Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 22:50
Je n'ai pas bien envie de vous raconter la commission permanente du conseil régional d'aujourd'hui : juste quelques mots sur le seul débat qui a eu lieu, à propos du CFA du batiment et des travaux publics qui est en contruction (et bientôt terminé) à Poix Terron : il nous faut effectivement veiller maintenant à ce que ce ne soit pas un batiment vide, alors qu'il y a vraiment besoin de formations dans ce domaine et les discussions avec la branche professionnelle ont trainées (sans que je puisse en dire qui en est responsable et sans doute vaut il mieux des discussions qui traînent qu'un dossier baclé) et les ouvertures de section d'apprentissage, dont le principe devait être arrêté aujourd'hui, sont mises en attente.
De la masse des autres dossiers, j'ai surtout retenu la participation financière du conseil régional à la création d'une cyberbase à Fumay, car je me réjouis de l'avancée de ce dossier : cela va permettre des formations à distance (ce n'est peut être pas la panacée, mais cela est bien utile pour certains).

J'ai plutôt envie de vous parler de la situation en Guadeloupe ou plutôt de vous donner des liens vers des informations que l'on n'a pas forcément dans les médias dominés par les Sarkozy & Co, car je pense que la solidarité des "métropolitains" doit se développer. C'est d'ailleurs ce qu'a fait le P.C.F. en participant à la manifestation ce soir à Paris et ce qu'il continuera à faire : une délégation doit se rendre en Guadeloupe cette semaine. La solidarité, c'est aussi faire connaître. Donc, je vous invite à lire une déclaration de journalistes martiniquais, sur le site d'ACRIMED en cliquant ici. (ACRIMED, c'est une association née du mouvement social de 1995 pour remplir les fonctions d’un observatoire des médias, constituée comme une association-carrefour, réunissant journalistes et salariés des médias, chercheurs et universitaires, acteurs du mouvement social et des « usagers » des médias au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante.). Je vous invite aussi à aller lire l'analyse de la situation faite par le Parti Communiste Guadeloupéen en cliquant ici.
Et puis, vous le savez, le meilleur journal pour avoir de vraies informations, c'est l'Humanité : en cliquant ici, vous pourrez lire le récit de la manifestation de samedi qui a rassembler de 60 000 à 80 000 personnes
(pour ceux qui voudraient comparer avec les manifestations ardennaises, sachez qu'il y a 410 000 habitants en Guadeloupe, c'est à dire un peu plus que chez nous, mais moins que dans la Marne, bref, ce n'est pas Paris !). Dans l'Humanité de demain, vous pourrez lire à la fois la répression organisée par N. Sarkozy, et des propositions pour sortir de la crise, le Manifeste pour les produits de haute nécessité dans lequel neuf artistes et intellectuels, dont les écrivains Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau, suggèrent un modèle économique autre pour les DOM.

En parlant de l'Humanité, il faut vraiment la lire cette semaine : il y a une série d'articles sur la région, aujourd'hui à Givet, que vous pouvez retrouver en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 19:10
Je viens d'écrire au Ministre de l'Education Nationale.
Les suppressions de postes d'enseigants prévues pour la rentrée prochaine atteignent des chiffres insupportables, comme au lycée de Revin, ci-contre.
L'autre jour, j'ai écrit au Recteur, concernant le lycée de Givet (voir mon article en cliquant ici). On pourrait se féliciter des résultats obtenus, puisqu'il n'est plus question de supprimer la classe de 1ère STG au lycée de Givet, si ce n'est qu'il n'y aura plus qu'une option. Mais le résultat est très local, au détriment d'ailleurs d'autres établissements du département. Alors, comme les Givetois se sont mobilisés et ont l'intention de continuer, il faut que les parents et les enseignants de tous les établissements du département se mobilisent ! Je compte bien apporter ma pierre à cette mobilisation.
Voici mon courrier :

Monsieur le Ministre

Dans le département des Ardennes, les suppressions de postes d'enseignants menacent gravement la qualité de l'enseignement dans une zone sinistrée économiquement où les difficultés sociales mériteraient qu'un soutien tout particulier puisse être apporté.

Dans les collèges, 16 postes d'enseignants seraient supprimés à la rentrée prochaine alors que les effectifs des élèves sont en augmentation.

Dans les lycées, ce sont 30 postes en moins. Les baisses de dotation horaire ne permettent pas le développement d'initiatives volontaires des établissements, comme par exemple la multiplication du travail en petits groupes en langues, une chose qui serait pourtant essentielle pour permettre aux élèves ardennais de compenser des handicaps socio culturels. Le respect des engagements pris de ne pas démunir en services publics, donc en enseignement, un territoire comme celui de Givet, frappé par les restructurations militaires, n'a été tenu qu'au détriment du reste du département.

Dans les lycées professionnels, c'est une véritable politique de gribouille : la réforme du baccalauréat professionnel nécessiterait une réflexion approfondie sur les filières à développer, les CAP à créer pour que les élèves les plus en difficulté ne soient pas les victimes de cette réforme et puissent bénéficier d'un premier niveau de qualification et de la remise en confiance, nécessaire à leur éventuelle poursuite d'études. Or la seule réflexion tourne autour des économies de temps d'enseignants. Le Conseil Académique de la l'Education Nationale n'a pas été réuni depuis un an.

La situation des écoles primaires n'est pas plus florissante avec des suppressions de postes qui vont conduire à des classes trop nombreuses. Ceci est d'autant plus grave que les réductions d'horaires effectuées l'année dernière pénalisent les apprentissages des élèves. Le soutien nécessaire aux élèves les plus en difficulté aurait du être un plus : il est un moins pour tous ceux qui, sans être réellement en difficulté, ont besoin de temps à l'école.

En conclusion, Monsieur le Ministre, je vous demande d'annuler les suppressions de postes d'enseignants dans les Ardennes.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de ma considération.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 23:04

Ne jamais s'en tenir à la première impression, c'est valable dans bien des domaines. Tenez, le projet de loi Bachelot prétend se préoccuper d'abord des malades, il n'est pas besoin de la décortiquer sous tous ses aspects pour s'apercevoir du contraire. Voilà pour le négatif. Dans la nature c'est du pareil au même, sauf que là on peut passer du commun au sublime. Là où certains ne voient que des colverts sur Semoy ou Meuse...un peu d'attention et...


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 23:36
Non seulement Poweo s'expose chez Carrefour, mais la presse locale en fait la publicité ce jour !
Je vous avais déjà expliqué pourquoi il ne fallait surtout pas changer de contrat d'électricité et garder son contrat EDF : vous pouvez retrouver ce billet en cliquant ici.
Mais en plus Poweo a des pratiques malhonnètes : ses agents se font passer pour des agents EDF et font du démarchage à domicile. Allez donc lire ce qui se passe à Houdain dans le Pas de Calais où le maire à du prendre un arrêté pour interdire les démarchages de cette société, en cliquant ici. (Je vous ai choisi un article de l'Humanité
comme lien, mais si vous tapez Houdain et Poweo dans un moteur de recherche, vous trouverez une foule d'aticles !)
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 00:34
L'audience tant attendue aux Prudhommes sur l'affaire Lenoir et Mernier/LCAB a eu lieu ce matin. Après avoir tenté de faire disqualifier le Président du tribunal, les avocats des AGS et du liquidateur ont encore tenté de ne pas avoir à aborder le fond du dossier ce jour : en vain !
Ils ont ensuite fait de la manipulation de textes pour faire exclure de la procédure tous les ex salariés entrés dans le contrat de transition professionnelle, au motif que ces personnes n'ayant pas été licenciées, elles ne peuvent prétendre se plaindre des conditions de leur licenciement !
Pour ceux qui auraient oublié les textes, de fait, l'ordonnance du 13 avril 2006, créant le CTP, stipule que "l'employeur propose à chaque salarié dont il envisage de prononcer le licenciement pour motif économique de conclure un contrat de transition professionnelle avec la filiale de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes créée à cet effet."
L'article 3 de cette ordonnance indique que "Le salarié dispose d'un délai de réponse à compter de la proposition qui lui a été faite de souscrire un contrat de transition professionnelle. Pour le salarié dont le licenciement est soumis à autorisation, ce délai est calculé à compter de la date à laquelle il est informé de l'autorisation notifiée à l'employeur par l'autorité administrative compétente.
Le contrat de travail d'un salarié ayant accepté de conclure un contrat de transition professionnelle est réputé rompu du commun accord des parties à la date d'expiration du délai prévu à l'alinéa précédent. Cette rupture du contrat de travail, qui ne comporte ni délai-congé ni indemnité de préavis, ouvre droit aux indemnités légales et conventionnelles de licenciement."

Certes, la lecture mot à mot de ce texte parle bien d'une rupture du contrat de travail d'un commun accord des parties, mais l'esprit du texte est bien celui d'un licenciement et d'ailleurs, l'entrée en CTP d'un salarié dont le licenciement est soumis à autorisation demande bien les mêmes autorisations et l'existence d'indemnités de licenciement est bien précisé.
Si cet argument devait être retenu et se retourner contre les ex-salariés, ce serait la condamnation du CTP, une raison supplémentaire essentielle pour déconseiller toute nouvelle entrée dans le CTP, déjà que le seul avantage est le maintien du salaire pendant un an, aucun argument ne permettant d'affirmer que le CTP favorise le fait de retrouver un emploi !
Le jugement a été mis en délibéré jusqu'au 27 février.

Vous vous en doutez : Jean Pol était là et voici son reportage :

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 21:35
A l'heure où le débat s'engage à l'assemblée nationale sur le projet de loi Bachelot, Jean Pol Bois a souhaité utiliser sa caméra pour contribuer à l'explication de cette loi et a entrepris de jouer au journaliste qui m'interviewait. Je ne suis pas sure que l'interwievée ait bien répondu à ses attentes, mais on va s'entraîner pour faire mieux la prochaine fois ! Il m'a aussi promis une vidéo sur l'hiver dans les Ardennes : ce sera surement plus beau !
Si vous voulez lire un vrai décryptage du projet de loi Bachelot, allez donc lire l'Humanité d'hier en cliquant ici. Ce projet de loi doit vraiment être abandonné !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 00:38
On a en effet plutôt l'impression que le gouvernement se moque des Champardennais. Vous avez déjà pu lire dans le blog de Jean Charles (si vous ne l'avez pas déjà fait, lisez le en cliquant ici) une analyse ardennaise. Je voudais dans ce billet ajouter quelques éléments plus régionaux. Dans le budget des mille opérations annoncées, la part du budget consacrée à des investissements en Champagne Ardenne représente pratiquement la moitié du pourcentage de la population de la région par rapport à la population française : comme quoi il n'est pas forcément utile d'avoir quatre conseils généraux sur quatre et l'immense majorité des parlementaires faisant allégeance à l'UMP et à N. Sarkozy !
Mais une analyse plus fine de la "relance" annoncée an Champagne Ardenne pose des questions plus graves encore : au lieu d'accélérer les investissements décidés en commun dans le cadre du contrat de progrès, signé par le conseil régional et l'Etat en 2007, investissements qui ne se font pas, faute d'apport financier par l'Etat, le gouvernement entend financer sa politique : il est caricatural que plus du quart des crédits annoncés pour la Champagne Ardenne en 2009 soient consacrés à la création d'une Unité pour Malades Difficiles à Chalons en Champagne, bref à la politique sécuritaire en psychiatrie. Le reste du plan de relance est du soupoudrage. Par exemple le retard pris dans les constructions universitaires à Reims, faute de crédits, n'est même pas compensé par les miettes données maintenant : le plan de relance n'est même pas un plan de rattrapage !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 19:23
Le maire de Prix les Mézières vient de se plaindre au rédacteur en chef de l'Ardennais d'un parti pris qu'aurait le correspondant local au motif que l'article relatant la cérémonie des voeux dans sa commune débutait en citant les absents et concluait le paragraphe : "maladresse ou boycott, les voeux du maire 2009 ne resteront pas dans les annales."
Il ne s'agit là que d'une question, pas d'un jugement. Je sais bien que l'on est toujours insatisfait des articles de presse, mais j'ai aussi compris que le but des journalistes, c'est de rendre un journal agréable à lire pour le plus grand nombre et tant pis pour les élus et autres citoyens si les journalistes n'écrivent pas ce qu'ils espèrent : c'est cela, la liberté de la presse, à préserver, plus que jamais !
Et là, il n'y a vraiment pas de quoi fouetter un chat !
D'ailleurs, s'il n'y avait pas d'élu régional, ce n'était ni maladresse, ni boycott : j'avais prévu d'y aller et je me suis retrouvée "coincée" avec des gens qui n'auraient pas compris que je les abandonne pour aller faire ce qu'ils auraient considéré comme "aller boire un coup".
Car j'avais envie d'y aller, non pas pour voir le maire, mais parce que c'est toujours un moment convivial : d'ailleurs l'année dernière, c'est là que l'on avait décidé que l'on ferait une liste aux élections municipales contre la municipalité sortante !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 18:38
J'ai fait un peu de ménage, essayé de changer le look de mon blog, pour en revenir à la formule initiale, mais quand même fait le tri dans les liens qui ne menaient à rien ou à des sites inactifs, supprimé ceux correspondant à des blogs dont les auteurs avaient jugé que le mien n'était plus digne d'avoir un lien chez eux, trop subversif peut être. Je vais avoir de la place pour en rajouter dans les jours à venir ! Vous avez pu voir : j'ai agrandi la taille de mes caractères depuis hier. Vous pourrez me dire ce que vous en pensez.
J'ai aussi retravaillé ma page sur la nature dans les Ardennes que vous pouvez voir en cliquant ici. Allez donc par exemple voir les deux vidéos sur le faucon pélerin en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 13:48
N. Sarkozy s'enfonce !
Ses propositions pour sortir de la crise sont une fois de plus des cadeaux aux plus riches :
- La suppression de la taxe professionnelle, c'est bien les patrons que cela va concerner. Mais en plus, cela va pénaliser l'ensemble de la population car cela se traduira par moins de ressources financières pour les collectivités territoriales, donc moins de services publics de proximité. Concrètement cela veut dire des trous dans des trottoirs non refaits, la crèche municipale plus chère, moins de TER etc ...
- La suppression de la première tranche d'imposition, malgré un intitulé intéressant, ne concernerait pas les familles les plus modestes, si cette mesure devait se confirmer.  Elle ne toucherait pas les familles qui ne paient pas d'impôts sur le revenus, mais en plus elle augmenterait plus les revenus de ceux qui sont dans les tranches supérieures d'imposition que ceux qui sont dans la première tranche : en effet ces derniers ne paient qu'une partie de la première tranche d'imposition, fonction de leur revenus et ce sont seulement ceux qui sont dans les tranches supérieures d'imposition qui paient la totalité de cette première tranche d'imposition ! C'est donc une réforme injuste !
Nous sommes bien loin de l'exigence de l'augmentation des salaires qui s'est manifestée largement le 29 janvier, condition d'une reprise de la consommation et d'une relance de l'économie ! Voilà une image de la manifestation de Lyon.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article