Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 15:09
ardennes-forge.jpgSollicité par de nombreux salariés d'Ardennes Forge, Yannick Langrenez, au nom de l'association des anciens de Thomé Génot, a réagi à l'article paru jeudi 15 novembre dans le journal local :  " ... En effet quand celui-ci ( le directeur du site d'Ardennes Forge ) affirme avoir été peu aidé hormis la mise à disposition des machines issue de l'achat par le conseil général, il ment par omission car il oublie bien vite de dire qu’il a bénéficié d'aides camouflées. Il n'a pas eu à payer plus de trente salariés pendant 450 heures au titre d’une formation interne appelée AFPE, bien que ces personnes aient repris le même poste dans les mêmes locaux, pour y produire les mêmes pièces, le tout de la même façon (plus certainement, les salariés ont pu en apprendre beaucoup à Mr Queval) !
Au passage, Ardennes Forge a reçu une prime de plus de 1500€ par salarié ainsi traité par l'ASSEDIC au titre de la convention AFPE (action de formation préalable à l'embauche) !
De plus, suite à cette période, les salariés ont été repris au SMIC, au mépris de la « rémunération annuelle garantie » prévue par la convention collective de la métallurgie des Ardennes. Ce qui laisse à l'ASSEDIC par le biais du CTP dans un premier temps puis de l’ATD (allocation temporaire dégressive) le soin de compenser ces salaires.
Les 3 organisations syndicales (CGT, CFDT et FO) s'en sont saisi à l'époque et ont sollicité l'inspection du travail sans plus de résultats à ce jour. Mr Queval a même poussé le cynisme jusqu’à menacer les salariés à ce sujet, mettant en balance une prime de fin d'année réclamée par ces derniers.
Ainsi Ardennes Forge a bénéficié des largesses et des subsides issues de fonds publiques, lui permettant de ne pas avoir de frais salariaux, puis de diminuer fortement leur impact et n'a pas eu à se soucier des amortissements qui découlent habituellement d'une reprise d'entreprise.
Nous affirmons donc que dire que cette société n'a été que peu aidée est un mensonge, qu'il faut que chacun prenne ses responsabilités, que l’utilisation de fonds publiques doit se faire dans la transparence et que tout ne peut pas être exigé des salariés repris ne serait-ce que par respect des efforts déjà consentis."
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 14:22
L’ambition de la droite est de s’accaparer de la mairie pour prolonger la politique de Sarkozy.


La droite vient d’annoncer ses intentions pour les élections municipales. Investie tête de liste, Bérengère Poletti aura pour second Boris Ravignon. Les états de service de ces deux personnages, par leur action et leur soutien aux différents gouvernements de droite, montrent qu’ils sont responsables de la grave crise économique et sociale que connaît notre département. Avec leur candidature, l’objectif est de prolonger à Charleville-Mézières la politique de SARKOZY. Saccage des services publics, politique sociale réduite à sa plus simple expression, karcherisation des quartiers populaires ou relégation des citoyens au rang de spectateur sont au menu. Dans leur besogne, ils seront aidés par un transfuge du MODEM (A. Marquet), qui, après avoir violemment critiqué l’UMP, remet les girouettes au goût du jour.
Les communistes, soucieux de défendre les intérêts des carolomacériens, feront tout pour battre cette droite arrogante et dominatrice. Sur la base du travail accompli, nous voulons que la gauche rassemblée s’engage dans cette bataille avec dynamisme.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 19:11
Tel est le titre du communiqué de la  CGT après sa rencontre avec C. Lagarde qui considère le projet actuel comme inacceptable. Pour lire ce communiqué, cliquez ici.
Hier après midi, j'étais au forum de l'emploi pour la diversité, organisé par le CDEC à  Revin. Je suis longuement intervenue précisément sur ce sujet : la mise en relation entre demandeur d'emploi et employeur est en effet un des noeuds essentiels dans la lutte contre les discriminations à l'emploi. Cela nécessite un service public national de l'emploi et de la formation, efficace, bien loin de ce que nous propose le gouvernement aux ordres du MEDEF.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 18:53

En 2005, les citoyennes et les citoyens de notre pays et des Pays-Bas ont refusé la « constitution » européenne que les chefs d'Etat de gouvernement avaient adoptée. Dans plusieurs pays, elle n'a jamais été ratifiée. Fin juin 2007, les chefs d'Etat et de gouvernement ont lancé une procédure éclair pour un nouveau traité européen, sans débat populaire, sans referendum.
Pour éviter que le peuple tranche, Sarkozy veut faire adopter le nouveau traité par la voie parlementaire. Rien ne dit qu'il pourra le faire. Les citoyens et les élus, quel qu'ait été leur vote le 29 mai 2005, doivent refuser que la démocratie et la volonté populaire soient bafouées et exiger un nouveau referendum."

Organisations signataires au 5.11.2007 : AC ! - Alter - AlterEkolo - Alternatifs - Alternative Citoyenne Genevilliers 92 - APEIS - ATTAC - Cactus La Gauche - Collectif des Socialistes pour le Renouveau de la Gauche (CSPRG) - Confédération Paysanne - Convergence Citoyenne pour une Alternative à Gauche (CCAG) - Convergence pour la défense et le développement des services publics - Coordination des Groupes de Femmes Egalité - Coordination nationale des collectifs antilibéraux - Démocratie & Socialisme - Fédération des Associations des Travailleurs et des Jeunes (DIDF) - Fondation Copernic - Forces Militantes - LCR - Marches européennes - MARS / Gauche Républicaine - PCF - PCOF - Pour la République Sociale (PRS) - Réseau Féministe Ruptures - Union des Familles Laïques - Union syndicale Solidaires.logohuma.gif
Pour voir l'appel, cliquez ici et pour en savoir plus sur le projet de traité, je vous invite à vous rendre sur le site de l'Humanité qui a constitué un dossier complet en cliquant ici.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 18:36

Des délégations des deux fédérations, conduites par Annie FLORÈS et Sylvain DALLA-ROSA, se sont rencontrées jeudi 8 novembre. Cette initiative, a été l’occasion de faire un large tour d’horizon de la situation sociale et économique, nationale et locale. Face à l’aggravation des conséquences de la politique de N. SARKOZY et du gouvernement de droite, le P.S. et le P.C.F. ont convenu de redoubler les efforts communs pour s’y opposer. Contre la remise en cause du droit au travail, de la sécurité sociale par répartition, du système des retraites….. les deux formations vont travailler à des actions très larges de rassemblement pour résister à ce démantèlement.
Au cours de cette rencontre les prochaines échéances électorales (municipales – cantonales) ont également été abordées. Après avoir évoqué les différentes situations locales, les deux délégations ont réaffirmé leur volonté de travailler à la constitution de listes rassemblant les forces de gauche. Faire réélire les équipes municipales de gauche, gagner de nouvelles positions sur la droite est un objectif indispensable pour améliorer l’aménagement du territoire et défendre les services publics. Concernant la constitution des listes, chaque composante doit pouvoir trouver sa juste place, basée sur l’implantation réelle, le travail accompli et la représentativité. Des contacts seront pris dans ce sens avec chaque organisation locale. Concernant les cantonales, le P.S. et le P.C.F. ont tenu à souligner les graves conséquences pour les Ardennes de la domination de la droite au Conseil Général qui découle d’un découpage territorial taillé sur mesure. Si à l’occasion de la campagne électorale, la diversité doit s’exprimer, l’enjeu commun sera de conquérir des positions sur la droite, afin dé rééquilibrer la situation départementale.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 23:26
 

logo-region.jpgQue raconter de la commission permanente d’aujourd’hui ?
Comme à l’accoutumée, ce ne sont pas les plus gros dossiers qui ont fait discuter ou, si, mais à côté de la question ! A propos des TER, sujets d’un des dossiers, et pas des moindres, grosse compétence régionale, c’est tout de suite la question des TGV et de la non réponse aux besoins des Ardennais qui est venue sur le tapis (cf mon article du 23 octobre que vous pouvez relire en cliquant ici). Au fait, les élus communistes avaient distribué jeudi dernier le vœu adopté par la communauté d'agglomération de Charleville Mézières : l’accueil avait été excellent. Pourtant, sur le fonctionnement des TGV, le conseil régional n’a aucun pouvoir, sauf de pression sur la SNCF !
Dans les dossiers de la formation professionnelle, mon domaine, quelques mots sur la création de l’espace métier du pays de Chaumont. Les espaces métiers sont progressivement mis en place par le conseil régional dans les différents territoires de la région : ce sont des lieux d’information et d’animation sur la connaissance des métiers, la formation tout au long de la vie, des lieux de coordination entre les différents acteurs pour orienter le public vers la bonne information et la bonne institution. Je suis particulièrement contente de la mise en place sur le territoire de Chaumont, validée par la commission permanente de cet après midi : c’est le premier qui n’est pas lié à une maison de l’emploi (avec toutes les critiques que l’on peut apporter à ces structures, même si pour des raisons pragmatiques, j’avais dit que là où se mettait en place une maison de l’emploi, l’espace métier devait lui être lié, pour ne pas rajouter une structure en plus, là où le but est précisément de la coordination). Et de plus le projet chaumontais, lié aux maisons de pays, prend remarquablement en compte la ruralité du territoire. Lecteurs ardennais, à défaut d’aller à l’espace métier de Charleville Mézières, non encore ouvert au public (mais cela viendra) vous pouvez déjà trouver de nombreuses informations sur le site internet des espaces métiers de Champagne Ardenne, en cliquant ici ou aller à Sedan.
La commission permanente, c’est aussi la gestion des locaux et des personnels du conseil régional. De ce point de vue, un dossier ne m’a pas satisfait aujourd’hui et je me suis abstenue : c’est le déménagement prochain du RRI de Charleville Mézières de l’avenue Jean Jaurès au Moulin Le Blanc. Le RRI, ce sont des locaux annexes du conseil régional dans le département. C’est vrai que les locaux actuels ne donnent pas des conditions de travail satisfaisantes aux personnels qui y travaillent de par leur exiguïté et rendent difficile la confidentialité nécessaire à certaines rencontres. Mais la solution, bâclée par le président, sans concertation avec les autres conseillers régionaux ardennais, en éloignant ce RRI des lieux de passage, ne facilite pas les rencontres nécessaires entre l’institution et les citoyens et gardons toujours présent à l’esprit que c’est près du tiers des foyers ardennais qui n’ont pas de voitures !
J’ai déjà trop écrit (mais la commission permanente, c’étaient 989 pages de rapports !) et j’ai encore envie de vous citer deux dossiers qui m’ont intéressée. Le premier, c’est une subvention de 7500 € à la ville de Charleville Mézières pour la prise en charge d’une mission médicale du centre hospitalier à Harar en Ethiopie. Dans le cadre du partenariat entre les deux villes est prévu un axe spécifique santé : cette mission de médecins du centre hospitalier de Charleville Mézières doit analyser les besoins à Harar pour définir les objectifs et la stratégie à adopter dans les années à venir.
Enfin, la commission permanente a validé une subvention pour la remise en état du foyer de l’internat du lycée Armand Malaise et je ne cite cela que pour me faire plaisir : c’est un dossier que j’avais plaidé, sans trop de mal d’ailleurs !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 22:06
J'avais vu  circuler cette info depuis quelques jours dans les milieux médicaux. Je voulais vous la raconter, mais c'est tellement mieux expliqué dans l'article paru dans l'Humanité vendredi ! La Générale de santé s’apprête à distribuer à ses actionnaires un dividende exceptionnel de 420 millions d’euros. Rendez vous compte : cet argent, qui vient de la sécurité sociale à travers les remboursements aux cliniques privées de ce groupe, représente la moitié de ce que le gouvernement espère retirer des franchises médicales ! Pour lire l'article, cliquez ici.
Dans l'Humanité de vendredi, vous pourrez aussi lire un article sur les succès du film de Marcel Trillat, Silence dans la vallée. Même le MEDEF veut le voir. Pour lire l'article, cliquez ici. Et bien sur, comme la une ci-contre le montre, il y a aussi l'actualité sociale, toute l'actualité sociale.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 09:58
logo-cgt-articles.gifLa CGT juge négativement le projet de nouveau traité européen : eu-flag.gifil est bien loin des exigences de satisfaction des besoins sociaux.
Je vous invite à lire le communiqué de la CGT en cliquant ici.
Il se termine ainsi :
"La Cgt ne peut, dans ces conditions, que réitérer sur ce nouveau traité l’appréciation négative qu’elle avait portée sur le précédent projet de traité constitutionnel. Elle agira pour que les citoyens français soient consultés par référendum avant toute ratification."
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 21:47
thome1.jpg

Yannick Langrenez a appris hier que la direction d'Ardennes Forge a mis à exécution sa stratégie de délocalisation de l'outil de travail vers la Chine : 2 maxipress (presses à chaud) et 2 Barnault (presses à froid) servant à fabriquer des pôles d'alternateurs sont démontées par la société AREF afin d'être reconditionnées dans leurs ateliers en vue du départ dans une unité du groupe Farinia.
Ce matériel a été acquis à la suite de la liquidation de Thomé Génot auprès du liquidateur judiciaire, grâce aux espèces sonnantes et trébuchantes du contribuable ardennais !
On ne peut que rapprocher cela du redressement judiciaire de LCAB qui a racheté l'entreprise Jayot (l'entreprise à Gespunsart appartenant précédemment à Thomé Génot) pour 8 000 € avec une très confortable avance remboursable du conseil général, dont on a tout lieu de se demander si cela n'est pas aussi une perte brute pour le contribuable ardennais.

Au fait, avez vous déjà lu l'article 1 de la loi du 13 août 2004, dite des libertés locales, plus communément appelée de décentralisation ? Je cite : « Le conseil régional établit un rapport relatif aux aides et régimes d'aides mis en oeuvre sur son territoire au cours de l'année civile, dans les conditions prévues au présent chapitre, par les collectivités territoriales et leurs groupements. A cette fin, ces collectivités et groupements transmettent, avant le 30 mars de chaque année, toutes les informations relatives aux aides et régimes d'aides mis en oeuvre dans leur ressort au titre de l'année civile précédente. »
Pour l'instant, le Conseil Général des Ardennes ne communique rien !
Qu'a-t-il à cacher pour être hors la loi ?

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 23:47
hopital-copie-1.jpg"Le comité consultatif national d'éthique recommande : (...)
- d‘éviter d’affecter des systèmes de cotation à des usages pour lesquels ils ne sont pas les plus pertinents ; s’agissant de la T2A, ces usages regroupent les actes dispensés notamment en psychiatrie, en gérontologie, et en pédiatrie, où encore l'écoute et l'examen clinique approfondis sont nécessaires au respect des bonnes pratiques. Devraient aussi être jugées selon des critères différents les autres missions de service public de l’hôpital, que la T2A n’est pas en mesure d’évaluer et donc de coter correctement. Des éléments supplémentaires (ou complémentaires), d’essence qualitative devront être intégrés dans le système d'évaluation pour ne pas succomber à ce qui pourrait être vécu comme une sorte de tyrannie du « tout quantitatif ». La cotation T2A devrait donc être limitée aux actes techniques spécialisés pour le diagnostic et les soins."
Il ne s'agit là que d'une des recommandations issues de l'avis qui vient d'être rendu public du comité consultatif national d'éthique sur les enjeux éthiques de la contrainte budgétaire sur les dépenses de santé en milieu hospitalier. Je vous l'ai cité en entier, car la nécessité d'ajouter des éléments d'essence qualitative dans le système d'évaluation m'a beaucoup plu : je pense depuis longtemps que l'hôpital, comme tout service public, nécessite une évaluation, mais que cette évaluation doit être non seulement quantitative, mais aussi qualitative sous le contrôle, tout à la fois des personnels et des utilisateurs.
Mais l'ensemble de cet avis est très intéressant comme cette recommandation de ne pas négliger le "care" (prendre soin, prêter attention) anglo-saxon au profit exclusif du "cure" (soigner) et je vous invite à le lire en cliquant ici.
En conclusion, je souscris tout à fait à ce que dit cet avis dans son introduction : ces questions relèvent de débats de société et présente une dimension politique. J'ajouterai qu'effectivement il nous faut choisir entre augmenter la part des dépenses nationales consacrées à la santé et augmenter les dividendes des actionnaires du CAC 40 ! Vous l'avez compris, je suis fermement partisante de la première solution.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article