’Electrolux affirme que les mesures ne toucheront pas la Champagne Ardenne.
Mais la semaine dernière, officiellement, tout allait bien ! Alors, qui croire ?
La crise financière et économique ne doit pas être l’occasion de casser le tissu industriel français pour simplement augmenter les dividendes des actionnaires.
La crise ne doit pas être une raison pour prendre les salariés pour des kleenex.
La crise démontre plutôt la faillite d’un système qui privilégie les profits boursiers à la satisfaction des besoins humains.
Il est archaïque de réfléchir en fonction des actionnaires.
Il est moderne de réfléchir réponse aux besoins et environnement.
Toute délocalisation de la production de machines à laver, conduisant à les mettre dans des camions pour les réimporter en France serait une aberration. Sans doute serait- il utile de développer l’entreprise revinoise pour lui adjoindre un volet de récupération des machines usagées : cela suppose, plus que jamais, de garder le potentiel de recherche et d’encadrement du groupe.
Avec Bernard Lempereur, Maire adjoint communiste de Revin, nous écrivons ce jour au secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la direction d’Electrolux : les salariés ne peuvent être des pions sur lesquelles pèsent en permanence la menace du chômage. Une table ronde doit être organisée pour conforter le développement de l’entreprise ardennaise.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 23:26
Clarification à Prix les Mézières : A. Beaufey, le maire "apolitique" avait annoncé qu'en cas d'élection comme conseiller général, il rejoindrait la majorité départementale et soutiendrait la politique du président du conseil général, sénateur UMP !
Fort heureusement, Pierre Pandini a été trionphalement réélu et les habitants du canton de Charleville Mézières Centre Ouest vont être, à nouveau, représentés au Conseil Général, mais une voix de gauche a manqué lors du vote du budget départemental.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 23:09
L'ambition des communistes, comme ils l'ont affirmé lors de leur 34ème congrès cette fin de semaine, est d'ouvrir dans un délai rapproché une perspective de changement progressiste réel. I
ll y a urgence, car, avec l'amplification de la crise, le monde est à un tournant historique : s'émanciper des règles du capitalisme ou s'enfoncer durablement dans les crises successives avec leurs régressions sociales et aggraver des désordres environnementaux.
Le PCF veut mettre en débat les grandes transformations nécessaires, tout en ripostant sans concessions au pouvoir sarkozien et patronal et en se donnant les moyens politiques de la transformation de la société. L'ambition visée est celle de la construction d'un front progressiste et citoyen liant le développement de la dynamique citoyenne et l'objectif d'une union des forces politiques de gauche déterminées à construire dans notre pays une majorité pour des changements réellement utiles à nos concitoyens.
Loin de moi l'idée de vous raconter ce soir le congrès : cela a été beaucoup trop riche pour un simple billet un dimanche soir.
Simplement je voudrais dire ma satisfaction, eh oui, moi éternelle insatisfaite, voulant toujours mieux, j'ai apprécié l'importance des clarifications dans les perspectives que se donne le PCF : en finir avec le débat sur l'utilité du PCF, pour se mettre concrètement à sa transformation et le hausser au niveau des enjeux du XXIème siècle, sans renier les idéaux communistes.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 18:14
Les crédits de la mission travail et emploi en baisse de plus de 5%

Les crédits alloués au Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes baissent.
La dotation allouée par l'Etat à l'AFPA est réduite de 40%.
L' AGEFIPH est ponctionnée ...

Le nombre des demandeurs d'emploi augmentent !

Je vous invite à aller voir le site du Parti Unique de la Majorité en cliquant ici et à aller lire l'intervention d'Annie David, sénatrice communiste sur le budget emploi de l'Etat prévu pour 2009 en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 14:38
Comme la tarification à l'activité est critiquée, des mesures technocratiques sont prises pour répondre aux critiques. C'est ainsi que va être mise en oeuvre une nouvelle classification (car les malades sont classés selon leur maladie et rapportent des sous aux hôpitaux selon leur classe, appelée GHM ou groupe homogène de malades, dans laquelle ils sont mis) prenant soit disant en compte les reproches faits.
Une petite étude m'avait déjà convaincue qu'à travers un aspect très technocratique, suffisamment complexe pour que personne ne cherche à comprendre, des choix politiques étaient faits, pour réduire les dépenses de santé et pour mieux financer des hospitalisations simples, plus fréquentes dans le secteur privé, que des hospitalisations plus couteuses, plus souvent réalisées dans le secteur public.
Des études des dépenses effectuées pour chaque classe de malade ont été faites et l'on trouve, sur un site internet très officiel un référentiel national de coûts. Si cela vous amuse, vous le trouverez en cliquant ici.
Régulièrement paraît au journal officiel les tarifs : ce qui est payé à chaque établissement hospitalier pour chaque malade hospitalisé en fonction de la classe dans laquelle il a été rangé.
La comparaison entre coût et tarif, très fastidieuse, est cependant très instructive. Tous les tarifs (sauf erreur de ma part, ceux en cours actuellement sont dans un arrêté du 27 février 2008) sont inférieurs aux coûts moyens calculés (alors que la dernière échelle de coûts connue date de 2006). On comprend tout de suite que les difficultés des hôpitaux sont obligatoires ! Mais en plus, le coefficient de réduction n'est pas le même pour tous les groupes, d'une manière parfaitement arbitraire, mais qui semble répondre à des choix politiques pour aider le secteur privé.

