Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:43

La session plénière du conseil régional de ce matin portait sur la révision du contrat de projet Etat Région et sur le contrat de plan régional de développement des formations : je reviendrais dans un second article sur cette deuxième partie.

Sur le contrat de projet, on peut évidemment redire tout ce qui avait été dit au moment de l'élaboration de ce contrat de projet et d'ailleurs le groupe communiste s'était abstenu.

Il est notoirement insuffisant car les financements annoncés par l'Etat ne permettent pas que s'exerce la solidarité nationale indispensable aux rééquilibrages des inégalités entre régions et tout particulièrement en matière de formation où la sous qualification dans notre région est notoirement conuue et où on pourrait attendre de l'Etat un apport tout particulier, alors que le volet formation du contrat de projet est insignifiant
Politique du chacun pour soi de l'Etat, une politique de l'individualisme et on a encore entendu le Front National ce matin critiquer la politique de la droite pour demander en pratique encore plus de chacun pour soi puisqu'il a rappelé une fois de plus de manière très démagogique que les contribuables paient, si ce n'est que l'impôt c'est ce qui permet la cohésion de notre société, le en commun, de la construction d'infrastructures servant à tous, à l'Education nationale et je ne vais pas vous citer tous les services publics.
Je ne vais pas vous donner tous les détails de cette révision à mi parcours du contrat de projet, dont l'intérêt est une adaptation des financements pour une plus grande efficacité et une meilleure adaptation aux besoins, sans changer la somme des engagements financiers, que ce soit de l'Etat ou de la Région, simplement parler du volet formation, une petite miette pour faire bien.
J'ai souri de l'abandon par l'Etat des maisons de l'Emploi car j'avais émis beaucoup de réserve sur ces projets où l'Etat  demandait aux collectivités publiques de se substituer à lui dans ses compétences de l'emploi. Cette révision va nous permettre de flécher les crédits prévus pour les espaces métiers vers l'ensemble de ceux-ci et non uniquement vers ceux liés à une maison de l'emploi. Enfin, je sourirais si cela ne s'était pas accompagné de gâchis car les changements continuels pour des raisons de communication dans la politique de l'emploi du gouvernement sont source de gâchis, sans parler de gâchis humain quand on voit comment le maire de Douzy, président de la maison de l'Emploi de Sedan au moment de la décision de fermeture, a traité le sort des salariés de cette structure, jetés comme des kleenex.

Pour le reste, l'essentiel des engagements prévus dans le volet formation du contrat de projets restent inchangés : le financement de l'ARIFOR, de l'OPEQ et de l'ARACT

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires