Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 20:42
La mobilisation ça marche ! Il y avait déjà 210 signatures de la pétition en plein week end !
Ekrem Korkaj, arrêté samedi, est rentré chez lui et la procédure engagée contre lui est arrêtée.
Par les temps qui courrent, il convient de souligner l'humanisme du préfet des Ardennes !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 22:29
Ekrem Korkaj a été arrêté à Sedan samedi dernier. Cette personne, d'origine Kosovar, vit avec sa femme à Vivier au Court ; ils ont deux enfants, nés en France. Le plus jeune, agé de cinq mois, doit subir une intervention chirurgicale grave. Seule la mère a une autorisation de séjour en France et l'arrestation d'Ekrem est donc très inquiétante ! Une expulsion hors de France d'Ekrem serait une catastrophe pour cette famille qui a particulièrement besoin de rester ensemble pour vivre cette période difficile de soins lourds pour le bébé.
Je me suis adressée au préfet pour qu'il fasse preuve d'humanité dans ce dossier : il faut que le père soit rapidement libéré pour rejoindre sa femme et ses enfants.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 23:58
Aujourd'hui, c'est du concret : pour les Lenoir et Mernier, c'était la remise des chèques. Le patronat, à travers les AGS, a du payer les conséquences de la casse de cette usine, du drame engendré pour ses salariés et leurs familles.
La lutte unitaire des salariés a permis cette belle victoire.
La vidéo de Jean Pol Bois vous en dira plus qu'un long discours.


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 23:45
Un tour de France qui traduit la déroute du gouvernement
devant l'explosion du chômage !
J'ai reçu une invitation à participer à une réunion du service public de l'emploi régional ce jeudi en préfecture de région en présence de Laurent Wauquiez, le secrétaire d'Etat à l'emploi.
Un tour de France des régions du secrétaire d'Etat à l'Emploi est annoncé, faisant suite à une réunion nationale des acteurs traditionnels du service public de l'emploi auxquels le gouvernement a jugé bon d'associer d'autres participants comme les opérateurs privés de placement, mais "oublié" les régions. Sans doute oublie-t-il aussi le lien entre emploi et formation ou veut il ignorer que la formation est de la compétence des régions ?

Je participe aussi souvent que je peux aux réunions du Service Public de l'Emploi Régional, car la coordination des politiques de l'Etat et du Conseil Régional est une nécessité. Mais apparemment, demain, le secrétaire d'Etat vient donner ses ordres ! Je n'ai donc fait aucun effort pour changer mon planning et me rendre à Chalons !
Après le plan pour l'emploi des seniors, le plan pour l'emploi des jeunes : les dispositifs de l'Etat s'accumulent, tous aussi inefficaces les uns que les autres, puisqu'ils ne visent qu'à mettre en concurrence les chômeurs entre eux, tandis que les plans de relance ont pour but, non pas le développement d'une économie au service de l'emploi, au service des besoins des populations et respectueuse de l'environnement, mais la préservation des profits boursiers, des bonus bancaires et la reproduction des mécanismes mêmes qui ont engendré la crise !
Par le tour de France des préfectures de région qu'il entreprend, L. Wauquiez prétend obtenir une mobilisation renforcée de Pôle Emploi : les salariés de cet organisme ont plus besoin de moyens pour les aider à accueillir correctement les demandeurs d'emploi et les conseiller, que d'un discours du secrétaire d'Etat. Surtout quand celui-ci travaille à casser le service public de l'emploi et à le rendre inapte à prendre véritablement en charge les demandeurs d'emploi en fusionnant ANPE et ASSEDIC et en organisant le recours à des opérateurs privés de placement !
Les demandeurs d'emploi ont besoin de formation aussi : la réforme de la formation professionnelle, votée par les députés UMP champardennais comme JL Warsmann, contribue à démanteler ce magnifique service public de formation des adultes qu'était l'AFPA en lui retirant son service d'orientation pour le rattacher à Pôle Emploi ! Et le gouvernement préfère ignorer les politiques d'amélioration des qualifications menées par les régions pour remettre à l'ordre du jour des stages non qualifiants, dont l'efficacité ne concerne que les statistiques du chômage : apprendre à mettre un peu plus de couleurs dans son CV n'en a jamais changé le contenu mais rentre tout à fait dans le cadre de la mise en concurrence des chômeurs entre eux !
Le traitement du chômage ne passera pas par des gadgets, mais par un changement d'orientation politique privilégiant les investissements productifs aux dérives financières : un pôle public bancaire, sous contrôle des citoyens, est nécessaire pour reconstruire une industrie et des services générateurs d'emploi de qualité et protégeant notre planète. Les investissements productifs, ce sont aussi de vraies politiques d'éducation et de formation, ni les classes surchargées comme nous le voyons en cette rentrée scolaire, ni les stages parking !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 22:29
C'est parti : une première réunion a eu lieu ce soir à Charleville Mézières, réunissant organisations syndicales, partis politiques de gauche, associations pour organiser la votation citoyenne le 3 octobre.
Cette votation citoyenne, c'est la proposition du Comité national contre la privatisation de La Poste créé il y a un an pour mobiliser contre la surdité gouvernementale : en cliquant ici, vous trouverez le site de ce comité.
Le gouvernement entend privatiser prochainement La Poste. Encore une proposition qui conforterait les logiques financières, alors que nous avons besoin d'un service public de La Poste.
Le projet de privatisation de la poste remonte à 2008. Mis en difficulté, le gouvernement a dû le repousser à plusieurs reprises face à une vraie résistance de la population, des salariés et des élus. Ce projet intervient dans un contexte dégradé pour la Poste :  fermeture de bureaux, réduction de l'offre de service public, notamment dans les campagnes et les villes populaires. Depuis 1997, La Poste n'embauche pratiquement plus de personnel à statut mais uniquement des contractuels.
En Europe et dans le monde, les privatisations postales n’ont engendré que baisse de la qualité du service, augmentation des tarifs, suppressions d’emplois et précarité accrue.
Le 3 octobre, N. Sarkozy devra entendre les voix qui montent dans tout le pays contre cette privatisation : les Ardennais seront de la partie.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 22:54
Mais il doit être appliqué !

Et c'est la société Catalina, en tant que personne morale, qui doit aussi être condamnée !

Ce jugement est une véritable reconnaissance pour les ex salariés des malversations de leurs patrons américains qui ont ruiné Nouzonville.
Allez donc voir sur le site de l'association des anciens salariés de Thomé Génot leur communiqué de presse en cliquant ici.
Il ne faudrait pas que ce jugement ne soit exemplaire que parce que les coupables sont aux Etats Unis !
On en attend autant pour d'autres patrons voyous comme celui de Lenoir et Mernier !
Ce jugement est un encouragement pour la ténacité de tous les salariés qui défendent leur entreprise, pour l'unité d'action.
De ce point de vue, on ne peut que regretter que cette sombre histoire de plainte contre Claude Choquet, le représentant des Lenoir et Mernier/LCAB par le syndicat CFDT des métaux se poursuive : Claude est convoqué au tribunal le 26 octobre !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 14:43
Telle est en gros l'appréciation que l'on peut porter sur la politique du conseil Régional vis à vis des TOS, ces personnels de service dans les lycées qui ont été confiés aux régions en 2004.
En tout cas, beaucoup mieux que la politique du Conseil Général des Ardennes vis à vis des TOS des collèges !
Voici le courrier que je viens d'adresser au Président de la Région, JP Bachy :
Monsieur le Président, cher ami,
J'ai eu l'occasion de rencontrer un responsable syndical des TOS et cela m'a permis de faire le point sur les différentes difficultés rencontrées.
Il est clair que la décentralisation a posé des questions complexes et que tout n’est pas encore réglé !
La vision syndicale, c’est que l’approche du conseil régional est beaucoup mieux que celle d’un conseil général comme celui des Ardennes, qui supprimerait une vingtaine de postes dans les collèges pour cette rentrée scolaire : la politique de déprécarisation des emplois dans les lycées que nous menons est effectivement la seule de nature à assurer dans les établissements scolaires la qualité nécessaire à l’accueil des élèves.
Mais cela ne suffit pas. Le budget 2010 de la région doit être l’occasion de mettre un coup d’accélérateur à cette politique de déprécarisation : il y a encore des contrats aidés sur des fonctions TOS, deux par exemple au lycée Sévigné à Charleville Mézières.
Les mécanismes clairs de mouvement des personnels tardent à se mettre en place. La publication, uniquement par voie informatique des postes vacants, crée une fracture numérique, d’autant plus que dans certains établissements, les TOS n’ont pas accès à un ordinateur en dehors de la présence de l’intendant de l’établissement ; les commissions paritaires ont du mal à être aussi constructives qu’au temps de l’Education Nationale et les choix faits, sans doute en suivant systématiquement l’avis du chef d’établissement ou de l’intendant, laissent un arrière goût avec une préférence donnée pas forcément à la personne la plus qualifiée (par exemple un travail en restauration sans CAP cuisine alors que d’autres candidats l’avaient) Les droits syndicaux sont limités au minimum légal.
Il n’y a pas eu de CHS pendant plus d’un an …
Il convient donc de corriger rapidement ces erreurs de jeunesse dans la décentralisation des TOS par une gestion plus rigoureuse des ressources humaines, développer encore la formation des TOS.
Ce travail inachevé ne doit pas masquer l’ampleur de ce qui a déjà été réalisé et les progrès apportés : par exemple, les TOS ont enfin des visites de médecine du travail, ce qui n’était pas le cas dans l’Education Nationale !
Bien à toi.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 15:28
Arrêtons de pleurer car des solutions seraient possibles pour réduire les inégalités d'accès aux soins selon les teritoires à condition de s'en donner les moyens !
Avant hier, j'ai assisté à la matinée organisée par le CESR de Champagne Ardenne à la foire de Chalons sur le thème : "La santé rencontre le territoire."
Heureusement qu'il y avait une représentante des usagers, car sinon, quel consensus autour du « On fait tout ce qu'on peut, mais on ne peut pas mieux ! » et « vive la loi HPST ! »
Pas une remarque sur la possibilité d'augmenter les dépenses de protection sociale !
Pas de remise en cause du passé, du numérus clausus. Certes, maintenant il faut faire avec le trop petit nombre de personnels de santé formés pour les années à venir, mais l'analyse des raisons du consensus des gouvernements de droite et socialistes sur ce sujet est indispensable pour l'avenir.
Le débat se limite au maintien ou non de la liberté d'installation, mais ne faut il pas rechercher les véritables causes des disparités régionales et intrarégionales de densité des personnels ?
Sans parler d'un certain populisme : « les médecins gagnent bien leur vie ; ils n'ont qu'à faire ce qu'on leur demande ! »
J'ai juste eu la possibilité de dire trois mots sur la protection sociale, alors cela m'a donné envie de vous en dire plus sur les questions de démographie médicale !
Il faudrait effectivement avoir le courage de prendre à bras le corps toutes ces questions, sans tabous !
- la question des rémunérations des médecins n'est sans doute pas à prendre que par le bas (même s'il faut à l'évidence augmenter les salaires de débuts de carrière des médecins salariés, revaloriser le domaine de la prévention, médecine scolaire, médecine du travail ...) et il faut certainement aussi s'intéresser au haut : les dépassements d'honoraires, la rémunération des actes médicaux dans l'hospitalisation privée en plus du tarif de l'hospitalisation. Sur ce dernier point, la politique actuelle est à l'opposé de ce qu'il faudrait, qu'il s'agisse de la convergence des tarifs du privé et du public, qui ignore totalement la question de la rémunération des actes médicaux, pour mieux pénaliser le public ou des volontés de payer des médecins hospitaliers selon les modes du privé, avec les dangers de casse du statut progressiste des praticiens hospitaliers ... et de multiplication des actes inutiles, nocifs pour les malades et les caisses de la sécurité sociale !
- la question des conditions de vie et de travail des personnels. Que ce soit à l'hôpital ou en médecine de ville la pénurie s'autoentretient : la surcharge de travail n'incite pas de nouveaux médecins à venir dans ces zones. Cela suppose donc des mesures énergiques pour casser ce cercle vicieux, mais c'est aussi toute la question du désamènagement du territoire qui est posée, rendant difficiles les conditions de vie dans certains territoires ! Je pense qu'une réduction de la liberté d'installation dans les zones les plus surdotées n'aurait pour effet que de renforcer la présences de médecins et autres personnels de santé dans les zones légèrement moins dotées, mais serait sans effet dans les zones les plus en difficultés !
- la délégation de tâches actuellement assurée par les médecins à d'autres personnels est sans doute nécessaire pour régler les difficultés qui vont s'amplifier dans les années à venir du fait du vieillissement de la population médicale ! Mais cela ne peut être qu'un échec si cela est aussi conçu comme un moyen de diminution des dépenses de santé ! Car cela suppose que la qualification supplémentaire des personnels trouve sa reconnaissance salariale et cela suppose aussi des dépenses de formation !
Je terminerai par une note humoristique (plutôt de l'humour noir) : les intervenants de mardi à Chalons (dont des parlementaires de l'UMP) ont souligné l'intérêt des initiatives des conseils généraux et du conseil régional. Si, comme le souhaite l'UMP, la réforme des collectivités annoncée se traduit par la suppression de la clause de compétence générale des collectivités, cela ne sera plus possible, la santé étant une compétence nationale (et devant le rester).
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 01:00
Après l'agglomération de Charleville Mézières (voir le dernier article de bilan de Jean Charles en cliquant ici), c'est à la région que les élus communistes ont gagné une tarification solidaire.
Il ne s'agit plus de bus, mais de trains ou plus précisément des trains régionaux, ceux qui sont financés par le conseil régional, mais aussi des trains nationaux pour leurs parcours en région, sauf les TGV.
Les bénéficiaires sont toutes les personnes constituant un foyer fiscal, résidant en Champagne-Ardenne, dont le revenu imposable n’excède pas 80 % du S.M.I.C. net annuel, par part, au sens du code général des impôts.
Une carte gratuite, valable un an, permettra de prendre des billets avec une réduction de 80%.
Les dossiers permettant d'obtenir ce Pass'solidaire devraient être disponibles dès ce premier septembre dans les gares.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 18:56
Bilan 2004-2009 de la politique du conseil régional
et perspectives pour un prochain mandat

En cliquant ici, vous trouverez le document que je viens de rédiger pour faire le bilan de la politique menée par le Conseil Régional depuis 2004 et lancer quelques pistes d'un programme pour le prochain mandat.
Ce document se veut relativement "neutre" : j'ai évité toute polémique, évité de râler contre ce qui avait été fait contre mon avis, évité d'insister sur ce dont je suis particulièrement fière, car j'ai du vraiment me battre pour y arriver.
J'ai aussi essayé d'avoir un langage politiquement correct, ce qui m'a frustrée ! De ce fait, il y a trois colonnes dans la page que vous pourrez lire : à gauche quelques liens, au milieu le document proprement dit et à droite quelques commentaires rajoutés : j'en écrirai d'ailleurs certainement d'autres dans les jours à venir, mais comme il va bien falloir que je rende ce devoir de vacances (car écrire en langage politiquement correct, c'est une vraie punition pour moi) et que je voulais que mon blog en ait la primeur, c'est assez pour aujourd'hui.
Il est sans doute un peu technique et plein du jargon de la formation professionnelle : si vous ne comprenez pas certains éléments, n'hésitez pas à me questionner ! Mais je ne conçois pas de ne pas donner un maximum d'informations à nos concitoyens.
Enfin, il manque plein de choses, comme par exemple la politique menée vis à vis des missions locales, mais ce document commence déjà à être trop long pour être vraiment lisible !

Évidemment, j'attends vos commentaires !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article