Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 00:37

placeAprès 2007, les résultats électoraux confirment la bipolarisation de la vie politique française : les électeurs qui se déplacent pour les législatives y vont avant tout pour confirmer leur choix du deuxième tour de l'élection présidentielle : un schéma qui s'explique par la volonté de donner toutes ses chances au choix fait lors des présidentielles, mais qui est très appauvrissant : la diversité est toujours source de richesse !

Cette campagne aura été passionnante et je tiens à remercier toutes celles et ceux qui y ont participé, pour faire progresser les idées du Front de Gauche, les idées du PCF, pour déconstruire l'idéologie haineuse, et inefficace pour les gens, du Front National.

Dans la seconde circonscription, l'annonce d'un second tour entre B. Ravignon et C. Léonard est un soulagement : en confirmant le vote des militants socialistes, les électeurs socialistes ont mis C. Léonard en tête de la gauche, loin devant le Front National. 

C'est tout le peuple de progrès qui doit se rassembler pour garder cette circonscription à gauche, ne pas donner d'atout supplémentaire à la droite qui depuis dix ans casse notre pays, nos services publics, nos usines, notre environnement et chasser un B. Ravignon dont les numéros d'illusionnistes ne trompent plus grand monde. Les Ardennes n'ont pas besoin de ses relations, de ses combines, mais simplement de lois qui fassent passer l'Humain avant la finance : des emplois, il y en a, s'il s'agit de satisfaire les besoins des hommes et des femmes.

Alors dimanche prochain, on votera pour C. Léonard.

Et dans les mois à venir, on lui rappelera ses engagements : j'ai en particulier souvenir de l'avoir entendu dire qu'il fallait abolir la loi HPST ! (je cite cela, car malheureusement, ce n'est pas dans le programme de la ministre de la santé et des affaires sociales)

Et on ne lâche rien dans les luttes, dès demain, à côté des salariées de la crèche de l'hôpital en grève, contre les suppressions de postes, préparatoires à une fermeture de la crèche si on ne lutte pas, jeudi matin au côté des salariés d'Oxame dont les machines vont être mises aux enchères.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 22:37

afficheC'est le vote utile pour faire comprendre à F. Hollande que le changement, c'est bien, mais que c'est encore mieux si c'est un changement qui répond aux aspirations du peuple.

Et l'autérité, même intelligente, raisonnée, avec un discours de croissance, avec tout ce que vous voulez dans le domaine du vocabulaire, de la communication, le peuple n'en veut pas.

Et il ne s'agit pas de démagogie, mais de raison : si vous le souhaitez, aller donc faire un tour sur le site des économistes atterés en cliquant ici. L'austérité, c'est la spirale du déclin, la relance de la consommation, avec des augmentation de salaires, de retraites, la voie vertueuse, même si elle ne convient pas aux tenants du capitalisme !

C'est le vote utile pour faire réussir la gauche ! Souvenez vous : pour beaucoup, en 2005, vous avez voter non au projet de traité constitutionnel européen : c'est ce non que nous voulons faire vivre, pour construire à la place de l'Europe de la Finance, l'Europe des peuples.

Et dans la circonscription, c'est le vote utile tout simplement pour faire gagner la gauche, face à l'irresponsabilité des autres candidats s'affichant à gauche, qui ont passé plus de temps à s'invectiver et à organiser une bagarre de colleurs d'affiches qu'à faire des propositions et à convaincre les électeurs que le Front National est non seulement abject, mais contraire à leurs intérêts.

Désolée, je bloque les commentaires sur ce blog jusqu'à dimanche soir : c'est la loi.

Et en conclusion, je vous donne le lien pour voir, revoir, le débat organisé par France 3 entre les candidats de la circonscription : cliquez ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 21:43

L'AFPA va mal : à tel point que le site du ministère de travail et de l'emploi titre sur la mobilisation de l'Etat et des Régions pour l'AFPA (à lire en cliquant ici).

Son président a démissionné et les banques ne suivent plus pour autoriser les découverts indispensables.

Le malaise est grand chez les personnels du fait de l'aggravation des conditions de travail liées au non remplacement des personnels partant en retraite ou malade, à la désorganisation de l'entrée en stage des demandeurs d'emploi par le départ des psychos à Pôle Emploi, à une pseudo réorganisation qui rend tout compliqué ... avec au total cette impression désespérante de mal faire son boulot.

Et ne parlons pas du patrimoine, resté propriété d'un Etat qui s'en est désintéressé !

La responsabilité du gouvernement Sarkozy est énorme dans ce démantèlement. Mais on ne peut pas non plus masquer l'irresponsabilité des socialistes dans les régions, entre volonté de restreindre la formation des demandeurs d'emploi ou tout du moins la formation entrant dans le champ de l'intérêt général à la formation de ceux qui n'ont aucune qualification, éliminant ainsi tout une part des formations de l'AFPA de niveau IV ou III ou bravade politicarde des lois comme en Rhone Alpes continuant à subventionner l'AFPA jusqu'à mise en demeure du préfet, sans avoir préparer la suite et d'autres modes de financement.

En Champagne Ardenne, on s'en sort plutôt bien, la mise en place du Service D'intérêt Economique Général et les procédures de mandatement avec obligations de service public (et les financements allant avec) ont grosso modo permis d'assurer une masse de financement de l'AFPA proche de ce qu'elle était auparavant et l'orientation des demandeurs d'emploi vers les stages de l'AFPA par Pôle Emploi s'améliore ... mais l'AFPA en Champagne Ardenne était déficitaire avant la décentralisation et les règles nationales interdisant tout recrutement pèsent lourd sur le personnel ...

Il y a urgence à construire un grand service public national de l'emploi et de la formation, où les droits soient les mêmes partout en France, mais la gestion décentralisée et démocratique pour plus d'efficacité, avec Pôle Emploi, l'AFPA, les GRETA, les CFPPA, associés aux organismes de formation à but non lucratifs qui, comme l'AFPA, qui est en fait le plus grand d'entre eux, ont développé leurs approches pédagogiques particulières et leur connaissance du terrain, mais cela demande quelques mois de débats, de concertation, de luttes aussi, sans doute, car j'entends parler d'un acte III de la décentralisation dans lequel je crains que les régions ne s'enferment dans de nouvelles frontières.

Il faut tout de suite que l'Etat donne à l'AFPA les moyens financiers pour se sortir de ce mauvais pas, avant une casse fatale !

Pour plus d'informations, je vous invite à aller lire le communiqué de la CGT (en cliquant ici). C'est sur le site de la CGT AFPA, mais c'est un communiqué de la confédération, de la CFDT en cliquant ici, et de FO en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 21:16

oxame-copie-1Les derniers espoirs de reprise de l'entreprise Oxame à Revin sont morts : la vente aux enchères de ses machines pourtant si perfectionnées est annoncée pour jeudi prochain.

Il y a quelques jours seulement, il avait été indiqué que du temps avait été demandé avant cette mortelle finale.

Le conseiller général de la Houillère, candidat UMP à l'élection législative, porte une lourde responsaabilité dans ce qui aura été le calvaire des ouvriers de cette entreprise, devenus objet d'un jeu politicien et soumis depuis 5 ans à l'angoisse du lendemain, au chômage aujourd'hui, sans même les indemnités de licenciement auxquelles ont eu droit les autres salariés de Porcher.

Restaurer l'emploi dans la vallée de la Meuse ne peut passer par des démarches clientélistes comme cela a été le cas, mais bien uniquement par un projet national de réindustrialisation dans lequel les TPE et PME et leurs salariés seraient reconnus par les grands groupes pour leur savoir faire, leur apport et non la simple variable d'ajustements de leurs profits.

Les besoins sont là : le développement nécessaire des transports en commun par exemple pourrait recourrir au savoir faire ardennais.

Les tromperies de Boris Ravignon ont sans doute cesser d'attirer : pas un élu de la pointe ne l'accompagnait ce matin sur le marché de Givet et il est obligé de payer pour faire distribuer ses tracts ! Quand à sa suppléante, elle semble se cacher.

La réindustrialisation de la vallée est devant nous, si nous savons nous faire entendre : prenons le pouvoir !