Juste deux exemples :
- un malade hospitalisé pour l'ablation de la vésicule biliaire entraîne 3550€ de dépenses en moyenne pour l'établissement hospitalier. Il reçoit 3372,08€ soit 95% de ses dépenses. C'est une intervention courante, souvent faite en clinique privée.
- un patient hospitalisé pour une interventions sur un cancer de l’oesophage, de l’estomac ou du duodénum entraîne 12721€ de dépenses. L'hôpital ne recevra que 9385,68€, c'est à dire 74% seulement des frais engagés. Ces malades sont plus souvent hospitalisés dans le secteur public.

J'ai choisi cet exemple aujourd'hui, car un copain m'a récemment raconté que sa femme, hospitalisée pour ce genre d'intervention au CHU de Reims, avait du déboursée 600 ou 800€ de dépassement d'honoraires, non remboursés par sa mutuelle ! Je ne sais plus bien le chiffre, cela m'avait paru tellement astronomique !
La mise en oeuvre de la tarification à l'activité a donc entraîné des difficultés financières dans tous les hôpitaux, mais plus marquées dans les CHU. Elle a sans doute atteint le but politique recherché par ceux qui veulent casser le service public hospitalier avec des plans de restructuration et de réduction de personnels, en particulier à l'AP HP, d'où d'ailleurs la journée d'action d'hier dans les hôpitaux parisiens.
Au prétexte de répondre aux critiques, la tarification va être modifiée : d'après les premières simulations faites par la Fédération Hospitalière de France, ce seront les petits hôpitaux qui seront les perdants des "améliorations".
Après les grands, les petits. Demain ce seront sans doute les moyens !
L'usine à gaz montée autour de la T2A n'est pas la manière de répondre aux besoins de santé, car le fond du problème, c'est que l'enveloppe globale affectée au financement des hôpitaux est une enveloppe fermée et en plus beaucoup trop étroite pour assurer le financement nécessaire aux soins des personnes hospitalisées. Il faut agrandir cette enveloppe et l'ouvrir pour donner une bouffée d'oxygène aux hôpitaux asphyxiés.
Les modifications technocratiques actuelles ne sont qu'une nouvelle manière de répartir la pénurie pour casser les petits hôpitaux après avoir mis en péril les plus gros !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 02:05
Je n'ai pas eu le temps, ces derniers jours, d'écrire sur ce blog, comme en témoigne d'ailleurs mon article précédent, sur les cantonales, qui a 48 h de retard !
Quelques informations diverses :
- Allez donc signer la pétition pour la défense de l'école maternelle en cliquant ici. Récemment j'ai participé à un colloque sur l'illetrisme organisé par le CESR de Champagne Ardenne : j'y ai encore entendu l'importance de la scolarisation précoce. Quand je pense que la scolarisation des enfants de deux ans était de plus de 60% de la classe d'âge dans les Ardennes il y a 15 ans, et qu'elle est maintenant entre 30 et 40%, je suis scandalisée !
- J'ai trouvé le blog d'une jeune rappeuse que j'avais rencontré à la foire de Chalons : cela vaut la visite. Pour ce faire, cliquez ici.
- Une deuxième pétition que je vous invite à signer : celles des
Associations Educatives Complémentaires de l’Enseignement Public. X Darcos leur coupe les vivres. Ces associations, je les avais beaucoup fréquentées quand je m'occupais de la FCPE. Ce sont des associations comme la ligne de l'enseignement. Elles ont un rôle essentiel comme partenaires de l'Education Nationale. Peut être Darcos leur reproche de promouvoir la laïcité ? La pétition, vous la trouverez en cliquant ici.
- Dernière information : c'était samedi dernier la conférence fédérale du PCF dans les Ardennes, dans le cadre de la préparation du 34 ème congrès. En cliquant ici, vous trouverez le voeu qui a été adopté à l'unanimité des 52 présents.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article