Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 23:52
logo-region.jpgHier, je me suis fait un petit plaisir à la commission permanente du Conseil Régional avec le vote d'une délibération acceptant que le président signe une convention de partenariat entre le CNFPT et la région concernant la formation des contrats aidés des collectivités locales.
Quelques explications pour vous permettre d'en comprendre l'intérêt.
La formation des personnes en contrats aidés, qui ont souvent particulièrement besoin de formation est, de par la loi, du ressort de leur employeur.
Mais pour les employeurs, ce sont souvent des salariés presque gratuits puisque les contrats sont aidés largement par l'Etat (une vraie gabegie financière d'ailleurs, il ferait mieux d'augmenter la dotation des communes et de subventionner les associations, pour que communes et associations puissent financer des contrats durables) et financer de la formation en plus ne les intéresse pas. Je suis méchante en disant cela : certains le font, d'autres aimeraient et ne peuvent pas ! Pensez par exemple aux petites communes dont le contrat aidé est le seul salarié à part la secrétaire de mairie partagée avec d'autres.
Jusqu'en 2004, l'état finançait de la formation aux contrats aidés et le ministre Borloo dans son plan de cohésion sociale a arrêté cela, renvoyant aux employeurs (drôle de cohésion sociale), ce qui évitait de transférer des fonds aux régions pour qu'elles puissent totalement assumer leur compétence de formation professionnelle.
La solution était pour nous d'inciter les employeurs à former en cofinançant. Encore faut il trouver des partenaires pour cofinancer et les projets n'ont pas été légion ! (avec cependant un satisfecit avec Tremplin 52). En plus, c'est compliqué car il ne faut pas que ce soit des formations bidon, ce sont des gens qui travaillent à temps partiels et qui ne peuvent donc pas participer à une formation qualifiante prévue à temps plein etc ...
Et j'en viens à la convention avec le CNFPT. C'est le Centre National de la Formation des Personnels Territoriaux, qui jusque là refusait d'accueillir les personnes en contrats aidés (puisque, pas plus que la région, il n'a eu de sous pour cela au moment de la décision de Borloo de supprimer les financements de l'Etat.)
La convention stipule que le CNFPT s'engage à ouvrir son catalogue de formations aux salariés en contrat aidé des collectivités locales et d’en assurer la prise en charge et la Région s'engage à ouvrir aux salariés en contrat aidé des collectivités locales ses dispositifs « Passeport VAE », dans le cadre du parcours intensif notamment, Chèque-Formation – FOAD et la prestation d’évaluation du niveau de connaissance pour l’élaboration d’un parcours professionnel et d’en assurer la prise en charge avec un maximum de 50 personnes prises en charge de part et d'autre pour cette année.
Ce n'est pas grand chose, mais il en a fallu du temps, d'où mon  "petit plaisir" !
Et ne me dites pas que l'on a tort de se substituer à l'Etat, car derrière tout cela il y a des gens qui ont besoin de formation. Il faut plutôt envisager de mettre la raclée à ce gouvernement Fillon, Borloo & Co.
On a d'autres projets de ce type, en particulier pour favoriser les Congés individuels de formations chez les gens qui n'ont pas travaillé tout à fait assez pour y avoir droit en l'état actuel des choses.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires

SYNDICAT CGT CG19 17/02/2010 09:45


Moi qui travaille au département de la CORREZE, je ne peux qu'abonder dans ton sens. C'est en effet une "grande petite" vicoire pour tous ceux et celles dont la vie n'est que précarité.
Ca montre la façon dont certains élus prennent à coeur leur travail d'élus. Dans le cadre des futures élections régionales, ça donne des pistes. Bravo Michèle.