Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 20:28
undefinedArdennais, on s'intéresse tous à ce qui se passe tout près de chez nous, même si c'est de l'autre côté de la frontière !
Allez donc voir ce qu'en pensent les communistes belges. En cliquant ici, vous trouverez le communiqué commun du Parti Communiste (Wallonie-Bruxelles) et du Kommunistiche Partij (KP-Vlaanderen).
Ils disent non à la mise en concurrence des travailleurs bruxellois, wallons et flamands. "C’est dans cet esprit que nous sommes aussi Européens et internationalistes parce que nous disons avec d’autres : « une autre Europe, un autre monde sont possibles. »"
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 01:04
TGV.jpgIl serait sans doute bien que je fasse un article un peu global sur le budget 2008, mais cela ne sera pas ce soir et j'ai peur que cela ne soit pas demain non plus ...
Alors, allez donc lire l'avis du CESR sur ce budget en cliquant ici. Cela vous donnera quelques éléments avec une vision de l'extérieur, ce qui ne gâche rien.
L'assemblé plénière a refusé de voter les crédits prévus pour les premières études sur la deuxième tranche du TGV est (vers Strasbourg). La Champagne Ardenne, comme d'ailleurs le département des Ardennes, a participé au financement de la première tranche de la ligne à grande vitesse (aucune région ni département n'a participé au financement de la construction des autres lignes à grande vitesse). Et ce n'est pas pour cela que le service est meilleur ! La SNCF a au moins réussi une chose : faire l'unanimité des élus régionaux contre la manière dont sont traités (tarifs, horaires ...) les  voyageurs entre Charleville Mézières ou Reims et Paris !
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 00:17
logo-region.jpg

Cela a commencé avec le FN qui nous a expliqué comment faire des économies : une longue liste de propositions qui commence par la suppression des dépenses de fonctionnement du CESR (Conseil Economique et Social Régional) : c'est vrai qu'un instrument de démocratie comme le CESR, le FN n'en veut pas !
La suite des perles, c'est l'UMP : ses représentant(e)s ont reproché au président Bachy d'avoir convoqué une réunion particulière de la commission des finances après les orientations budgétaires pour voir les propositions des différents groupes devant l'étranglement financier de la région. J'ai souri car j'avais dit à Jean Paul Bachy que tenir compte des remarques de la droite, c'était lui accorder trop d'importance. L'intervention de ce matin a confirmé ma vision et c'est d'ailleurs triste : l'UMP ne sait pas sortir de la politique politicarde et est incapable de propositions ; il est vrai que c'est sa politique qui est la cause de l'étranglement financier des collectivités.
L'UMP a continué son collier de perles en expliquant que la Champagne Ardenne était une des régions les plus endettées. C'est aussi une des régions où la taxe professionnelle est la plus faible n'apportant donc pas les ressources nécessaires et ceci est bien le résultat de la gestion UMP précédant 2004. Depuis, à l'initiative des conseillers régionaux communistes, il y a modulation entre la taxe foncière et la taxe professionnelle, pour augmenter plus la taxe professionnelle que la taxe foncière, autant que nous y autorise la loi. Mais le retard est profond et la taxe professionnelle reste en Champagne Ardenne une des plus faibles de France.
Pendant la suspension de midi, la commission permanente devait donner son avis sur la recevabilité du voeu présenté par la majorité régionale contre la réforme de la carte judiciaire. D'après l'UMP et l'amalgame mal identifié autour du MODEM, la carte judiciaire ne regarde pas le conseil régional. Comme si des élus régionaux pouvaient rester sans voix devant ce désaménagement du territoire.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 23:45
Alors, ils viennent à la région !
Hier, avant la session plénière du conseil régional, j'ai reçu, avec le Président Bachy, une délégation d'"ex-FBMA". Un contentieux existait, concernant des financements de formation, contentieux favorisée par la Direction Départementale du Travail, de l'Emploi de de la Formation Professionnelle de la Haute Marne renvoyant vers le Conseil Régional, à en écouter les salariés, alors qu'elle est partie prenante des décisions de la cellule de reclassement. Ce contentieux va être réglé : il nécessitait uniquement des contacts directs pour régler des cas particuliers, car qui dit reclassement dit juxtaposition de cas particuliers.
Je suis toujours en admiration devant la passion qui anime les représentants des ex-FBMA et de Marcelle Fontaine, conseillère générale de Haute Marne, qui les soutient.
Et il en faut de la passion. Car il ne faut effectivement pas baisser les bras devant un patronat sans considération pour les hommes et les femmes qui font la richesse de l'entreprise !
FBMA a licencié l'année dernière ; FBMA emploie actuellement 65 intérimaires. Mais l'entreprise n'a pas repris ses anciens salariés : un vrai scandale et le conseil régional va interroger la DDTEFP 52 à ce sujet.
De fortes interrogations existent aussi vis à vis d'entreprises de transports routiers qui prétendent avoir des offres d'emploi et ferment la porte devant d'anciens FBMA. Serait-ce parce qu'ils sont dans la deuxième moitié de leur vie professionnelle ? Il s'agirait d'une discrimination par l'âge inadmissible.
Cette réunion était trop courte pour remplacer la réunion que j'avais proposé à Marcelle Fontaine d'organiser en janvier avec les ex-FBMA mais aussi avec les anciens de Mac Cormick. Car il faut faire le bilan de ce qui a été fait en terme de reclassement. Une cellule de reclassement ne peut pas reclasser quand il n'y a pas d'emplois et en l'occurrence, le bassin d'emploi de St Dizier est en grosse difficulté.  Encore faut il que l'accompagnement des ex-salariés soit réel.
Dans le cadre de sont dispositif MUTAREV, le conseil régional vient de formaliser son dispositif d'accompagnement et de formation des salariés licenciée. Mais des progrès peuvent certainement encore être faits. Comme par exemple cette question abordée hier du financement du permis de conduire, devenu indispensable après leur licenciement pour des personnes qui n'en avaient jamais eu besoin. J'en ai déjà trop entendu parler pour proposer hier de régler par une mesure dérogatoire, d'autant plus que cela relève aussi des compétences sociales qui sont celles des conseils généraux ou des communes à travers les CCAS. Mais il y a aussi un travail à engager sur la manière d'aider à entrer en formation des personnes qui ont plein d'expérience professionnelle, mais quitté les bancs de l'école depuis de nombreuses années.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 18:27

