Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 01:35

photo crLe conseil régional était réuni ce matin en session plénière pour débattre d'une décision budgétaire modificative, de la TIPP (devenu quasiment le seul impôt restant à la main de la région), des budgets des lycées (j'y reviendrais dans un autre article) et de quelques rapports "sans incidence financière" dont celui sur la formation dont je me suis fait l'écho dans mon précédent billet.

La session a été interrompue dès le début pour recevoir des représentants de l'intersyndicale de Chalons en Champagne : la majorité régionale a rappelé son soutien au mouvement de protestation contre la réforme des retraites, qui s'était d'ailleurs déjà manifestée par un voeu voté lors de la session de juin.

Je vous passerai les débats stériles avec la droite, qui en gros, voudrait que l'on diminue tous les budgets de la région, sauf les aides directes aux entreprises !

Je voudrais vous faire part plutôt de mon étonnement sur des questions à haut retentissement environnemental : Pierre Mathieu a présenté un voeu au nom du groupe communiste, demandant à l'Etat de généraliser le versement transport à l'ensemble du territoire français.

De quoi s'agit il ? Le versement transport est une contribution payée par les entreprises de plus de 9 salariés en Ile de France et dans les autres régions aux autorités organisatrices de transport urbain. Pour exemple, dans les Ardennes, actuellement les entreprises situées sur le territoire de la communauté d'agglomération de Charleville Mézières paient cette taxe (qui contribue largement au financement des TAC), tandis que les autres entreprises du département ne la paient pas.

 

L’institution d’un Versement Transport régional devrait permettre à l’ensemble des régions de disposer d’une ressource propre et pérenne participant à l’équilibre du budget transport. Cette ressource complémentaire aux dotations actuelles permettrait d’atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement avec un développement significatif des transports en commun.

Ce serait donc une mesure à haut intérêt environnemental.

La droite a refusée, évidemment, sa parole étant portée par JL Warsmann, qui préfère sans doute privilégier les entreprises de Douzy par rapport à celle de Charleville !

Plus étonnant : les élus d'Europe Ecologie se sont abstenus, au prétexte qu'ils n'avaient pas eu assez de temps pour discuter de ce voeu.

Peut être est ce une mesure trop concrète pour ces idéologues de l'environnement ?

A moins que ce ne soit parce que l'on venait de proposer de remettre à la prochaine session leur voeu sur les OGM pour le retravailler. Mais tel quel, il relevait plutôt de l'obscurantisme en mettant dans le même sac les intérêts privés effectivement fort dangereux dans ce domaine et la légitime recherche publique ! Et cela ne donne aucune légitimité au combat écologique, ne faisant que le dénaturer.

C'est dommage que ces élus aient ainsi quelques idées fixes, car tout compte fait, je trouve plutôt agréable de travailler avec eux (et constructif) dès qu'ils arrivent à se sortir de leurs phobies.

Mais là ! Peut être voulaient ils légitimer ainsi les arrachages de pieds de vignes de cet été en Alsace. Une bien triste image aussi caricaturant les phénomènes de désobéissance civique, à un moment où la politique gouvernementale dans le domaine des libertés donne toute sa signification aux actions de désobéissance, tout somplement pour préserver les droits de l'homme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires

jean-pol 26/10/2010 07:22



l'écologie est un problème trop grave pour qu'on le laisse aux seuls "verts politiciens" en voilà un exemple.