Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 13:54

une 9Le dossier d'aujourd'hui de l'Humanité (à lire en cliquant ici) porte sur le plan d'économies annoncé au CHU de Toulouse. Ce grand hôpital est en effet victime, comme tant d'autres, comme celui de Charleville Mézières entre autres, de la politique d'austérité (pour les peuples, pas pour les financiers !) qui est en train de casser le service public hospitalier.

Je ne reviendrais pas aujourd'hui sur les solutions possibles pour financer les dépenses de santé, l'indispensable abrogation de la loi HPST : allez si vous le souhaitez lire l'appel du Front de Gauche pour l'égalité d'accès aux soins et la défense de la santé en cliquant ici et l'appel de Brive en cliquant ici.

Nous sommes là devant un véritable choix de société : une protection sociale, un service public de soins pour les femmes et les hommes, pour l'Humain, ou un service à minima, juste pour donner bonne conscience aux actionnaires du CAC 40, tout en favorisant leurs profits.

Non, je voudrais m'arrêter aujourd'hui sur autre chose, sur la nécessité de repenser le travail, à l'hôpital comme ailleurs à partir de la dernière ph'ase d'un des articles de l'Humanité sur le CHU de Toulouse : "Pour la direction, il ne s'agit pas d'un problème de sous effectif, mais d'une crise de l'absentéisme."

Comment n'ont ils pas encore compris que les sous effectifs, mais aussi la recherche de la rentabilité, la pseudo qualité exigée des salariés, sans rapport avec la vraie satisfaction des besoins des malades est LA CAUSE de la "crise" de l'absentéisme.

Repenser le travail : regardez donc si vous avez un peu de temps ce film de Marcel Trillat. On est en train de travailler à une projection publique dans les Ardennes, avec un débat.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires