Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 16:23

hq-16 0Le Front de Gauche se lance à l'assaut de l'austérité !

Cette campagne nous comptons bien la décliner dans le département et l'illustrer dans les luttes locales.

Car des propositions pour se sortir du cercle vicieux de l'austérité, on en a ! Vingt cinq !

On peut les regrouper en quatre thèmes que je compte bien vous préciser sur ce blog dans les jours à venir : 

1 Une réforme fiscale et bancaire pour dégager les moyens financiers pour l'emploi et investir

2 le relèvement des salaires et de nouveaux droits pour protéger les salariés des licenciements

3 La transition écologique par un développement économique et social créateur d'emploi

Dans ce chapitre, il y a les services publics. L'action, cela se décline tout de suite dans le département, pour défendre l'Education Nationale menacée avec les fermetures de collèges (Le Chesne, Buzancy), la suppression de la filière générale à Bazeilles et de la filière L à Givet.

Demain, est prévu un rassemblement à Bazeilles et déjà s'annonce un rassemblement devant l'inspection d'académie mercredi prochain à 14 h 30 !

Car au nom des économies d'emploi d'enseignants, on va mettre les élèves sur les routes et désertifier un peu plus certains territoires

4 Un desserrement immédiat des contraintes des traités d'austérité pour changer l'Europe

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 11:16

p6090013.jpgLa lecture de la presse locale de ce matin laisse rêveur, le seul projet de la droite : revenir en arrière. Et si la nouvelle carte de l'intercommunalité est très mauvaise et le résultat de pratiques politicardes (voir mon précédent billet sur le sujet en cliquant ici), dans le nord des Ardennes, c'est bien aussi le résultat des politiques du président de la communauté Ardennes Rives de Meuse et de ses sbires, qui n'ont jamais voulu accepter l'intégration de Revin et d'Anchamps dans cette communauté. La solution proposée par les socialistes est une des plus mauvaises, en transformant l'intercommunalité en un "machin" dans lequel la démocratie de proximité ne pourra être que bafouée au vu de la taille, mais l'intégration du canton de Revin dans le plateau rocroyen relevait de l'aberration. Notons au passage le manque d'imagination des élus PS qui n'ont jamais envisagé d'intégrer Revin dans la communauté Meuse et Semoy. Je ne sais si cette solution était la bonne, mais elle mérite au moins d'être mise en débat !

Quant au président de la communauté de communes des trois cantons, le voilà qui rêve de transformer son territoire en un paradis fiscal à l'image du Luxembourg ! C'est vrai que c'est déjà lui qui est à l'origine de la transformation des Ardennes en vaste zone franche : on s'étonne ensuite que la sécurité sociale aille mal, mais on a, à travers ces mécanismes de suppressions de "charges", en fait, de non participation à la communauté des femmes et des hommes de France, réduit les recettes de la sécurité sociale, comme d'ailleurs des collectivités ! L'absence du sens de la solidarité du député Warsmann, on la retrouve bien dans la manière dont il a géré depuis l'année dernière la question du lycée de Bazeilles : " il faut réduire le nombre d'enseignants, partout, mais pas dans mon territoire ".

A propos, un rassemblement est prévu samedi 19 janvier à 10 h devant le lycée de Bazeilles pour défendre l'enseignement général dans ce lycée : nous ne laisserons pas les rétrogrades monopoliser ce combat par pur opportunisme : la seule vraie raison de fermeture est la volonté de réduire le nombre d'enseignants, de compléter les classes du lycée de Sedan, alors que l'avenir, ce sont bien des lycées polyvalents, mélangeant enseignement professionnel et général, ce qui existe à Bazeilles et que le Recteur et le DASEN veulent casser. Petite remarque sur ce sujet : très traditionnellement il est dit aux élus et aux parents d'élèves que l'Education Nationale réserve pour les représentants des enseignants la primeur des annonces sur la carte scolaire. Or, cette année, le DASEN des Ardennes a prévu une conférence de presse la veille du CTA, le lieu précisément des annonces aux représentants des enseignants.

Toutes ces pratiques, que ce soit sur l'intercommunalité ou sur l'Education Nationale (interdiction est faite aux proviseurs des lycées de parler à la presse ...) sont très mauvaises pour la démocratie. Les militants du PCF et du Front de Gauche ne supportent pas cela : un seul conseil, l'intervention citoyenne pour obliger à la démocratie..

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 15:34

cpam2Dans la continuïté, envers et contre tous, le directeur de la CPAM des Ardennes applique à la lettre et avec zèle, les consignes de révision générale des politiques publiques et prépare dans la discrétion et en faisant pression sur les personnels, la fermeture du centre de Givet : l'accueil n'y est plus fait par des personnels givetois mais par des agents "itinérants" de la CPAM !

Au nom des élus communistes, Sylvain Dalla Rosa a demandé, il y a plusieurs mois, un rendez vous au directeur de la CPAM. Devant l'absence de réponse et la poursuite de la réorganisation, devant conduire à la femeture du centre, poursuite sur laquelle le syndicat CGT des personnels alerte régulièrement, les militants du Front de Gauche ont décidé d'occuper le centre de Givet, jusqu'à obtention d'un rendez vous avec le Directeur de la CPAM et nous y sommes allés à quelques uns de Charleville rejoindre les militants de la Pointe, qui, avec d'André Majewski, conseiller municipal communiste de Vireux Molhain, s'activent pour développer la résistance à la casse des services publics.

Présents à partir de 15 h hier vendredi, nous avons pu constater la fréquentation par le public, puisque en permanence l'agent chargé de l'accueil du public était occupé tandis qu'une personne ou deux même au moment où nous sommes arrivés attendaient.cpam1

D'emblée, nous avons expliqué notre but - avoir un rendez vous avec le directeur - et conseillé de prévenir la hiérarchie à Charleville tandis que notre groupe s'étoffait ! La présidente de l'ASMUP, prévenue, arrive, s'étonne de ne pas reconnaître l'agent d'accueil : et oui, maintenant ce ne sont plus des Givetois, mais du personnel itinérant (qu'on nous explique comment la CPAM fait des économies en déplaçant son personnel et en multipliant les frais de transport !)

Le temps passe, l'heure de la fermeture (16h30) arrive : toujours pas de rendez-vous ! Cela commence à devenir cocasse. L'agent d'accueil vient nous dire qu'il a comme consigne de fermer la porte en nous enfermant à l'intérieur. On fait encore rentrer Laurent Bouvier, cosecrétaire du comité du PG de la Pointe, qui vient d'arriver et nous voilà enfermés (pas trop, en fait la porte s'ouvre de l'intérieur !). Puis voilà la gendarmerie et tandis que j'explique aux gendarmes les raisons de notre présence (mais tous les Givetois sont au courant de la fermeture programmée de ce centre), Sylvain Dalla Rosa est demandé au téléphone par le directeur adjoint de la CPAM.

Avec l'assurance d'un contact téléphonique lundi permettant de fixer un rendez vous et les remerciements du personnel nous quittons le centre peu après 17 h : on a eu le temps de faire quelques projets d'autres actions en cas de persistance de la casse du service de la CPAM à la population. Il y a Monthermé aussi ...

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 23:23

voteLe consensus recherché par F. Hollande sur les questions économiques, les politiques d'austérité (consensus avec le patronat et la droite, beaucoup plus qu'avec les salariés !) fait que la droite axe sa campagne d'opposition sur les questions sociétales. Et c'est une véritable cabale qu'elle monte contre le mariage pour tous en amalgamant le mariage religieux qui ne regarde que ceux qui y croient (et qui n'est évidemment pas concerné par le projet de loi) et le mariage civil sans aucun rapport avec le marbre du dogme religieux, mais bien plutôt un contrat entre deux personnes.

Cette proposition de loi est l'occasion d'autres débats et j'en profite pour dire que, autant la procréation médicalement assistée est déjà dans la loi - c'est un droit utilisé par de nombreux couples qui ne peuvent avoir d'enfant, un droit solidement encadré par les principes éthiques - autant cela ne peut être confondue avec la grossesse pour autrui qui constitue une marchandisation terrible du corps de la femme : on achète, parce qu'on en a le fric, neuf mois de gestation et le don de naissance. Où sont l'éthique et le respect de l'humain ? Que deviennent les droits de la femme, la femme elle-même, quand son corps et ce qui en est aussi une spécificité: la possibilité de procréer et de créer la vie, sont ainsi relégués au rang des marchandises ?

Et l'urgence du mariage pour tous (sans grossesse pour autrui même si certaines associations la revendiquent) ne doit pas faire oublier un autre grand sujet sociétal : le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales : ce serait bien que les résidents étrangers puissent voter dès les élections municipales de 2014. Le président Hollande est devenu bien silencieux à ce sujet. Serait ce une promesse de plus qu'il oublie ? Je vous invite à aller signer la pétition demandant que soit engagé rapidement le processus permettant cette réforme essentielle à la démocratie en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 22:42

changementC'était une forêt de parapluie, hier, devant l'inspection académique : la pluie était au rendez vous et je n'ai même pas osé sortir mon appareil photo !

Ce qui n'est pas au rendez vous, c'est le changement annoncé au printemps dernier : il s'écorne de plus en plus !

Ce qui ne change pas non plus, c'est la constance du député de la circonscription, venu défendre le lycée de Bazeilles, alors qu'il prone la diminution du nombre de fonctionnaires et que la situation de l'Education Nationale est bien la résultante de la politique menée par les gouvernements qu'il a soutenu au cours des dix dernières années : "fermons chez les autres, mais pas chez moi !"

Car nous sommes dans la continuité ! Un sursis avait été accordé il y a un an à la fermeture des classes d'enseignement général du lycée de Bazeilles. Le ministre de l'Education Nationale a changé mais la fermeture est toujours à l'ordre du jour. Avec une argumentation qui laisse rêveur : les élèves n'ont pas le choix d'aller en ES, ou en STMG ... Si ce n'est que c'est la conséquence des choix précédents et que la vraie raison, c'est la nécessité de gérer la pénurie d'enseignants !

La mobilisation doit s'amplifier pour défendre le lycée de Bazeilles, comme d'ailleurs celui de Givet et les collèges menacés.

Car l'école ne peut se satisfaire de discours. Et plus généralement, au delà de quelques avancées, le projet de loi de refondation de l'école entretient le flou sur les objectifs assignés à l’école. S’agit-il de créer les conditions de la réussite de tous ou bien de se contenter de réduire les inégalités à la marge ? S’agit-il de poursuivre les politiques libérales qui s’appuient sur l’individualisation et la concurrence pour mettre l’éducation au service de la compétitivité et de la guerre économique, dans la continuité du projet européen ou de construire une école émancipatrice transmettant à tous un haut niveau de culture commune ? Comment mener les politiques sociales ambitieuses incontournables pour la réduction des inégalités sociales et scolaires tout en se soumettant à l’austérité dictée par l’Union Européenne et les marchés financiers ? 

Le projet de loi développe une conception de l’élève qui fait reposer les différences sur des dispositions naturelles : on parle d’« aptitudes », de « rythmes d’apprentissages propres à chacun ». Alors qu'une refondation progressiste de l’école doit rompre avec cette naturalisation des inégalités, affirmer que tous les élèves sont capables d’accéder à un haut niveau de culture et leur en donner les moyens.

Pour ne pas renoncer à l’égal accès aux savoirs des enfants des classes populaires, c’est bien l’ensemble de l’école qu’il faut refonder sur le modèle de l’élève qui n’a que l’école pour acquérir la culture scolaire.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 23:38

hopital-copie-1.jpgTout d'abord locales avec l'inacceptable refus de rencontre du directeur de l'ARS des élus communistes ardennais ! Alors qu'un rendez vous était programmé la semaine prochaine, à la demande de Sylvain Dalla Rosa, maire adjoint de Charleville Mézières et vice président du conseil de surveillance de l'hôpital de cette ville, celui-ci a reçu un courrier annulant cette rencontre au motif que "entre temps, je viens d'être destinataire d'une requête présentée au tribunal administratif de Chalons en Champagne par le syndicat CGT des centres hospitaliers de Sedan et de Charleville Mézières visant à contester le dernier arrêté d'approbation concernant ce GCS, pris par le Directeur général de l'ARS".

En quoi les activités des syndicats CGT ne permettent pas une telle rencontre ?

Le refus de dialogue avec des élus du Directeur général de l'ARS ne témoigne pas d'un progrès démocratique dans la politique de santé ! A quand la démocratie sanitaire ?

D'autant plus que j'aurais aimé qu'il nous fournisse des explications sur la deuxième information que je souhaitais vous donner, celle-ci d'ordre régional : un arrêté du 24 décembre publié le 1er janvier au Journal officiel, à lire en cliquant ici, alloue 16,5 millions d'euros de dotations supplémentaires dans le cadre de l'exercice budgétaire 2012, au titre des Missions d'intérêts général et d'aide à la contractualisation (MIGAC) - vous savez, ce sont ces sommes qui permettent de compenser un peu ce qui ne rentre pas dans la tarification à l'activité des hôpitaux. Et bien, alors que d'autres ARS voient leur dotation augmentée, celle de Champagne Ardenne voit la sienne baisser de 3 M€ par rapport à la répartition de l'arrêté du 7 décembre 2012 (à retrouver en cliquant ici).

Enfin, une information à caractère national : je voudrais vous faire connaître la très belle lettre adressée par Michel Antony, au nom de la coordination nationale des hôpitaux et maternités de proximité à Marisol Touraine au sujet des mesures annoncées par celle-ci par rapport aux déserts médicaux. Ce courrier, vous pouvez le lire en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 13:06

CNFPTLVC'est avec un peu de retard que je reviens dans ce blog sur la dernière réunion du Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie. Cette réunion, le 18 décembre, a vu l'installation de la nouvelle présidente de cette instance, Mme Danielle Kaisergruber par le Ministre délégué à la formation professionnelle (ce sont les deux personnes au centre de la photo).

Une part essentielle de la réunion a porté sur le compte individuel de formation.

Mais c'est sur le rapport sur le financement de l'apprentissage en France que je voulais revenir pour vous donner quelques éléments.apprentissaage

Tout d'abord, j'avais envie de vous permettre de comparer deux chiffres : globalement en 2010, 18 500 € ont été dépensés en moyenne par apprenti dont 13.100 hors rémunération. Pour mémoire, le coût moyen d’un élève du second cycle professionnel se monte à 12.000€ !

Et ensuite de vous faire remarquer la participation particulièrement faible des entreprises aux dépenses d'apprentissage en Chmpagne Ardenne (et évidemment en contre partie, l'importance des dépenses du conseil régional). Comparez un peu avec l'Ile de France !

Vous pouvez retrouver l'ensemble du rapport sur le financement de l'apprentissage, validé le 18 décembre sur le site du CNFPTLV en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 12:35

carte actuelleUn avant projet de loi sur la décentralisation circule sur internet. Non reconnu par le gouvernement, il s'agit d'une vraisemblable bouteille à la mer pour tester les réactions.

Alors, ne nous privons pas de réagir ! Car ce projet constitue dans le domaine des trains comme d'ailleurs dans bien d'autres domaines et j'en ai déjà parlé en ce qui concerne l'orientation (à lire en cliquant ici) un danger majeur sur lequel il convient de réagir dès maintenant.
C'est d'ailleurs ce qu'ont déjà fait les élus communistes et vous pouvez lire le compte rendu de leur conférence de presse dans l'Humanité en cliquant ici
Mais il convient certainement de rendre cette campagne encore plus populaire car au prétexte de décentralisation c'est une véritable désertification qui nous attend. Il s'agit bien de décentraliser aux régions tout ce qui n'est pas TGV ou quasiment tout. J'ai repris deux cartes sur ce blog. la première représente les trains dit d'équilibre à intérêt national (les trains qui ne sont ni des TGV, ni des TER) tels qu'ils sont actuellement. et la seconde ce qu'annonce le projet de loi, à travers un jargon comme "les lignes reliant deux villes de plus de 100000 habitants au travers de régions non contiguës."carte prevu
En particulier en ce qui concerne le grand nord est de la France vous pouvez voir le grand désert qui nous attend.

Les Ardennais qui vont parfois à Lille ont déjà pu voir les conséquences de la régionalisation du tronçon ch'ti de la ligne Calais Bâle : même plus un train direct entre Charleville et Lille ! Car évidemment la région Nord Pas de Calais ne finance que ce qui l'intéresse.

Et bien, si cette loi passait en l'état, il n'y aurait plus aucun train d'intérêt national dans toute la région !

Pour en savoir plus sur les conséquences régionales,  je vous invite à aller voir le site du groupe communiste au conseil régional en cliquant ici.

Bien évidemment, nous ne nous laisserons pas faire !

On lâche rien !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 10:47

regine-henry 1115Tel est le titre que Régine Henry, conseillère municipale communiste de Sedan a choisi de donner à son article pour le journal municipal : je vous livre la suite de l'article : 

N'en n'avez vous pas assez d'entendre Mme Parizot et ses ami(e)s se plaindre du « coût du travail » ? N'en n'avez vous pas assez de ces affirmations dont on nous bourre le crâne à longueur de temps : « la crise » , « les charges patronales », « le trou de la sécu », « le coût du travail », « l'assistanat » , « le coût du chômage », « le coût des retraité(e)s, celui des fonctionnaires ».... Et , n'en n'avez vous pas assez également d'entendre que l'objectif principal des gouvernements est de garder leurs 3A ?

Au nom du « patriotisme économique », ce sont toujours aux mêmes que les efforts sont demandés : les Peuples !

Mais enfin : la crise, n'est ce pas celle qu'a crée le capital, les banques et les actionnaires qui en veulent toujours plus ? Ce qu'ils appellent, les « charges patronales », n'est ce pas leur contribution à la sécurité sociale et à l'impôt dont ils n'ont cessé de se défausser ?

Le travail et les Travailleurs(ses) créent les richesses. L'aurait-on oublié  ? La finalité du travail n'est-elle que de créer des richesses qui ne serviraient qu'à alimenter la finance ?

Notre Pays, notre Département, notre Ville ne sont pas épargnés des mauvaises politiques qui privilégient le fric à l'Humain :
– Patrons voyous qui profitent d'aides publiques, font des bénéfices mais ferment les usines et suppriment des emplois (électrolux, tecsom, arcélor mittal …).
– Dois je une nouvelle fois dénoncer l'inefficacité sociale de la zone franche WARSMANN ou les faits parlent -ils d'eux mêmes ?
– Casse des services publics (hôpitaux, dont Sedan, offerts au privé dans un groupement de coopération sanitaire signé en catimini, CAF menacée, collèges fermés …)
– Sans oublier le lamentable épisode du hold up pour notre ville fait par Monsieur HURE ( réélu aux cantonales avec 62 % d'abstention!) sur le fonds de péréquation de taxe professionnelle, hold up voté (oups) à l'unanimité du Conseil Général !

Le budget 2013 s'apprête encore, entre autres, à faire 20 Milliards d'euros de cadeaux fiscaux au titre de la « baisse du coût du travail », pendant que le MEDEF entend installer dans le marbre la flexibilité ( casse du droit du travail) au nom de la sacro sainte compétitivité ! Cadeau fiscal qui sera compensé par la hausse de la TVA (que paient même les plus pauvres !).

Est-il écrit comme une fatalité inéluctable et éternelle, que nous devrions courber l'échine sous les diktats de la BCE, des technocrates, des actionnaires et des agences de notation ? « Divinités » désignées par les puissances de l'argent qui en imposant leurs lois priveraient les Elu(e)s des Peuples de toutes capacités d'actions ? L' Europe entière s'enfonce dans la misère et la précarité … et a le cul sur une poudrière comme jamais depuis des décennies ! Le fascisme, le racisme, la xénophobie, les intégrismes font leur lit de cette situation dramatique ! Monsieur NOBEL doit se retourner dans sa tombe tant son prix de la Paix a perdu de son sens cette année !

N'en n'avez vous pas assez ? Et si on mettait sur la table le coût du capital pour une fois ?

En dix ans les exonérations de cotisations patronales (cadeaux patronaux qui pillent la sécu et les collectivités locales au nom de la lutte contre le chômage) s'élèvent, dans notre Pays, à 215 milliards d'euros cumulés...Pour autant la situation de l'emploi s'est elle améliorée ? Non , puisque ce sont 4,7 millions de demandeurs d'emplois que compte la France aujourd'hui. Situation désastreuse à laquelle il faut ajouter celle des travailleurs pauvres, des contrats précaires et de la détérioration des conditions de travail et de santé au travail !

Dans le même temps, l'évasion fiscale est évaluée entre 50 à 80 milliards par an !

Qui donc sont les assistés, les profiteurs ? Qui donc sont ceux qui manquent de « patriotisme économique » ? Les pauvres, les privés d'emploi, les malades, les retraités, les jeunes et les travailleurs qui galèrent ou le patronat et ses actionnaires, qui bénéficient d'années en années de cadeaux qui ne servent que leurs propres intérêts tout en pratiquant délocalisations et évasion fiscale ?

Il est urgent que face à l'indécence décomplexée du MEDEF et de l' UMP et aux ravages du capitalisme une politique humaine soit enfin appliquée ! Il faut avoir le courage de conduire une vraie politique de Gauche sous peine de décevoir et d'ouvrir la porte à plus de désespoir et à plus de danger !

Régine HENRY / A Gauche ensemble pour Sedan

« Il n'existe pas de solutions de gauche à des questions de droite !... » ( L' Humanité Dimanche )

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 11:24

voeux2013Que 2013 nous permette de développer ensemble les valeurs de solidarité, d'humanité et de fraternité.
Avec tous mes vœux de bonheur et de santé. 

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire connaître, si vous ne l'avez pas déjà vu, le clip réalisé par le PCF à l'occasion de cette période de voeux. Harlem Désir, le secrétaire national du PS semble manquer d'humour avec une réaction disproportionnée à un clip qui ne fait que reprendre les promesses publiques du candidat Hollande, sans rien bidouiller. Harlem Désir devrait plutôt se demander pourquoi cette vidéo rencontre un tel succès : plus de 200 000 vues dans les deux premiers jours de diffusion. Ce clip n'est qu'une invitation de fin d'année, certes légèrement impertinente, à rappeler à l'ensemble de la gauche que l'année 2013 doit être une année de conquêtes et de luttes face aux puissances de l'argent qui gouvernent.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article