Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 21:46
thome1.jpgAprès les manifestations devant la préfecture, il y a bientôt un an, un ex salarié de Thomé Génot avait été condamné par le tribunal de Charleville à un mois de prison avec sursis (pour mémoire, vous pouvez aller lire mon article en cliquant ici).

Mais il n'avait pas été condamné à des dommages et intérêts.

Aujourd'hui, il vient de recevoir la facture de l'assurance de la préfecture : plus de 25 000 euros !

Une double peine inacceptable.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 21:09
La réalité, c'est par exemple ce coup de téléphone que j'ai eu aujourd'hui d'une demandeuse d'emploi : elle a fait une semaine de vendange (et quand on n'est plus très jeune, c'est dur, très dur) et le résultat aujourd'hui, c'est la suppression de son indemnisation ASSEDIC pour le mois, pas pour la semaine où elle a travaillé, mais pour le mois !  A l'ANPE, bien sur, on lui avait dit qu'elle pouvait aller faire les vendanges et que cela n'aurait pas de conséquences sur ses droits ! Aujourd'hui, elle a utilisé sa paie pour rembourser des dettes et se retrouve sans un sou pour le mois à venir !
Une raison de plus pour se poser des questions sur le RSA : le travailleur à temps partiel contraint va-t-il toucher moins que celui qui bénéficiera d'un RSA car il a été RMIste ? En plus, le RSA risque d'encourager les entreprises à maintenir des salaires très bas en comptant sur la solidarité nationale !
C'est une vraie sécurisation des parcours professionnels qui est nécessaire.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 20:31
L'élaboration du schéma régional de la formation en Champagne Ardenne a pu paraître du bla bla.
Mais progressivement des dispositifs nouveaux concrets se mettent en place.
C'est le cas du dispositif INTEGRA.
Son but : permettre à 100 demandeurs d’emploi de moins de 30 ans de reprendre un parcours de formation initiale interrompu depuis au moins 1 an et de l’achever par l’obtention d’un diplôme de l’Education nationale.
L'intégration dans une classe est possible dans les classes terminales de tous les niveaux, du BEP au BTS et un accompagnement pédagogique spécifique est prévu.
La formation est alignée sur l'année scolaire et les renseignements sont disponibles dans les ANPE et Missions locales de la région (inscriptions avant la fin du mois d'octobre).
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 16:00
La fermeture des lits de chirurgie en pleine période électorale a donné lieu à des manoeuvres diverses et des promesses de reconversion des lits de la clinique pour mieux faire passer la suppression des derniers lits de chirurgie de la vallée de la Meuse.
Qu'en est il aujourd'hui ?
L'Agence Régionale de l'Hospitalisation a préparé un projet de modification du Schéma Régional d'Organisation Sanitaire confirmant bien la suppression des lits de chirurgie sur Revin et proposant leur reconversion en lits de soins de suite. Mais elle limite l'activité globale des soins de suite dans le secteur sanitaire à ce qui était antérieurement prévu, alors qu'il est avéré qu'il y a d'importants besoins non couverts. La limitation actuelle des soins par le nombre de lits est tout simplement remplacé par un blocage au niveau des financements ! Autant dire que l'on a fait une opération de communication mais non avancé sur la satisfaction des besoins de la population revinoise.
D'ailleurs, les besoins ont ils été quantifiés ? La réflexion a-t-elle été poussée, avec les acteurs de terrain pour savoir quelle était la nature véritable des lits nécessaires sur le Revinois : réadaptation, convalescence ... ? Non. D'ailleurs, le Directeur de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation, (ARH) véritable représentant de l'Etat sur ces questions en région, était absent cette après midi de la conférence sanitaire Nord Ardennes qui devait donner son avis sur ces questions. Il ne s'est même pas fait représenter afin que les participants puissent avoir les informations nécessaires pour donner un avis en connaissance de cause. Voilà la considération de l'Etat pour ce qui pourrait être un embryon de démocratie sanitaire.
Non seulement les besoins de la population ne sont pas satisfaits, les difficultés des familles pour visiter leurs proches hospitalisés, oubliées des décideurs (pour rappel, c'est environ le tiers des foyers qui ne disposent pas de moyens de locomotion), mais le personnel de la clinique est laissé dans l'incertitude de son avenir et ce n'est pas l'annonce de l'ouverture de soins de suite qui réglera la question si les financements ne sont pas assurés !
Je vais m'adresser au directeur de l'ARH pour que les moyens suivent les annonces !


Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 23:36
Le film de Marcel Trillat sur  Nouzonville et Thomé Génot suscite nombre de commentaires ( et de polémiques !). Je vous invite à aller voir la réponse de Yannick Langrenez à Yanny Hureaux sur le site de l'association des  anciens de Thomé Génot en cliquant ici.
Je n'avais pas eu la possibilité d'aller voir ce film lors de sa présentation à Nouzonville. (Je travaillais, il faut bien de temps en temps). Je l'ai regardé jeudi soir à la télé. C'est bien vrai qu'il donne une image triste des Ardennes, de sa désindustrialisation, mais c'est l'image réelle et cette image, on ne la changera pas par de l'incantation, mais bien par l'action ! Au fait, dans le cadre des propositions, je vous invite à aller lire ou relire  le projet de charte pour  un avenir durable de l'industrie automobile européenne à l'origine duquel est Jacky Hénin, député communiste européen en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 23:09
arton1908-1b442.jpgA l’initiative du Parti communiste, se déroulait vendredi soir, une réunion à l’Hôtel de ville de Mézières pour débattre des questions de santé. Les organisateurs avaient voulu placer cette rencontre, à laquelle participaient quelques 80 personnes, sous le signe de la résistance contre la politique du gouvernement, qu’ils considèrent « comme dangereuse pour le niveau de protection sociale dans notre pays ».
Invité de la soirée, Alain LEGER, ancien député des Ardennes, devait rappeler le rôle de la Sécurité Sociale et les progrès qu’elle a permis en matière de solidarité et de haut niveau de soins accessible à tous.
Le PCF considère que cet acquis est aujourd’hui menacé avec l’instauration de franchises médicales qui vont pénaliser financièrement les assurés sociaux, excluant une partie de la population de l’accès aux soins. C’est, chiffres à l’appui, que Alain LEGER a cherché à démontrer qu’
une autre gestion était possible. Son objectif étant de faire la démonstration que la devise d’origine de la Sécurité Sociale « tous cotisent en fonction de leurs moyens. Et chacun bénéficie des soins quelques soient ses besoins » n’était pas à ranger aux accessoires de l’histoire. Défense de l’hôpital public, renforcement du système de solidarité et ne pas considérer la santé comme une marchandise ont été au cœur des différentes interventions du public.
La réunion s’est conclue par un appel à saisir les parlementaires ardennais de la majorité gouvernementale, afin qu’à l’occasion du prochain débat à l’Assemblée Nationale, l’article instaurant les franchises médicales soit retiré.
Des délégations iront, fin octobre, remettre des pétitions aux députés ardennais de l’UMP.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 23:09
pasamonadn.jpgEn instaurant des tests ADN pour prouver une filiation dans le cadre d'un regroupement familial, l'amendement Mariani, adopté par l'Assemblée Nationale, fait entrer la génétique dans l'ère d'une utilisation non plus simplement médicale et judiciaire mais dorénavant dévolue au contrôle étatique.
Je vous invite à aller signer, comme je viens de le faire, la pétition initiée par Charlie Hebdo et SOS Racisme en cliquant ici.
Mais le projet de loi sur l'immigration a bien d'autres articles criticables comme la réduction de moitié du délai pour que les demandeurs d’asile puissent saisir la commission des recours des réfugiés, mesure dont la portée concrète risque fort de réduire à bien peu ce droit d’appel essentiel pour des réfugiés qui ont fui et sollicitent la protection de la France ou encore l’amendement qui prévoit d’exclure les personnes sans papiers de la possibilité de se maintenir dans les structures d’hébergement d’urgence.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 15:19
TGV.jpgJe n'ai pas publié, au jour le jour, cette semaine, les différentes informations que je souhaitais vous faire connaître sur les transports ferroviaires : elles se sont accumulées !
Honneur à l'information ardennaise : Sylvain Dalla Rosa a présenté un voeu adressé au directeur régional de la SNCF au conseil de Coeur d'Ardenne (Coeur d'Ardenne, c'est l'agglo de Charleville Mézières) qui l'a approuvé : Depuis la mise en place du TGV Est, en juin dernier, d’importantes difficultés sont rencontrées par les usagers suite aux changements intervenus et notamment la disparition des trains « corail ». Cette situation porte préjudice à la population et ternit l’impact de l’arrivée du TGV dans notre département.Parmi les problèmes évoqués se pose avec force l’augmentation des tarifs (+50 %) sur les voyages aux heures dites de « pointe ». Comparativement, le billet TGV direct entre Charleville et Paris a lui augmenté de 20 %. Cette hausse sensible est réalisée alors que les collectivités territoriales ont, pour la première fois, participé au financement des travaux de la ligne à grande vitesse. Les usagers contribuables participent donc deux fois à cette réalisation, une fois sur les impôts locaux et une autre fois par la hausse importante du prix du billet. Afin d’atténuer cette situation, serait-il possible d’étudier un système d’harmonisation des tarifs, basé sur le prix du TGV direct, pour les usagers fréquentant régulièrement cette ligne ?
Par ailleurs, il serait souhaitable d’apporter des améliorations sur la ligne telles que :
- Le respect des correspondances entre les TER et le TGV en gare de Reims
- Une liaison supplémentaire directe à la mi journée permettant d’arriver à Paris en tout début d’après midi
- La diminution des délais d’attente aux guichets par l’affectation de personnels supplémentaires
- Une amélioration du système de réservations dont les délais augmentent constamment.

Mais l'information alternative, c'est aussi la déclaration par rapport à la loi sur le service minimum des vice-présidents communistes chargés des transports dans les différentes régions de France, dont Pierre Mathieu en Champagne Ardenne : pour eux, les régions n'ont pas à jouer les briseurs de grève. Pour eux, le service minimum, c'est la réalisation au quotidien des contrats passés entre les régions et la SNCF. Pour lire cette déclaration, cliquez ici. Et pour ceux que cela intéresse, vous pouvez aussi, en allant sur le site du groupe communiste au conseil régional de Champagne Ardenne, lire le communiqué de P. Mathieu, concernant la déserte Mulhouse-Troyes-Paris le matin : cliquez ici.
L'information alternative, c'est enfin le vote négatif (et ils ont été les seuls) du groupe GUE/NGL au parlement européen sur le rapport Jarzembowski. En libéralisant le trafic passager international, sans études sérieuses ni évaluation pluraliste concernant les effets des libéralisations déjà effectuées, le Parlement a, à la fois porté un coup au service public du rail et confirmé le fossé entre les déclarations et les actes. Pour en savoir plus, allez sur le site de Francis Wurtz, député communiste européen et président du groupe GUE/NGL en cliquant ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 21:25
Telle est la conclusion de la déclaration du P.C.F. après les annonces catastrophiques sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 : je vous livre cette déclaration in-extenso.
Comme à chaque rentrée, l’annonce du déficit de la sécurité sociale vient à point nommé pour justifier la mise en place de nouvelles mesures de déremboursement. Cette année, ce sont les franchises médicales. En clair, les malades sont coupables, ils doivent payer.
Déjà en 2004, alors que Nicolas Sarkozy était Ministre de l’économie, il pointait du doigt les arrêts de travail injustifiés. En réalité, la fréquence de ces arrêts est évaluée à près de 5%. Souvenons nous encore de la pathétique chasse aux fausses cartes vitales, qui, on le sait aujourd'hui’, n’ont concerné qu’une carte pour 100 000 ! Quand il s’agit de culpabiliser les français, l’imagination et la mauvaise foi sont sans limites.
Cette méthode ne donne strictement aucun résultat : le déficit de la Sécurité sociale reste abyssal. Qu’importe : les gouvernements de droite se succèdent et persistent. Et pour cause, ils n’ont pas l’objectif de résoudre le problème, mais bien de tuer le système.
Les solutions existent, pour preuve : la publication du rapport de la Cour des comptes qui estime à 30 milliards d’euros les exonérations de cotisations, soit le triple du déficit de la Sécurité sociale, dont 3 milliards pour les stock-options. La solution est pourtant évidente : faisons payer ceux qui en sont exonéré !
La Cour, dans son rapport, propose de revoir ces dispositifs d’exonération. Et notamment la mise en place d’une cotisation sur les revenus financiers à hauteur de la cotisation sur le travail. Pas d’exception à la règle, les actionnaires, les financiers et les industriels doivent prendre leur part de l’effort national.
Que chacun contribue en fonction de ses moyens et cette grande dame, « La Sécu », se portera d’autant mieux.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 13:32
La lecture attentive par le MNLE du récent rapport sur les causes des cancers, rendu par le centre international de recherche sur le cancer avec l'académie de médecine, l'académie des sciences ... apporte des remarques intéressantes : 
- d'une part, il n'est pas vrai que ce rapport dédouane l'environnement :  la première recommandation vise la communauté scientifique qui est invitée « à entreprendre de grandes études prospectives sur les facteurs de risques »
- d'autre part,  ce rapport. indique : « Il faut lutter contre les biais de publication » et le MNLE appuie les propositions du rapport en ce qui concerne le respect et l’indépendance de l’expertise scientifique.
En conclusion, le MNLE pose cette question fondamentale : "Comment bâtir un développement respectueux de la nature et des hommes plutôt que de faire des efforts de plus en plus colossaux pour tenter de réparer des dégâts ? "
Je vous invite à aller lire le communiqué du MNLE en cliquant ici et si vous voulez lire le rapport : cliquez ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article