Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 20:36

cgGratuité des transports scolaires dans les Ardennes : ce n'est pas une victoire complète, mais les militants associatifs, syndicaux et politiques et les parents d'élèves qui s'étaient engagés dans la lutte contre le projet néfaste du président Huré, sénateur UMP par ailleurs, ne bouderont pas leur plaisir : dans son introduction, le président du conseil général a annoncé avoir changé d'avis depuis la rédaction du rapport qui était soumis aux conseillers généraux.

En 2010-2011, le transport des élèves des écoles maternelles et élémentaires sera encore gratuit.

Le transport scolaire des lycéens sera par contre soumis à financement par les familles, mais depuis mars, la somme à payer est passée de 840€ par an à entre 50 et 200€ selon les revenus des familles.

Pour ceux qui en douteraient

la lutte paie !assistance

Evidemment, il va falloir continuer : si la lutte a permis de limiter les dégâts pour les lycéens et de revenir à la gratuité pour les autres, cela pourrait n'être que provisoire.

B. Huré a essayé de sortir par le haut de la situation, mais il a surtout montré son incapacité à assumer ses responsabilités.

Je m'explique : il propose de prendre du temps pour organiser avec les communautés de communes des transports de proximité, qui ne seraient plus ouverts uniquement aux scolaires, mais accessibles à tous ceux qui ont besoin de transports en commun et amortir ainsi les dépenses.

(Figurez vous qu'il a osé dire qu'il avait découvert il y a deux jours l'importance des besoins de mobilité qui s'exprimaient dans les zones rurales : ces besoins ne datent pourtant pas d'hier !)

Organiser un véritable service public de transport dans le département, quelle bonne idée !

Mais là il semble bien s'agir, dans son discours, de transports organisés par les communautés de communes, à leur échelle, centrés sur le pôle scolaire et le collège, permettant effectivement d'aller aussi chez le coiffeur ou le pharmacien.

Mais en aucun cas d'une cohérence départementale, puisque une des justifications pour écarter les lycéens de ce sursis d'un an à statuer (outre une conception étriquée de l'obligation scolaire) c'est que les trajets effectués ne correspondent pas aux besoins de mobilité des autres Ardennais.

C'est vrai que sa réflexion est toute récente et mérite encore d'être confortée ! B. Huré doit encore apprendre que les personnes qui n'ont pas de voiture, ont aussi besoin d'aller, non seulement au chef lieu de canton, mais dans les principales villes du département, Charleville Mézières, Sedan, Rethel, Vouziers, Revin, Givet, celles la-mêmes où vont les lycéens, pour voir un médecin spécialiste, aller à Pôle Emploi, prendre le train ...

dehorsMais B. Huré cherche avant tout à fuire ses responsabilités et à faire payer aux communautés de communes le transport des écoliers et collégiens !

Les Ardennais sauront rester vigilants : ils étaient nombreux ce matin, malgré l'heure. D'ailleurs, figurez vous que les séances du conseil général sont publiques, à condition que le public ne dépasse pas 50 personnes ! Et le sujet contrarie tellement les Ardennais que des groupes, n'ayant pu accéder à la salle d'assemblée, sont restés à attendre dehorstoute la matinée !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 09:32

A Charleville Mézières, rendez vous à 10 h place ducale

Manifestation jusqu'à la préfecture

à l'appel de la CFDT, la CGT, l'UNSA, la FSU et Solidaires

cimg0246-p.jpgLe Premier Ministre a annoncé un gel des dépenses de l’Etat pour les trois ans à venir.

Ce n'est pas la solution !

La sortie de crise passe par des politiques publiques en faveur d’une relance économique intégrant la satisfaction des besoins sociaux.

Donner la priorité à l’emploi stable, améliorer les salaires et le pouvoir d’achat, réduire les inégalités, réorienter la fiscalité vers plus de justice sociale, investir pour l’emploi de demain par une politique industrielle prenant en compte les impératifs écologiques et par des services publics de qualité restent une politique d'avenir.
Concernant les retraites, l’emploi « en quantité, en qualité et qualifié, reconnu et valorisé » doit devenir une priorité dans les entreprises et les administrations pour redonner du sens au travail, à la société toute entière. C’est une source de financement incontournable pour assurer le devenir et la pérennité de notre système de retraites par répartition basé sur la solidarité intergénérationnelle.
Une plus juste répartition des richesses, la réduction des inégalités, l’égalité entre les femmes et les hommes au travail s’imposent aussi pour garantir à tous un bon niveau de vie à la retraite. L’âge légal de départ en retraite à 60 ans doit être maintenu.
La pénibilité du travail doit être reconnue et ouvrir des droits à un départ anticipé à la retraite.

En cliquant ici, vous retrouverez un article précédent de mon blog, présentant succintement les propositions du PCF sur les retraites et je peux, d'ores et déjà vous annoncer que la Fédération du PCF organise une réunion publique sur ce thème le vendredi 25 juin, avec la participation de Catherine Mills, économiste, spécialiste des questions de protection sociale.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 00:54

logo-region.jpgC'était une vieille revendication de transparence malheureusement non mise en œuvre en 2004 : il y avait tant à faire !

Fort politiquement, l'opposition s'en est saisie et a décidé de se donner en spectacle : un spectacle douteux !

Une réunion de la commission permanente, pour mémoire, c'est une bonne dizaine de centimètres d'épaisseur de rapports d'application des décisions prises lors des sessions plénières, habituellement votés sans grande discussion : on peut d'ailleurs presque deviner à l'avance sur quels dossiers l'opposition va voter négativement, sans que de longues explications ne soient nécessaires !

Le Front National a voulu dès le début se montrer dans l'opposition : nous avons donc appris que l'Agence Locale de l'Energie des Ardennes était un comité théodule qui ne méritait pas d'être subventionné : tous ceux qui connaissent le rôle de l'ALE08 dans la préservation de l'environnement apprécieront !

La suite a été plus nauséabonde encore : la coopération internationale ne serait qu'une dépense inutile. Et l'UMP a rajouté son couplet à celui du FN comme elle ne l'avait jamais fait ! Du FN, on le savait, mais si la crise économique amène certains à remettre en cause cette copération décentralisée, qui avait d'ailleurs été mise en place par la droite à une autre époque, nous allons vers un repliement nationaliste très grave. Et je vous passe le détail du verbiage. Tout cela pour des dépenses minimes par rapport au reste du budget de la région. Le Front National a même remis en cause le financement d'un interprète dans une réunion interreg (programme européen entre régions voisines) rassemblant Flamands, Wallons et Champardennais : si on ne respecte pas ces règles européennes de respect des langues, on va bientôt abandonner aussi le français !

Les dossiers culture ont été l'objet d'un tri sélectif par les mêmes élus apparemment partisan de la censure.

Ces remarques mises à part - mais je me demande bien ce qu'ont pu retenir les spectateurs qui n'avaient pas lu les rapports et ne devaient donc guère comprendre l'objet des interventions -comme après d'autres commissions permanentes, j'ai pointé quelques dossiers pour vous donner un exemple de la multitude des dossiers traités. Ce n'est qu'un infime partie des 16 M€ attribués aujourd'hui pour de multiples actions de la région.

- pas grand chose dans la formation professionnelle, mais on s'était organisé pour qu'il y ait un minimum de dossiers dans cette période de transition et on prépare des gros dossiers pour la plénière de juin : toute l'offre de formation pour les demandeurs d'emploi.

Je veux quand même souligner la location des locaux pour l'installation de l'Espace Métiers à Troyes : enfin, on va y arriver aussi à Troyes !

- une subvention pour la FCPE des Ardennes pour lui permettre de continuer son action pour que la carte Lycéo permette véritablement la gratuité des manuels scolaires (il n'y avait pas que la FCPE des Ardennes, mais vous comprenez pourquoi c'est elle que je cite !)

- un financement pour la réhabilitation de la friche industrielle Lacroix à Deville

- le lancement d'une étude de faisabilité et d'opportunité d'un raccordement ferroviaire à St Hilaire au Temple : cela ne dira peut être rien à mes lecteurs ardennais, mais je peux vous dire que ceux qui voyagent entre Reims et Verdun, cela les intéresse et cette étude est attendue.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 23:23

affiche transportPar principe, je n'ai jamais rien changé dans ce blog, jamais effacé un commentaire, sauf une fois par inadvertance et je le regrette d'autant plus que je n'ai pas réussi à retrouver l'auteur de ce commentaire.

Ce qui est écrit l'a été a un moment donné : ce n'est pas forcément la vérité plus tard, mais cela fait partie de l'évolution des idées, des débats .... et de la richesse d'un blog !

Et bien figurez vous que je viens de modifier la reproduction de l'affiche pour la gratuité des transports scolaires à la demande, tenez vous bien de l'avocat du CSSA.

Et oui, l'avocat du CSSA a écrit en recommandé avec accusé de réception à la FCPE pour demander que l'on retire le logo du CSSA de tous les moyens de communication utilisés dans notre campagne pour la gratuité des transports scolaires.

Dans ma grande naïveté, je n'avais même pas vu qu'il y avait un logo du CSSA. J'avais bien entendu ici et là que le conseil général ferait mieux de financer les transports scolaires que le foot, mais comme j'ai par principe idée qu'il ne faut pas opposer mais plutôt rassembler, je ne m'étais pas beaucoup intéressée à cet aspect du budget départemental, même si je suis un peu persuadée qu'il vaut mieux financer le sport amateur que le sport professionnel, encore qu'il faut un peu de sport professionnel pour mettre en valeur le sport, que le club de Sedan fait partie de la vie des Ardennais  et que donc.... bref, je ne suis pas une passionnée par cette question !

Mais je pense que je vais le devenir ! Car si l'argent du conseil général sert à payer un avocat pour des dirigeants de club qui manquent d'humour et qui cherchent à défendre bec et ongle la politique du conseil général quand elle est néfaste pour les Ardennais, comme c'est le cas avec la suppression de la gratuité du transport scolaire, je pense que c'est vraiment de l'argent gaspillé !

Bref, j'ai remplacé sur la reproduction de l'affiche le logo du CSSA par un carton rouge !

Et je le regrette, car c'est, je pense, du à des dirigeants indignes de l'affection populaire pour leur club !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 00:02

gratuité2009Il n'y aurait que quelques départements pratiquant la gratuité des transports scolaire. En fait, il y en a 26 !

Cette carte de la gratuité des transports scolaires, vous pouvez la trouver sur le site de l'ANATEEP en cliquant ici.

L'ANATEEP, c'est l'Association Nationale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public, qui a pour objet l'amélioration de la qualité et de la sécurité dans les transports collectifs de jeunes et la défense de la gratuité dans les transports scolaires.affiche transports

On y découvre aussi que les transports scolaires dans les Ardennes sont parmi les moins chers de France avec un coût moyen de 569€ par an et par élève : seuls l'Eure et Loire et la Haute Garonne font mieux.

Au fait, le conseil général avait prétendu faire payer 840€ par an aux lycéens ... sans commentaire.

Tous vendredi à 8 h 30 devant le conseil général.

La gratuité est nécessaire aux élèves ardennais.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 15:24

logo.jpgLe débat s'engage pour le 35 ème congrès du Parti Communiste Français. Je viens de lire les premières contributions publiées et à l'intention de mes amis communistes, je souhaite livrer, non pas un résumé de mes lectures, ce serait prétentieux et sans doute réducteur, mais un petit guide pour aller à l'essentiel en leur indiquant quelques écrits méritant leur attention, avec mes excuses pour ceux que je ne cite pas, mais le but est bien de favoriser la connaissance de la diversité des idées pour ceux qui n'ont pas trop de temps à y consacrer, les autres pouvant évidemment faire comme moi et aller lire toutes les contributions en cliquant ici. Mes lecteurs non communistes pourront sans doute y trouver intérêt aussi par une meilleure connaissance de ce qu'est le parti communiste dans toute sa diversité !

Il est bien évident qu'une contribution citée ici ne veut pas dire que j'en partage le contenu, simplement que les arguments développés me paraissent mériter d'être connus pour un vrai débat. Et pour éviter tout parti pris, je vais d'ailleurs les citer par ordre chronologique :

- tout d'abord celle de Daniel Brunel à trouver en cliquant ici.

- Janine Guespin fait des propositions pour l'organisation du PCF : cliquez ici

- Je ne peux me dispenser du plaisir de vous citer la contribution de Gautier Weinmann qui trouve que l'on ferait mieux de s'occuper des retraites que de faire un congrès en ce moment (à lire en cliquant ici) même si je pense que maintenant que la décision d'un congrès est prise, c'est perdre son temps que de remettre en cause cette décision (mais les communistes sont de fameux contestataires, évidemment aussi dans leur parti !)

La contribution de Bruno Noble (cliquez ici) m'a laissée sur la faim : son titre attirant "Pourquoi le parti communiste est un parti d'avenir " me faisait espérer une analyse plus poussée sur les relations entre le PCF et le large front créé dans le Limousin à l'occasion des élections régionales.

Comme la contribution d'Henri Malberg, ancien dirigeant du PCF, (cliquez ici). est très longue, je tiens à vous en citer un passage, pour vous inciter à une lecture plus complète :

Il faut, à mon sens, considérer la « forme parti » comme un levier essentiel de la construction citoyenne, une grande invention progressiste. Il ne faut pas laisser se développer l’illusion que l’on pourrait changer la vie et la société en laissant de côté les partis, la conquête de l’Etat et des institutions. C’est une illusion de penser que le simple jeu des forces qui naissent dans l’activité sociale et dans le mouvement de la société, « morceaux par morceaux », suffit en l’occurrence.

Il me semble toujours vrai que spontanément les idées dominantes tendent à être celles de la classe dominante. Plus encore à l’époque des grands médias. Il faut donc défendre l’espace public politique, les partis politiques. Il faut montrer leur utilité démontrée par l’histoire des émancipations humaines. Il ne faut pas laisser les principales victimes du système actuel, abandonner la politique à ceux qui les exploitent et sont responsables de leur souffrance.

Il faut, à mon sens, considérer la « forme parti » comme un levier essentiel de la construction citoyenne, une grande invention progressiste. Il ne faut pas laisser se développer l’illusion que l’on pourrait changer la vie et la société en laissant de côté les partis, la conquête de l’Etat et des institutions. C’est une illusion de penser que le simple jeu des forces qui naissent dans l’activité sociale et dans le mouvement de la société, « morceaux par morceaux », suffit en l’occurrence.

La section de St Etienne est la seule section pour l'instant à avoir fait une contribution: elle me parait un bon reflet des débats "de la base". Vous la trouverez en cliquant ici.

Loic Boisson a fait une contribution très longue (trop pour la lecture ?). Je vous la cite, car à la fin, il défend l'absence de candidat communiste aux élections présidentielles. Ce n'est pas mon opinion, mais lisez ses arguments, en cliquant ici.

Gérard Pichard pose la question des rapports entre la politique et la théorie (cliquez ici)

Et je terminerai cette longue énumération par une contribution collective postée par Fabienne Pourre à lire en cliquant ici.

Aide pour ceux qui ont peu de temps ... j'en ai trop mis ! Et pourtant je vais en rajouter en vous invitant à aller lire les dix théses de Lucien Sève expliquant son départ du PCF (on les trouve en deux parties, en cliquant ici et ici). Même si je suis en total désaccord avec sa vision d'un parti communiste perdu pour l'avenir et persuadée que seule l'action dans le collectif d'un parti permet d'avancer, que le PCF reste bien au dessus de tous le meilleur malgré tous ses défauts (et si on s'écoutait, il y aurait autant de partis en France, et particulièrement à gauche, que d'individus), la lecture de ce grand philosophe est stimulante et je ne peux d'ailleurs que vous recommander la lecture de son livre "L'homme" ?

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 09:54

goutelleOn le savait  déjà, mais le tract distribué par le conseiller général UMP du canton de Nouzonville en est une nouvelle démonstration éclatante : non seulement il est contre la solidarité, mais c'est le principe du diviser pour régner !

Il entend justifier la suppression de la gratuité des transports scolaires par de prétendus abus, bref il essaie d'opposer les parents entre eux.

Il serait sans doute plus intéressant de se demander pourquoi certains enfants ont des cartes de transport scolaire qu'ils n'utilisent pas.

Effectivement, certains parents travaillent à proximité du lieu de scolarisation de leurs enfants et les conduisent. Mais le jour où ils sont malades, le jour où le boulot change de lieu, et l'on connaît la flexibilité actuel du travail, c'est la cata, car sans carte, pas d'accès au bus !

Effectivement, certains collégiens et lycéens prennent leur vélo ... quand il fait beau.

Et l'on pourrait multiplier les circonstances où l'utilisation du bus est nécessaire par moment.

Opposer entre eux les enfants qui prennent le bus tous les jours et les autres est un magnifique exemple de cette idéologie néolibérale qui ruine notre société, en décounstruit les liens sociaux. Elle est effectivement digne du conseiller général UMP Pierre Cordier !

L'important travail demandé aux services du conseil général pour faire payer, étudier les tarifs en fonction du quotient familial (au fait, est ce que cela a été chiffré en terme de postes de fonctionnaire territorial ?) serait plus utilement consacré à quelques statistiques permettant d'ajuster un peu mieux l'offre de bus : sur un circuit, quand il y a dix enfants de trop pour un bus mais que couramment vingt enfants ne le prennent pas, il est évident qu'un deuxième bus est du gâchis.

Il pourrait être consacré aussi à améliorer l'offre de transport collectif dans le département. Et pourquoi certaines lignes ne seraient pas ouvertes à d'autres que des scolaires et je pense en particulier aux stagiaires de la formation professionnelle, mais plus largement, ne devraient elles pas devenir des lignes régulières ?

Plus intéressant à lire que le tract d'un chantre de la mise en concurrence, allez donc voir le blog mis en place par la FCPE sur les transports scolaires en cliquant ici et si vous ne l'avez pas encore fait, signez la pétition (tachez d'être plus astucieux que moi en indiquant votre code postal : me voilà domiciliée à Brugges, mais cela m'a aussi permis de comprendre pourquoi tant de "Belges" s'intéressent à notre pétition : ce n'est qu'un des merveilles de l'informatique !)

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 20:05

abri busLes gamins qui attendront le bus dans cet abri à la rentrée prochaine devront payer !

Leurs parents n'auront pas bien loin à aller pour ce plaindre, puisque cet abri bus est à la Neuville aux Joutes, une des communes du canton dont l'élu n'est autre que le président du Conseil Général, le sénateur Huré, qui après avoir voté au Sénat toutes les lois qui étranglent les finances des collectivités, a choisi le plus mauvais moyen pour diminuer les dépenses du département : s'en prendre à la gratuité des transports scolaires !

A l'appel de la FCPE, de la CGT, de la FSU, de la CFDT de la RDTA, du PCF, du PS, des Verts et du  MJS un rassemblement est organisé

Vendredi 21 mai à 8h30

devant la préfecture de Charleville Mézières

à l'heure où se réunit le conseil général pour décider des modalités d'application de l'abandon de la gratuité.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 20:21

busPar tous les moyens, le président UMP du Conseil Général entend faire payer les familles pour boucher le trou des finances du département.

Les propositions qu'il avait fait à la session du 29 mars du conseil général avait soulevé le tollé, à tel point qu'il avait du les retirer, se contentant de faire voter le principe de la suppression de la gratuité.

A l'époque, il avait envisagé de faire payer 840 euros par an aux lycéens.

Là, il a du se dire qu'il allait la jouer un peu plus fine ! 840 euros, c'est beaucoup, cela fait râler. Alors pourquoi pas faire payer moins à plus ! Et s'assurer ainsi les mêmes recettes sur le dos des mêmes famillles, en étant un peu plus discret !

Sans oublier de prendre les contestataires de vitesse !

C'est ainsi que l'on apprend que le conseil général se réunit le 21 mai (alors que la prochaine réunion était annoncée un mois plus tard) pour décider des modalités de suppression de la gratuité du transport scolaire.

Tous les jeunes seraient touchés, de la maternelle au lycée ! Evidemment les sommes annoncées sont moindres, mais globalement les familles ardennaises verseront les mêmes sommes au conseil général !

B. Huré fait semblant de faire du social en affichant des tarifs fonction du quotient familial, mais même les familles aux plus faibles revenus devront apporter leur quote part pour boucher le trou du budget du conseil général, lié aux lois que son président vote au Sénat : ticket minimum = 50 euros par enfant.

J'ose à peine rappeler les fermetures de collèges effectuées par le conseil général il y a quelques années, contraignant plus encore de jeunes à prendre le bus : j'ai l'impression d'entasser le conseil général et son président Huré, mais c'est pourtant cela la vérité.

Et toute la politique de regroupement des écoles maternelles et primaires, tous ces pôles scolaires mis en place au prix de fermetures des écoles dans les villages, de frais déjà souvent accrus pour les familles avec l'obligation de restauration scolaire : maintenant il va leur falloir en plus payer le bus !

Il est évident que cela est inacceptable et les Ardennais ne l'accepteront pas.

Un collectif contre la suppression de la gratuité des transports scolaires s'est mis en place à l'initiative de la FCPE, regroupant des organisations progressistes des Ardennes dont le PCF. Il compte aider les Ardennais à exprimer leur mécontentement.

D'ores et déjà un rassemblement est prévu devant le conseil général lors de sa réunion devant statuer sur ce dossier.

Vendredi 21 mai à 8h30

Tous devant la préfecture

Et ceux qui ne l'ont pas encore fait peuvent aller signer la pétition en cliquant ici

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 00:06

eoliennePermettez moi de vous citer André Chassaigne, député communiste du Puy de Dome, à l'assemblée nationale mardi : "Ne voyons-nous pas chaque jour que le Grenelle de l'environnement, jadis cheval de bataille de la communication environnementale présidentielle, ne se résume en fait qu'à une volonté d'intégrer l'environnement au système capitaliste ? L'écologie gouvernementale est-elle autre chose qu'une simple variable d'ajustement, et le développement durable, qu’un simple outil pour conserver ou développer ses parts de marchés ?
Mes chers collègues, le Grenelle de l'environnement est devenu le rêve incarné du libéralisme écologique français, laissant, dans les faits, le soin à la main invisible de résoudre l'ensemble des problèmes environnementaux de notre pays.
Voilà pourquoi chaque mécanisme avancé dans le cadre des conclusions du Grenelle est désormais retravaillé et passé au crible du libéralisme, afin de préserver les intérêts du système, la rentabilité du capital.
Monsieur le ministre d'État, avec M. le secrétaire d’État chargé des transports, vous nous avez apporté un nouvel exemple de cette logique la semaine dernière, en annonçant le report après 2012 de l'écotaxe kilométrique sur les poids lourds sur le réseau routier non concédé, pour des raisons de complexité technique et financière.
Cette notion de temps ne semble pas la même lorsque vous décidez, en quelques jours, de démanteler le fret SNCF. Deux poids, deux mesures.
" Vous pouvez retrouver toute l'intervention d'André Chassaigne en cliquant ici.

Et en effet, les poids lourds : on leur facilite la vie.

Le fret ferroviaire, on le démantèle !

Mais on ne laissera pas faire cela !

Les fédérations CGT et UNSA des cheminots, la FGTE-CFDT et l’IUT-CGT, la FNAUT, le Réseau Action Climat, France Nature environnement, Agir Pour l’Environnement, WWF, Les Amis de la Terre, le Comité de Liaison Energies Renouvelables… réclament ensemble :
- Le respect des objectifs de réduction de Gaz à Effet de Serre du secteur des transports, inscrits dans la loi Grenelle,
- Un moratoire immédiat sur la partie « wagon isolé » du plan Fret SNCF/Gouvernement,
- La transparence et un débat public objectif, notamment sur les conséquences en terme d’émissions de GES, la mise à disposition et l’approfondissement des études « carbone »,
- La préservation des installations ferroviaires en situation de réutilisation, afin d’être capable de disposer d’alternative à la route en réponse aux changements de comportement demandés aux chargeurs,
- L’examen d’organisations nouvelles de la production SNCF en proximité, spécialement adaptées et en coopération avec les opérateurs nouveaux pour, ensemble, donner de la pertinence économique aux convois.
Ensemble ils appellent à un véritable débat associant élus et citoyens, professionnels et utilisateurs du rail, militants salariés et associatifs.

L’ANECR (association nationale des élus communistes et républicains) qui partage les exigences exprimées a décidée de s’associer à cet appel et d’être partie prenante dans l’organisation d’un véritable débat public national.

Après les transports, parlons énergie :

"Que penser du paradoxe qui verrait EDF acheter au prix fort la production électrique d’éoliennes appartenant à des entreprises filiales de groupes privés tout en cédant à ces mêmes groupes jusqu’à un tiers de la production des centrales nucléaires au-dessous du prix coûtant, dans le cadre de la future loi portant nouvelle organisation du marché de l’électricité dont nous discuterons bientôt ?" Je cite là Daniel Paul, député communiste de Seine Maritime lors de cette même séance de l'Assemblée Nationale  et vous pouvez retrouver l'intégralité de son intervention en cliquant ici.

Si vous ne voulez pas admettre que la publicité faite autour du développement de l'éolien, c'est avant tout une question de fric, figurez vous que j'ai reçu, en tant qu'élue, un très long courrier de la société Volkswind, une société qui fabrique des éoliennes, basée en Allemagne, dénonçant d'éventuelles limitations à l'installation d'éoliennes qui pourraient résulter du vote de la loi, actuellement en débat à l'Assemblée Nationale !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article