Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 13:30
C'est le 8 septembre que sera rendu le jugement du tribunal concernant les dirigeants de Catalina, qui ont ruiné Thomé Génot avant de disparaître aux Etats Unis. Disparaître est un bien grand mot, puisque leurs adresses sont connues !
La communauté d'agglomération, le conseil général et le conseil régional s'étaient portés partie civile.
Dans l'assistance, des représentants des ex Lenoir et Mernier étaient venus soutenir leurs camarades. J'y étais, avec Sylvain Dalla Rosa, pour apporter le soutien des élus communistes. En l'absence des prévenus, c'était l'unanimité pour demander la peine maximale : 5 ans d'emprisonnement et un mandat d'arrêt.
Il serait effectivement juste que le maximum soit fait, à la fois car c'est la reconnaissance du tort fait aux salariés et comme menace pour ceux qui seraient tentés des mêmes malversations !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 23:51
Le 5 juillet, c'est la fête du PCF à Revin
(sur le quai E Quinet)
7 H 00 - Inscription au concours de pêche
8 H 00 - Début du concours de pêche
11 H 30 - Inauguration de la fête avec des personnalités locales
12 H 00 - Repas champêtre
15 H 15 - Twirling bâton
17 H 00 - Intervention politique
17 H 20 - Résultats du concours de pêche
17 H 30 - Spectacle et bal avec LA GOULUE
Les communistes revinois veulent donner un prolongement au rassemblement qui s’est opéré avec le Front de Gauche aux élections européennes (7,06% des suffrages à Revin). A l’occasion de leur fête annuelle, une large place sera accordée au débat pour construire ensemble une alternative politique crédible à gauche. Les différents spectacles et animations permettront de passer un dimanche agréable dans un beau cadre.
Et si vous souhaitez retrouvez mon article sur la fête de l'année dernière, cliquez ici !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 23:35
Aujourd'hui avait lieu la signature du protocole opérationnel entre Pôle emploi et le Conseil Régional, voté lors de la dernière session plénière.
Cette signature a été précédé d'une journée de travail ayant pour objectifs de mettre la prescription de formation au cœur du métier des conseillers Pôle emploi et de favoriser une approche coordonnée des acteurs de la formation et de l’orientation en région qui a rassemblé environ 130 personnes dont 90 agents de Pôle emploi.
En cliquant ici, vous pourrez trouver l'intervention que j'ai faite en introduction : elle vous donnera quelques éléments sur l'accord signé et surtout vous en précisera le but : pas du tout un satisfecit sur Pôle emploi, mais la volonté de tout faire pour que malgré la politique de gribouille du gouvernement en matière d'emploi, les demandeurs d'emploi de Champagne Ardenne puissent accéder à des formations dans de bonnes conditions.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 23:37
On aura apprécie la déclaration parue récemment dans la presse locale de la députée UMP de Charleville Mézières découvrant que le centre hospitalier de cette ville n'avait été aidé, ni dans le plan Hopital 2007, ni dans le plan Hôpital 2012, alors que des travaux de grande ampleur ont été entrepris, et préférant mettre en cause la gestion de l'hôpital et la présidente du conseil d'Administration plutôt que de reconnaître les méfaits de la politique de pénurie aggravée depuis 2002 !
C'est vrai qu'elle a voté la loi Bachelot ! Bien sur, il n'y a rien sur les financements dans cette loi. C'est d'ailleurs un reproche majeur que l'on peut lui faire ! Mais cette loi a bien d'autres défauts, pire, c'est une loi dévastatrice ! Et le gouvernement a tellement peur de la contestation et tellement envie de transformer les hôpitaux pour que ce ne soient plus les soins qui comptent mais l'argent, qu'au tout dernier moment, alors que les députés et sénateurs de la majorité s'étaient mis d'accord sur un texte, Roselyne Bachelot a fait voter un amendement, renforçant les pouvoirs du directeur. Voici ce qu'en a dit Jacqueline Fraysse, député communiste des Hauts de Seine : Cet amendement de dernière minute, présenté comme technique, ne l’est évidemment pas. Il ne modifiera pas, s’agissant du directoire, les dispositions de ce texte lourd de conséquences et dont nous contestons profondément la philosophie. Il traduit surtout l’embarras du Gouvernement face aux préoccupations des personnels soignants. Vous prétendez défendre l’hôpital public, madame la ministre ; je suis sensible à ces déclarations et aimerais pouvoir les croire. Mais deux exemples les démentent. L’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille s’est en effet vu attribuer 9 millions d’euros pour la modernisation de ses systèmes informatiques, pendant que le nouvel hôpital privé Euroméditerranée, issu de la fusion de deux cliniques, recevait 54 millions d’euros, soit la plus importante enveloppe de la région. La presse, cette semaine, a rapporté un autre exemple : une clinique privée de l’Isère a obtenu une autorisation de scanner délivrée par vos soins, alors que l’hôpital le plus proche, qui pratique trente fois plus d’examens nécessitant ce type d’appareil, ne se voit pas offrir la même possibilité. Cerise sur le gâteau, l’autorisation a été donnée contre l’avis de l’ARH. Voilà comment le Gouvernement défend les hôpitaux privés. Je le répète, je suis sensible à vos propos, mais je ne peux pas les croire, car les faits sont têtus. De même, madame la ministre, vous prétendez que vous ne fermez pas les hôpitaux publics. Si le député-maire d’Ivry était là, il bondirait : vous venez encore de fermer une maternité dans sa ville.
Si Bérengère Poletti découvre que l'hôpital de Charleville Mézières n'a pas été aidé dans le cadre du plan hôpital 2007, c'est sans doute qu'elle a mauvaise mémoire ou manque de saines lectures comme celle de Nouvelles des Ardennes. Dans le numéro 1063 du 25 septembre 2003, on retrouve les investissements annoncés pour les Ardennes dans ce cadre : rien pour les hôpitaux publics mais une aide pour la Polyclinique du Parc et une pour « une nouvelle répartition des activités entre les cliniques de Givet et de Revin ». On connaît d'ailleurs les résultats de cette nouvelle répartition : la mort des deux établissements !
L'avenir s'annonce sombre pour l'hôpital de Charleville Mézières avec une prévision de déficit de 5 millions d'euros en 2009, malgré une diminution des dépenses de personnels de 1% et une augmentation de 7% du supplément pour chambre particulière (votre salaire, il a augmenté de 7% ?) et l'on se rappelle du forcing fait pour faire payer un maximum de forfaits aux mutuelles (pour relire mon billet à ce sujet, cliquez ici). Un nouveau projet d'établissement se prépare prévoyant la fermeture de 40 lits ! Oui, vous avez bien lu, quarante ! L'argument disant que certains lits sont occupés par des malades qui relèvent plus de lits de soins de suite ou de rééducation est parfaitement recevable, sauf que l'on met la charrue avant les boeufs et qu'en plus on n'est pas sur d'avoir les boeufs, car on annonce les fermetures de lits, mais que l'on ne sait pas où et quand seront créés les lits de soins de suite ! Bref, on va à la catastrophe ! Berengère Poletti préfère mettre en cause la gestion de l'hôpital que la politique de santé ; pourtant l'hôpital de Charleville Mézières n'est ni mieux, ni moins bien géré que les autres hôpitaux de France et de Navarre : au GHSA (l'hôpital de Rethel et Vouziers), le plan de retour à l'équilibre a été refusé et l'agence régionale de l'hospitalisation exige une diminution de la masse salariale, ce qui devrait se traduire par le non renouvellement de 10 CDD !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 19:13
Jean Pol Bois vient de m'adresser cette vidéo de la journée de pêche organisée à Montcornet aujourd'hui par les associations des anciens de Thomé Génot et de Lenoir et Mernier/LCAB.
C'est vrai que j'avais dit que j'y passerai dans l'après midi et puis ... et puis c'est paradoxal : la réunion à laquelle je devais participer ce matin a été annulée ; j'aurais donc du avoir du temps, mais j'ai entrepris de faire tout ce que j'ai en retard, les courriers que j'ai promis de faire, parfois depuis longtemps et ... et tout d'un coup, je découvre qu'il est 19 h !
Vendredi prochain, c'est le procès de Catalina à Reims, à 9 h. Promis, j'y serai et je vous invite d'ailleurs à y venir nombreux pour soutenir les Thomé Génot : ce procès ne doit pas être une formalité mais une leçon pour ceux qui, à l'image de Catalina, voudraient casser l'industrie française et extorquer ses salariés. Seule collectivité à se porter civile, Coeur d'Ardenne ! J'avais écrit au président Bachy le 23 avril pour que le Conseil Régional se porte également partie civile. Peine perdue ! C'était pourtant ce que nous avions convenu à l'époque de la fermeture de l'usine
.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 13:52
Un véritable gâchis : 17 millions d'euros de crédits ont été engagés par l'Etat en Champagne Ardenne, dans la création de contrats aidés (CAE et contrat dit d'avenir) pour le seul premier semestre 2009 ! 17 millions pour développer la précarité !
Si seulement cet argent été donné aux employeurs de ces contrats aidés, surtout hôpitaux, collectivités territoriales et associations, en garantissant la pérennité de ces crédits,  ce sont de véritables emplois durables qui auraient pu être créés !
Le summum de l'hypocrisie, c'est dans l'Education Nationale : le budget emploi de l'Etat alimente indirectement l'Education Nationale en lui permettant d'embaucher des personnes en contrats aidés ! Et si le budget de l'Etat était en ordre, et si cet argent allait directement à l'Education Nationale pour qu'elle crée des emplois pérennes .... Dans les Ardennes, 215 personnes vont ainsi voir leur contrats se terminer dans les jours à venir et retourner à la case chômage. Je viens d'écrire au nouveau ministre de l'Education Nationale, Luc Chatel. Vous pourrez lire mon courrier en cliquant ici.
Et comme le gouvernement UMP ne doute de rien, il a trouvé une nouvelle invention : faire payer aux collectivités locales la formation de chômeurs avant de les insérer dans les entreprises privées. Car en fait, c'est cela, le nouveau dispositif des CAE passerelle. A première vue, cela pourrait paraître bien : des contrats aidés pour lesquels on pense dès le début à la sortie vers un emploi pérenne. Mais dans le détail !!! Ce sont des contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) réservés à des jeunes, pouvant être diplômés, embauchés par les collectivités territoriales avec un contrat prévoyant, dès l'embauche, la possibilité de période d'immersion dans les entreprises du secteur et, je cite la circulaire : "Les CAE passerelles seront proposés sur la base de fiche de postes permettant d'acquérir ou de consolider des compétences transférables vers les entreprises ..."
Dernier scandale des contrats aidés : celui des CIE, les contrats aidés dans le privé. Ce sont 5, 8 millions d'euros de cadeaux aux entreprises que l'Etat a décidé de faire en Champagne Ardenne à travers ce dispositif en 2009, plus de 1,5 millions dans les Ardennes !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 09:55
J'ai participé jeudi à une "grand messe" organisée par le conseil général des Ardennes sur le développement du très haut débit.
L'apport des nouvelles technologies est indéniable, environnemental en évitant des déplacements inutiles, démocratique par un accès facilité de tous aux informations. Il peut être un facteur sans précédent d'aménagement du territoire en facilitant l'implantation de nouvelles entreprises loin des grands centres urbains.
Encore faut il que ce soit un plus et pas un  moyen de la soit disant rationalisation des services publics et de gestion de la pénurie organisée !
Je me suis insurgée en particulier sur le fait que cela pouvait permettre de traiter des difficultés de la démographie médicale comme cela a été dit par les organisateurs : ce peut être un plus, en permettant plus facilement un avis médical très spécialisé ; cela ne remplacera jamais la présence médicale et cela en demanderait d'ailleurs plus, car la logique voudrait que le médecin prenne le temps, avec son patient, d'une consultation à trois, avec le spécialiste à distance, plutôt que de se contenter de faire une lettre adressant le malade au spécialiste !
Quant aux relais de services publics, il y a une vraie idée pour humaniser le numérique, apporter un plus, comme a été conçu le relai des services publics de Vireux Molhain, la transformation d'un point d'accueil du centre social en lui donnant des moyens à travers des contacts avec les réseaux des services publics pour permettre la résolution plus rapide de certaines difficultés, sans les déplacements qui étaient nécessaires auparavant à Givet, Revin ou Charleville.
Mais la politique de la préfecture est une véritable arnaque : faire payer les collectivités pour amplifier les fermetures de services publics !
Car une aide est donnée aux collectivités pendant deux ou trois ans pour créer ces relais en leur conseillant d'employer des personnes en contrats aidés. Dans deux ou trois ans, les collectivités devront payer et l'implantation de ces relais aura justifié de nouvelles fermetures de services publics et en plus les maires auront la tâche douloureuse de mettre à la porte les animateurs et animatrices qui se seront formés à l'accueil du public pour prendre de nouvelles personnes en contrats aidés qui repartiront de zéro, sauf à trouver dans les finances communales les ressources nécessaires au paiement des salaires, ce qui va bien à l'encontre des réformes annoncées !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 09:33
Sarkozy à Versailles : comme un goût d’ancien régime, tel est le titre du communiqué des députés communistes qui poursuit :
Nicolas Sarkozy n’aura décidément rien négligé pour délivrer demain son message devant le Congrès. Aucune contestation possible : aucune voix différente ne pourra s’exprimer en sa présence, aucun vote ne sanctionnera sa politique antisociale. Même le calendrier est de la partie. Le 22 juin 1789, à Versailles déjà, faute de pouvoir réunir les députés des trois ordres, Louis XVI avait dû se contenter de convoquer le Conseil du Roi pour tenter de résister au Tiers Etat qui venait de se proclamer Assemblée nationale.
Deux cent vingt ans après, grâce à une modification constitutionnelle sur mesure, Nicolas Sarkozy prétend ouvrir une seconde phase de son mandat par une cérémonie qui a comme un goût d’ancien régime. Il n’aura pas l’assentiment des parlementaires communistes, républicains, du parti de gauche qui ont décidé de décliner cette convocation.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 02:40
Les élus communistes ardennais apportent tout leur soutien aux salariés de la Poste des Ardennes qui sont en grève.
Depuis plusieurs années le service public de la Poste est en régression dans notre département. Suppression d’emplois, diminution des plages horaires pour le dépôt des lettres, privatisation rampante des bureaux gérer par la Poste, réductions d’horaires.....
Maintenant c’est directement aux conditions de travail des postiers que l’on s’attaque. L’objectif est de faire faire aux facteurs plusieurs tournées par jour. Avec d’autres mesures, la conséquence à terme sera de supprimer une cinquantaine d’emplois. C’est inadmissible. Après la suppression de plus de 30 emplois avec le transfert du centre de tri vers le Moulin Leblanc, la transformation (privatisation ?) de 46 bureaux en Agences postales communales (APC) ou en Relais postes commerçants (RPC) sur les 110 points de contact que la Poste possède dans les Ardennes, c’est un pas de plus vers le démantèlement du secteur postal public qui est franchi.
Alors que la Poste, nationalement, a réalisé 529 M€ de bénéfice en 2008, on assiste à une course effrénée à la rentabilité au détriment de la qualité d’un service public de proximité de qualité. Souvent les élus locaux sont confrontés aux diktats de la Poste qui souhaite diminuer ses prestations dans les communes. L’application des directives européennes amène le gouvernement à transformer la Poste en Société anonyme et habitue les citoyens à un service en régression en annonçant la distribution du courrier à J+2.
A l’image des postiers en lutte, la mobilisation de tous ceux qui refusent la casse du service public et la soumission aux marchés financiers, est nécessaire. Les élus communistes veulent prendre toute leur part dans ce rassemblement.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 21:19
Les actions d'hier ont permis la reprise du dialogue qui n'a jamais eu lieu dans l'entreprise. Ce qui domine c'est plus qu'un manque de considération pour les salariés, c'est un patronat arrogant qui les considére moins que des machines car celles ci ont une valeur de rachat que les salariés n'ont pas !
Jean Pol Bois a été rencontrer les salariés au retour de la délégation qui avait participé à la réunion en préfecture, accompagné de Patrick Lattuada, secrétaire de l'UD CGT.



Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article