Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 21:20

Comme je l'ai indiqué dans mon précédent billet, le conseil régional a voté lundi un rapport donnant un avis négatif sur le plan régional de santé.

Pour avoir quelques éléments sur le plan régional de santé, vous pouvez aller lire ce que j'en avais écrit en cliquant ici.

Plutôt que de vous résumer le rapport voté hier - il est trop touffu pour cela, donnant en 6 pages, les critiques du PRS - je vais vous en citer quelques passages particulièrement intéressants : le rapport souligne "qu’il est de la responsabilité de l’Etat, et des Agences Régionales de Santé, de s’assurer de l’adéquation entre besoins de santé des populations et système de santé dans toutes ses dimensions (soin, prévention et médico-social) et des moyens financiers y afférents."

" Le Conseil régional affirme le nécessaire maintien de l’hôpital public comme pilier de l’accès aux soins."

"Alors se pose une vraie question : comment répondre aux besoins des personnes et des territoires, dans le respect de leurs spécificités, dans le cadre d’une politique nationale dont les seuls objectifs sont des objectifs de rentabilité et d’économie à court terme ?"

Sur les soins de proximité : " Les professionnels sont ouverts à de nouveaux modes de rémunération et la création de centres de santé et maisons de santé doit vraiment être posée avec un investissement financement significatif de l’Etat."

"Mettre en place un PRAPS doit également interroger plus globalement les modalités d’accès aux soins : les dépassements d’honoraires, le déremboursement de certains médicaments, l’augmentation du coût des mutuelles liées à des décisions nationales…"

Et en ce qui concerne le plan régional de prévention " sans professionnels en nombre suffisant, il risque d’être compliqué à mettre en œuvre (: suppression de professionnels en médecine scolaire et en médecine du travail). De plus, la réforme de cette dernière, en limitant l’indépendance des médecins du travail, ne va pas dans le bon sens."

Et pour conclure : "Au regard de l’ensemble de ces observations, des fortes inquiétudes en termesconcernant les de moyens financiers qui seront alloués à la mise en œuvre de ce PRS, des fermetures annoncées de services et de structures, le Conseil régional prononce émet un avis défavorable sur leau Programme Régional de Santé Champagne-Ardenne 2012-2016."

Avant la session proprement dite du conseil régional, le directeur de l'Agence Régionale de Santé est venu présenter le plan régional de santé : un exposé très travaillé pour répondre aux objections, mais restant dans une réthorique bien éloignée de la réponse aux vrais problèmes.

Puis Joëlle Barat, vice présidente en charge de la santé, a présenté le rapport en dénonçant la philosophie de ce plan régional de santé : des intentions sans moyens !

A part l'intervention de Karine Jarry pour le groupe communiste que vous pourrez lire en cliquant ici, le débat a plutôt été assez pauvre : le Front National a présenté une version abrégée de son programme de santé pour les présidentielles, ayant la bonne idée d'oublier de parler finances. Pour avoir chercher à savoir en allant consulter leur site, j'ai découvert que c'était pire que tout ce que l'on pouvait attendre d'eux. Les financements supplémentaires, ils les trouvent dans la lutte contre la fraude (des immigrés évidement, pas des patrons ) et la préférence nationale. Outre l'aspect immonde moralement, c'est méconnaître la réalité économiqe : le solde de ce que les immigrés versent à l'état et à la protection sociale et de ce qu'ils en ont reçu est positif de 12 M d'euros par an pour les finances françaises !

Quand à l'UMP, on a eu droit à une intervention pitoyable attribuant à l'absence de soutien des députés de gauche le fait que l'UMP avait cédé devant les médecins pour ne pas avoir d'éléments plus contraignants permettant l'installation des médecins dans les zones qui en manquent !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires