Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 22:58

Les propos du chef de l'Etat à la sortie du sommet social sont extrêmement préoccupants : il veut engager une réforme radicale de la formation professionnelle afin «  que chaque chômeur ait une formation et qu'au bout de la formation chacun soit conduit à accepter l'offre d'emploi qui lui sera proposée »

C'est un cadeau sans précédent au patronat : contraindre des chômeurs à accepter un emploi, quelque soit les conditions de travail ou de salaires, une menace pour tous les salariés de chantage pour leur emploi, leur salaire, la base d'une nouvelle dégradation du pouvoir d'achat.

Quel mépris pour le travail !

Là où le Conseil Economique, Social et Environnemental, dans un avis tout récent de décembre 2011 considére « qu’il n’y a pas d’urgence à réformer à nouveau le système de formation professionnelle » mais propose des pistes d'amélioration progressive, le président de l'agitation veut une révolution.

C'est vrai que c'est un champs qui le dérange, car ce sont les régions, quasiment toutes gérées par la gauche, qui sont en charge de ce domaine, de par les lois de décentralisation.

Une réforme radicale de la formation est d'autant moins nécessaire que cela ne servirait qu'à déstabiliser un secteur qui nécessite surtout des transformations de fond d'ordre culturel – et cela ne peut se faire que sur la durée - pour lutter contre les inégalités d'accès à la formation, et il faut innover, pour que la formation ne soit pas une occupation pour passer le temps du chômage mais un moyen d'émancipation humaine, dans et hors du travail, un secteur qui nécessite d'être sorti du champ de la marchandisation, un secteur enfin qui nécessite que les entreprises reconnaissent l'importance de la formation.

Ce n'est pas une révolution de la formation professionnelle qui est nécessaire, c'est une révolution de notre système économique pour que le travail ne soit plus la variable d'ajustement des profits !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires