Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 22:42

J'ai eu l'occasion de rencontrer des salariés de Raguet à Monthermé et à Bogny sur Meuse ce matin : cette entreprise, qui a eu un sursis juste avant les congés d'été au tribunal de commerce, est un nouveau théâtre de maltraitance des ouvriers dans les Ardennes.

Car c'est véritablement de maltraitance qu'il faut parler quand on voit la torture morale qu'on leur inflige : déjà une mise en attente pendant l'été, une incertitude stressante sur leur avenir.

Mais il y a bien pire : l'éventuel repreneur, une boutique de Haute Marne (qui a aussi une usine en Pologne) veut leur baisser leur salaire et fait un horrible chantage : un emploi avec un salaire de misère, ou le chômage, un choix cornélien dans ce territoire déjà tant frappé par des fermetures d'entreprises.

Un référendum a eu lieu, au terme duquel, très majoritairement, ils ont choisi, courageusement, de refuser ces baisses de salaires, parce que cela ne leur permettra pas de vivre, mais aussi parce qu'ils ont bien compris que s'ils cédaient, c'était la porte ouverte à des baisses de salaires pour tous les ouvriers de la vallée.

Et maintenant, après leur avoir imposé ce choix difficile, l'éventuel patron essaie de les faire changer d'avis et il venait pour cela aujourd'hui ! Encore des pressions insoutenables !

Il doit avoir un sacré intérêt à reprendre cette entreprise : il faut dire qu'il la rachèterait pour beaucoup moins que l'actuel stock de matières premières.

Et comme d'habitude, on a demandé aux salariés de voter sur le projet de reprise, mais sans leur donner tous les éléments : à quand de vrais droits des salariés sur la gestion de leur entreprise ? C'est urgent.

Et je vous passe tout ce que j'ai entendu : il y aurait eu du chômage partiel déclaré, alors que les salariés travaillaient, des machines partiraient en Haute Marne ... ou en Pologne...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

Martin Olivier 01/09/2010 22:39



résistance dans la rue arête le pla pla collectif sus collectif  et puits rien ?