Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 22:50

hopital-copie-1.jpg

La Haute Autorité de Santé confirme dans ce rapprot ce à quoi on pouvait s'attendre vu les rumeurs : elle émet une réserve majeure sur l'organisation du bloc opératoire.

Une lecture plus avancée de ce très long rapport (418 pages) confirme ce qui avait pu être dit sur ce blog (à relire en cliquant ici) : les reproches les plus importants concernant l'organisation du bloc opératoire portent sur ce qui ne s'y passe pas, à savoir les endoscopies digestives ! (Les éléments concernant l'organisation du bloc opératoire se trouvent à partir de la page 378).

Cette stignatisation du bloc opératoire, sans rapport avec ce qui s'y passe, est particulièrement interrogative sur le but recherché : nuire à ce service public ?

Il convient de s'interroger aussi sur la manière dont le directeur de l'hôpital a répondu au pré rapport du la Haute Autorité de Santé. Comme il l'a fait sans consulter les professionnels concernés, le résultat obtenu avec la publication du rapport n'a rien d'étonnant. Reste à savoir comment il va traiter la question des endoscopies digestives dans l'année à venir, puisque l'hôpital a un an pour améliorer la situation. Je crains que cela ne soit pas bien parti, car pour l'instant, tout ce qu'il attend des anesthésistes, ce n'est pas qu'ils s'occupent des endoscopies digestives, c'est qu'ils acceptent de travailler le lendemain de leurs nuits passées au bloc opératoire au mépris de toute sécurité - même pas pour s'occuper des endoscopies digestives, mais simplement pour diminuer le recours aux médecins intérimaires, faute de médecins titulaires en nombre suffisant !

Deux autres choses sur ce rapport de l'HAS que vous pouvez télécharger en cliquant ici : ne vous étonnez pas. C'est un document pdf qu'il faut au préalable déziper.

- j'ai été amusé par les commentaires de la HAS sur le logiciel : " Le système d'information utilisé est propre au bloc opératoire et dédié essentiellement à l'élaboration du programme opératoire. Il n'est pas intégré dans le système d'information hospitalier et ne permet d'établir les requêtes relatives au suivi régulier des activités et des dysfonctionnements." Evidemment que ce système d'information n'est pas intégré. Il a fallu que je m'en occupe moi même pour le mettre en place, sans aucun secours de professionnels de l'informatique et ce ne devait être que provisoire pour un an ou deux (c'était à la fin du dernier millénaire !!!!). Quant aux requètes pour le suivi des activités, j'avais commencé à en faire, mais l'intrusion trop importante d'une administration plus prête au flicage qu'à une amélioration des pratiques m'en a dissuadée !

- Quand on dit que l'évaluation de la HAS est une évaluation de la quantité de papier noirci par le personnel au détriment de la prise en charge les malades, j'ai trouvé une phrase magnifique dans le chapitre sur la douleur (p185) : "Cependant, la périodicité de mesure pour le patient non algique n'est pas définie." En langage décodé, il est reproché à l'hôpital de ne pas avoir défini tous les combien d'heures l'infirmière doit noter le niveau de douleur d'un malade qui n'a pas mal !

Enfin, et sans rapport avec la certification, l'hôpital améliore sa qualité sans le directeur : les premières consultations d'anesthésie en eu lieu à Fumay cette semaine, évitant à certaines personnes de la Pointe un déplacement à Charleville Mézières, quelques jours avant leur hospitalisation, uniquement pour une consultation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires