Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 01:09

photo crJe vais commencer par un dossier de la formation professionnelle : contrairement à ce que j'essaie de faire connaître habituellement, ce dossier ne changera rien à la formation dans la région et les seules personnes qui y gagneront quelque chose sont les agents d'entretien des GRETA mais ce dossier est surtout une volonté de clarification des relations financières entre région, lycées et GRETA avec en conséquence une meilleure équité dans les relations entre la région et les organismes de formation financés par la région pour la formation des demandeurs d'emplois, GRETA, CFPPA, AFPA et organismes de formation associatifs. Je m'explique. Contrairement à l'AFPA par exemple, les liens entre la région et les GRETA sont plus étroits puisque les GRETA sont dans les locaux des lycées, donc de la région. Les GRETA reversaient dans les budgets des établissements les charges de viabilisation, sans règle bien précise, profitaient parfois de ménage fait par les TOS, agents donc de la région, ailleurs leur faisaent faire en heures sup, payés par le budget des GRETA, ou embauchaient pour se faire des contractuels, quelques heures par semaine. Dans la nouvelle mouture, la région a adapté sa subvention de fonctionnement des lycées à l'ensemble de leurs surfaces (ce qui évite des discussions sur la réalité des surfaces occupées par le GRETA) et les GRETA reversent à la région un pourcentage de leur chiffre d'affaire et au passage, l'entretien des locaux des GRETA est assuré, comme celui des lycées, par les TOS, ce qui se traduit par une disparition des formes d'emplois précaires. L'opération est globalement financièrement neutre pour le conseil régional et pour les GRETA, cela dépendra, entre ceux qui vivaient un peu sur le dos du budget des lycées et les autres qui étaient au contraire utilisés pour alimenter le budget du lycée. Cela est de nature à rassurer les membres des CA des lycées, souvent inquiets des relations financières avec les GRETA, mais aussi les autres organismes de formation : la région, si elle abrite les GRETA, leur fait payer aussi des charges et ils n'ont donc pas d'avantages par rapport aux autres organismes de formation.

J'avais envie de vous présenter quelques uns des projets culturels soutenus par la région, mais il y a encore d'autres dossiers de cette commission permanente que je souhaite évoquer, alors, ce sera pour une autre fois, mais à propos de culture, le FN nous a montré lundi, une fois de plus, toute sa dangerosité : il trie dans les dossiers culturels. En fait, il censure !

Côté amènagement du territoire, un exemple avec une subvention de 340 000€ à la commune d'Aubrives pour la réalisation de sa salle polyvalente.

Côté lycée, un dossier préparé de longue date, avec le vote d'une subvention de 42 000 € pour participer à la construction d'un lycée à Haïti : une action annoncé depuis le tremblement de terre et qui se concrétise. Comme quoi les promesses de solidarité ne sont pas vaines.

Côté formations sanitaires, des très bonnes nouvelles avec, à la suite d'un travail engagé avec les régions du "grand est", la possibilité nouvelle pour des étudiants de l'académie e Reims d'intégrer la formation d'ergothérapeute de Nancy et la création d'un institut interrégional en psychomotricité à Mulhouse, qui recevra également des étudiants champardennais.

Et j'ai gardé pour la fin l'aide à la recherche et développement du groupe Soufflet à Nogent sur Seine. Il ne s'agissait pas de revenir sur le principe de l'aide puisque celui-ci a déjà était voté, mais bien de veiller à ce que les recherches engagées ait un véritable intérêt pour satisfaire des besoins, et pas seulement les profits du groupe ! J'ai donc proposé qu'un avis soit demandé à des chercheurs appartenant à un organisme public, l'INRA par exemple. Cela sera évidemment à suivre, car le président du conseil régional n'y semblait pas opposé, mais ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires