Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 15:37
Regardez donc cette vidéo !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 14:19
Voilà le courrier que j'adresse au Ministre de l'Education Nationale, vous savez, celui qui n'a même pas démissionné de son poste de conseiller régional en devenant ministre, mais qui ne met plus les pieds au conseil régional !
lyceerevin.jpgMonsieur le Ministre,
Vous mettez en place une réforme des lycées qui inquiète beaucoup enseignants, parents et au delà l'ensemble des Français.
Car cette réforme change le sens de l'enseignement. Elle le fait passer d'un enseignement global, avec ses défauts certes, mais aussi ses qualités qui ont fait la réputation de la France, à un enseignement utilitariste dont le seul but serait de faciliter l'insertion professionnelle des jeunes, là où il faut former de futurs travailleurs, certes, mais aussi de futurs citoyens, des femmes et des hommes tout simplement.
Au delà de la très dommageable suppression de l'histoire en classe de terminale scientifique, exemple caricatural de cet enseignement devenu uniquement celui de l'homo oeconomicus, je voudrais vous donner deux autres exemples qui m'ont été largement commentés par des enseignants de ces disciplines inquiets à juste titre :
- la réduction des horaires de sciences et vie de la terre à tous les niveaux du lycée est surprenante à une époque où l'importance des questions environnementales nécessiterait que tous connaissent quelques principes de base sur la photosynthèse, la génétique, l'immunologie... pour ne pas être la cible des obscurantistes. Aucune garantie n'est donnée sur la place des travaux pratiques indispensables à la découverte de ces sciences alors même que cet enseignement serait aussi une ouverture importante à la réflexion pour les élèves des classes littéraires et économiques.
- Le programme de sciences économique et sociale prévu pour le classe de seconde l'année prochaine évacue les questions de société comme l’emploi, le chômage, les inégalités de revenu… et marginalise la sociologie.
L'importance des évolutions de notre monde impose à l'éducation des jeunes des transformations profondes : ils devront être les citoyens de demain, aptes à comprendre les enjeux sociaux, économiques, environnementaux de leurs vies ; ils doivent pouvoir s'insérer sans difficultés dans le monde du travail mais cette insertion se fera d'autant mieux qu'ils seront des acteurs de leur vie et non des sujets passifs.
C'est tout particulièrement important dans mon département, les Ardennes, un département en grande difficulté économique comme vous le savez.
Or non seulement vous proposez cette réforme qui change le sens de l'enseignement, mais vous supprimez des postes d'enseignants, confirmant ainsi le caractère réducteur de ces transformations, alors que l'investissement dans la formation est indispensable pour préparer l'avenir.
La lutte contre les inégalités sociales, culturelles ne peut passer par une réduction globale de l'enseignement, assortie de quelques heures de soutien scolaire, une offre réductrice qui va encore favoriser les enfants des classes les plus cultivées qui pourront trouver chez eux l'éducation leur permettant d'être acteur de leur vie, mais nécessite au contraire plus d'enseignants pour aider les jeunes en difficultés.
En vous demandant de revenir sur cette réforme délétère, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l' expression de mes salutations distinguées.
Michèle Leflon
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 15:03
Que penser du photovoltaïque ?
photovoltaiqueDepuis quelques temps déjà, j'avais envie de faire quelques recherches documentaires sur ce sujet et le titre provocateur d'un article du journal La Terre de la semaine dernière m'a fait passer à l'action !
Ce titre : Se chauffer ou manger, faudra-t-il choisir ? Vous pouvez lire cet article en cliquant ici. Et ce même numéro de La Terre rapporte la déforestation dans les Landes induite par la création d'une immense centrale solaire, la plus grande d'Europe (à lire en cliquant ici).
Pourtant, cette technique paraît prometteuse : moins de la moitié de la surface bâtie française pourrait produire l'équivalent de la consommation d'électricité (alors pourquoi déforester ?).
Mais se pose une question majeure : celle du stockage puisque l'électricité n'est produite que pendant la journée et plus l'été que l'hiver !
Il ne faut pas non plus oublier l'énergie dépensée, tout simplement pour produire ces panneaux photovoltaïques.
Il y a donc une urgence à développer une recherche massive pour améliorer la fabrication des panneaux photovoltaïques et surtout les possibilités de stockage !
Parlons financement maintenant et là, tout se gâte ! EDF est obligé de racheter, à des tarifs qui sont les plus chers d'Europe, l'électricité ainsi produite et fait payer aux consommateurs l'enrichissement de certains investisseurs. Dans sa délibération du 3 décembre 2009 (à lire en cliquant ici) la Commission de Régulation de l’énergie parle de taux de rentabilité de 35 à 90 % ! Et oui, le photovoltaïque est malade du capitalisme !
Quelques conclusions :
- Il faut payer la recherche plutôt que les investisseurs
- il faut un grand service public de l'énergie et ne pas laisser le privé s'enrichir sur le dos des consommateurs
- le photovoltaïque a un avenir pour une utilisation locale de l'énergie produite par équipement des surfaces bâties.
Dans le cadre des futures élections régionales, j'ai entendu une proposition qui me parait bonne et que je souhaite donc relayer : l'équipement en panneaux photovoltaïques des lycées ! (sauf erreur de ma part, c'est déjà prévu pour le nouveau lycée de Revin)
Et pour finir, un dernier lien, celui de l'association Sauvons le climat : il est ici. Il est très documenté. Je vous recommande en particulier sur le photovoltaïque cet article à lire en cliquant ici
.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 01:36
hermesAvec plus de 24 % de rentabilité opérationnelle, Hermès s’attend à réaliser un bénéfice net de plus de 300 millions d’euros. De quoi distribuer, comme tous les ans, près de 110 millions d’euros sous forme de dividendes à ses actionnaires.
Et les salaires des salariés de Bogny sur Meuse ? 
L'Humanité de mercredi parle longuement de cette entreprise dans un article de Thomas Lemahieu, venu il y a quelques jours dans les Ardennes : vous le retrouverez en cliquant ici et la suite en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 22:59
Comment une telle atteinte à la dignité des salariés est-elle possible ? Ce matin, la société TFN qui assure le nettoyage de la préfecture avait convoqué une de ses salariés pour un entretien préalable à un licenciement ... dans la rue.
Allez donc voir le blog de Jean Charles pour en savoir plus, en cliquant ici.
Je viens d'écrire au Préfet. voici mon courrier :
Monsieur le Préfet,
Un événement grave a eu lieu ce matin à quelques centaines de mètres de la préfecture : une salariée de la société TFN (Technique Française de Nettoyage) avait été convoquée dans la rue pour un entretien préalable à un licenciement.
Sans revenir sur les raisons de cet entretien – les éléments dont je dispose me permettant cependant de penser qu'elles ne peuvent justifier un licenciement – les circonstances mêmes de cet entretien sont scandaleuses : la rue ne peut être l'espace permettant à un tel entretien de se dérouler dans des conditions respectueuses de la personne et autorisant une écoute suffisante.
Cette salariée, menacée de licenciement, assure le nettoyage de la préfecture.
Il paraîtrait normal que l'Etat donne l'exemple en demandant aux sociétés auxquelles il sous-traite des travaux de respecter le droit et leurs salariés.
En vous remerciant de vous intéresser à cette question, je vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, l'expression de mes salutations distinguées.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 20:11
logo regionaleVous voulez connaître les propositions de la liste de rassemblement de la gauche aux élections régionales, voir les candidats : voici quelques dates de réunions dans les Ardennes avec la participation de Jean Paul Bachy
Jeudi 18 février : Sedan à 20 h à l'amphithéâtre Pierre Mendès France (Attention, j'avais affiché un autre lieu sur ce blog : c'est bien à l'amphithéâtre )
Mardi 23 février : Revin à 19 h 30 à la mairie (salle des mariages)
Jeudi 25 février : Carignan à 19 h 30 à la salle des fêtes
Lundi 8 mars : Vouziers à 18 h 30 à la salle des fêtes
Vendredi 12 mars : Givet sur le marché
D'autres rencontres sont prévues, sans la tête de liste, retenue dans les autres départements :
Mercredi 24 février : Asfeld, dans la salle des mariages à la mairie à 19 h 30
Vendredi 26 février : Chaumont Porcien dans la salle des fêtes à 19 h 30
Lundi 1er mars : Juniville à la mairie à 19 h 30
Mardi 2 mars : Novion Porcien à la mairie à 19 h 30
Mercredi 3 mars : Chateau Porcien à la mairie à 19 h 30
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 19:56
J'avais réagi au quart de tour en apprenant le projet de remise en cause de la gratuité des transports scolaires par le conseil général (voir mon article en cliquant ici).
Je ne suis pas la seule scandalisée par cette annonce : voilà la déclaration d'André Libron, maire adjoint de Charleville Mézières et président de l'association départementale des élus communistes et républicains :

Lors du débat d'orientation budgétaire au conseil général, le président Benoit Huré, UMP, soutenu par sa majorité et sans contestation du groupe socialiste, a remis en cause la gratuité des transports scolaires dans les Ardennes. Il a pour cela invoqué le coût et les difficultés budgétaires que rencontrent les collectivités territoriales. Les problèmes financiers, entraînant cette remise en cause, sont la suite logique des soutiens à la politique nationale d’étranglement des collectivités et des décisions votées par l'ensemble des députés et sénateurs UMP ardennais. C'est également la même logique prise, il y a quelques années, par Benoit Huré, concernant la tentative de fermeture de collèges ayant moins de 300 élèves.

Le gouvernement réduit le nombre de fonctionnaires, supprime des classes, oblige de ce fait les familles à envoyer leurs enfants à des kilomètres de leur lieu de résidence. Ces derniers font parfois plusieurs heures, aller et retour, de transports pour se rendre à leur école, à leur collège. En plus de la fatigue imposée par ces déplacements, le président du conseil général et sa majorité, veulent pénaliser davantage les familles en les obligeant à prendre en charge une partie des coûts de déplacement. C’est inadmissible.

Pas un mot n'est sortie du conseil général pour fustiger les transferts de charges imposés par le gouvernement (RSA, routes, etc.) non compensés en totalité aux collectivités. Pas une action n’est envisagée pour demander à l'Etat d'assurer les compensations à hauteur des dépenses, comme l'ont fait certains départements devant les tribunaux. Sur les dépenses sociales transférées aux Ardennes, l'Etat doit plus de 100 millions d'euros, mais ce n'est pas la ligne directrice de la majorité départementale. En exigeant de l'Etat la compensation intégrale de ces transferts de charges les finances du conseil général pourraient, entre autre, financer intégralement le transport scolaire.

Les Huré, Warsmann, Laménie et autres Poletti, votent, avec application, les orientations de leur mentor Sarkozy : comme baisser l'imposition des plus aisés à l'exemple du bouclier fiscal ou la suppression de la taxe professionnelle. L’application de ces mesures a des conséquences que l’on connait dans les Ardennes sur l’emploi et les services publics. Par contre, pour les salariés ou les retraités et maintenant les parents d’élèves c'est payer toujours plus.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 21:03
lyceerevin.jpgUn bon bilan pour les lycées de la liste de rassemblement de la gauche élue en 2004 : c'est ce qu'écrit Christophe  Clément, parent d'élève au lycée de Vivier au Court et vice-président de la FCPE des Ardennes tout en soulignant les dangers de la droite, celle de L. Chatel qui veut réformer les lycées pour réduire les dépenses d'éducation dans notre pays, celle de B. Poletti, qui a refusé de voter les crédits pour abonder les cartes Lycéo lors du vote du budget 2010 de la région. Vous pouvez lire la longue lettre de soutien qu'il nous a adressé en cliquant ici. Merci à lui.logo regionale
Tout cela, c'est bien ! Mais il ne va pas falloir s'endormir sur des lauriers !
Et il y a bien des choses à faire dans le prochain mandat ! Et je peux vous dire que je m'y emploierai : c'est dans la continuité de ce que l'on a fait depuis 2004, mais il va falloir mettre le turbo !
- continuer le plan d'investissement pluri annuel des lycées
- finir la déprécarisation des TOS et embaucher : encore 115 personnes en contrats aidés dans les lycées de la région !
- donner des moyens aux associations de parents d'élèves pour que la carte Lycéo, ce soit la gratuité des manuels scolaires partout !
- amplifier considérablement la tarification sociale de la restauration scolaire et de l'hébergement dans les lycées : pour l'instant, 40 centimes de réduction par repas pour les familles modestes, c'est un peu symbolique, même si je suis très satisfaite de cette mesure pour laquelle je m'étais employée, car tout le travail lourd d'organisation et de négociation avec les administrations des lycées est fait et il suffira maintenant de modifier quelques chiffres !
Il suffira de ... Un petit raccourci, car tout cela coûte cher ! Mais c'est aussi une question de choix budgétaires et ceux-ci sont prioritaires et d'exigence vis à vis de l'Etat des moyens pour les collectivités !
Et puis, il va falloir faire du conseil régional un lieu de résistance à la politique de casse des lycées : l'élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles, telle qu'elle est demandée par la loi relative à l'orientation et à la formation professionnelles de novembre dernier en sera un élément essentiel. Et en fait, je me réjouis qu'en fin de compte il s'agisse d'un document qui devra à la fois être voté par l'assemblée régionale et signé par les représentants de l'Etat en région. Il faudra négocier dur et faciliter les mobilisations citoyennes pour obtenir ce que l'on veut, mais il faudra bien que le rectorat s'engage à maintenir les enseignants dans les lycées professionnels sur la durée du contrat de plan !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 20:45
tranchees-jihoA l'heure de l'augmentation du stress au travail, à l'heure où il y aurait tant besoin de médecine du travail, car le profit prime de plus en plus sur l'humain, X. Darcos propose une réforme de la médecine du travail qui va dans le sens du MEDEF, qui supprimerait l'indépendance des médecins du travail vis à vis du patronat.
Pour en savoir plus, cliquez ici, et profitez en pour signer l'appel contre le projet Darcos de mise à mort de la médecine du travail comme je viens de le faire.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 00:21

Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, cliquez ici pour l'épisode précédent !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article