A l'automne 2004, le ministre Borloo a lancé le plan de cohésion sociale : son principe, arrêter la formation des demandeurs d'emploi pour soit disant remettre les chômeurs au boulot à travers des contrats aidés. Résultat : les régions paient la formation des demandeurs d'emploi de longue durée. 
Automne 2007 : le gouvernement arrête les contrats aidés, en particulier dans les lycées, sur les missions transférées aux régions. Résultat : il faudrait encore que les régions paient, car au travers des contrats aidés, c'est à la pénurie de TOS que le gouvernement avait pallié à une époque où c'était encore de la compétence de l'état, histoire d'avoir moins à compenser aux régions lors du transfert.
Ne parlons surtout pas de rupture : le ministre Borloo est toujours au gouvernement !
Le président Bachy a interpelé le préfet de région : pas de réponse à ce jour.
Car il faut que la région obtienne de l'Etat les marges de manœuvre budgétaire : il nous a transféré des missions TOS en mauvais état, comme en témoignent ces contrats aidés.

Karine Jarry, présidente du groupe communiste au conseil régional, a proposé lors de la séance plénière du conseil une démarche commune des groupes politiques pour le maintien, dans l'immédiat pour palier à l'urgence, de ces contrats aidés : on attend la suite.
Mais il revient aussi au conseil régional d'améliorer le fonctionnement de ces missions TOS. Cela passe par l'adhésion des personnels, de tous les personnels.
C'est aussi sur cette question que je suis intervenue au conseil régional, car, à en croire les masses budgétaires, un TOS sur 7 en équivalent temps plein est sur un statut précaire. Ce n'est pas acceptable. Il est exact qu'il faut pouvoir palier aux congés maladie, maternité longue durée ... et j'ai à nouveau demandé la création d'une équipe mobile de TOS, mobile car amenée à travailler dans plusieurs établissements pour y assurer les remplacements, mobile, mais rassurée sur la pérennité de leurs emplois car véritablement intégrée dans le personnel régional.
A nouveau, j'ai eu comme réponse :
- que la région avait amélioré la qualité des contrats temporaires en y intégrant les périodes de vacances : c'est exact et ce serait d'ailleurs bien que le conseil général en fasse autant mais il reste malheureusement dans les lycées des contrats très précaires : j'ai encore rencontré la semaine dernière une personne employée dans un lycée avec un contrat dont la qualité est telle qu'au 13 du mois de décembre elle n'avait pas encore touché sa paie de novembre ! Il semblerait que le lycée n'est pas transmis en temps voulu les données nécessaires au conseil régional : cela n'arriverait pas avec des personnels titulaires !
- que la création d'une équipe de titulaires remplaçants était prévue. 
La réalité c'est que ce n'est pas acté au budget 2008. Hors séance publique, j'ai eu comme réponse que ce serait fait à l'occasion de la décision budgétaire modificative. Inutile de dire que je resterais très vigilante sur cette question.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 18:31

Pour Pierre Levené, secrétaire général du Secours Catholique « il est atterrant d’entendre madame Boutin dire qu’il n’y a pas de problème d’hébergement. Nous gérons des centres et ils sont remplis à plus de 100%. Il n’y a pas de place disponible. »
La loi de finance 2008 n’a visiblement pas intégré les budgets nécessaires à l’application des premières mesures lié à la loi sur le droit au logement.
Les enfants de Don Quichotte, très insatisfaits, à juste titre, des suites données à leurs actions de l'hiver dernier, ont voulu les renouveler en installant de nouvelles tentes sur les berges du quai Montbello à Paris : cela a été l'occasion d'une réponse musclée des CRS.
Pour en savoir plus, allez sur le site du Secours Catholique en cliquant ici.
Fidèle à sa méthode qui consiste à opposer une partie des Français contre les autres, le Président de la République, lui, tente de faire passer les locataires d’HLM pour d’infâmes profiteurs face aux 1,5 millions de ménages en attente d’une hypothétique attribution. Sarkozy annonce que chaque locataire d’un HLM se verra réexaminer sa situation tous les 3 ans pour évaluer le bien fondé de sa situation d’occupant. Cette suspicion envers les locataires d’HLM est indigne !
  Pour en savoir plus, allez sur le site du P.C.F. en cliquant ici. Et en cliquant ici, vous trouverez les propositions des communistes pour le droit au logement. Regardez la date de mise en ligne : on n'a pas attendu que le gouvernement fasse semblant de s'en occuper !

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 23:18
A l'occasion de la venue dans les Ardennes du ministre de l'intérieur, La Libre Pensée lui rappelle que  les religions relèvent de la sphère privée et les représentants de l’Etat n’ont pas vocation à les promouvoir. Ce rappel n'est pas gratuit. Sous la plume d'Alain Tournafol, président de la Libre Pensée des Ardennes, on retrouve ce fait : le 4 juillet, ce ministre, accompagnée de Madame Boutin, elle-même Ministre (mais aussi consulteur de la Sacrée Congrégation Pontificale pour la Famille,ses convictions l’ayant conduite à dire « je suis catholique avant d’être élue ») a inauguré à Paris la « Maison des évèques de France ».
Au cours de cette cérémonie, Madame Alliot Marie a déclaré : « Dans un monde qui a vu s’effondrer la plupart des repères idéologiques et moraux, les religions ont plus que jamais vocation à éclairer la société, qu’elle soit civile ou politique. Je remercie l’Eglise catholique de la contribution déterminante qu’elle apporte à ce débat. »
 

 

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 22:57
train.jpg

Avec Sylvain Dalla Rosa, conseiller régional et Bernard Lempereur, conseiller municipal de Revin, nous avons été reçus hier par le Directeur régional de la SNCF. Composée également d’un représentant des usagers de la ligne Charleville Paris et d’un membre du collectif 08 de défense des services publics, l’objectif de cette délégation était de poser, à la SNCF, les problèmes liés aux dysfonctionnements constatés depuis la mise en service du TGV Est et le désengagement dans le domaine du fret marchandises sur la Vallée de la Meuse.
Plusieurs questions ont été évoquées, notamment la suppression par transport ferroviaire de la production de l’usine Electrolux à Revin. La SNCF reconnaissant sa volonté  d’équilibrer ses comptes en supprimant des wagons isolés. A terme, c’est tout le transport fret qui risque de disparaître de la Vallée de la Meuse, la SNCF étant déjà totalement absente de tout le trafic du port de Givet. Les élus ont dit leur volonté de ne pas accepter cette situation et de mobiliser l’ensemble des élus, la CCI et les salariés pour préserver l’environnement et la sécurité routière qui vont se dégrader du fait de la présence de centaines de camions supplémentaires sur les routes.
Concernant la ligne TGV Sedan / Charleville / Paris, plusieurs problèmes ont été évoqués. Que ce soit sur les retards, les suppressions de trains, les difficultés de remboursement ou la tarification excessive, de nombreux exemples concrets ont été donnés. Le nouveau matériel TER, qui entre en service dans les Ardennes ce mois de décembre, devrait, selon la SNCF, régler un certain nombre de problèmes, notamment le confort, la qualité du transport et la fiabilité. Ce matériel, acheté par la Région Champagne Ardenne pour l’ensemble de la Région, pour un montant de 240 millions d’€uros, était attendu tant par les usagers que les cheminots. Sur la tarification, la SNCF est contrainte par une grille nationale, elle met cependant à l’étude la possibilité d’aligner les tarifs des liaisons TER / TGV sur les prix du TGV direct. Autre élément important sur lequel la délégation a insisté, c’est la nécessité d’une bonne information des usagers en cas de retard ou de trains supprimés et cela avec des moyens humains supplémentaires. La SNCF s’engageant à améliorer son service.

Enfin, pour conclure, les élus régionaux ont rappelé leur hostilité au transfert de la ligne nationale Lille / Charleville / Metz dans la compétence régionale et la nécessité d’une liaison TGV supplémentaire directe pour la mi-journée entre les Ardennes et Paris. L’année 2008 étant celle de la renégociation de la convention SNCF / Région, les questions évoquées seront suivies attentivement.

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 22:34
agpcf1.jpgagpcf2.jpg
C'était, ce week end, l'assemblée extraordinaire des sections du parti communiste français. En cliquant ici vous trouverez le rapport introductif, la conclusion de Marie Georges Buffet, le mandat donné à la direction du P.C.F. etc

Sylvain Dalla Rosa est intervenu pour présenter les orientations qui avaient été définies par les militants ardennais le samedi précédent.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 23:54
C'est ce qu'ont demandé les conseillers régionaux communistes lors de l'assemblée de l'Association des Régions de France :
"Pour être au niveau des changements à opérer afin de réduire de 20 % les émissions de CO2 d’ici 2020, les transports les moins polluants doivent être de par la loi déclarés d’intérêt général. La maîtrise publique et un rôle renouvelé et renforcé des entreprises publiques, comme la SNCF, en leur donnant les moyens humains et financiers nécessaires à l’exercice de leurs missions, sont les conditions d’un report modal significatif".
S’agissant des transports régionaux de voyageurs, la parole de l’État doit être tenue et la clause de revoyure, prévue dans la loi SRU, respectée. De plus, les régions ont besoin de nouveaux financements ; l’élargissement et la modulation du versement transport et l’accès des régions à cette ressource pourrait y contribuer.
S'agissant du fret, Les décisions de la SNCF prises avec l’aval du gouvernement d’abandonner le « wagon isolé » et de promouvoir la mise en place d’opérateurs de fret de proximité sont économiquement et écologiquement inacceptables.
En ce qui concerne les infrastructures, les contrats de plan Etat-Régions pour la période 2007-2013, signés en début d’année, doivent être revus, avec un effort de l'Etat et un déblocage des fonds dès 2008.
Une loi de programmation pour les transports sur la législature 2007-2013 donnerait un premier acte en cohérence avec les discours gouvernementaux du Grenelle de l'environnement.

Pour lire la déclaration, cliquez ici.
Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article