Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 22:07

On a piqué où cela fait mal !

Le courrier de Sylvain Dalla Rosa sur le projet de découpage des territoires de santé (en cliquant ici, vous retrouverez toutes les explications sur ce sujet), l'article paru dans la presse locale à la suite de ma déclaration sur la fermeture prolongée du service d'hématologie (à lire en cliquant ici), tout cela a du piquer un point sensible, mettre sur la place publique un sujet qui n'aurait pas du y être ...

car le Directeur de l'Agence Régionale de Santé a souhaité me rencontrer (rapidement avait dit la secrétaire) pour m'expliquer l'intérêt de ce nouveau découpage !

L'intérêt d'une telle rencontre, cela se partage, et j'y suis allée avec la présidente du collectif de défense de l'hôpital de Charleville Mézières et la secrétaire adjointe du syndicat CGT de l'hôpital. La présidente du groupe communiste au conseil régional devait se joindre à nous, mais les contraintes horaires ne l'ont pas permis !

Nous avons eu droit à un discours où chaque mot paraissait pesé et si j'ai tout compris, figurez vous que le découpage en territoires de santé ne va servir que pour l'exercice de la démocratie sanitaire au sein des conférences de territoires, car il va aussi y avoir des territoires d'action, des territoires de premier recours, des territoires de machins et des territoires de choses ...

Et il paraît que c'est pour que les conférences de territoire fonctionnent mieux en regroupant une masse plus importante d'acteurs !

Mais si effectivement on ne peut qu'être d'accord sur le constat du mauvais fonctionnement des conférences de territoire, encore faut il se poser les bonnes questions ! Et comme je l'ai indiqué au directeur de l'ARS, si la participation n'est pas toujours très assidue et le quorum pas forcément atteint, c'est aussi parce que ce n'est pas très motivant de participer à une réunion pour avaliser une décision déjà prise ou pour donner un avis qui, s'il n'est pas conforme aux aspirations de l'ARS, ne sera pas suivi.

Je vous passe les détails : il a réponse à tout, du genre quand on lui dit que l'éloignement du lieu de la conférence territoriale des Ardennes ou de la Haute Marne ne favorisera pas la participation de membres de ces départements, il répond que le lieu de réunion sera alternativement dans la Marne et dans les Ardennes (ou dans l'Aube et la Haute Marne pour le sud de la région), mais même sur la question de la démocratie sanitaire, il ne nous a pas convaincu !

Et je ne vous parle pas du reste ! Car nous avons eu l'impression de la leçon apprise sur l'effort d'organisation que doivent avoir les hôpitaux pour faire plus de choses avec moins de moyens !

Evidemment, il souhaite que le service d'hématologie de l'hôpital de Charleville survive, il faudrait qu'il y ait un service de cardiologie interventionnelle ... il ne veut pas que la maternité soit déclassée ... mais si la question des pédiatres n'est pas réglée, il faudra bien qu'il déclasse.

Il compte sur l'aide des médecins du CHU de Reims pour les hôpitaux périphériques ... mais a-t-il seulement compris que pour cela, il faudrait que le CHU ait les moyens de ce rayonnement !

On lui a évidemment dit que les économies de personnels faites avaient des conséquences redoutables sur les soins avec des dégradations en cascade liées à la désorganisation induite ... mais on ne parle pas la même langue !

En conclusion, son discours convenu ne m'a pas convaincue, mais le fait même de la demande de rencontre m'a davantage persuadée encore de la justesse de l'inquiétude à avoir et de la nécessité de se mobiliser !

Il a beaucoup insisté sur la faible population de notre région : quand on voit que dans une région beaucoup plus peuplée que la notre, à savoir l'Ile de France, un projet est fait pour qu'un seul bloc opératoire et un seul service d'imagerie médicale fonctionne 24h/24 par département, on peut s'inquiéter d'un seul territoire de santé regroupant les Ardennes avec la Marne, quelque soient les dénégations du directeur de l'ARS.

Pour en revenir aux Ardennes, allez donc lire le dernier communiqué du collectif de défense de l'hôpital sur son blog, en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires