Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 15:22
Réunion publique
mercredi 4 février à 18 h 30
(Hôtel de ville de Mézières)
avec la participation de
Daniel Paul,
député communiste de Seine Maritime
Réduction du nombre de fonctionnaires, changement de statut de la Poste après la privatisation de France Télécom (rappelons nous l'époque des PTT) …, dans tous les secteurs, c'est la diminution des politiques publiques qui prime, la privatisation sous des formes variées, et ce sont les usagers et les salariés qui trinquent !
Les explications données par les gouvernements successifs sont les règles européennes de mise en concurrence, la réduction des déficits publics.
Plutôt que de tuer les services publics, n'est ce pas de nouveaux services publics qui sont nécessaires ? Un pôle public de l'énergie ? Un service public de l'eau ? Un service public de la petite enfance ? Et les banques ? Et un véritable service public de l'emploi et de la formation, plutôt que Pôle Emploi et la mise en concurrence de l'AFPA etc ...
Des questions se posent :
- Quelle doit être la place des services publics dans une société moderne ?
Le service public, c'est la garantie de l'égal accès de tous, quelque soit sa situation sociale, géographique … Faut il payer plus cher un billet de train parce que l'on emprunte une ligne peu fréquentée, ou parce que l'on est obligé, pour les raisons professionnelles de le prendre à une heure de pointe ?
Le service public, c'est la solidarité des territoires. L'électricité devrait elle être plus chère dans des territoires isolés ou faut il un prix moyen ? ??Y-a-t-il trop de fonctionnaires ? Les fonctionnaires, c'est l'école, la santé, c'est aussi la cohésion nationale avec des services comme les DDASS.
- Notre pays a-t-il encore le moyen de se payer des fonctionnaires ?
Et si on supprimait le bouclier fiscal, ce dispositif qui permet aux plus riches de ne pas payer trop d'impôts ?
Est ce que cela ne serait pas plus porteur d'avenir de se donner tous les moyens pour former nos jeunes et construire la France de demain, que de rogner sur l'Education Nationale ?
- La mise en concurrence privé public serait bonne pour la qualité ?
Et si la répartition entre public et privé, c'était ce qui est rentable pour le privé, ce qui ne l'est pas pour le public ?
- Comment se rassembler pour mettre en échec la politique de l'Europe et de Sarkozy qui tue les services publics ?
Venez discuter de tout cela mercredi 4 février avec les communistes.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 15:08
Quatre mille personnes dans les rues de Charleville Mézières : du pas vu depuis longtemps !
Sans parler de tous ceux qui auraient aimé être à la manif, ceux qui étaient assignés à l'hôpital ou ailleurs, ceux qui sont trop précaires pour oser faire grève, en période d'essai, contractuels, intérimaires .... ou les grippés ...
La colère monte chez les salariés, les demandeurs d'emploi, les retraités, les jeunes ....

(vidéo : Jean Pol Bois)
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 00:19
Arguties juridiques, quand tu nous tiens !
Le président du tribunal des prudhommes s'était exprimé dans la presse pour dire qu'une de ses premières affaires serait celle des Lenoir et Mernier. Cela a suffit pour faire reporter l'audience, la cour d'appel devant confirmer la présence de ce conseiller ou demander son remplacement.

Merci à Jean Pol pour cette vidéo.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 23:48
... mais je n'entends guère parler dans les Ardennes de cette question essentielle : l'EPR, qu'il soit à Chooz ou ailleurs, c'est qui qui va le construire ?
C'est pourtant essentiel que ce soit EDF, que ce soit un EPR public. Allez donc lire le communiqué de la CGT en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 21:38
Je ne sais pas par où commencer, tout ce que j'ai envie de mettre sur ce blog en cette fin de semaine et je vais en fait cerner mon propos sur les absurdités de la politique de l'emploi des Sarko, Fillon, Lagarde, Wauquiez & Co, mais je vais quand même commencer par dire un mot du comité stratégique de l'Economie Sociale et Solidaire auquel j'ai participé hier !
Cette structure, mise en place à l'initiative du Conseil Régional, rassemble tous les partenaires de l'Economie Sociale et Solidaire pour impulser les politiques de développement de ce secteur économique d'avenir. Et bien, je peux vous dire que même si je râle tout le temps, si je suis toujours insatisfaite, et y compris, d'ailleurs dans le domaine de l'économie sociale et solidaire, la gauche à la région, elle a permis de faire faire de sacrés progrès pour structurer l'économie sociale et solidaire et lui donnner une impulsion nouvelle ! Ce qu'on a fait en terme de formation, ce n'est pas encore suffisant, mais la plate forme de formation des bénévoles et salariés associatifs, elle est en place et il y a déjà eu plus de 200 formations en quelques semaines ! Et oui, on pourrait faire mieux, mais la gauche, c'est quand même sans comparaison possible avec la droite !
Car la droite, elle les accumule, les réformes de destruction de notre société, de construction d'une société encore plus inégalitaire, encore plus opprimante ...
Et par exemple, à l'heure où la crise économique multiplie les licenciements, elle casse ce qui pouvait exister comme service public de l'emploi, même si ce n'était pas terrible, pour mieux ajuster les hommes et les femmes aux besoins des profits boursiers !
C'est cela le sens véritable de la création de Pôle Emploi. J'ai découvert à ce sujet un site qui donne tous les éléments sur cette fusion : la fusion ASSEDIC- ANPE pour les nuls. Vous pouvez aller le voir en cliquant ici.
Franchement, je plains les salariés de Pôle Emploi. Non seulement, ils sont dans une institution avec un fonctionnement nouveau, mais les changements continuels de politique de l'emploi les rendent incapables de répondre correctement aux demandeurs d'emploi.
La suppression de l'allocation de fin de formation par exemple, j'en ai déjà parlé ici (pour retrouver l'article, cliquez ici), c'est le dispositif qui permettaient à des demandeurs d'emploi de poursuivre une formation, même lorsqu'ils arrivaient en fin de droits. La droite a décidé dans la loi de finances 2009 de ne plus la financer, en disant que ce pourraient être aux partenaires sociaux de reprendre cela dans l'accord sur l'assurance chômage, ce qui n'est pas le cas.
Alors, que faire pour les conseillers ANPE quand ils se retrouvent face à un demandeur d'emploi dans ce cas ? D'autant plus que merveille d'injustice, deux demandeurs d'emploi, dans la même situation, entrant dans la même formation, bénéficient de l'allocation de fin de formation s'ils ont eu la chance de monter le dossier avant le 1er janvier et n'en bénéficent pas s'ils n'ont pas eu la chance d'avoir un rendez vous avec leur conseiller ANPE avant la date fatidique !
Le conseil régional va, de toute façon, devoir négocier une convention avec Pôle Emploi. Les ASSEDIC finançaient de nombreuses formations pour les demandeurs d'emploi, tout particulièrement en Champagne Ardenne et la complémentarité se faisait assez bien avec le conseil régional, à travers une convention et cela marchait plutôt mieux que dans d'autres régions (même si malheureusement les demandeurs d'emploi ne trouvaient pas toujours ce qu'ils cherchaient).
Pour négocier une nouvelle convention avec Pôle Emploi, il va déjà falloir savoir ce que veut faire Pôle Emploi ! Bien sur, on réglera aussi la question des allocations de fin de formation et je ne peux que conseiller aux personnes qui sont dans ce cas de commencer leur formation.
Mais la négociation avec Pôle emploi va être rude, car il n'est pas question que cela se traduise par de nouveaux désengagements financiers de l'Etat vis à vis des régions !
J'ai déjà été beaucoup trop longue dans cet article : je voulais soulever un autre scandale de la politique de Sarkozy sur l'emploi : le démantèlement de l'AFPA avec l'intégration dans Pôle Emploi du service de l'orientation de l'AFPA. Allez donc voir le communiqué de la CGT en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 21:07
Régulièrement, on me demande ce que c'est que le dispositif Mutarev, le dispositif mis en place par le conseil régional pour anticiper et maitriser les mutations économiques, soutenir la revitalisation économique. Je me suis enfin décidée à scanner la brochure de présentation cette après midi : si cela vous intéresse, cliquez ici pour la voir et commentez si vous le voulez !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 23:25
A Charleville Mézières, manifestation à partir de la place ducale à 10 h



Le 29 janvier 2009 on va se faire entendre
(vidéo trouvée sur le site de dailymotion)

J'ai trouvé cette vidéo assez géniale, mais je me permets de rappeler à mes lecteurs que cette manifestation n'est bien évidemment pas qu'à l'appel de la CGT. C'est l'ensemble des organisations syndicales qui appellent à cette journée d'action.
En cliquant ici, vous trouverez les propositions et revendications des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA appelant à cette journée.
Mais vous pouvez me croire, le 29, on va se faire entendre, car la mobilisation grandit : je m'étais déjà fait écho dans un précédent article de l'appel lancé par les organisations syndicales des personnels de santé auxquelles s'étaient joints des syndicats de médecins hospitaliers : la CPH (dont fait parti le SNMARNU (un des syndicats de médecins anesthésistes), l'AMUF (le syndicat du médiatique P. Pelloux) et le SNPHAR (l'autre syndicat de médecins anesthésistes du secteur public). Aujourd'hui, je découvre que le SNAM HP et la CMH (deux syndicats de médecins hospitaliers) appellent aussi à la journée du 29. Je ne vais pas vous faire un cours sur la morcellisation des syndicats de médecins hospitaliers, leurs coordinations etc.... - on a souvent du mal à suivre - mais je peux vous assurer que la participation de ceux-ci, cela témoigne véritablement du ras le bol de la politique de N. Sarkozy. Les raisons de l'appel à la participation par ces syndicats ne sont pas révolutionnaires : c'est la retraite des médecins hospitaliers, la tarification à l'activité dont ils demandent l'adaptation (à mon avis, il vaudrait mieux demander un autre mode de tarification et surtout une enveloppe financière fonction des besoins) et le rejet de la gouvernance hospitalière actuelle. Mais enfin, ils appellent à la même journée d'action que les organisations syndicales de salariés : Sarko, il a du souci à se faire !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 00:47
Comme j'aime bien rendre à César ce qui est à César et que je m'étais fait l'écho dans ce blog de la procuration de mon mari non arrivée pour les élections cantonales (voir l'article en cliquant ici), je vais vous raconter la suite : elle est arrivée après les fêtes : un mois et demi pour aller de la banlieue grenobloise à Prix les Mézières, c'est le temps qu'il faut pour un envoi en recommandé avec avis de réception ! Le coupable était donc La Poste !

Et oui, à force de comprimer les effectifs pour la rendre plus compétitive, de réorganiser les centres de tri pour faire des économies, La Poste est en effet capable de gagner la compétition ... de la lenteur !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 14:29
Le 29 janvier, venez dans la rue manifester avec les organisations syndicales. En cliquant ici, vous pourrez trouver la plateforme des revendications de cette journée d'action.
A Charleville Mézières, le rendez vous est fixé à 10 h place ducale.

Les élections européennes, le 7 juin 2009 seront l'occasion, pour tous les peuples européens, de dire ce qu'ils veulent et de changer la donne.
Il y a besoin d'Europe. Elle doit être une chance pour coordonner et impulser des politiques communes profitables aux peuples. C'est le contraire qui se passe : sa construction libérale porte une lourde responsabilité dans la crise financière. Après les votes de rejet du projet de traité constitutionnel, le sentiment de révolte contre l’« économie de marché ouverte où la concurrence est libre » et la Banque centrale européenne n’a fait que s’exacerber et la volonté de voir émerger un autre type d’« Europe » que s’affirmer.
Le Parti communiste a pris l’initiative de lancer un appel aux forces politiques et sociales, aux femmes et aux hommes représentatifs des courants politiques progressistes, comme du mouvement syndical, social et associatif, dans toute leur diversité, avec l'objectif de construire ensemble une liste qui porte un modèle social européen solidaire et de haut niveau, une Europe de l'égalité des droits, une Europe qui agit pour une mondialisation.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 23:38

La crise économique touche particulièrement durement le département des Ardennes, dont l'économie était déjà fragilisée. Les licenciements se multiplient et le chômage partiel prend des proportions catastrophiques, les chiffres connus n'étant que la partie émergée de l'iceberg, puisque l'on sait aussi le nombre de salariés au repos sans être au chômage partiel, par des mécanismes variés (avance sur les congés annuels, RTT …).
Je ne me suis pas exprimée ces derniers jours sur ce sujet dans ce blog, car j'étais occupée à négocier avec la majorité du conseil régional quelle pouvait être l'implication régionale sur ce sujet.
Profiter du temps libéré par le chômage partiel pour faire des formations est un des éléments pour contribuer à ce que la population de notre département rebndisse !
C'est d'ailleurs ce que veulent faire les partenaires sociaux et la direction départementale du travail . La participation du conseil régional, tout en permettant d'augmenter un peu la masse des formations financées, est de nature à garantir que ces formations soient de qualité et réellement utiles aux salariés !
Sur le principe, la majorité socialiste du conseil régional est pour, mais en mettant des conditions techniques qui risquent de tout rendre impossible ou tout du moins peu fonctionnel !
Le projet me paraissait suffisamment important pour les salariés pour que, pour une fois, je tente la méthode des discussions feutrées dans les couloirs et au téléphone pour convaincre de l'utilité de faire un projet bien ficelé, en me disant que je n'allais pas risquer de mettre tout le monde en colère, d'où mon silence sur ce blog. J'ai pourtant bien en horreur ces pratiques peu transparentes !
Peine perdue : hier, la décision a été prise de financer des formations pendant le chômage partiel, mais sans contribuer à indemniser les salariés du temps passé en formation !
Vous trouverez donc, en cliquant ici, la lettre que j'ai adressée au président Bachy, avec l'intention de la rendre publique !

J'avoue ne rien avoir compris ! Les frais de formation, ce sont un tout, les coûts pédagogiques, les frais annexes et l'indemnisation du temps passé en formation.

Alors, pourquoi refuser comme ont choisi de le faire les conseillers régionaux socialistes hier avec le président Bachy de cofinancer un tout ? Cela a été masqué derrière un verbiage geuchiste et c'est d'autant plus incompréhensible que des cofinancements de plan de formation en entreprise ont déjà eu lieu, sans ergoter sur les dépenses prises en compte, sans que cela ne choque personne !

Parce que les socialistes ont peur, peur de leur ombre !

- peur de se faire récupérer par le pouvoir en place, peur du patronat ! Pourtant, être à l'offensive sur ces questions est la meilleure garantie que les choix faits soient en faveur des salariés et non du patronat

- peur de dépenser trop d'argent car ils ont peur des commentaires de l'UMP lors des sessions du conseil réginal ! Ont-ils compris seulement que ce qui compte pour les gens, c'est ce qui est fait pour et avec eux, pas les commentaires de l'UMP au conseil régional ? C'est en l'occurence d'autant plus idiot que ce qui est envisagé comme contribution à la formation ne va pas ruiner le conseil régional : ce ne sont que des cofinancements et en plus, on va être très vite limité par la capacité de l'appareil de formation ardennais !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article