Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 22:54

"Par principe, nous sommes favorables au débat. A sa liberté, à sa pluralité, à son utilité. C'est pourquoi nous refusons le « grand débat sur l'identité nationale » organisé par le pouvoir : parce qu'il n'est ni libre, ni pluraliste, ni utile.
Il n'est pas libre car c'est le gouvernement qui le met en scène, qui pose les questions et qui contrôle les réponses. Il n'est pas pluraliste car sa formulation réduit d'emblée notre diversité nationale à une identité unique. Il n'est pas utile car cette manœuvre de diversion est une machine de division entre les Français et de stigmatisation envers les étrangers.
Affaire publique, la nation ne relève pas de l'identité, affaire privée. Accepter que l'Etat entende définir à notre place ce qui nous appartient, dans la variété de nos itinéraires, de nos expériences et de nos appartenances, c'est ouvrir la porte à l'arbitraire, à l'autoritarisme et à la soumission.
La République n'a pas d'identité assignée, figée et fermée, mais des principes politiques, vivants et ouverts. C'est parce que nous entendons les défendre que nous refusons un débat qui les discrédite. Nous ne tomberons pas dans ce piège tant nous avons mieux à faire : promouvoir une France de la liberté des opinions, de l'égalité des droits et de la fraternité des peuples.
"


Tel est l'appel lancé par Médiapart avec 200 personnalités. Cet appel rassemble aujourd'hui plus de 25000 signatures, des sensibilités diverses qui se rejoignent sur un point : le pouvoir fabrique là une machine à diviser, à exclure, à stigmatiser. Allez donc le signer, comme je l'ai fait, en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires

Claude 13/12/2009 10:37


Tribunicienne : relative au tribun, à l'orateur qui met son talent au service du peuple


Jean Duterte 11/12/2009 18:41


J'ai aussi signé : ça dépassait déjà les 34 000 ! C'est très rapide et encourageant.
Sinon, il est en effet important de rappeler le reversement des indemnités des élus du parti, ce que je fais à chaque fois que je le peux. Mais l'argent n'est pas seulement la motivation d'un élu à
le rester : le sentiment d'agir utilement ou le goût du pouvoir, des "honneurs", ... les raisons sont variées et d'une légitimité très variable.
Quand au débat encore en cours (FDG ou non), je pense qu'il va bien au-delà de simples considérations tactiques et plonge ses racines dans la conception des adhérents du rôle que doit jouer le
parti et à l'équilibre et la cohérence entre participation aux institutions et fonction tribunicienne. La tension avec certains élus sortants me paraît avoir pour cause que la tâche d'élu fait
perdre de vue, même avec bonne foi, la nécessité de l'expression tribunitienne propre à l'organisation. C'est pourquoi il est bon que des non élus soient fortement impliqués dans l'évaluation du
travail réalisé et dans la mise en oeuvre des stratégies électorales. D'où l'importance au niveau régional d'un comité actif. C'est une nécessité démocratique.


Michèle Leflon 10/12/2009 23:59


Je suppose que le commentaire fait plutôt référence à l'article au dessous !
Mais sous ce titre, nous ne débattrons pas, il interroge particulièrement.
Et loin de moi l'idée de ne pas débattre des régionales !
Simplement, les commentaires précédents sont d'amis que je connais bien et le débat tourne en rond, il est simplement devenu plus imagé !
Et en plus, je pense que la gauche se meurt de débats tactiques sans fin, alors que nous avons besoin de construire un projet de société qui donne envie d'y adhérer et le temps passé à discuter
d'une alliance avec ou non le PS n'est pas passé à discuter de l'avenir et à se battre contre Sarkozy.
Le projet socialiste d'aménagement du capitalisme nous a conduit à l'échec : c'est toute l'histoire de la France depuis 81, mais aussi d'autres pays européens.
Il s'agit bien de travailler à une autre société.
Le projet social démocrate, que je n'ai jamais partagé, est bien mort.
Faut il pour autant laisser la région aux sbires de Sarkozy ? Je ne le pense pas, car il aggrave la misère et l'individualisme et ce ne sont pas des facteurs de transformation de la société !
Quant au débat sur la meilleure manière de battre la droite, faire une liste d'union dès le premier tour ou aun contraire présenter plusieurs listes pour se rassembler au second tour, j'avoue que
c'est un débat qui passionne certains, mais comme je ne crois pas qu'il y ait une solution miracle, j'ai eu du mal à m'intéresser à cette question et je me suis même abstenue dans le vote interne
au PCF.
Ce qui est sur, c'est que j'utiliserai la campagne électorale pour faire connaître les propositions du PCF et c'est d'ailleurs pour cela que j'ai repris cette affiche, effectivement un peu
provocatrice en Champagne Ardenne : il faut utiliser cette campagne électorale pour contribuer à élaborer un projet de société !
Dernière chose, sans doute pas assez dite, mais je reverse la totalité de mes indemnités d'élue au PCF ... donc, la chasse aux postes ne me parait pas un argument justifé.


jeanne 10/12/2009 22:58



Je suis surprise par votre manque de réponse, madame, mais d'un autre coté difficile de justifier la position du PC en CHAMPAGNE-ARDENNE...
si ce n'est d'avouer la chasse aux postes...