Je vous invite à venir le dire haut et fort jeudi matin à 9h devant Porcher. Nous y témoignerons aussi ainsi de notre solidarité avec les ex salariés 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 00:03

Il y en a des interrogations aux candidats, témoignant de la volonté de l'intervention citoyenne. C'est nouveau et fort intéressant. En 2007, j'avais du en voir 2 ou 3. Là elles arrivent sous toutes les formes, courrier, mail, facebook même. Je n'aurais certainement pas répondu à toutes, ayant privilégié celles qui arrivaient par mail, tout simplement parce que je traite les mails au fur et à mesure et que j'entasse les papiers pour les traiter un jour. D'ailleurs par courrier, il m'en est arrivé depuis longtemps, des qui sont très intéressantes et qui mériteraient qu'on y passe 2 ou 3 heures pour répondre et que j'ai mis dans un coin, pour répondre quand j'aurai le temps. C'est mal parti avant dimanche, mais promis, si je suis élue, je les prendrai en compte, car il y a de vrais programmes dans le nombre, sur la question du monde associatif, sur la protection sociale, sur le monde du handicap ...

Je ne vous parle pas de facebook : avis d'ailleurs à ceux qui essaient de m'envoyer ainsi des messages. Ce n'est pas le meilleur moyen de me contacter car je ne sais jamais comment retrouver ces messages ni être sure que je les ai tous lu ! Mon adresse mail, elle est sur mon blog et c'est bien mieux !

Venons en à la question du jour, celle de la Coordination Rurale de Champagne Ardenne : je pense que le texte de ma réponse suffira à vous informer de la question :

je vous remercie de votre interrogation car votre question mérite qu'on s'y attarde. La loi COV est en effet un véritable scandale et il ne suffit pas de le dire, mais il faudra bien que les députés élus le 17 juin l'abolissent !
J'avais déjà eu l'occasion d'en dire un mot en séance plénière du conseil régional : en effet, en votant un avis (négatif) sur le plan régional de santé, nous avions été amené à discuter alimentation et donc agriculture !
Cette loi a supprimé le droit à l'habitude ancestrale de ressemer ses propres graines, tout cela avec comme seul but d'enrichir les industries semencières, Monsanto & Co, pour un pactole évalué à 300 millions d'euros par an, au détriment des agriculteurs, une nouvelle fois taxés et au motif de financer de la recherche, une recherche qu'il est urgent de libérer de l'emprise des intérêts privés pour développer la recherche publique.
Cette loi a donc tout faux : elle prive les agriculteurs d'une pratique ancestrale et de qualité, garante de la biodiversité, les taxe et en plus finance de la recherche privée alors qu'il faudrait de la recherche publique, débarrassée des intérêts privés !
J'ajouterai que lors de cette séance du 28 novembre de l'assemblée nationale, JP Brard, député du Front de Gauche, s'était élevé contre cette loi.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:11

hopital-copie-1.jpgLes dernières nouvelles de l'hôpital sont fort mauvaises.

Tout d'abord, l'accord serait signé : les hôpitaux de Charleville Mézières et Sedan et ORPEA auraient racheté la polyclinique. C'est le secteur personnes âgées qui serait livré au privé ! (voir mon précédent article sur le sujet en cliquant ici)

La deuxième mauvaise nouvelle serait le remise en cause de la crèche de l'hôpital. Comme des oppositions se sont manifestées pour une fermeture d'emblée de la crèche, le directeur engage une casse sournoise : il supprime des postes et décide de la fermeture à 20h. Sachant que l'ensemble des personnels soignant finit après 20h les jours où ils travaillent d'après midi, on ne voit pas bien comment ce n'est pas une fermeture déguisée !

Vivement l'abrogation de la loi Bachelot qui a permis ses décisions par le seul directeur ! Malheureusement, ce n'est pas dans les intentions de Marisol Touraine qui ne voudrait que de petits amènagements.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 17:39

afficheLes ommunistes ont décidé de trancher cette question démocratiquement lors d'une conférence nationale du PCF le 20 juin, après consultation des communistes les 19 et 20/6.

Il n'est donc pas possible de répondre à la question avant cette date.

C'est comme quand on me demande quels seront les résultats dans la seconde circonscription des Ardennes : on verra le 10 au soir quels seront les candidats du second tour !

Sauf que l'on n'imagine pas des communistes accepter de participer au gouvernement si F. Hollande ne change pas sérieusement d'orientation

- en affrontant la commission européenne, plutôt qu'en se soumettant, en masquant l'acceptation de l'austérité par une annexe sur la croissance, impossible avec la signature des mécanismes européens de stabilité.

- en affrontant le patronant et le monde de la finance, plutôt qu'en s'y soumettant : ce n'est pas un petit coup de pouce pour le SMIC qu'il faut, mais une vraie augmentation, permettant de relancer la consommation, tout en répondant à l'urgence sociale de ceux qui n'arrivent pas à finir les fins de mois.

- en restaurant la retraite pour tous à taux plein à 60 ans : cela libérerait des emplois pour les jeunes

- en s'engageant à fond pour les services publics : il faut par exemple abolir la loi HPST

- en interdisant les licenciements boursiers et en donnant plus de droits aux salariés dans leur entreprise

- en s'engageant vers une sixième république pour donner plus de pouvoir au peuple et en finir avec cette présidentialisation de la vie politique française

ces quelques conditions pour faire court.

Les communistes veulent faire réussir la gauche : ce ne sera pas au prix de renoncements qui seraient suicidaires dans cette période de décadence du capitalisme qui s'engage dans une fuite en avant dangereuse pour tous les peuples européens.

Alors, si vous souhaitez des ministres communistes, votez pour le Front de Gauche, pour faire plier Hollande au soir des 10 et 17 mai.

Et si vous n'en souhaitez pas, ne vous inquiétez pas : vous faites partie des pessimistes ou des raisonnables (selon la manière dont on voit les choses) qui pensez que le Front de Gauche n'arrivera pas à faire plier Hollande maintenant. Si les résultats des 10 et 17 juin étaient tels qu'Hollande n'ait d'autres choix que d'écouter et de suivre les propositions du Front de Gauche, vous ne regretterez rien, car ce serait un immense succès et dans le cas contraire, je ne vois pas les communistes accepter de participer au gouvernement !

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 23:54

Les associations Vigilance Givet et Nature et Avenir ont adressé un questionnaire aux candidats à l'élection législative. Voici la réponse que je leur ai apportée : je pense que j'ai suffisamment repris le texte des questions dans ma réponse pour que ceci vous apparaisse clair, même sans le texte du questionnaire.

Vous avez bien voulu interroger les candidats à l'élection législative et je vous en félicite : ceci ne peut qu'enrichir le débat.

Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, je suis contre le projet d'implantation d'un incinérateur de déchets industriels à Givet et ceci pour deux raisons :

- la première est que le choix a été fait dans le département de refuser l'incinération des ordures ménagères pour des raisons écologiques : ce n'est pas pour accepter l'incinération de déchets industriels.

- la seconde est qu'il s'agit d'un projet privé ce qui aggrave encore les risques : au nom du profit, on doit en effet craindre que toutes les mesures nécessaires pour éviter les pollutions ne soient pas prises, comme en atteste d'ailleurs l'absence de transparence en ce qui concerne les sources d'approvisionnement, un point pourtant indispensable pour connaître la nature des substances qui seraient incinérées et les éventuels risques liés à des composants chimiques particuliers.

Mes réponses aux questions 2,3 et 5 découleront de ce que j'ai dit de l'incinération d'une manière générale : je m'engage effectivement pour travailler à la mise en œuvre d'une politique de sortie de l'incinération des déchets, pour légiférer d'une manière contraignante pour interdire que les déchets recyclables soient brûlés et pour mettre en œuvre un moratoire sur la constructions d'incinérateurs nouveaux ou des extension des incinérateurs déjà existants.

Ma réponse à la question 4 sera plus nuancée : on ne peut se contenter d'interdire sans proposer de solutions et je ne pense pas qu'il faille interdire l'utilisation des mâchefers d'incinération des déchets en sous couche routière ou dans d'autres chantiers, pour autant qu'ils soient vitrifiés. Il convient en effet de trouver une destination pour ces mâchefers et celle-ci ne semble pas pire que d'autres.

Mais je suis tentée d'ajouter que les DREAL doivent disposer des moyens nécessaires pour faire les contrôles nécessaires pour que ces mâchefers ne soient pas issus de déchets anormalement toxiques : la RGPP a en effet cassé ces services indispensables.

Sur les questions plus générales, il faut en effet organiser un débat national, démocratique et transparent sur la gestion des déchets et légiférer de façon contraignante sur la réduction des déchets à la source : le but, pour le Front de Gauche est de produire autrement, car le mode de production actuel ne vise pas la satisfaction des besoins des hommes et des femmes, mais la recherche du profit. Quand je parle satisfaction des besoins, j'inclus évidemment la nécessité d'une meilleure prise en compte de l'environnement. Dans ce cadre une loi générale sur la durabilité des produits serait intéressante, avec par exemple une obligation de fournir les pièces détachées permettant des réparations pendant un laps de temps suffisamment long. Mais il faut aussi peut être légiférer sur les volumes d'emballage. Pour pousser à produire autrement, nous proposons de moduler les cotisations sociales et l'imposition des entreprises en fonction de leur utilité sociale, de la création ou non d'emplois, de la qualité de ceux-ci et de l'impact environnemental.

Je suis par contre très réservée sur la mise en place d'une redevance incitative afin de mieux trier : même avec un correctif social, cela me semble un droit à polluer pour ceux qui en auront les moyens et le risque d'une taxe supplémentaire pour les familles les plus modestes avec des logements étroits où le tri est plus difficile : l'information et les aménagements facilitant le tri me semblent plus judicieux.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:11

L'UMP a tellement convaincu de son programme que Boris Ravigon est obligé de payer ceux qui distribuent ses tracts : c'est ce que m'ont avoué  ses deux distributeurs sur le marché de Nouzonville ce matin.

C'est vrai que la défiscalisation des heures supplémentaires a contribué à l'aggravation du chômage et limite les revendications pour augmentation de salaires.

Tout benef pour les patrons !

Mais qui plonge notre pays dans la spirale du déclin économique en limitant la consommation, qui fait considérer le travail comme une charge pour l'économie, alors qu'il en est la richesse.

Mais quel travail ? Les distributeurs du candidats UMP de ce matin n'avaient pas l'air convaincu de l'utilité du leur, mais comme ils n'ont rien d'autre ...

Et de plus en plus sont désabusés par leur travail : difficile, mais cela a toujours été. Ce qui s'aggrave à grand pas, c'est que les gens ne trouvent plus d'intérêt dans leur travail, car on les oblige à le faire mal pour cause de rentabilité et le plaisir qu'ont les salariés du travail bien fait n'existe plus.

"Rêver le travail " : c'est le titre du film réalisé par Marcel Trillat qui sera projeté demain au centre culturel de Nouzonville à 20 h, suivi d'un débat avec Marcel Trillat et les candidats du Front de Gauche dans les Ardennes à l'élection législative.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 20:45

terMême plus besoin d'écrire ! Je n'avais pas encore trouvé le temps, depuis jeudi et la conférence de presse que nous avions tenu avec Pierre Mathieu, d'écrire un mot à ce sujet sur ce blog pour vous raconter cette conférence de presse et vous donner les éléments nécessaires à la compréhension du dossier.

Mais vous trouverez tout sur le blog Ardenne-Mag : Geneviève Nival a consacré deux longs articles, très bien faits, et je l'en remercie, à cette conférence de presse. Vous trouverez le premier en cliquant ici, plus spécialement consacré à la ligne Charleville Givet et le second en cliquant ici, dédié aux propositions faites par le PCF et le Front de Guche pour dégager des moyens pour les transports alternatifs à la route.

Je n'ajouterai qu'une chose : le lien avec la proposition de loi déposée au Sénat : vous le trouverez en cliquant ici.

Car, bien loin des petites phrases entre candidats se revendiquant de la majorité présidentielle, du discours changeant au gré des circonstances du candidat qui n'ose même plus revendiquer l'étiquette UMP ou de la récitation de la leçon sans daigner écouter les autres du candidat du FN, les candidats du Front de Gauche souhaitent apporter des éléments dans les débats du moment avec un seul but, être utile aux gens, comme le sont actuellement les sénateurs communistes.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article