Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 23:34

 … si ce n'était l'avenir de nos jeunes qui était en cause, l'avenir de notre société !

A Bazeilles, le député UMP qui a voté le budget de l'Education Nationale et les réductions du nombre des enseignants, se vante maintenant d'avoir obtenu que la filière générale du lycée ne ferme pas et il devrait y avoir le même nombre de classes de seconde que cette année. Où seront pris les postes que le Recteur doit supprimer ? Pas si près de Douzy : c'est tout ce qui compte pour le député maire ! Il a même réussi à faire croire à son efficacité en « gagnant » l'annulation de la fermeture !

Givet : on est là dans l'illustration la plus totale de cette politique qui divise pour régner, de cette mise en opposition des gens, des territoires. Comme le président de la comcom, conseiller régional UMP, ne veut pas critiquer la fermeture de la section STG, ce qui serait effectivement mettre en cause la politique de Sarkozy, il a trouvé un angle d'attaque pour le moins surprenant : voir comment on peut renforcer les effectifs du lycée en allant chercher des élèves ailleurs et donc s'étonner que le conseil régional ne construise pas d'internat.

Lors de la mise en place du Conseil régional en 2010, B. Dekens avait été désigné pour représenter cette instance au lycée de Revin et il en a démissionné et vient de m'écrire pour me demander de démissionner du CA du lycée Vauban, car il voudrait m'y remplacer. Quelle archaïque opposition entre Revin et Givet ! Dans ce courrier, il trahit sa méconnaissance des dossiers car il semble ignorer que la cité scolaire Vauban est gérée dans son ensemble par le conseil général !

Plus sérieusement, il y a effectivement un projet intéressant porté par le directeur de la centrale de Chooz pour faire une section de baccalauréat technologique en sciences et techniques de l'ingénieur, tournée vers la sécurité dans le nucléaire. Mais il convient de monter le dossier dans l'ordre ! Déjà voir comment cela s'inscrit dans les référentiels de l'Education Nationale, envisager tous les impacts pour le lycée, et j'ai proposé au proviseur du lycée Vauban que l'on puisse se rencontrer : il doit me recontacter. Ensuite, il faudra plaider la cause au Rectorat, car un internat sans profs, cela n'a guère d'intérêt à part dépenser l'argent des contribuables à perte ! Bref, c'est un dossier à traiter dans le calme et la sérénité, loin des coups de gueules préélectoraux.

Et pour l'instant l'urgence, c'est de maintenir la section STG : parents d'élèves et enseignants appellent à une manifestation cité morte le vendredi 10 janvier : j'irai à Givet à cette occasion.Jlm-Education

Et puis, il n'est pas question d'opposer les territoires entre eux, mais bien d'exiger des moyens pour l'éducation de nos enfants, de tous nos enfants en luttant là où c'est particulièrement visible (et il y a aussi toutes les suppressions de classes en maternelle et primaires, à Bogny sur Meuse par exemple,) mais aussi des choses moins visibles, où les administrations jonglent pour que l'on ne se rende compte de rien, sur le dos des personnels et je dois d'ailleurs rencontrer à ce sujet les représentants des personnels enseignants des lycées agricoles la semaine prochaine, car c'est là aussi très compliqué !

Et évidemment, on n'oubliera pas dans les urnes : allez donc voir les propositions du Front de Gauche pour l'école de l'égalité en cliquant ici : cela donne une bouffée d'air frais ! D'autant plus que l'on parle moyens mais pas uniquement, car on veut une école qui affirme la capacité de tous les élèves à apprendre et à réussir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires