Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:48

Les Sparnaciens ont été entendus : les réunions publiques, rassemblement set pétitions (plus de 4000 signatures) ont porté leurs fruits, puisque le directeur de l'Agence Régionale de la Santé a du annoncer pendant l'été que la maternité reviendrait sur le site de l'hôpital.
C'est un succès pour les militants du service public, pour tous ceux qui considèrent que la santé n'est pas une marchandise, que la naissance de nos enfants ne doit pas servir à l'enrichissement personnel de certains.
Le Directeur de l'ARS, bras armé du ministre de la santé dans la région, a du prendre acte de cette exigence de service public.
Les militants de l'hôpital public n'accepteront pas de tricherie ! Car pour l'instant seul le lieu sera public : il s'agirait d'une maternité dans le cadre d'un groupement de coopération sanitaire de statut privé. Il serait inacceptable que les charges soient pour l'hôpital public et les profits pour le privé ! Or, on sait qur la tarification à l'activité sous estime grandement les dépenses liées aux accouchements par un choix politique inadmissible : la différence entre tarif payé et charges se réduisant avec l'augmentation de la taille des maternités (du fait de l'importance des charges liés à la permanence des soins), ce choix tarifaire favorise les regroupements de maternités, la fermeture des maternités de proximité. Dans le cadre de la logique actuelle de la T2A, une maternité à Epernay ne peut être en équilibre financier et l'on imagine très vite comment un groupement de coopération sanitaire privé peut s'en sortir : externaliser ses charges sur l'hôpital en sous compensant toutes les charges assumées par celui-ci (laboratoire, anesthésie ...) pour maintenir leurs bénéfices, avec un danger majeur pour l'équilibre financier de l'hôpital et donc pour ses personnels dans tous les services : les plans de retour à l'équilibre, ce sont des suppressions de postes, sans attention pour les besoins.
Encore un effort Monsieur le Directeur de l'ARS
Ce n'est pas une apparence de maternité publique qu'il faut à Epernay ! C'est une vraie maternité publique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires