Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 22:05
Voilà la déclaration qu'a fait Sylvain Dalla Rosa, au nom des élus communistes ardennais :
Avec la crise, qui fragilise beaucoup de familles, et la mise en place du Revenu de Solidarité Active, la CAF des Ardennes, gestionnaire du dispositif RSA  (20 000 personnes concernées dans les Ardennes), ne peut plus faire face à ses missions. Il en résulte une surcharge de travail pour le personnel, ce qui entraine pour un département comme le notre, quelques 5000 dossiers en instance.
Nationalement, la création de postes au début de l’année (un millier) et l’annonce de 250 supplémentaires faite fin mars, ne font pas le compte. Les syndicats, pour leur part, réclament la création de 2000 embauches supplémentaires. Alors que la CAF est submergée d’appels téléphoniques et que la crise amplifie les demandes d’aides, c’est une dégradation sensible qui est subie par l’ensemble des allocataires.
C’est un nouveau coup qui est porté contre les familles. Il est urgent que les pouvoirs publics donnent des moyens supplémentaires aux CAF car il est inadmissible que la réponse apportée soit la fermeture au public des accueils des points CAF pendant plusieurs jours.
Les élus communistes vont intervenir auprès de la secrétaire d’Etat à la Famille afin que des effectifs supplémentaires soient octroyés à la CAF des Ardennes.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 23:34
Je pensais vous parler de la session plénière du conseil régional ce soir. En fait, je n'en dirai que quelques mots. On aurait pu s'attendre à un débat intéressant sur les mesures prises par le conseil régional pour faire face à la crise : le MODEM a transformé ce débat en une querelle carolomacérienne et s'est contenté de déplorer la fin du stationnement sur la place ducale sans vouloir admettre que la baisse du commerce est du à la baisse du pouvoir d'achat. Quant à l'UMP, elle fait de l'incantation : il faudrait faire un plan de relance tout en dépensant moins les sous de l'etat !
Mais deux choses m'ont mise très en colère ce soir :
- une réunion à l'hôpital
Une société de consultants extérieurs est sensée aider l'hôpital à refaire un projet médical : alors pendant deux heures (heureusement, je suis arrivée un peu en retard !) un consultant nous a expliqué que tout ce que l'on faisait, que toute l'organisation de l'hôpital était mauvaise car on est tous des ignorants : il ne faut pas s'organiser en fonction de l'intérêt des malades, il faut s'organiser en fonction de la tarification à l'activité !
Pour les Ardennais qui se désolent de la désertification de notre région, j'ai quand même appris une bonne nouvelle : la baisse démographique des Ardennes n'est pas une particularité : ce sont toutes les régions qui se dépeuplent hormis l'Ile de France et les régions côtières (dixit le consultant).

AFF- des informations sur l'AFF (allocation de fin de formation). C'est cette allocation qui permet aux demandeurs d'emploi de vivre quand la formation qu'ils ont entreprise se poursuit au delà de leur période de chômage indemnisée. Jusqu'à fin décembre, cette allocation était payée par l'Etat. Dans la loi de finance 2009, le gouvernement avait décidé de mettre fin à cette allocation. Au vu des protestations, l'annonce avait été faite qu'elle serait reconduite en 2009 avec un financement moitié Etat, moitié fonds issus de l'assurance chômage.
Bien naïvement, je pensais la question réglée et quand j'ai vu ce matin, en lisant en diagonale, qu'il y avait du neuf, j'ai cru que cela concernait 2010.
Et bien pas du tout : trois mois après le 1er janvier, vient de sortir le projet de décret. sensé régler la question à partir du premier janvier. Mais il est bien en dessous des attentes. Le financement de l'AFF n'est assuré que pour les demandeurs d'emploi engagé dans une formation permettant d'accéder à un "métier en tension" selon l'expression consacrée, ces métiers que personnes ne veut faire, tout simplement parce que les conditions de travail et de salaires y sont pires qu'ailleurs. La liste de ces métiers est fixée dans chaque région par le préfet de région. Depuis trois mois, les demandeurs d'emploi ont été rassurés et maintenant certains vont découvrir qu'ils n'auront plus de ressources pour la fin de la formation ! Il va falloir que l'on fasse un état des lieux en région !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 17:11

C’est un engagement pris à l’occasion d’un rassemblement pour la paix au Proche Orient qui s’est concrétisé vendredi soir à l’Hôtel de Ville de Mézières.

En effet, en janvier dernier, en plein bombardement du territoire de GAZA par les israéliens, le PCF avait annoncé son intention de tenir une initiative de solidarité et de collecte de fonds pour aider le peuple palestinien à reconstruire ses hôpitaux, ses maisons ou ses écoles et à faire face aux besoins humanitaires.

Organisée par les « Amis du journal L’HUMANITE » et les élus communistes, une soirée conférence aura permis de collecter prés de 2000 € qui ont été remis immédiatement à Nabil CHETOUF, responsable national du Secours Populaire présent à Charleville-Mézières. Cette somme servira à l’association humanitaire à affréter des avions pour GAZA chargés de matériel médical et de produits de première nécessité.

Les organisateurs avaient invité Pierre BARBANCEY, grand reporter, qui a couvert pour l’Humanité le conflit de GAZA. Devant 80 personnes, le journaliste a tenu à retracer l’historique de la guerre qui dure depuis des décennies dans cette partie du monde. Témoignant des atrocités qu’il a vu sur le terrain, il a décrit les souffrances des palestiniens et selon lui, l’acharnement d’Israël à réduire à néant les droits les plus élémentaires de ce peuple. Affirmant que l’Etat israélien ne respecte pas le droit international et notamment les directives de l’ONU, il a plaidé pour la constitution d’un Etat palestinien. Souhaitant une pression internationale, il a dénoncé la faiblesse de l’engagement de l’Europe et des Etats Unis pour exiger qu’Israël cesse ses actions de guerre.
Alors que le conflit du début de l’année a engendré prés de 1300 tués et des milliers de blessés palestiniens, l’urgence immédiate est d’engager la reconstruction d’un territoire exsangue. Sur le plan politique, l’instauration d’une paix durable viendra du dialogue, mais selon l’orateur cela suppose que cesse la domination israélienne sur cette partie du monde.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 21:33
Dans un précédent article (cliquez ici pour le voir) je me faisais l'écho des difficultés financières de l'hôpital de Charleville Mézières.
Avec Sylvain Dalla Rosa, nous avons écrit à Roselyne Bachelot, la ministre de la santé.
Rappelons nous, à l'époque du plan hôpital 2007, les seuls investissements aidés dans le département des Ardennes avaient été .... le parking de la polyclinique !
Voici notre courrier :
Madame la Ministre,
Permettez nous de vous interpeller sur la situation de l'hôpital de Charleville Mézières. Ce centre hospitalier du chef lieu des Ardennes a engagé un important chantier de modernisation et de rapprochement sur un seul site de ses services jusque là éclatés en deux pour des raisons historiques (Charleville et Mézières avaient chacun leur hôpital avant la fusion de la ville). Ce chantier arrive à son terme avec un hôpital beaucoup plus fonctionnel (par exemple, une consultation de cardiologie pour un malade hospitalisé en chirurgie ne demande plus un aller et retour en ambulance de 5km !) mais il reste encore à moderniser certains services.
Pour des questions de calendrier (projet antérieur au plan hôpital 2007), cet établissement n'a bénéficié d'aucune aide et a financé l'ensemble des travaux sur ses fonds propres avec des emprunts. Et les conséquences financières sont lourdes : cet hôpital qui avait un des points ISA les plus faibles de la région, ce qui témoignait de sa bonne gestion, se retrouve avec un déficit important cette année, lié à son plan d'investissement et l'obligation de faire un plan de retour à l'équilibre avec des réductions de personnels qui mettent en cause la qualité des soins et qui risque d'entraîner l'hôpital dans une spirale infernale.
Chacun sait en effet que l'absence de remplacement des personnels malades conduit, outre à une dégradation de la prise en charge des malades, à une fatigue extrême des personnels, génératrice de nouveaux arrêts maladie. Aussi, il nous paraît important que cet hôpital puisse bénéficier d'aides à l'investissement dans le cadre du plan hôpital 2012, lui permettant de ne pas être pénalisé par sa politique de modernisation. Cette aide permettrait de maintenir les effectifs du centre hospitalier, personnel nécessaire à la pérennisation de soins de qualité qui ne pénaliserait pas les malades.
En vous remerciant d'intervenir en ce sens ...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 20:11
Le procureur de la république, à l'instigation du préfet sans doute, avait jugé que les actions menées par les salariés de la Sopal méritaient des poursuites ! On aimerait autant d'application de la justice quand il ne s'agit pas de simples salariés !
Jean Pol Bois a été soutenir les anciens de la Sopal ce matin au tribunal : voici sa vidéo.
Et si vous voulez vous remémorer l'histoire de la Sopal, vous pouvez cliquez ici pour retrouver un billet de mon blog de novembre.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 00:17
"Alors il ne doit plus y avoir de parachutes dorés." Il s'agit là d'un extrait du discours de N. Sarkozy à St Quentin mardi dernier.
Pour mettre cette phrase en application, il n'a pas besoin d'élaborer un projet de loi. Une proposition de loi a été déposée par les sénateurs communistes en octobre dernier pour moraliser certaines pratiques des dirigeants de grandes entreprises en matière de revenus.
Cette proposition de loi va être discutée ce jeudi 26 mars au sénat. Vous pouvez en lire le texte en cliquant ici.

Elle invite à ce que : "Par dérogation aux dispositions fiscales en vigueur, pour les dirigeants d'entreprises qui ont une rémunération annuelle excédant 250 000 euros après prélèvement des cotisations sociales, le montant des indemnités de départ qui excède ce montant est imposé à un taux de 100 %."
Après un rapport de Philippe Marini, député UMP, la commission des finances du sénat a donné un avis défavorable à cette proposition.

Ce jeudi 26 mars, elle va être l'objet d'une discussion en séance publique au Sénat. N. Sarkozy peut encore se racheter, s'il ne veut pas être en contradiction avec lui même, en suggérant aux sénateurs de sa majorité d'adopter cette proposition de loi.
Pour lire tout le dossier sur le site du sénat, cliquez ici.
Cette proposition de loi contient d'autres articles également très intéressants. Le premier concerne la suppression du bouclier fiscal, cette mesure inique qui limite l'impôt des plus riches.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 22:19
Les communistes sont des partisans affirmés du développement du rail, dont l'intérêt écologique par rapport aux transports routiers n'est plus à démontrer ! Sylvain Dalla Rosa est allé à Dinant participer à la conférence de presse pour la réouverture de la ligne Givet Dinant et vous pourrez lire son intervention en cliquant ici. Car, au delà de l'intérêt écologique, il y a un enjeu de désenclavement de la Pointe des Ardennes, mais allez donc lire l'intervention de sylvain : vous y trouverez tous les arguments pour la réouverture de cette ligne.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 19:34
Une grande initiative de solidarité avec le peuple palestinien est organisée le
Vendredi 27 mars
à 20 h 30
(hôtel de ville de Mézières)
par l'association "les amis de l'Humanité" et l'association des élus communistes
avec la participation de Pierre Barbancey, grand reporter au journal l'Humanité et un responsable national du Secours Populaire français.
Par ailleurs, des Ardennais solidaires comme : Luc VELLENRITER (conteur), Jean Louis POMMIER accordéon), Philippe SUAN(chanteur) animeront cette soirée.
Entrée : 5€ minimum
Les recettes seront intégralement reversées au Secours Populaire : pour savoir ce que le Secours Populaire fait à Gaza, cliquez ici.


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 17:30
Au moins 5000 manifestants pour exiger une réponse à la crise dans l'intérêt des populations !
Avec leur pessimisme habituel, les Ardennais se sont retrouvés à 10 h place ducale, interrogatifs : "y'a moins de monde que la dernière fois ?"
C'était effectivement un peu trompeur, car depuis la dernière manif, il n'y a plus de voitures sur la place ducale. (Au fait, je n'en ai jamais parlé sur ce blog, mais les plaintes des commerçants, instrumentés par le MODEM, sont pathétiques : ils attribuent la baisse de leur chiffre d'affaire aux questions de stationnement, ce qui leur évite de se poser la question de la baisse du pouvoir d'achat).
Mais rapidement l'enthousiasme remonte : oui, on est plus nombreux, au moins 5000.
D'ailleurs, les premiers repartiront de la préfecture en croisant les derniers.
Cette manif, c'est l'occasion de parler de tout, de revoir des personnes pas vues depuis longtemps, de discuter de la situation de l'hôpital, avec son plan de retour à l'équilibre ou d'entreprises comme OXAME à Revin, en grande difficulté.
C'est aussi l'occasion d'envisager l'avenir, le développement du mouvement social, les prolongations politiques à donner, l'importance des élections européennes, la mobilisation qui commence à monter autour de l'idée de front de gauche avec des sondages en hausse pour ces listes (cliquez ici pour voir le sondage de l'IPSOS), le regret d'un NPA aussi antiunitaire ...
Après avoir regarder la vidéo faite par Jean Pol, cliquez donc ici pour aller voir une vidéo réalisée à Marseille : quand je vous dis que nous sommes des pessimistes, là-bas au moins, les organisateurs annoncent plus de manifestants que la police. chez nous, ce serait souvent plutôt moins !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 02:49
Le vote de l'assemblée nationale sur le projet de loi Bachelot a eu lieu : la majorité UMP a entériné cette loi dévastatrice. Si l'on s'intéresse aux votes des députés ardennais (en cliquant ici, vous pouvez trouver l'analyse du scrutin public), comme on pouvait le penser, B. Poletti et JL. Warsmann ont voté pour. Et P. Vuilque, allez vous demander ? P. Vuilque était absent.
Bien évidemment, le groupe communiste a voté contre ce projet.
Dans un billet déjà ancien puiqu'il date de début janvier, je vous disais que je vous mijotais un article de fond sur les conséquence de la marchandisation des soins et de l'idéologie ultralibérale sur l'hôpital. Je ne sais pas s'il a bien mijoté, mais il s'allonge, s'allonge et va bientôt devenir indigeste. Alors, vous pourrez le lire en cliquant ici : cela m'évitera de le rendre encore un peu plus illisible !
Anticipant sur les dispositifs du projet de loi Bachelot pour réduire les dépenses hospitalières, le conseil d’administration de l’hôpital de Charleville Mézières vient de voter un plan de retour à l’équilibre financier contraire aux intérêts et à la sécurité des patients : ce plan va accroître le manque de personnel, préjudiciable aux soins en ne permettant pas les remplacements nécessaires. Il met en cause la liberté des médecins de choisir les traitements les plus adaptés. Il va aussi faire porter sur les mutuelles une partie du déficit de l’hôpital en leur demandant systématiquement un remboursement de la prestation chambre individuelle, même dans le cas où elle n’est pas spontanément demandée par les malades. Ce sont donc en fait les cotisations des mutualistes qui vont contribuer à financer la modernisation de l’hôpital qui a permis la multiplication des chambres individuelles ! C’est à un véritable chantage que s’est livrée l’agence régionale de l’hospitalisation : le conseil d’administration accepte ce plan ou l’ARH exigera un plan pire avec 200 suppressions d’emploi dans les trois ans à venir. C’est en fait une vraie arnaque, puisque l’ARH ne donne aucun moyen permettant à l’hôpital de redresser sa situation financière, ni pire, ni meilleure que dans les autres hôpitaux français, simplement en déficit parce que la mise en place de la tarification à l’activité ne solvabilise pas toutes les activités des hôpitaux. La situation financière de l’hôpital de Charleville Mézières serait d’ailleurs plutôt meilleure qu’ailleurs si l’hôpital ne devait pas financer l’ensemble des travaux de modernisation sur ses fonds propres. Les élus communistes refusent ce chantage et vont s’adresser à la ministre de la santé pour demander que les investissements réalisés à l’hôpital du chef lieu ardennais bénéficient des aides accordées à d’autres établissements, y compris privés, dans le cadre du plan hôpital 2012. Plus généralement ils s’opposent au projet de loi Bachelot qui sera une nouvelle étape dans la casse du service public hospitalier et considèrent que ce projet de loi est une raison supplémentaire pour manifester jeudi 19 mars, action à laquelle appellent d’ailleurs toutes les organisations syndicales des personnels hospitaliers médicaux et paramédicaaux.
Renseignement pris, lors du conseil d'administration, il n'y a eu que deux voix contre ce plan de retour à l'équilibre : la représentante des personnels CGT et le conseiller municipal communiste.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article