Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 22:05

photo crIls y en a qui se sont écoutés parler ce matin au Conseil Régional ! Car ce fut long pour des dossiers, certes essentiels dans les compétences de la région (les lycées) mais fort peu nombreux ! Mais les droites pensaient sans doute avoir là une tribune pour critiquer par principe, voir pour confirmer leur volonté d'étrangler les collectivités : j'y reviendrai.

Premier dossier : participation aux charges des lycées, la région devant voter les dotations aux établissements avant que ceux ci ne votent leur budget 2012 fin de novembre : les critères de répartition entre les différents lycées ne sont pas assez simplistes d'après l'extrême droite ! Mais précisément, ils doivent prendre en compte la diversité de fonctionnement avec des surfaces par élèves variables, des types de construction divers, plus ou moins consommateurs d'énergie, inciter à la maîtrise énergétique, prendre en compte les diversités des formations techniques ou professionnelles, favoriser d'autant plus les initiatives dans le domaine de la santé, de la culture ... que le lycée est fréquenté par plus de jeunes issus de catégories socio professionnelles faibles. En plus on a compliqué cette année avec une innovation : l'intégration dans les surfaces servant au calcul de la dotation de celles des GRETA. Ceux-ci reverseront une quote part liée à la viabilisation et à l'entretien de leurs locaux au Conseil Régional. C'est effectivement un peu complexe, mais comme je l'ai expliqué, cela a deux avantages. Tout d'abord la mise sur un pied d'égalité des GRETA avec les autres organismes de formation participant au réseau public régional de formation professionnelle (AFPA par exemple) qui ont des charges en rapport avec leurs locaux. Et, chose essentielle à mes yeux, on ne devrait plus voir le ménage des GRETA faits en heures sup, confiés à des contractuels ou autre bricolage inventé par les GRETA devant les difficultés et favorisant les emplois précaires, mais il pourra être fait par les TOS des lycées, personnels statutaires de la région.

Deuxième dossier : les tarifs de la restauration scolaire dans les lycées. C'est un dossier sur lequel je me suis impliquée depuis longtemps et je ne peux que me réjouir que la demande du groupe communiste a été entendue : dans le cadre de la tarification sociale, la réduction du prix des repas pour les lycéens bénéficiant de l'allocation de rentrée scolaire va être portée de 40 centimes à 55. Cela va représenter pour ces lycéens environ 100€ de moins de dépense par an et cela commence à être incitatif vis à vis de ceux qui apportent un sandwich pour ne pas payer la cantine. Tout ce que la droite a trouvé à dire, ce sont les difficultés administratives pour accéder à cette aide. De fait, le bilan de ce qui avait été fait n'était pas satisfaisant et le principe en a été changé cette année pour une gestion plus simple avec comme support la carte Lycéo. Comme tout changement, il y a eu quelques difficultés de mise en route, mais cela devrait être réglé dans les jours à venir.

Troisième dossier : la modulation de la TIPP (la taxe sur l'essence). Depuis la loi de décentralisation de 2004, une partie des compensations des charges décentralisées le sont sous la forme d'une fraction de la TIPP que les régions peuvent légèrement faire varier. Je ne reviendrais pas sur l'absurdité de cette loi et de ce mode de compensation. En plus une surmodulation est possible, qui n'atteint pas un centime par litre. Là, la droite s'est déchainée (et pourtant, en Alsace, le conseil rgional de droite recourt également à cette surmodulation !) alors que c'est bien à cause des réformes qu'elle a fait que ce très maucais impôt reste, avec les cartes grises, le seul que la région peut moduler et le recours à la surmodulation est indispensable : le budget 2012 que nous sommes en train de construire sera en fonctionnement strictement identique à celui de 2011, faute de ressources, et ne permettra pas de répondre corectement aux besoins des champardennais, en terme de formation par exemple !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires