Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 13:06

Seul ce terme de schizophrène peut caractériser la position de la conseillère municipale d'opposition au conseil municipal de Vouziers, qui, à en croire l'Ardennais de ce jour, a osé reprocher au premier magistrat de cette ville, de ne pas assez user de sa place de président au conseil de surveillance du GHSA pour faire avancer les dossiers de l'accueil des personnes âgées sur le site de Vouziers.

C. Noiret, car, c'est d'elle dont il s'agit,  est membre d'un parti politique, l'UMP, qui est à l'origine de la loi HPST (hôpital patients, santé et territoires), cette loi qui a tout fait pour limiter les pouvoirs des élus dans les décisions concernant les hôpitaux et créer des conseils de surveillance, à la place des conseils d'administration des hôpitaux, le changement d'appellation témoignant bien de la diminution des pouvoirs (qui étaient déjà fort limités).

Schizophrène, c'est aussi la position de la députée UMP B. Poletti, qui a défendu à l'assemblée nationale la création des "maisons de naissance", une création qui poserait des questions importantes de sécurité, et condamné l'existence de la maternité de Rethel, fermé au nom de la sécurité, alors qu'elle permettait des accouchements médicalisés ! "Il manquait un pédiatre sur place à Rethel", nous a prétexté l'Agence Régionale de Santé pour fermer cette maternité, approuvée en cela par la députée de la circonscription. Il n'y aurait aucun médecin dans ces maisons de santé !

Pour en revenir au projet de maison de retraite de Vouziers, l'abandon par l'état de ses responsabilités aux conseils généraux en ce qui concerne les personnes âgées est un scandale, d'autant plus que dans le même temps, le gouvernement a décidé de réduire les recettes des départements en supprimant la taxe professionnelle ! Cela aussi, C. Noiret semble l'avoir oublié, préférant rejeter la responsabilité des retards sur le président du conseil de surveillance, qui n'a aucun pouvoir ! Triste politique politicienne que celle pratiquée par cette conseillère municipale de droite !
Les budgets "santé" et "personnes âgées" de l'Etat devraient être élargis pour assurer la modernisation immobilière indispensable, selon un plan pluriannuel d'investissement. Autant le fonctionnement des hôpitaux répond aux objectifs de la sécurité sociale, autant les constructions hospitalières répondent bien à la vocation d'être des impôts : financer des équipements collectifs !
Quand aux équipements lourds, l'emprunt auprès de la caisse des Dépôts à taux zéro, éviterait l'enrichissement des banques sur le dos des assurés sociaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

Frédéric Courvoisier-Clément 12/11/2010 10:00



La schiophrénie est devenu LE sport national des élus locaux UMP. Il est vrai que c'est beaucoup moins risqué et surtout bien plus confortable, que de dénoncer les contradictions entre les lois
assassinant les territoires, que leurs députés et sénateurs votent à deux mains, et leurs discours et engagements sur le terrain.


Sinon, les politiciens lorsqu'ils sont dans l'opposition accusent systématiquement ceux qui sont au pouvoir d'être mauvais et inefficaces. Heureusement, grâce à la démocratie et l'alternance
politique, ils ont bien souvent, chacun leur tour, l'occasion de prouver qu'ils le sont effectivement.


Réjouissons-nous !