Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 21:52


 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 22:31

Des promesses lors de la conférence sociale en juillet ...

Mais depuis les salariés de l'AFPA attendent des signes forts du gouvernement. Alors aujourd'hui, ils étaient dans les rues de Paris à manifester, 3000 soit presque un tiers des salariés, et beaucoup plus en grève.

L'AFPA va mal. Elle a été cassée par le gouvernement sarkozyste aux ordres de ceux qui voudraient faire du profit sur la formation.

En juin, le gouvernement faisait état de sa mobilisation (vous pouvez retrouver mon article en cliquant ici). Alors pourquoi une telle manif aujourd'hui ?

Oui, il y a des choses qui ont changé : un nouveau président pour l'AFPA, le départ du directeur et depuis quelques jours un plan de refondation préparé par Yves Barou, le président, complètement impliqué dans le sauvetage de l'AFPA, un plan de refondation qui pourrait donner de l'espoir avec une vraie réflexion sur l'évolution de la formation professionnelle, le respect du personnel, reconnu comme la vraie richesse de l'AFPA, une vision de service public ... Evidemment, il faut voir à l'usage et ne pas se contenter de lire les déclarations, mais tout cela parait bien positif.

Et pourtant ...

Et pourtant, le sauvetage de l'AFPA nécessite d'autres choses, qui ne dépendent que du gouvernement. Cela fait des jours que les organisations syndicales de l'AFPA demandent une entrevue : il aura fallu une manif pour qu'elles soient reçues !

Et, au délà d'un rendez vous, il faut :

- que le gouvernement recapitalise l'AFPA 

- que la question du patrimoine soit résolue ! Des baux emphytéotiques permettraient à l'AFPA d'avancer et ce genre de décision pourrait aller très vite pour autant que le gouvernement y soit décidé (pas besoin par exemple de demander l'avis de la commission européenne, comme cela avait été le cas quand le ouverment précédent avait décidé de donner le patrimoine à l'AFPA et s'était retrouvé face à une interdiction de l'Europe !)

- et pour un avenir durable de l'AFPA, une vraie ambition pour la formation professionnelle dans notre pays ! Car il y en a des gens qui ont besoin de formation, qui ont besoin de l'AFPA ! Ce qui manque, ce sont les financements. Rappelons nous, en 2004, la droite avait décentralisé la formation des demandeurs d'emploi aux régions, sans un centime de compensation. Le changement c'est maintenant, avons nous entendu. Alors on change vraiment ! Et plutôt qu'un pacte de compétivité synonyme d'austérité, l'investissement dans la formation, ça ne serait pas mal ! (et je ne ferais pas ce soir le débat sur la décentralisation, car que ce soit directement l'état ou les régions redistribuant les dotations, c'est toujours une bonne manière d'utiliser l'argent public !)

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 22:09

Forge France, une société installée à Nouzonville et Joigny sur Meuse, veut restructurer et se débarrasser de la moitié de ses salariés. Cette société est détenue depuis 2008 par un groupe d'investissement britannique, beaucoup plus soucieux de ses profits que de ses salariés !

Les salariés de cette entreprise appellent à un rassemblement samedi prochain à 10 h devant la mairie de Nouzonville : venez nombreux les soutenir !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 12:05

ardennes-forge.jpgA la demande des communistes ardennais, André Chassaigne, président du groupe des députés communistes, a posé une question au ministre du redressement productif sur ce que compte faire le gouvernement pour que les ex salariés d'Ardennes Forge ne soient pas pénalisés par les AGS : vous trouverez cette question en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 16:21

hopital-copie-1.jpgJe viens d'écrire à la Ministre de la santé et des affaires sociales :

Madame la Ministre,

Les hôpitaux de Charleville Mézières et de Sedan sont engagés dans un groupement de coopération sanitaire de droit privé, érigé en établissement de santé, dont la convention constitutive a été publiée dans le recueil des actes administratifs de la préfecture de Champagne Ardenne du 14 juin dernier, la transformation en établissement de santé et l'introduction d'un nouveau membre dans ce GCS ayant fait l'objet de publications, pour l'une en aout et pour la seconde en septembre.

La convention constitutive indique que dès lors que ce GCS sera érigé en établissement de santé, il recrutera un directeur assistant l'administrateur dans ses fonctions et participant à l'assemblée générale du groupement avec voix consultative. Or, comme en témoigne la réponse faite par le directeur du Centre Hospitalier de Charleville Mézières à un élu de cette ville, qui représente sa collectivité au conseil de surveillance de l'hôpital, ce directeur est à la fois administrateur et assumant de fait les fonction de directeur.

