Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 11:42
A la suite du décès de Patrice Groff, des élections vont avoir lieu dans le canton de Monthois les 22 et 29 novembre (s'il y a un second tour).
Cela va être l'occasion pour les électeurs de ce canton de dire leur insatisfaction de la politique du conseil général suiviste de celle du gouvernement et de voter pour un candidat vraiment à gauche, pas prêt à se compromettre avec ceux qui cassent les services publics, désamènagent notre territoire ardennais et propagent le chômage.
Je leur conseille de voter pour Jean Duterte. Sa suppléante sera Patricia Honorez.
Avec Jean, vous êtes surs d'avoir un élu qui :
- exige une politique économique du conseil général en faveur de l'emploi et non d'un patronat qui prend l'argent public pour licencier !
- se mobilise pour la défense des services publics : il a été un des initiateurs de la votation citoyenne contre la privatisation de la poste dans le département.
- se démène pour que le dossier de la maison de retraite de Vouziers doit véritablement être pris en main afin que les sommes demandées aux familles n'explosent pas
- mette en place un conseil cantonal pour faire vivre la démocratie locale et mieux relayer au conseil général les préoccupations des habitants du cantons et de leurs élus.
Et puis, votez communiste le 22 novembre, cela sera aussi pour vous dire que :
- vous voulez une vraie politique environnementale, pas une taxe carbone sur les ménages ;
- la politique agricole européenne est une aberration qui tue nos campagnes ;
- il y en a marre d'une politique économique capitaliste qui privilègie les profits à un amènagement harmonieux des zones rurales avec des emplois pour y rester ...


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 22:19
Jean Pol Bois sort le 15 novembre un nouveau DVD sur la faune dans les Ardennes :" Patience et respect ". Vous pourrez y retrouver ces merveilleuses images de la nature ardennaise et d'autres aussi.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 15:09
Hier avait lieu au Conseil Régional une conférence sur l'Emploi.
Le préfet de région a répété les annonces gouvernementales sur les aides à l'emploi type contrats aidés. Ce n'est évidemment pas cela qui réglera la question : les gens ont besoin d'emplois stables, bien payés et cela ne peut se faire que dans le cadre d'un développement économique harmonieux !
Et comme tout un chacun le sait, l'économie ne va pas bien en ce moment et les Ardennes et la Haute Marne sont en situation plus difficile que les autres départements de la région.
Je vous invite, sur ce sujet, à aller lire le débat sur la situation de l'économie et de l'emploi fait par le Conseil Economique et Social Régional en cliquant ici. Il met bien en évidence, à la fois les atouts de la région, le travail accompli depuis quelques années avec le développement des infrastructures, la présence de 2 pôles de compétitivité (j'aurais d'ailleurs aimé que la réunion d'hier donne le temps de discuter des avancées liés à ces pôles, mais le temps était compté dans cette matinée !), une véritable avancée vers des actions liées au développement durable, quelques réseaux d’entreprises dynamiques, un Programme de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur en cours de constitution, des Agences reconnues dont CADEV, CARINNA et ARCAD, le plus gros CRITT de France, 2 nouveaux établissements d’enseignement supérieur qui devraient s’implanter vers Reims, dont Centrale en lien avec le pôle IAR, une économie Sociale qui se développe réellement et qui développe de l’emploi…
Mais le Conseil Régional n'a pas une baguette magique dans le contexte de crise internationale ! Il suffit de lire le dernier article du blog de la CGT de Delphi pour voir que l'on licencie aussi au Luxembourg ! Vous le trouverez en cliquant ici.
Alors mieux vaut rester modeste ! Ne faisons pas croire que parce que le conseil régional se démène dans l'intérêt des champardennais tout va aller mieux. C'est simplement moins pire !
C'est comme sur la sécurisation des parcours professionnels : le conseil régional peut (et le fait) mettre en place un certain nombre d'outils. Une véritable sécurisation des parcours professionnels ne peut être le fait que du patronat, sans doute contraint par des lois !
C'est tout le contraire de la flexsécurité voulue actuellement par le gouvernement pour mieux servir les intérêts patronaux !
Faisons en sorte d'ailleurs que la droite gouvernementale ne s'empare pas de la région, car un développement économique harmonieux, elle s'en f. . Ce qui compte pour elle, ce sont les profits des patrons !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 04:39
Les élections régionales auront lieu les 14 et 21 mars.
La victoire de la gauche en 2004 a permis de travailler à la fédération des territoires plutôt qu'à leur mise en concurrence, de développer la solidarité : une politique de gauche et une politique de droite, ce n'est pas la même chose !
Les élu-e-s communistes ont joué un rôle décisif dans de nombreux domaines, avec la mise en place du Pass'solidaire dans les TER, avec la création du réseau public régional de formation professionnelle, mais aussi avec la création de la délégation à l'égalité entre les femmes et les hommes, avec la modulation sociale des tarifs de restauration. En cliquant ici vous trouverez la plaquette réalisée par le groupe communiste au conseil régional pour présenter le bilan de son action.
Mais la vie est toujours dure pour nombre de familles de la région, plus dure encore avec la crise.
J'étais partie ce soir pour vous faire un court article, et puis j'ai élucubré un long texte, que vous trouverez en cliquant ici.
Car la crise n'est en fait rien d'autre qu'un passage obligé pour le capitalisme afin de de façonner la société pour augmenter ses profits et le valet du capitalisme français, N. Sarkozy, met le turbo pour l'aider.
Cela impose une nouvelle étape dans la politique régionale, plus courageuse dans la solidarité, plus courageuse dans la restructuration d'une économie au service des femmes et des hommes de notre région, plus courageuse dans l'affrontement nécessaire avec le patronat et la droite. Et dans le texte long, vous trouverez deux exemples, tirés de la dernière séance du conseil régional sur le manque de courage des socialistes avant que je ne lance quelques pistes de programme pour les années à venir où, vous vous en doutez, vous lecteurs habituels de ce blog, je parle formation et santé !
Car il est urgent de mettre des propositions en débat dans la population de la région ; c'est autour d'objectifs de progrès que les communistes veulent impulser la dynamique d’un large rassemblement des hommes et femmes de gauche pour ne pas laisser la droite faire main basse sur la région.
J'aimerais bien connaître les propositions programmatiques des autres partis !
Mais sans doute y a t-il trop d'élus tétanisés par la peur de perdre leur mandat et devenus incapables de réfléchir à autre chose qu'aux stratégies pour rester conseiller régional.
Si ce n'est que les Champardennais se moquent éperdument de qui est conseiller régional : la majeure partie d'entre eux ne le sait même pas.
Ce qui compte pour eux, c'est ce que fera la région dans les quatre ans à venir pour que leur vie devienne un peu meilleure !
Et évidemment ce n'est pas un Warsmann qui fera cela. Encore faut il répondre par des propositions cohérentes à la démagogie de la droite !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 16:08
Les caisses sont vides ? Et pourtant, les députés sont appelés à voter le 5 novembre un budget de la Défense de plus de 32 Milliards d'euros.

Avec le Mouvement de la Paix, refusons ce budget. Allez signer la cyberpétition, comme je viens de le faire, en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 14:29
"Depuis 2004, la rentabilité des cliniques privées du secteur ex-OQN s’est globalement améliorée tandis que celle des établissements publics du secteur ex-DG s’est globalement détériorée."
Ce n'est pas moi qui le dit, c'est une étude de la très officielle Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques dans un rapport que vous pouvez trouver en cliquant ici.
Et après, on va nous expliquer que c'est pour mieux gérer les hôpitaux !
Ce simple constat doit d'autant plus inciter à changer d'urgence le mode de financement des hôpitaux que l'étude prend en compte une période où le financement à l'activité n'était que partiel ! Depuis cette année, l'activité intervient à 100% dans les budgets hospitaliers, de quoi parfaitement expliquer toutes les difficultés budgétaires !
C'est un tout autre mode de financement des hôpitaux qui est nécessaire, fondé sur les besoins de la population. L'incitation actuelle à augmenter l'activité pour juste équiliber les budgets et garder les personnels relève tout simplement d'une logique déshumanisée : il faudrait en fait que les maladies se répandent pour qu'il y ait plus de gens à traiter !
Mais c'est effectivement la déshumanisation qui est à l'ordre du jour à l'hôpital et si vous voulez savoir comment ce qui est affiché comme étant "la démarche qualité" procède aussi de cette déshumanisation, je vous invite à aller lire Options Santé d'octobre
, le bi-mensuel de l’Union Fédérale des Médecins Ingénieurs Cadres et Techniciens CGT, en cliquant ici. L'article sur l'intensification du travail est remarquable, mais également la dernière page :"L'erreur professionnelle est un accident du travail" et cet article explique très bien comment la mise en place des ordres participe de ce refus de remettre en cause les organisations du travail pour s'en tenir aux responsabilités individuelles.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 12:00
Le projet de fiscalisation des indemnités d'accidents du travail/maladie professionnelle est un triste témoin des choix gouvernementaux : s'en prendre aux "petits" ! Je vous invite à aller signer la pétition contre la taxation des accidentés du travail en cliquant ici, comme je viens de le faire.
C'est d'ailleurs sur le travail qu'a centré son intervention, dans le débat général du projet de loi de financement de la sécurité sociale, le député communiste des Hauts de Seine, Roland Muzeau. Evidemment, il redit l'opposition des communistes à cette taxation. Je vous invite à aller lire son intervention en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 20:10
Le débat annuel à l'Assemblée Nationale sur la loi de financement de la sécurité sociale a commencé. Si cette loi était votée telle quelle, ce serait encore toute une série de mauvaises nouvelles : augmentation du forfait hospitalier, nouveaux déremboursements de médicaments, fiscalisation des indemnités d’accidents du travail...
Vu le nombre de ministres et de secrétaires d'etat venus défendre le texte en introduction au débat de l'Assemblée Nationale, le gouvernement doit se rendre compte que ce texte est fort attaquable !
Le déficit prévu est de 31,5 milliards d’euros et même le rapporteur UMP du texte, Yves Bur, s'est étonné de la « timidité » du gouvernement par rapport à de nouvelles recettes. Mais le gouvernement ne voit que par la diminution des dépenses. Et, croyez moi, Yves Bur, il n'est pas tout blanc ; il a même le culot de proposer un amendement prolongeant d’une journée le délai de carence au-delà duquel l’indemnité journalière est versée aux assurés sociaux en cas d’arrêt maladie. Vous pouvez d'ailleurs aller lire sur ce sujet le communiqué du groupe des sénateurs communistes et républicains en cliquant ici.
Le texte de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 est tellement mauvais que les députés communistes ont demandé un renvoi en commission tout en faisant des propositions pour dégager 70 Milliards d'euros de recettes supplémentaires, de quoi à la fois éponger le déficit et revenir sur tous les déremboursements, mettre fin au juteux marché de l'assurance complémentaire qui se développe (à ce sujet, vous pouvez aller lire un article de L'Humanité d'hier en cliquant ici.).
Pour les communistes, comme l'a déclaré Jacqueline Fraysse, député communiste des Hauts de Seine, hier à l'assemblée nationale, " Nous avons également des conceptions différentes de ce que représente la santé pour notre pays. Pour nous, la bonne santé d’une population, comme son éducation, est un investissement pour le présent et l’avenir. Les dépenses de santé ne sont pas un boulet pour notre économie mais, au contraire, une richesse sur le plan humain comme sur le plan économique.
C’est pourquoi nous considérons qu’il faut partir des besoins et adapter les financements, car loin d’être une charge, la protection sociale contribue et participe pleinement au développement économique.
"
L'ensemble de son intervention est trop long pour que je vous la recopie ici, mais je vous l'ai mis sur une page à part que vous pourrez trouver en cliquant ici. Si vous êtes pressés, allez au moins à la fin : il y a toutes les explications sur les financements possibles.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 17:48
Les derniers chiffres du chômage montreraient un arrêt de sa progression voire une lente diminution. C'est sans doute bon pour la communication de Sarko et de ses sbires, mais la réalité est toute autre : déjà il y a tous ceux qui ne sont pas indemnisés et qui ne fréquentent plus Pôle Emploi, devant la désorganisation de cette institution. Mais en plus, il y a tous ceux qui ont trouvé à travailler une heure par ci ou par là. Et en fait le nombre total de personnes inscrites à Pôle emploi augmente, c'est uniquement ceux qui n'ont absolument pas de travail dont le nombre est légèrement moins important. Il y a eu les vendanges aussi.
Et n'oublions pas que les salariés licenciés économiques dans les Ardennes ne sont pas comptabilisés comme demandeurs d'emploi, puisqu'il y a le CTP.
Je voulais faire la liste de tous les licenciements qui étaient intervenus ces derniers mois dans les Ardennes : en fait, d'autres l'ont fait et je l'ai trouvé sur le blog de salariés de Raguet à Bogny sur Meuse. Vous pourrez la lire en cliquant ici. Cela date du 3 octobre. Depuis il y en a eu d'autres, neuf par exemple chez Stevenin-Nollevaux aux Hautes Rivières, une deuxième vague depuis le début de l'année, méthode assez scandaleuse, car elle évite à l'entreprise de mettre en place un plan de sauvgarde de l'emploi.
En ce qui concerne Thyssenkrup, rassurez vous au moins sur un point : les aides régionales n'avaient pas encore été versées et sont donc bloquées.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 01:54
Vendredi matin, j'ai représenté le conseil régional au Conseil d'Administration du GHSA (groupement hospitalier sud Ardenne)
Selon un processus bien mis au point par l'Agence Régionale de l'Hospitalisation, l'hôpital doit présenter un plan de retour à l'équilibre car il aurait un déficit structurel de l'ordre de 1 M d'€ ! Un déficit structurel qui ne peut aller qu'en s'aggravant puisque à activité constante, les recettes devraient baisser dans les années à venir par l'application mécanique de ce que les technocrates au service de la réduction des dépenses de santé appellent le coefficient de transition.
De quoi s'agit il ? Les recettes des hôpitaux sont maintenant essentiellement le résultat de leur activité : c'est ce qu'on appelle la tarification à l'activité. Pour éviter un effondrement brutal des recettes avec la mise en place de la tarification à l'activité, un facteur multiplicateur a été mis en place dans les hôpitaux dont la dotation globale était bien supérieure aux recettes prévues avec la tarification à l'activité. Mais ce facteur, ce coefficient de transition, baisse tous les ans et n'existera plus en 2012. Déjà l'année prochaine c'est de l'ordre de 600 000 euros de moins qui seront disponibles.
Vous allez dire : "il n'y a pas de raisons que certains hôpitaux aient plus que d'autres pour la même activité" . Et si pourtant ! Et vous conviendrez vite que l'isolement de Vouziers, que l'existence de deux sites, que les permanences nécessaires pour prendre en charge les populations malades en urgence sur ce vaste territoire peu peuplé du Sud Ardenne coûtent, mais n'est ce pas là précisément une des raisons structurelles d'un service public : prendre en charge tout le monde quelque soit son lieu d'habitation, rentable ou non.
Mais l'oeil aveugle de l'ARH ne voit pas cela : alors, déjà cette année, on va supprimer 10 emplois. Bien sur, cela ne va pas être des personnels titulaires, mais il y a tellement de salariés contractuels maintenant dans les hôpitaux que c'est simple : on ne renouvellera pas les contrats. Pourtant l'accord s'est manifesté au CA pour dire qu'il n'y avait pas trop de personnel.
Pire, on a appris qu'il faudrait absolument une aide soignante supplémentaire dans le service de soins palliatifs pour que les malades soient simplement correctement pris en charge.
Pourtant les gestionnaires de l'établissement sont contents : la création des soins palliatifs a donné une bouffée d'oxygène à l'hôpital, car, comme c'est politiquement correct de créer des unités de soins palliatifs, c'est bien payé. Cela a permis de boucher certains trous, limiter les déficits dus aux autres services et du coup, même si c'est politiquement correct, les patients n'y sont pas correctement pris en charge, entourés comme il le conviendrait et ce ne sont pas dix suppressions d'emploi qui vont en créer un dans ce service !
Inutile de dire que j'ai voté contre ce plan de retour à l'équilibre, comme d'ailleurs les déléguées syndicales. Malheureusement d'autres espèrent encore séduire l'ARH par leur approbation ou au moins leur abstention. C'est bien ignorer les règles implacables d'un gouvernement qui n'a que faire des problèmes de santé, mais veut surtout éviter les vagues et conseille donc le chantage !
Bientôt devrait être présenté le projet d'établissement, susceptible de faire faire quelques autres économies. Silence et bouche cousue sur ce sujet. Personne n'a mouffeté.
Or j'apprends aujourd'hui que ce projet d'établissement envisage très sérieusement la fermeture de la maternité.
Et les annonces du week end sur les fermetures de bloc opératoire laisse craindre le pire. Des travaux sont engagés à Rethel pour le refaire à neuf ! On n'ose croire que l'ARH aurait osé laisser s'engager ces travaux sans que la perennité du bloc ne soit assurée.
Un dernier mot pour dire que dans un de mes précédents articles (à retrouver en cliquant ici), j'annonçais une réunion concernant l'hôpital de Charleville Mézières. Cette réunion a été un franc succès  et un collectif de défense de l'hôpital se met en place : j'y reviendrai prochainement.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article