Dans cette situation où le mélange public-privé inquiète, à juste titre, la population, les élus et les personnels, le cumul des fonctions dans les mains d'une seule personne, en l'absence de toute transparence démocratique (aucun représentant du conseil de surveillance du centre hospitalier ne siège par exemple dans l'assemblée générale du GCS), ne peut qu'interpeller : les décisions seront elles toujours prises dans l'intérêt des populations ?

D'autant plus que certaines de ses décisions sont tout à fait contraires à l'intérêt général, comme celle qu'il vient de prendre de ne pas faire publier les postes médicaux vacants de son hôpital par le Centre National de Gestion : dans le contexte de difficultés de recrutement de médecins que connaît ce centre hospitalier (comme d'autres) il n'est pas normal de se priver de cette possibilité de recrutement de personnel statutaire !

Aussi, je vous demande, Madame la Ministre, de faire étudier attentivement le fonctionnement de ce GCS : j'ai là simplement voulu vous indiquer le manque de transparence, mais le fait que l'activité de SSR du groupement soit sous la seule responsabilité de Clinéa et celle d'EHPAD sous celle d'Orpéa, deux groupes à but lucratif, ne respecte pas les intérêts de la population ardennaise.

Tout cela confirme bien la nocivité de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires, tant par sa négation de la notion de service public que par ses atteintes à la démocratie et j'espère que, prochainement, vous pourrez mettre une nouvelle loi en chantier. En attendant, un moratoire sur l'application de cette loi, sur les restructurations hospitalières, est nécessaire.

Je vous prie de recevoir...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 12:57

hopita rethelJ'ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce blog du centre hospitalier de Rethel et Vouziers. Le lampiste est parti : je veux par là parler du départ du directeur ( dont on peut quand même noter que c'était le premier directeur nommé en fonction des trouvailles de la loi HPST pour casser le statut des fonctionnaires : "on te donne une bonne prime si tu réussis" et c'est donc le témoin de l'échec de ce genre de mesures !)

La situation de ces hôpitaux ne peut se redresser sans, d'une part une dotation exceptionnelle pour apurer la dette, d'autre part l'établissement d'un vrai projet établi démocratiquement par les populations concernées et enfin un cadre de financement pérenne pour les hôpitaux de proximité : c'est sur ce dernier point tout le combat mené par les parlementaires communistes (lisez donc mon précédent article en cliquant ici !)

Lors du conseil d'administration exceptionnel du 24 octobre, les médecins et les personnels ont fait des propositions. Je vous passe les démonstrations sur l'isolement géographique du Vouzinois, il est malheureusement connu, mais il justifierait la réouverture d'une maternité. Je voudrais vous faire connaître l'étude faite par le Dr Diani, le président de la CME, sur les coûts induits par le recours à des radiologues privés. Elle est sans appel. Vous la trouverez en cliquant ici. Quand on voit cela, cela incite vraiment à un projet, libéré du Groupement de Coopération Sanitaire avec les cliniques privées marnaises : cela serait déjà bien plus simple de développer la chirurgie dans le cadre d'un réseau avec les hôpitaux publics de Charleville Mézières et Reims, où pourraient être pris en charge des malades plus lourds, mais que ceux là, pas aussi ceux qui peuvent être pris en charge à Rethel dans de bonnes conditions, mais qui sont détournés vers le privé, car ils "rapportent" !

La manifestation du 11 octobre avait marqué l'attachement de la population rethéloise à son hôpital, sa volonté aussi de poursuivre la bagarre pour qu'il réponde aux besoins. Lundi soir, je suis passée en revenant de Chalons par Vouziers, où se tenait une réunion du conseil d'administration de l'UHCV, cette association déjà fort ancienne qui s'était monté pour défendre l'hôpital de Vouziers, une des associations fondatrices de la Coordination des comités de défense des Hôpitaux et Maternités de proximité. Je peux vous dire que là aussi les idées affluent ! L'annonce que le projet de reconstruction de la maison de retraite, de l'EHPAD comme on dit maintenant, était reporté aux calendes grecques du fait de l'endettement du GHSA scandalise, d'autant plus que de l'argent public a été donné à Orpéa pour ouvrir son établissement privé. L'ARS jouerait son plein rôle en aidant à l'élaboration d'un vrai projet et en contribuant à ce qu'il soit rapidement mis en oeuvre, car pour l'instant, on est dans le gâchis : l'UHCV estime à près de 1Md'€ les sommes englouties auprès de cabinets conseils divers pour des projets aussi vite enterrés. Mais ont aussi été évoqués d'autres besoins comme celui de la réalisation de chimiothérapies sur place, en lien avec le CHU rémois pour éviter à des malades des déplacements répétés et pénibles ! A croire que la télémédecine cela n'a de sens que quand cela rapporte au privé, car les objections faites par les autorités à la pratique des chimiothérapies à Vouziers ne sont pas sérieuses !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 11:27

imagesFace aux besoins de santé, il y a besoin d'augmenter les recettes de la sécurité sociale, et quand, comme c'est le cas, les profits financiers sont, selon les chiffres de 2011, plus du double du budget de la protection sociale, il y a un peu de marges de manoeuvre !

Encore faudrait il que le gouvernement fasse ce choix décisif pour l'avenir de notre société de privilégier le travail, les salariés, qui sont la vraie richesse de notre société, aux profits des quelques 1000 familles les plus riches de notre pays.

Les sénateurs communistes et du Front de Gauche avaient déposé de nombreux amendements au projet de loi de financement de la sécurité sociale allant dans ce sens comme l’instauration d’une contribution patronale sur la part variable de rémunération des opérateurs des marchés financiers à hauteur de 20 % et la suppression des exonérations de cotisations sociales patronales aux entreprises ne respectant pas leurs obligations en matière d’égalité salariale : des mesures votées l'an dernier par les sénateurs socialistes, alors dans l'opposition, et refusées par les mêmes cette année.

Non seulement le gouvernement socialiste aidé par ses parlementaires refuse de plus taxer le capital, mais il taxe les retraités, faisant évoluer les ressources de la protection sociale de la cotisation vers la fiscalisation, renforçant un peu plus les sommes que le capital va pouvoir consacrer à ses profits et à la spéculation au détriment du développement économique.

Dans ces conditions, les sénateurs communistes ne pouvaient évidemment pas voter ce volet recettes du PLFSS, même si c'est effectivement dommage que du coup, le débat ne puisse se poursuivre au sénat sur la partie dépenses : ils avaient aussi de nombreuses propositions dans ce domaine !

Vous pouvez lire les explications de vote d'Eliane Assassi, présidente du groupe, en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:56

manif revin 14 2Hier à quatorze heures, on se pressait en foule devant l'entrée d'Electrolux à Revin et je ne vous rapporterais pas les discours syndicaux : on était trop nombreux pour approcher et entendre !

La symbolique du lieu de rassemblement de cette manifestation intersyndicale, dans le cadre de la journée européenne de lutte contre l'austérité, devant Electrolux, ce site dont le groupe suédois voudrait se débarasser, jeter ses salariés comme des kleenex, n'avait échappé à personne : les Revinois étaient là en nombre, mais les manifestants étaient venus aussi de la Pointe, de Charleville, Rethel, Sedan ... plus de 1200 manifestants !

Dans toutes les bouches, le pacte de compétitivité présenté par le gouvernement récemment, la conférence de presse du Président de la République de la veille, toutes choses qui n'ont pas convaincu ! Le gouvernement ne veut pas faire le choix entre les profits des patrons et le peuple, les 99,99% de la population qui ont intérêt à un changement économique et cette absence de choix handicape l'avenir car ce n'est pas le travail qui coûte, c'est le capital ! Le choix de l'austérité, les Grecs, les Espagnols, les Portugais voient comment cela entraîne la récession économique, le chômage, la pauvreté !manif revin 14 3

Les salariés d'Electrolux étaient évidemment en tête de la manifestation qui s'est ensuite élancée dans les rues de Revin, vers la mairie, dans un grand cortège qui n'a pas hésité à aller jusqu'au pont de Fumay, longer la Meuse, avant de se disloquer devant la mairie.

Beaucoup d'interrogations aussi : faut il faire confiance au gouvernement pour faire pression sur la direction d'Electrolux ?  Ne faut il pas se donner d'autres outils ? Et la proposition des parlementaires communistes et du Front de Gauche d'interdire les licenciements boursiers plait bien. Ce serait effectivement un atout pour obliger la direction suédoise à discuter le plan ARdenneS proposé par les salariés pour pérenniser ce site ! Le Front de Gauche des Ardennes a d'ailleurs interpellé le député élu dans le nord des Ardennes pour lui demander de faire pression auprès de son groupe pour que cette proposition de loi soit rapidement discutée à l'Assemblée Nationale. Sur le blog de la coordination du Front de Gauche, vous pouvez accéder à ce courrier : cliquez ici.

manif revin 14 1L'industrie ne représente pas le passé : 750 000 emplois industriels détruits en France, bravo la droite ! Il n'y a pas de fatalité à exploiter les bas salaires partout dans le monde, voire le travail des enfants, pour fabriquer les biens dont nous avons besoin. D'autant qu'un pays qui ne produit pas de richesses ne peut plus coopérer, ni investir dans l'éducation, la santé et tous les services publics.

Non les salaires ne sont pas trop élevés, le temps de travail trop court et les vacances trop longues. C'est la rapacité du capital qui tue l'économie en ponctionnant nos salaires, les investissements, la recherche, pour augmenter ses profits. Le ministre Montebourg peut continuer à s'agiter, tout cela est de l'amusement si les diktats du Medef et de ses « pigeons » sont acceptés. 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 22:14

lidl1Dans le cadre du programme de rénovation urbaine qui est engagé sur le quartier de la Ronde Couture, tous les commerces situés sur le pourtour de la place du marché vont être démolis. Des reconstructions neuves vont avoir lieu au centre de la place afin de reloger tout le monde dans de bonnes conditions. Ces aménagements vont démarrer bientôt. C’est le moment qu’à choisi la direction nationale de LIDL pour faire connaître son souhait de ne plus être présente à la Ronde- Couture et annoncer la fermeture de son magasin.

C’est un changement de stratégie commerciale du groupe allemand qui motive cette décision. En clair, LIDL veut abandonner le Hard Discount pour proposer des magasins un peu plus "haut de gamme". Aux yeux de LIDL, améliorer sa qualité commerciale n’est pas compatible avec le maintien de son enseigne dans un quartier comme celui de la Ronde Couture. C'est inadmissible.lidl2

En fait, il ne s’agit pas d’un problème de rentabilité financière du magasin mais de la volonté de réaliser plus de profits en s’implantant ailleurs. C’est méprisant pour la population du quartier qui, jusqu’à maintenant, à fait vivre l’enseigne LIDL et est attaché à son commerce de proximité. Par ailleurs, que vont devenir les employés du magasin que l’on laisse dans l’ignorance totale sur leur avenir.

Au passage, LIDL compte faire une bonne opération financière en percevant l’indemnité d’éviction qui sera versée par la ville pour démolir son bâtiment. La ville ne doit pas payer !

En fin d'après midi, les communistes faisaient signer une pétition, accueillie avec soulagement par les habitants du quartier, heureux de ne pas être abandonnés par tous.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 20:28

Petit-logo-emplois-davenirLe chiffre est tombé : 2907 emplois d'avenir (hors emplois d'avenir enseignants) doivent être créés en Champagne Ardenne d'ici le 31 décembre 2013, soit environ 150% de ce que la répartition des 100 000 emplois d'avenir annoncés pour 2012-2013 aurait du attribuer à la Champagne Ardenne, si le seul critère de répartition avait été le chiffre de la population de Champagne Ardenne.

Mais les critères de répartition reposent sur le nombre de jeunes demandeurs d'emploi sans qualification, sur la part de population vivant en zones urbaines sensibles ou en zone de revitalisation rurale, des critères dans lesquels la Champagne Ardenne excelle, mais ce n'est malheureusement pas un signe de santé !

Ce sont plus de 70 millions d'€ que le gouvernement engage en Champagne Ardenne avec ce dispositif, de quoi se demander si cela ne pourrait pas être utilisé autrement, pour créer de vrais emplois : c'est comme le pacte de compétiivité présenté cette semaine par le gouvernement, d'une logique très contestable !

D'autant plus que les nouvelles du jour (même si elles ne sont pas champardennaises, mais bourguignonnes) interrogent vraiment : ces emplois d'avenir ne vont ils pas surtout répondre à une aubaine pour les employeurs qui n'ont que 25% du salaire à payer. En effet Marisol Touraine, la ministre de la santé, est allé à Auxerre participer à la séance de signature des deux premiers emplois d'avenir dans l'hôpital de cette ville, l'un devant assurer des fonctions d'agent de service hospitalier (brancardage) et l'autre du travail administratif (accueil, archivage), deux choses parfaitement indispensables à la vie de l'hôpital. Mais le gouvernement préfère ne pas faire cotiser les revenus financiers des entreprises, ne pas assurer des ressources suffisantes à la sécurité sociale, limiter les budgets des hôpitaux ... et les laisser profiter du dispositif des emplois d'avenir avec comme conséquence que ces jeunes restent dans la précarité, la seule différence avec les autres contrats aidés, c'est que ces contrats durent trois ans, là où avec le précédent gouvernement on était à six mois !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article